Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Dernière heure
  2. Pokémon Version Rouge

    Ah, les ravages du franglais. Après, ces bugs légendaires n'ont pas non plus à mon avis une utilité renversante, après le plaisir de voir que ça marche effectivement.
  3. Aujourd’hui
  4. God of War

    Bonjour tout le monde, j'ai un petit souci: quand j'arrive au temple de Pandore, l'émulateur lance un chargement infini. Il y a un point de sauvegarde inutilisable (si je demande à sauvegarder -> chargement infini) et si je tente d'aller jusqu'à la zone suivante, même problème, le jeu lance un chargement qui ne finit jamais. Quelqu'un a déjà eu ce problème ? Et une solution éventuelle ? Merci d'avance.
  5. Bonjour Je pense être dans la bonne section du forum . J'aurais voulu savoir si transférer des sauvegardes de Yabause à Mednafen était possible ( Emulateurs Saturn ). Cordialement.
  6. gros probleme

    mon jeu tenchu la colere divine ne se lance pas c est tres bizard car sur romstation il a 5/5 merci de m aider
  7. Bug de textures "dédoublées" dolphin

    alors il me semble que tu dois aller dans les option et cocher ou décocher une option qui va t'enlever le bug quand tu sera dans le monde du crépuscule mais il va te le mettre dans le monde normal et décocher quand tu sera dans le monde normal pour corriger le probléme mais qui va te rebugé quand tu sera dans le monde du crépuscule.
  8. Qu'il soit portable ou pas, il faut vérifier... Y a des pc fixe qui sont nul à chier aussi...
  9. Oui, c'est typiquement un problème de connexion trop faible
  10. Wetlands

    Et hop, encore un clone de «Rebel Assault» ! Comme «Cyberia» et «Novastorm», «Wetlands» est une succession de scènes cinématiques réalisées en grande partie sous 3D Studio et entrecoupées de quelques séquences de tir pour justifier l'appellation "jeu". Pour les "cutscenes", comme on dit aujourd'hui, pas de souci : 3D Studio est bien exploité, les plans changent souvent, le doublage est correct (mais pas toujours bien synchronisé avec les mouvements des lèvres) et les personnages sont dessinés et animés dans un style qui rappelle fortement «Full Throttle». C'est beaucoup plus "vivant" que les mannequins synthétiques de «Cyberia». En revanche, pour les phases de tir, c'est exactement pareil : tout en 3D Studio, des ennemis qui traversent l'écran à toute vitesse et des objectifs stratégiques d'une couleur bien vive à détruire aussi vite que possible. Au moins, «Cyberia» proposait quelques mini-jeux de réflexion. Dans «Wetlands», c'est du tir, encore du tir et toujours du tir. Pour l'originalité et la profondeur de jeu, on repassera, mais si vous aimez le genre, vous ne serez pas déçu.
  11. La Suite de Mots

    médicament => anxiolytique
  12. Hier
  13. A quel film appartient cette image ?

    Vous m'arrangez pas, cougar tu as le titre mais tu le donne pas et ton message est posté avant celui d'esteban qui lui en revanche a bien dit le titre Du coup faites un pierre feuille papier ciseaux pour vous départager svp La main est quand même a cougar, bien joué
  14. Legacy of Kain : Soul Reaver

    .
  15. Age of Empires II : The Age of Kings

    Existe il un moyen d'y jouer sur pc sans manette?
  16. Mega Man X

    Moi le jeu bug sur znes et ma snes mini. À un moment dans le jeu, la page password apparaît et j'obtiens l'ame du boss avant même de l'avoir rencontré. Je suis le seul à avoir rencontré ce problème ?
  17. Mise à Jour des Jeux

    Bonsoir serait-il possible de mettre a jour pokémon MMO 3D voila la dernière version alpha version 2.102.of voila je vous remercie
  18. Pokémon MMO 3D

    Bonsoir serait-il possible de mettre ce jeu a jour voila la dernière version alpha version 2.102.of voila je vous remercie
  19. Bonjour, Comme dit dans le titre j'ai un bug graphique dans onimusha 3 ou les personnages ont la peau toute bleu ci ci je vous jure et j'ai des sous titre décalé à certain android je voudrais savoir ci vous avez le même probléme ou c'est moi qui bug ci ces moi alors comment le régler merci d'avance
  20. Aladdin : La Revanche de Nasira

    le meilleur jeu "Disney" sur PS1!
  21. L'Auberge du BlaBla Fringant

    Quand je déprime, la déprime monte d'heure en heure et quand elle est au sommet je fais mal au autres qui n'y sont pour rien dans l'histoire et je m'en prends à moi-même aussi. Mes amis irl savent très bien comment je suis et n'y prenne guère attention sauf si ça dure trop longtemps. @Sharlugo : Je fais/dis n'importe quoi quand je déprime... Entre 2010 et 2014, j'ai été suivi par un psy, je vidai tout sur la première personne venu et ça m'a jamais rien apporté. Certes avec le temps ça se tasse, mais tout les ans, arriver entre le 3 et 15 juin... c'est le plongeon total à cause d'un autre truc sentimentale. Mais là j'étais amoureux c'est pas pareil, bien que les blessures, que ce soit ami ou amour ça fait très mal. J'ai reçu des nouvelle et cette personne regrette son geste. Cependant, je ne reviendrai pas sur ma décision concernant le forum pour l'instant car je songe à prendre du recul depuis un moment et je reconnais avoir été extrême pour ce qui est de la suppression. Je m'en excuse. FB je l'utilise plus pour les messages avec Messenger la plupart du temps, j'alimente pas beaucoup mon profil. C'est pas pour autant que j'irai sur Twitter ou Mastodon. Ça me servirai à rien. Même Google+ j'y vais pas.
  22. [TUTO] Action Replay PEC pour ePSXe

    Désolé de remonter un vieux sujet, mais les liens ne pointent plus vers les tutos. Une nouvelle version existe quelque part? Car comme beaucoup, lorsque je veux configurer le GPUPec, il ne me propose rien, donc l'émulateur plante...
  23. Dragon Quest : L'Odyssée du Roi Maudit

    Je viens de le re-finir pour la énième fois à 100%. Toujours aussi bon. Histoire, quêtes anexes, graphismes, musique, rien à redire. Plus qu'à me le refaire avec une spé. main nues pour chaque ===>> 1 bug à signaler : la magie "Porte de nacre" d'Angelo me fait parfois un écran noir à la fin de l'animation. Obligé de charger la partie.
  24. Le classique Pays-ville

    Don Salluste. Joueur de foot en X
  25. PPSSPP problème avec un jeu

    Oui, bonne idée de le lancer depuis l'emulateur (tu peux le faire depuis les options de romstation aussi) par contre, vaut mieux supprimer le cache de romstation au lieu de devoir retélécharger
  26. Crisis Core : Final Fantasy VII Special Edition (VOSTFR)

    Bonjour, si nous avons la première version(celle avec les voix US), les sauvegardes sont elles compatibles avec celle-ci? Ou devrais recommencer le jeux?
  27. Luigi's Mansion

    normal que le jeu fait que 232.90 mo? un jeu provenant d'un dvd devrais etre plus lourd?
  28. Maiffa à l'école des sorcier [Let's Play SpellCasting]

    Episode 2 Hey la compagnie ! Nous venions de sortir du cours de Mythologie qui nous présentait la formation du monde. Et comme j’ai une heure, je commence à visiter mon environnement. Dans le même bâtiment que l’amphithéâtre se trouve le bureau de mon prof référent, la salle de simulation, la bibliothèque à l’étage. Juste pour faire coucou, je vais dans le bureau de mon prof (Le professeur Tickingclock). Il me prévient que demain, on a prévu un diner dans sa suite. Oh ? J’aurai pu avoir une notification un peu plus tôt hein, vieux grigou, si je ne serai pas venu te voir, je n’aurai rien su ! Pfff. Je vais dans la bibliothèque, mais tout ce que je peux prendre, c’est le dernier best seller à la mode, le genre de roman à suspense nul avec des meurtres de partout et du sexe de partout. Vlà l’étudient. Enfin, vous me direz, y’en a plein qui sont comme ça, mais bon, je pensais que mon personnage sera un peu plus différent. Ou bien, je pensais avoir un peu le choix. Bon, en tout cas, cette bibli n’est pas forte utile pour le moment. Mais j’avais noté l’existence d’un objet m’intéressant un peu plus. Dans l’amphi, y’avait une trappe, en plein milieu de la salle. L’occasion donc, surtout qu’il me reste une vingtaine de minutes, pour fouiller et peut être même effectuer une réquisition discrète de ressource. Il me faut toujours 17 pièces d’or pour assister au concert des Blue Demons après tout ! Donc je reviens dans la salle alors que j’y suis seule et j’essaye de la soulever. Mais elle est trop lourde. Me faudra certainement un pied de biche. Ou un sort. Car oui, je ne vous l’ai pas dit à l’épisode précédent, mais j’ai un livre de sort avec le sort ‘’BIP’’. Je ne sais pas ce que ça fait, mais je verrai bien. A défaut de temps et d’idée, je décide d’attendre un peu pour le cours suivant, parlant de l’Ethique. C’est un cours décrivant des cas de faits réels (dans le jeu hein) pour nous donner ensuite des règles à suivre. En gros, c’est un peu le cours juridique, et on apprend des trucs intéressant, comme le fait qu’il soit interdit d’utiliser la magie pour voler autrui ou abuser d’eux. Accessoirement, on apprend aussi les 6 étapes de la vie d’un grand restaurant, mais là, même moi je m’en fous. Les cours sont finis pour aujourd’hui, l’occasion donc d’explorer un peu plus l’université. En face de mon dortoir se trouve la cafeteria et un hall vide. A l’ouest, y’a le stade, qui est en pleine effervescence. Certainement un match de gros beauf sorcier contre paladins. Y’a deux fraternités, chacune organisant une fête à 20h au soir. Histoire de me renseigner sur ce fameux groupe de musicien outrageux, je me prépare à aller à la fête de la fraternité fêtarde. Oui, parce que l’autre, est plutôt dans l’emballage de nana, décrivant leurs soirées comme romantiques. J’y vais donc et l’un des étudiants senior en profite pour me donner un nouveau sort ! Neat ! Un sort permettant de faire … gonfler les bustes. Oui non, d’accord, si tu veux le jeu, si tu veux. … Je sens un regard méchant par-dessus mon épaule, ça m’angoisse. Bon, je profite un peu de la fête avec de l’alcool et en écoutant la musique. Etant donné que je n’ai que du texte, moi, je ressens pour ma part l’impression que ce groupe fait de la musique hard rock très hard core, parlant beaucoup de sexe… et visiblement de viol. Il faut savoir que pendant que j’écoute, les élèves eux même sont mécontent et commencent à se barrer, et c’est l’auteur du jeu lui-même qui met fin au morceau par le biais d’une intervention complètement divine et meta, pétant le 4eme mur, déchirant le tissu même de la texture quantique entre la narration et son auteur, juste pour dire à des personnages allant trop loin un ‘’Taggle’’ retentissant. Et croyez-moi, je ne suis pas sensible, mais ici, c’était effectivement une ode violente et lyrique pour le viol, et ce deus ex machina meta était à la fois drôle et nécessaire pour que l’on comprenne que non, il a écrit ses personnages borderline sans forcément les cautionner. Et ce n’est pas donné à tout le monde de faire quelque chose comme ça, surtout aujourd’hui. Là-dessus, je décide de terminer mon exploration en jetant un petit coup d’œil à l’embarcadère donnant sur la mère, avec la maison du Président de l’université juste à côté. La porte et malheureusement déverrouillé, mais bon, on trouvera bien une solution. Ca attendra demain cependant, car on me fait comprendre que je commence à fatiguer. Le reste attendra donc demain. Je rentre dans ma piaule, qui est d’ailleurs, comme le veut le cliché, incroyablement encombré et dégueulasse. Et bien entendu, on ne peut pas ranger tout ce merdier, mais bon, j’écris la commande sleep et ça marche. Youpi ! C’est partie pour toute une autre journée de cours ! Aujourd’hui, lancer de sort, Magie Général et sport. Le premier nous donne des règles très intéressantes pour la manipulation des sorts. Il faut quatre conditions pour la réussite d’un sort : - Le bon contexte - Une excellente concentration qui ne doit pas être troublée - La bonne prononciation de votre sort, histoire de bien changer votre eau en vin et non d’invoquer un nuage de sauterelle mangeuse de chair. - Et enfin une grande clarté d’esprit. Donc, plus d’alcool jusqu’à la fin de l’aventure. Le second cour nous présente une ribambelle de créatures magiques, comment elles attaquent, et comment se défendre contre elles, lorsque c’est possible. Et là, on a encore rencontré aucun monstre, mais je peux vous jurer que le bestiaire est absolument génial. Il y a des dragons atomiques, des hamsters de l’enfer mesurant 90 pieds de long, des démons boueux ne vous laissant aucun espoir si vous tombez dessus, des escargots gonflants pour atteindre 120 fois leur taille lorsqu’ils sont effrayés et j’en passe. Cette présentation de l’univers du jeu me donne beaucoup de plaisir. Il me laisse imaginer plein de chose, de par un bestiaire certes parodique mais ne manquant pas de menace. Pour le cours de sport, ben rien. On est dispensé. Certainement parce qu’on est dans un jeu d’aventure textuel, et que donc, s’entraîner au combat ne sera guère passionnant. Mais le jeu préfère nous dire qu’on s’est fait mal en maniant notre baguette magique. Hu hu hu. J’en profite donc pour visiter la salle de simulation, qui n’est qu’une immense salle avec une petite chaise. En m’asseyant sur la chaise, je lance l’exercice. Je me retrouve devant un marais, qui lui-même est devant un château. Bon ben, je traverse à la nage et… - Non, les rochers te coupent, tu saigne, et du coup les pirahna te bouffent. Ah. Bon, ben je recommence et j’étudie mon inventaire un peu mieux : j’ai une épée et trois nouveaux sorts. Je plisse les yeux, sentant là le mécanisme purement vidéoludique me disant ‘’je te donne des trucs pour les utiliser aussitôt’’. J’utilise donc un sort pour faire effondrer un arbre et l’utiliser comme pont de fortune, et hop hop hop, je vais au château. - Bonjour, me dit un dragon atomique. Okkk… Je sais que je suis à l’université, mais quand même, y’a pas une notion de courbe de difficulté dans les simulations ? Parce que bon, hein, voilà. J’essaye de lancer le sort pour devenir overpété en combat à l’épée (si, j’ai un sort pour cette simulation dans mon inventaire) mais le jeu a décidé que non, car le dragon rugit, ce qui m’empêche de me concentrer. Les dragons sont fourbes et intelligents. Le dragon qui n’a pas que ça à faire, décide de me griller sur place, et c’est mon 2eme échec. Mais je n’ai pas le temps de refaire un essai, j’ai mon dîner avec le professeur dans une demi-heure ! Sa suite, il est à l’étage de mon dortoir… Idée très bizarre je trouve… mais bon, allez. Sa femme m’accueille et on commence le dîner très tranquillement, où mon interlocuteur se révèle être une brêle en communication. Il se perd tous les cinq mots, il a énormément de tic de langage… J’en viens à me demander comment il fait pour exercer son métier. Heureusement, le calvaire me laisse quelques informations : ce matin, il a appris la mort du plus grand sorcier de son époque, et des comme lui, il n’en reste plus que deux, Tinckerclock (MENSONGE) et un autre. Mais il s’endort presque aussitôt comme un gros sac, ce qui me laisse avec sa femme qui… Bah qui me saute dessus en fait. Ok, je ne savais pas que l’on pouvait gagner sa première scène explicite juste en allant à un dîner. C’est… tellement gratuit en fait. C’est la première fois que je la rencontre cette dame moi. Non mais, je sens que je vais faire un blocage, mais je ne comprends pas. Aussi bien en matière de gameplay (puisque je n’ai rien fait de spécial) que dans la narration, ce n’est pas justifié. Mais une fois l’affaire terminée, elle me donne des dates où son mari va faire des jeux d’argent, certainement pour aller la voir. Sauf que bon, du coup je m’en fous perso, moi je suis juste intéressée par le bridge et tout histoire de gagner mes 17 pièces d’or et assister au concert. Quoi ? Ca doit être important ! Comme il n’est que 20h20, j’ai le temps de passer à la fête de la fraternité romantique… où ça se pécho dans tous les coins. Et je me fais aussitôt aborder par une demoiselle qui me dit avoir subi des sorts d’intoxication, et me demande de l’escorter dehors, car elle sent que c’est chaud pour son cul. Attendez, je sens que je risque de subir des foudres non désirés, je mets un casque. J’accepte donc, et arrivé sur la place de l’université, elle tombe à moitié dans les pommes. Je l’amène donc dans ma chambre où elle commence à se déshabiller en me suppliant de lui faire des trucs. … Attendez je me retourne pour voir. C’est bien ce que je craignais. Mais ne vous inquiétez pas, je ne suis pas comme ça ! Non non, je l’allonge juste sur le lit et la laisse s’endormir lentement. Par contre, comme elle m’a dit être la fille du Président, je lui fais les poches, et ça tombe bien, elle avait la clef de son paternel. Chouette ! Quoi ? Réquisition discrète de ressource. On dira que ce sont les connards lui ayant donné le GHB magique. Je la laisse dans ma chambre et je me glisse rapidement jusqu’à la maison du Président et je déverrouille la porte. Et direct, sur le bureau, un nouveau sort. Le temps de me frotter les mains, et je me sers. C’est un sort de lévitation, le truc relativement utile donc. Il y a un autre truc intéressant derrière une vitrine, mais je ne peux y accéder. Il me faudra certainement un autre objet, une autre approche… bref, pour l’instant, on dirait que je ne peux pas faire grand-chose. Retour au lit donc où j’essaye certainement de m’endormir avec une pauvre fille shooté magiquement jusqu’aux yeux à mes côtés. Le lendemain, elle était partie (tant mieux, une autre scène d’une violente gratuité aurait vraiment été en trop là) en me laissant une petite note ainsi qu’en me taxant une clope. Rebelote pour une journée de cours donc ! Et on commence par Math et sciences. Oké ! Mais avant je lis mon journal. Et je me rends compte que la plume des différents journalistes a clairement changé. Fautes d’orthographes, appelle à la haine, à la violence et aux meurtres, perte complète d’intérêt et de longueur pour les articles… Je suis circonspecte. Aurais-je manqué quelque chose ? Bon, il reste mon cours à suivre. Et… Et ben j’en avais complètement rien à péter pour cette fois. Mais vraiment. Ca commence par trois quarts d’heure d’histoire médiéval lourdingue à parler de guerre entre cité état/royaume/pouet pouet et ça se termine en expliquant que les saisons, elles viennent de dragons et de yeti géant. Là, pour le coup, on est tellement dans l’absurde que moi, pour ma part, je n’arrive pas à rire. Et pour ne pas aider, le professeur était assez antipathique. Mais bon, ça finit par passer, et oh, joie, la salle se vide. Il me vient alors une idée. La trappe peut s’ouvrir, elle n’est pas verrouillé. Juste lourde… Je lance mon nouveau sort de lévitation pour voir, et le jeu me répond que oui, ça diminue suffisamment le poid pour ouvrir cette fichue trappe. Ah ha ! Je me glisse dans le trou pour y découvrir un labyrinthe. Je plisse les yeux, je n’ai qu’une heure et demi jusqu’à mon prochain cours. Je n’aurai pas vraiment le temps d’explorer tout ça sereinement, il faudrait plutôt le faire ce soir. Je remonte donc. Et là, ma mère débarque, me donne un pendentif en disant que je suis l’élu de la prophécie, et on m’assomme. Alors, déjà, bonjour élément perturbateur, tu te faisais attendre, et … Et bordel, je m’y attendais vraiment pas là. En nous faisant vivre comme un étudient pendant aussi longtemps, je m’étais installée pour ma part dans un début de routine où on se prenait beaucoup d’information sur l’univers du jeu avant de nous laisser des plages horaires de libre pour nous occuper de notre sociabilité et d’autres intrigues. Là, par exemple, je m’attendais à aller voir mon prof pour participer à une partie de Bridge et gagner un peu d’or pour pouvoir participer au concert, voir, enquêter un peu sur le journal pour découvrir pourquoi ils ont commencé à écrire comme des pieds. Mais au lieu de ça, le jeu nous attrape par la gorge et nous balance dans le mobilier, nous prenant au dépourvu et nous mettant soudainement dans le jus, jusqu’au haut du crâne. On se réveille beaucoup plus tard. Il n’y a plus personne. Plus de prof, plus d’étudient, plus de personnel. L’université est vide, comme frappé par un cataclysme. Il n’y a plus que les nymphes, qui ici ne sont pas des créatures vivantes, mais des mécanismes magiques s’activant pour nous mettre des barrières et nous empêcher d’aller dans certaines zones. Je ne trouve en fait qu’une seule personne : l’un des professeurs sur l’embarcadère, mourant de ses blessures. Il m’explique que l’ennemi avait pris place dans le journal de l’école pour s’infiltrer sur le campus et prendre ainsi tout le monde par surprise (cohérence donc !). Il meurt en me disant qu’ils ont enlevé mon prof référent ainsi qu’un artefact important dans la maison du Président. Je déglutit et je me rend compte que maintenant, c’est certainement fini les conneries de MILF gratuites.
  1. Charger plus d’activité