Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Dernière heure
  2. ChatNoirRetro

    Test du jeu "Silent Hill"

    À vrai dire, ma méthode de "raconter mon expérience" est un parti prit que j'ai adopté dès mon premier test (bon, même si j'en ai fait que 2, pour l'instant, mais bon), et c'était surtout une façon de pouvoir expliquer le différent contenu du jeu petit à petit et faire des transitions plus ou moins naturels. Maintenant que j'ai appliqué cette formule à 2 fois dans les tests, je me vois mal la changer comme ça d'un billet à l'autre... mais c'est vrai qu'à quelques moments, j'ai + eu l'impression de faire un LP Narratif plutôt qu'une description rapide de ma partie surtout prétexte pour le test il faudrait donc effectivement que je ne m'étendre moins sur ma partie personnelle, et que je m'en serve quasi-uniquement pour enchaîner fluidement sur la vraie partie intéressante du billet Oh damn, autrement dit, tu aurais préférée que je fasse une analyse complète de la scène afin de bien démontrer ce qui la rend géniale...c'est vrai que j'aurais pu, mais pour le coup, je pense que ça aurait vraiment fait bizarre de faire une telle analyse poussée en plein milieu d'un test quelconque en revanche, j'avais vaguement pensé à réaliser un autre billet afin d'expliquer tout les symboles et ingéniosités de mise en scène du jeu... Si ça permettrait de complémenter mon test, peut-être que je le réaliserai pour de vrai, mais à méditer... Pour la liste, je savais que c'était peu inspiré et moche à voir, mais je l'ai surtout faite afin de revenir sur les différents petits points que j'ai vite abordé. Mais j'essaierai de faire sans, au prochain test ^^' En tout cas, merci beaucoup d'avoir donné ton avis, j'essaierai d'en prendre compte lors de mes prochains tests ^^
  3. Aujourd’hui
  4. Hey! Merci pour la réponse, ça m'apprendra à le faire aussi tard, j'ai complètement zappé les deux autres screens. Voici
  5. RazielTraise

    Dynamite Cop

    Un jeu délire, ne pas hésiter à y jouer à deux, c'est bien plus drôle
  6. Gaga46

    Jak II, le Fameux

    yop ces bugs sont très connus et tu as bien fait de regarder le wiki ^^ voilà quelques solutions affiché sur le wiki: si tu as d'autres problèmes, normalement, ils sont corrigé dans la dernière version de l'émulateur... je te conseille aussi, de regarder tous les guides et ressources disponible sur https://www.speedrun.com/jak2/ pour s'assurer toutes ses chances et te faire valider ton speedrun en règles...
  7. TheSwindler29

    Robotron 64

    Une tuerie ce jeu, des heures passés dessus avec mon père pour arriver jusqu'au lvl 150 étant gosse x)
  8. Hier
  9. Black4Pearl

    Romstation 2.0

    Honnêtement c'est top ! Plus facile de s'y retrouver, hâte de voir la version finale ! Question: Possible d'importer ses jeux de RS 1.0 vers 2.0 ?
  10. Pour répondre à ta première question je crois que du moment que tu as une rom pal (européenne) de melee, tu peux rejoindre les parties mais pas en créer et y inviter des joueurs. Mais à confirmer ou à démentir. Pour ta deuxième question. Ce serait encore mieux pour vous qui serez en vacances et qui auriez potentiellement du temps libre. Même en début janvier je reste disponible si vous voulez. Mais je ne peux pas créer des joueurs pour le tournois, enfin oui avec des CPU au pire des cas lol mais ce serait moins fun à divertir mdrrrr. Donc n'hésitez pas à vous manifester pour qu'on puisse s'organiser cet événement qui en plaira à beaucoup d'entre nous, j'en suis sûr.
  11. amakna

    Kingdom Hearts

    je n'arrive pas a le lancer pourquoi?
  12. Gaga46

    Dolphin système de langage GameCube

    pas forcément, certains jeux sont eu sont en EU/NTSC+PAL, peuvent passer de l'un à l'autre
  13. Baboulinet34

    Configuration Pad

    Merci pour l'info
  14. RomStation

    Falcon - pce

  15. Apharel

    Falcon

    La série de simulations de vol hardcore de Spectrum HoloByte fait son apparition uniquement sur une console avec Falcon pour TurboGrafx. En raison des options de contrôle limitées, le jeu est plus actif et moins simulé, mais opte toujours pour un certain réalisme. Les joueurs contrôlent un F-16 Falcon au combat contre un groupe terroriste qui envisage de construire une bombe nucléaire. Avant la campagne principale, plusieurs scénarios d’entraînement permettent de bombarder des cibles au sol, d’intercepter des bombardiers, de se livrer à des combats aériens et de faire face à des tirs d’armes à feu ou à des sites SAM. Les mêmes types de scénarios sont rencontrés dans la campagne. Avant de décoller, les joueurs peuvent équiper leur avion des armes adaptées à la mission en cours, notamment divers modèles réalistes de missiles et de bombes air-air et air-sol, ainsi que des modules de MCE et des réservoirs de carburant supplémentaires. Les décollages et les atterrissages sont pris en charge automatiquement. Le gameplay est vu à travers une perspective de cockpit inspirée d'un vrai F-16, l'environnement et les cibles aériennes et terrestres étant représentés par des polygones ombrés. Le pavé directionnel est utilisé pour diriger l'avion, sélectionnez-le pour changer d'armes et le bouton II pour tirer. Le bouton I est un bouton polyvalent qui modifie les fonctions des autres boutons, permettant au pilote de régler les manettes des gaz, de basculer, de verrouiller le radar et de lutter contre les incendies. Les caractéristiques réalistes pendant le vol comprennent le rouge et les pannes de courant, et bien sûr, les décrochages et les accidents. Le jeu propose un tableau des meilleurs scores et enregistre la progression de la mission via des mots de passe (ou une RAM sauvegardée sur batterie avec un Turbo Booster Plus). Une caractéristique unique est un mode tête à tête pris en charge sur les ordinateurs de poche TurboExpress via un câble Turbo Link.
  16. RomStation

    Dragon Spirit - pce

  17. Apharel

    Dragon Spirit

    A l'époque de sa sortie, cette adaptation de l'arcade avait marqué les joueurs. Encore maintenant, il constitue un excellent shoot'em up. La principale originalité de Dragon Spirit est son gameplay à deux vitesses. En effet, vous jouez sur deux niveaux : contre les ennemis en l'air, et contre ceux au sol. Ainsi, vous avez une arme (un bouton) pour les uns, et une autre arme (l'autre bouton) pour les autres. Cela demande un autre type de concentration, et constitue la marque de fabrique de la série. Le monde mis en place est également assez original puisqu'il s'agit de la préhistoire. En effet, vous ne pilotez pas un avion en pleine guerre des étoiles, mais tout simplement un dragon. Vos tirs sont donc toujours plus ou moins des boules de feu. Le hit point est très volumineux, puisqu'il prend toute la taille de votre dragon... qui est pourtant assez gros. Ce dernier se déplace à vitesse correcte : ni trop rapidement, ni trop lentement. Il en va de même pour les boulettes. On apprend rapidement les différents schémas de monstres pour les mitrailler de la façon la plus efficace possible. Heureusement, il est possible de se faire toucher trois fois avant de perdre une vie. Dès que l'on perd, on recommence un peu avant dans le niveau. Le système d'upgrade est simple, avec des bonus à attraper qui font monter votre puissance de feu. D'autres permettent des gâteries comme le fait d'avoir deux têtes pour avoir deux tirs à la fois. Techniquement parlant, c'est très bon pour un jeu sorti en 1988. La version originale, sortie en arcade, est bien entendu supérieure en tout point, mais ici, la PC Engine marque une fois de plus un point dans le coeur des hardcore gamers, en tant que console fétiche pour accueillir des adaptations de shoots. Dragon Spirit est certainement l'un des shoots les plus connus sur PC Engine. Il le mérite car malgré son grand âge, il reste indémodable.
  18. RomStation

    Double Dungeons - pce

  19. MattProductions

    Le Cauchemar Des Schtroumpfs

    Voici l'une des rares perles d'Infogrames (avec Alone in the Dark, North and South et Une faim de loup). Le jeu est magnifique, pas trop difficile, avec un scénario et un gameplay assez originaux. Dommage qu'il soit aussi peu mis en avant, car il mériterait bien sa place aux côtés des meilleurs jeux de plateforme de la console...
  20. Apharel

    Double Dungeons

    Double Dungeons est un jeu d'exploration de donjons solo au sens le plus strict. Un ou deux joueurs peuvent explorer des donjons pseudo-3D, semblables à un labyrinthe (sans fonction de cartographie automatique, mais avec les instructions affichées à l'écran) et combattre les monstres qui les peuplent. Le ou les joueurs peuvent choisir de s’aventurer dans l’un des 20 donjons disponibles. Les donjons ont les mêmes textures, mais leur disposition varie; plus le nombre de cachot choisi est élevé, plus ses ennemis sont dangereux. Le mode deux joueurs comporte un écran divisé; les deux joueurs commencent à explorer le donjon à partir de différents points. Le gameplay de base est très simple. Les ennemis apparaissent à des points spécifiques (ils peuvent aussi ressurgir) et doivent être vaincus pour pouvoir continuer. Le combat est basé sur le tour par tour, mais les virages se suivent très rapidement et les ennemis attaqueront même si le joueur ne fait rien. L'attaque se fait simplement en appuyant sur un bouton; il n'y a pas d'autres options de combat. Le joueur peut trouver du matériel et des objets de soins (qui peuvent également être lâchés par des ennemis). Ceux-ci peuvent être utilisés pour restaurer les PV du personnage du joueur en dehors des batailles. Le nivellement est complètement automatique. Il n'y a pas de récit dans le jeu; la seule information liée à l'histoire se présente sous la forme de très courtes introductions textuelles dans les différents donjons, du type "le roi veut récupérer un trésor et envoie un guerrier dans le cachot" ou des objectifs de mission comparables.
  21. MattProductions

    Disney's Darkwing Duck

    La vidéo de l'AVGN explique tout, forcément. Le jeu avait l'air prometteur, mais il est quasiment injouable, notamment avec l'insupportable maniabilité. Dommage
  22. RomStation

    Disney's Darkwing Duck - pce

  23. RomStation

    Deep Blue - pce

  24. Apharel

    Deep Blue

    Shmup relativement connu sur PC Engine non pas par son excellence mais plutôt par sa médiocrité, Deep Blue vous fait incarner un poisson abyssal, chose informe, on a vu mieux niveau charisme. D'ailleurs, plus qu'un shmup, c'est plutôt un "evite them all" car les ennemis rencontrés ne tirent jamais, ils se contentent de foncer sur vous. n peut dire que ça ne rigole pas au fond des océans, vous allez affronter des nuées de poissons, de poulpes, de méduses, d'étoiles de mer et j'en passe. Le jeu ne s'embarrasse pas de fioriture, juste un écran titre et basta, pas d'options, rien. On appuie sur Start et c'est parti. L'environnement de jeu est lui aussi dépouillé, juste le score en bas à droite, on a droit à une seule vie dont le niveau est donnée par l’œil du poisson (bleu tout va bien, rouge, vous allez finir chez Findus). Au niveau des graphismes, c'est sobre, peu détaillé, comme les fonds marins mais quand même, faudra dire aux programmeurs que la PC Engine peut afficher plus de seize couleurs. Heureusement l'animation est bonne, il y a parfois beaucoup de monde et ça ne ralentit pas, le scrolling est même sur deux plans. Au chapitre sonore, c'est pas terrible, les musiques sont vite énervantes car stridentes et les bruitages médiocres. Là où le bat blesse, c'est le gameplay: on a l'impression de contrôler une enclume, tellement votre poisson se déplace lentement. Les ennemis, eux, ne souffrent pas de ce handicap et arrivent à toute allure vers vous selon des trajectoires biscornues difficiles à esquiver. Ajouter a cela une cadence de tir ridicule et l'impossibilité de tirer quand vous êtes touché par un ennemi, ce qui fait qu'on s'en prend vite trois, quatre d'affilés sans pouvoir réagir. Bien sûr, on peut récolter des bonus (dont un de vitesse) mais le moindre contact avec un ennemi (et autant dire qu'ils sont nombreux) vous fait repartir à zéro. Cela rend le jeu vraiment très très difficile.
  25. RomStation

    Dead Moon - pce

  26. Apharel

    Dead Moon

    Après qu'une météorite se fut échouée sur la Lune, une forme de vie nouvelle a été découverte. Forcément, il sont très méchants, alors il faut aller leur péter la gueule. C'est très classique, mais cela permet d'expliquer sommairement la succession de niveaux. Vous commencez donc sur terre, traversez une ville pour arriver à la surface de la Lune dans le niveau 3. Les ennemis sont tantôt des méchas, tantôt des adversaires faits d'os, avec les organes à l'intérieur. Il est donc assez original d'avoir à faire face à un boss en forme de poisson dont il faut viser le coeur pour l'abattre. Un bon point pour le design, qui malgré l'idée du poisson, est bien loin d'un Darius. Le gameplay se base en grande partie sur celui de Super Star Soldier ou Final Soldier, avec quatre armes différentes matérialisées par quatre couleurs. Attention à toujours prendre la même couleur sous peine de recommencer avec une nouvelle arme à la force la plus faible ! D'autres options permettent d'avoir des modules qui tournent autour de votre vaisseau ou encore des missiles. Dans Dead Moon, aucune barre de vie, seulement lorsque vous vous faites toucher, vous perdez des options, de la puissance de tir, etc. Lorsque vous vous faites toucher avec un tir minimal, vous perdez une vie. Vous recommencez alors sans temps mort là où vous aviez explosé une seconde plus tôt. C'est seulement lors de l'utilisation d'un continue que l'on doit forcément recommencer le niveau. En faisant pause, vous pourrez régler la rapidité de votre avion, ce qui permet de bien prendre le jeu en main. Graphiquement, c'est très correct, avec des décors variés et très fins. La difficulté n'est pas trop élevée, le jeu se voulant visiblement assez grand public. Une bonne chose pour une PC Engine qui propose un peut trop de shoots réservés à une certaine élite du pad. Dead Moon est un bon shoot, pas inoubliable, mais qui fait passer un sacré bon moment : maniabilité au poil, graphismes sympathiques, bref, tout ce qu'il faut pour faire un bon shoot.
  27. RomStation

    Davis Cup Tennis - pce

  28. Kuppa

    Play!

    Play! a pour ambition la création d'un émulateur PlayStation 2 pour les plateformes Win32, Linux, MacOS, iOS et Android. Le taux de compatiblité n'est, pour l'instant, que de 7% mais Play! est à l'heure actuelle l'unique émulateur disponible pour Mac.
  1. Charger plus d’activité