All activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Bloub

    bug pokemon emeraude random

    c'est à dire que j'ai la version 4.6 et la 5 mais les deux bug de la meme manière et je n'ai pas trouvé et je n'ai aucune sauvegarde du jeu car je n'ai jamais put le lancer
  3. orochiwolf

    Bug java

    Salut Gaga46, merci pour ta réponse J'ai déjà essayer de supprimer le cache et de retélécharge mais; j'ai le même problème sa se te peut aussi que j'ai des micro déconnection que je ne feel pas sur d'autres application mais qui coupe le téléchargement du jeu ? Est ce que c'est le genre d'erreur qu'on reçoit en cas de déconnection ?
  4. Jaunette

    Problème lancement emulateur PCSX2

    Bonjour, J'espère ne pas avoir pris un compte prenium et fait espérer mon cerveau pour rien 😅 Nom de l'appareil CLARA-PC Processeur Intel(R) Core(TM) i3-5010U CPU @ 2.10GHz 2.10 GHz Mémoire RAM installée 6,00 Go ID de périphérique 46B6895A-EF03-4985-B087-FC7AB686C55E ID de produit 00326-10000-00000-AA429 Type du système Système d’exploitation 64 bits, processeur x64 Stylet et fonction tactile La fonctionnalité d’entrée tactile ou avec un stylet n’est pas disponible sur cet écran Édition Windows 10 Famille Version 21H1 Installé le ‎29/‎07/‎2020 Build du système d’exploitation 19043.1165 Expérience Windows Feature Experience Pack 120.2212.3530.0 Merci à vous !
  5. Today
  6. rysis

    connexion au démarrage impossible

    Eh oui, mais j'ai utilisé la fonction "importer" du logiciel ... et du coup ils sont plus dans le premier dossier 😒 On positive ! Ça fait le tri dans les jeux auxquels je jouais plus 😥
  7. Tirexx

    ps3

    je l'ai les paramétrer mais ca ne fait rien
  8. Remake du premier RPG Tactique de la série que l'on ne présente plus, Final Fantasy Tactics s'offre une petite remise à neuf sur nos PSP. Dix ans après, la guerre des lions fait de nouveau rage, pour notre plus grand plaisir. Un an a passé depuis la grande guerre connue sous le nom de "Fifty Years' War". Une période encore troublée au moment de l'accès au pouvoir du Duke Goltanna, au détriment du Duke Larg. Ceux-ci, connus sous les noms respectifs du Black Lion et du White Lion, vont se déclarer la guerre, plus tard remémorée comme The War of the Lions. Vous incarnez Ramza Beoulve, descendant de la noble lignée du même nom, mais rejeté pour ses convictions et principes. Celui-ci livre bataille pour défendre la paix et ramener le calme sur Ivalice. Plongé à travers le passé puis le présent, la découverte du sombre complot qui prend place au sein des hautes sphères d'Ivalice vous amènera à prendre part à des batailles toujours plus nombreuses et épiques. Bien sûr des combats, il y en aura. Tactical RPG oblige, vous contrôlerez plusieurs personnages sur de petites cartes, vous devrez les déplacer de carré en carré afin de vaincre vos ennemis. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte lors des combats: les terrains sont rarement plats et bien souvent sont traversés par des cours d'eau, c'est pourquoi le premier paramètre important est le mouvement du personnage. Les tours sont régis par une barre d'action (appelée CT) et le personnage peut jouer lorsque celle-ci arrive à 100%. A la fin de son action le compteur se remet à zéro, sauf si le joueur a choisi d'attendre, alors le compteur se remplira plus vite, et la possibilité de jouer reviendra ainsi plus vite. Remake plutôt concluant pour ce jeu qui avait déjà fait ses preuves. Des ajouts très plaisants, un scénario qui tient bien la route et assez mature, des personnages attachants et des musiques inoubliables.
  9. Yesterday
  10. Gaga46

    Complètement perdu

    Normalement, une fois le téléchargement de l'émulateur, il se met dans l'onglet émulateur et tu peut le configurer là-bas. Quand tu lances un jeu, tu peut choisir quel émulateur utilisé parmi ceux que tu as téléchargé.
  11. Dexter59

    Tourist Trophy : The Real Riding Simulator

    Pour ma part j'ai tout testé, évidement rien ne fonctionne pour régler le problème des permis.
  12. GambierBae

    God of War: Ghost of Sparta

    Se situant entre le premier et deuxième épisode de la saga, God of War : Ghost of Sparta nous plonge dans l'enfance de Kratos, celle-là même qu'il pensait avoir oublié. Surgissant du passé, et du cerveau laser d'un scénariste peu inspiré, Deimos se présente alors sous nos yeux ébahis. Malheureusement, tout frère du Dieu de la guerre qu'il est, il semblerait que le bougre ait attisé la colère de Thanatos. Qu'à cela ne tienne, le spartiate revanchard n'en attendait pas plus pour partir à nouveau au combat afin de retrouver l'unique famille qu'il lui reste encore. N'y allons pas par quatre chemins, le scénario de Ghost of Sparta est d'une pauvreté affligeante. Reprenant l'ossature scénique de Chains of Olympus, ce segment n'arrive pourtant pas à la hauteur de son aîné. De fait, l'impression d'assister à un remake du précédent opus PSP prévaut du début à la fin dans le sens où ce bon vieux Kratos va devoir une fois encore effectuer une mission suicide afin d'aller sauver son frère Deimos, prisonnier du dieu de la Mort. Si l'ensemble intègre une fois encore quelques figures et monstres mythologiques à l'image d'Athéna, du roi Midas ou de Scylla, il est regrettable que Ready at Dawn n'ait pas cherché à s'émanciper de sa précédente création. En somme, on se désintéresse dès les premières minutes du sort de Deimos et ce malgré quelques flash-back renvoyant à l'adolescence des deux frérots censés accentuer l'empathie. Peine perdue ! Si on se rappellera encore longtemps de la somptueuse scène de Chains of Olympus pleine d'amour et de désespoir entre un père et sa fille, nul doute que la majeure partie des joueurs auront zappé le frangin du spartiate qui n'apparaît véritablement que durant les dernières 20 minutes... Pour autant, on traversera le titre en appréciant à nouveau la fureur environnante. Malheureusement, les développeurs ont ici aussi choisi la solution de la facilité en recopiant à la lettre ce qui a été réalisé jusque là sur l'ensemble de la série. On ne sera donc pas étonné de trouver une réplique de la scène d'ouverture de God of War, un bestiaire similaire faisant le jeu d'anciens ennemis relookés ou bien encore les mêmes astuces de mise en scène parfois impressionnantes mais peu inspirées. Cependant, difficile de résister tant la réalisation reste éblouissante. Ainsi, bien que les séquences contemplatives soient moins présentes et qu'on note une pénurie de boss, on jubile en mettant à profit la puissance de Kratos. Pour autant, le gameplay évolue peu ou pas mais s'avère toujours aussi simple d'accès. Comme vous pouvez vous en douter, le système d'upgrade ne change pas. Ainsi donc, vous récupérerez diverses armes et magies à mesure que vous progresserez. Une fois acquis suffisamment d'orbes rouges, il sera ensuite question d'upgrader tout ceci pour augmenter la puissance de vos « sorts » ou de débloquer plusieurs combos pour les Lames d'Athéna ou la lance et le bouclier, ce duo étant préconisé pour se protéger tout en attaquant à distance. Les sentiments qu'on éprouve en jouant à God of War : Ghost of Sparta sont pour le moins contradictoires. Si d'un côté, on tombera une fois de plus sous le charme d'un magnifique visuel et de furieuses séquences d'action, on éprouvera aussi une grande lassitude devant l'absence totale d'originalité. Certes, on trouvera ici et là quelques ajouts mineurs mais rien de bien légitime afin de crier au génie. Carton rouge également au scénario, inconsistant, inintéressant et plus ou moins calqué sur celui du précédent opus PSP. Cela dit, malgré ses défauts, le jeu se finit d'une traite, affiche une durée de vie plus conséquente que Chains of Olympus et demeure le meilleur beat'em all de la machine.
  13. Tanuki78

    Mise à jours des émulateurs

    J'aimerais rajouter un mot que le collègue uploadeur n'a pas précisé, les mises à jour d'emulateurs ne sont faisables que par les administrateurs
  14. RL54

    Terraria

  15. GambierBae

    God of War: Ghost of Sparta

    Se situant entre le premier et deuxième épisode de la saga, God of War : Ghost of Sparta nous plonge dans l'enfance de Kratos, celle-là même qu'il pensait avoir oublié. Surgissant du passé, et du cerveau laser d'un scénariste peu inspiré, Deimos se présente alors sous nos yeux ébahis. Malheureusement, tout frère du Dieu de la guerre qu'il est, il semblerait que le bougre ait attisé la colère de Thanatos. Qu'à cela ne tienne, le spartiate revanchard n'en attendait pas plus pour partir à nouveau au combat afin de retrouver l'unique famille qu'il lui reste encore. N'y allons pas par quatre chemins, le scénario de Ghost of Sparta est d'une pauvreté affligeante. Reprenant l'ossature scénique de Chains of Olympus, ce segment n'arrive pourtant pas à la hauteur de son aîné. De fait, l'impression d'assister à un remake du précédent opus PSP prévaut du début à la fin dans le sens où ce bon vieux Kratos va devoir une fois encore effectuer une mission suicide afin d'aller sauver son frère Deimos, prisonnier du dieu de la Mort. Si l'ensemble intègre une fois encore quelques figures et monstres mythologiques à l'image d'Athéna, du roi Midas ou de Scylla, il est regrettable que Ready at Dawn n'ait pas cherché à s'émanciper de sa précédente création. En somme, on se désintéresse dès les premières minutes du sort de Deimos et ce malgré quelques flash-back renvoyant à l'adolescence des deux frérots censés accentuer l'empathie. Peine perdue ! Si on se rappellera encore longtemps de la somptueuse scène de Chains of Olympus pleine d'amour et de désespoir entre un père et sa fille, nul doute que la majeure partie des joueurs auront zappé le frangin du spartiate qui n'apparaît véritablement que durant les dernières 20 minutes... Pour autant, on traversera le titre en appréciant à nouveau la fureur environnante. Malheureusement, les développeurs ont ici aussi choisi la solution de la facilité en recopiant à la lettre ce qui a été réalisé jusque là sur l'ensemble de la série. On ne sera donc pas étonné de trouver une réplique de la scène d'ouverture de God of War, un bestiaire similaire faisant le jeu d'anciens ennemis relookés ou bien encore les mêmes astuces de mise en scène parfois impressionnantes mais peu inspirées. Cependant, difficile de résister tant la réalisation reste éblouissante. Ainsi, bien que les séquences contemplatives soient moins présentes et qu'on note une pénurie de boss, on jubile en mettant à profit la puissance de Kratos. Pour autant, le gameplay évolue peu ou pas mais s'avère toujours aussi simple d'accès. Comme vous pouvez vous en douter, le système d'upgrade ne change pas. Ainsi donc, vous récupérerez diverses armes et magies à mesure que vous progresserez. Une fois acquis suffisamment d'orbes rouges, il sera ensuite question d'upgrader tout ceci pour augmenter la puissance de vos « sorts » ou de débloquer plusieurs combos pour les Lames d'Athéna ou la lance et le bouclier, ce duo étant préconisé pour se protéger tout en attaquant à distance. Les sentiments qu'on éprouve en jouant à God of War : Ghost of Sparta sont pour le moins contradictoires. Si d'un côté, on tombera une fois de plus sous le charme d'un magnifique visuel et de furieuses séquences d'action, on éprouvera aussi une grande lassitude devant l'absence totale d'originalité. Certes, on trouvera ici et là quelques ajouts mineurs mais rien de bien légitime afin de crier au génie. Carton rouge également au scénario, inconsistant, inintéressant et plus ou moins calqué sur celui du précédent opus PSP. Cela dit, malgré ses défauts, le jeu se finit d'une traite, affiche une durée de vie plus conséquente que Chains of Olympus et demeure le meilleur beat'em all de la machine.
  16. keeperjuju

    Shining Force

    En fait, ça crashe avec n'importe quel personnage. C'est dommage
  17. royalstar974

    Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi 3 ISO Crossover

    exellant 🙂
  18. BentalbiFares

    God of War: Koutan no Kokuin

    great game 🙂
  19. Aminelemelon2

    Super Mario 64

  20. akumasan

    Tu écoutes quoi ?

    Easy.
  21. Razmeh60

    Razmeh60, Chaîne youtube de let's plays

    Bonjour tout le monde. Voici aujourd'hui la 4e partie de mon let's play que j'ai fait portant sur le jeu Tomb Raider (2013). Bon visionnage pour connaitre un peu l'histoire et à bientôt pour la suite.
  22. Lawliet225

    Jak 3

    Une daube ? Tu y a joué sincerement ?
  23. otistool

    valorant

    je peux rejoindre svp
  24. GambierBae

    2 manettes

    https://www.romstation.fr/forums/topic/939-tuto-config-manettes-pour-tous-les-émulateurs/
  25. J'ai crée ce serveur Terraria pour qu'on puisse jouer tous ensemble 🙂 et si vous êtes intéressés j'ai aussi un discord (lien dans ma description) pour ceux que ca intéresse n'hésitez pas 😉
  26. Tanuki78

    Pac-Man World 3

    Pac-Man World 3 sur Playstation 2 est un jeu de plates-formes dans lequel vous incarnez la petite boule ronde comme un ballon et plus jaune qu'un citron. Votre mission est de stopper les ambitions du Dr Erwin de contrôler le monde. En chemin vous allez rencontrer des fantômes et autres monstres qu'il faut vaincre afin de sauver Pac-Land, en compagnie d'Orson, de Pinky et de Clyde. Utilisez vos pouvoirs et vos mouvements spéciaux pour progresser ! Dans le monde enchanté de Pac-Man où tout est jaune avec des bottines rouges, le chaos règne pourtant en maître. En effet, un méchant court sur pattes, et par là même perfide, tente de détruire le monde sans se soucier des gens qui y habitent. Un acte totalement irresponsable qui ne peut qu'irriter Orson, ancien fantôme reconverti, d'autant que son propre univers demeure également en danger. Une alliance étrange se crée alors entre notre héros rondelet et ses anciens ennemis spectraux dans l'espoir de reprendre le contrôle de la situation. Zéro scénario donc, mais une aventure qui tiendrait presque la route dites donc ! Ayant trahi ses premières amours en passant du titre d'arcade original à la plate-forme il y a de cela quelques années, la boule jaune la plus célèbre du monde après le gros citron de la publicité Pulco revient nous confirmer son changement d'orientation. Prenant la forme d'un titre classique alignant les phases de purs réflexes au dessus de divers précipices, Pac-Man World 3 ne peut pourtant pas se résumer à une simple réutilisation d'un concept de base sans inventivité.
  27. Frizrat

    Pokémon Theta Emerald Renev

    Pokémon Theta Emerald Renev est un Hackrom GBA basé sur Pokemon Emeraude. En ce qui concerne également ce jeu, il s'agit d'une version mise à jour et améliorée d'un autre hackrom qui était Theta Emerald EX. L'histoire de Pokemon Theta Emerald Renev est la même que Pokemon Emeraude. Il y a des parties modifiées du scénario ainsi que du contenu ajouté. On pourrait dire que le développeur vient d'ajouter de nouvelles choses dans l'histoire du jeu, mais le flux global, ainsi que les personnages, sont les mêmes. En ce qui concerne la liste de Pokémon dans le jeu, il y a un total de plus de 700 Pokémon. Outre la gamme originale de la génération III, les générations ultérieures sont également incluses. Vous avez des Pokémon de la génération VI à VII. Les sprites et les présentations visuelles ont été mis à jour ou ajustés pour ressembler à ceux de la GBA. En fait, ils ont l'air bien et s'adaptent à l'esthétique du jeu. Pokemon Theta Emerald Renev comprend également les Mega Evolutions et Primal Reversion. Vous avez juste besoin d'obtenir la bonne Pierre de Mega Evolution et pour obtenir ces nouvelles formes. En ce qui concerne les formes, vous pouvez obtenir de nouvelles combinaisons à partir de plusieurs fusions Pokémon. Vous seriez surpris du nombre que vous pouvez obtenir lorsque vous en avez l'occasion.
  28. GambierBae

    Tekken 2

    Heihachi Mishima, le chef de la puissante Mishima Zaibatsu, a été détrôné et vaincu par son fils Kazuya, soutenu et possédé par le Diable lui-même. Sous sa direction, l'organisation est devenue encore plus corrompue et est impliquée dans des expériences illégales sur les animaux. Une militante des droits des animaux nommé Jun Kazama est envoyé pour affronter Kazuya. Pendant ce temps, Heihachi complote pour renverser son fils. Pour tenter de faire sortir son père, Kazuya organise le deuxième tournoi du "King of the Iron Fist". La suite de Tekken est un jeu de combat aux mécanismes similaires, avec quatre boutons assignés aux coups de poing et de pied gauche et droit. Les nouveaux mouvements comprennent des lancers arrière, des lancers en chaîne et un pas de côté propre à Kazuya et Heihachi Mishima. Les tacles infligent désormais des dégâts en fonction de la distance. Le jeu présente également trois nouveaux modes de jeu : Survie, Team Battle et Time Attack. Le mode Survie est une série de matchs sans fin, qui permet de suivre le nombre d'adversaires que le joueur a vaincus et de ne pas rétablir la santé du personnage contrôlable après chaque combat. Le mode Team Battle est un mode à deux joueurs avec jusqu'à huit personnages sélectionnables. Time Attack offre la possibilité d'établir des records dans les combats chronométrés.
  1. Load more activity