GambierBae

Moderator
  • Content Count

    1,136
  • Joined

  • Last visited

About GambierBae

  • Birthday 10/14/1997
  • Interests
    -Jeux Video
    -Manga, Comics
    -Films de science-fiction
    -Serie Télé
  1. GambierBae

    Street Fighter Alpha 3

    Dernier épisode en date des Street Fighters, Capcom nous pond ici la quintessence de ses jeux de baston 2D. Longtemps attendue, la version Dreamcast ne déçoit pas et offre toute la richesse dont est capable la série... Enfin ! Voici donc le nouvel épisode des aventures de Ryu, Ken et les autres. Capcom a toujours apprécié sa série et les dizaines de milliers de fans de par le monde qui vouent un quasi-culte à la saga sont là pour témoigner de l'attrait des Street Fighters. Si la version PSX est maintenant sortie très longtemps, on peut se demander si la Dreamcast va améliorer une recette toujours aussi répétitive. Sur le fond, rien de cette version Dreamcast ne vient dépareiller son aînée sur PlayStation. Les modes de jeu sont tout aussi nombreux et apportent quand même un bon renouveau surtout grâce au mode World Tour. Dans les modes proposés, vous trouverez une flopée toujours grandissante avec Arcade, Versus, Training, World Tour, Team battle, Survival, Dramatic Battle, Final Battle etc. En résumé, un nombre de modes gigantesque et qui apportent assez de renouvellement et de possibilités pour ravir tous les fans de la série. Pour expliquer, le mode World Tour vous demandera de battre successivement différents adversaires à travers la planète, vous faisant gagner petit à petit de nouvelles attaques, mouvements ou facultés particulières, une sorte de petit jeu de rôle assez innovant. Option spécifique à la Dreamcast, vous pourrez même utiliser l'Internet pour récupérer des personnages et autres goodies. Dans la pratique, trois modes de difficulté viennent encore nuancer tous les modes de jeu. Ces ISM changent pas mal de choses notamment sur les Super Combos, les blocages aériens ou encore les compteurs Alpha et les accros y trouveront un challenge plus subtil pour pimenter les combats. Les amateurs de fignolage apprécieront donc la possibilité de customiser leur personnage favori, que ce soit au niveau des touches, des mouvements ou encore de la façon de jouer grâce aux multiples modes de jeu. Les contrôles sont en tout cas toujours aussi précis et variés puisque chacun de la flopée de personnages a ses propres coups... toujours aussi ressemblants d'ailleurs. La manette Dreamcast s'avère par contre assez faible dans le maniement et les vrais amateurs auront vite fait de sélectionner leur propre manette pour profiter au maximum de la fluidité de Street Fighter Alpha 3. Techniquement, l'aspect graphique de cette mouture est à la fois décevant et agréable. D'un côté les couleurs, les animations, même améliorées par rapport à la version PSX, restent bien décevantes et molles. Capcom continue à tirer sur le filon des jeux de baston 2D en intégrant beaucoup de nouveautés de gameplay mais la partie purement visuelle ne bouge pas : décors fades et mal animés, animations rapides mais trop découpées etc. Les acharnés de la baston 2D y trouveront leur compte mais la Dreamcast est une fois de plus sous-exploitée. Seuls bénéfices sur le plan technique, d'une part le son avec des musiques qui sont plus jolies, des bruitages plus puissants. Les temps de chargement sont eux-aussi bien plus agréables grâce à la rapidité de la Dreamcast.
  2. GambierBae

    The House of the Dead Taikenban

    The House of the Dead Taikenban est un disque de démonstration japonais Sega Saturn pour The House of the Dead. Le disque contient une démo chronométrée de deux minutes du jeu avec un compte à rebours en bas à droite de l'écran (qui n'est pas affecté par les menus ou les écrans de chargement). Compte tenu de la nature sur rails du jeu, cela voit généralement le jeu se terminer à mi-chemin de la première étape.
  3. GambierBae

    Medal of Honor: Underground

    Après avoir cassé du nazi du côté des américains, Dreamworks vous propose de changer de point de vue, celui de la Résistance. Soyez français et résistez contre l'envahisseur teuton à coups de cocktails molotov, la french touch. Après un premier épisode qui avait fait un véritable carton sur PlayStation, il fallait obligatoirement nous attendre à une suite. Spielberg ne se fait pas prier et nous pond un Medal Of Honor : Resistance. Cette deuxième mouture reprend tous les bons aspects du premier opus en intégrant de nombreuses nouveautés aussi bien dans le gameplay que dans la technique. Petit rappel, il n'y a pas si longtemps, vous étiez Jim Patterson, un agent américain de l'OSS qui devait donner du fil à retordre aux allemands en pleine occupation pendant la deuxième guerre mondiale. Cette fois-ci, on ne change ni le décor, ni les ennemis mais tout simplement de héros puisque vous allez cette fois vous retrouver du côté français. En effet, vous allez incarner la téméraire et rebelle Manon, une jeune française déterminée qui s'engage dans la Résistance. Si vos actions au début du jeu sont sporadiques et mal organisées, vous allez vite vous faire repérer par l'OSS qui vous engagera dans ses rangs très rapidement. Dans Medal Of Honor : Resistance (MOHR), vous allez combattre les allemands de toutes les façons possibles : sabotage, destruction, vol de renseignements ou encore massacres d'allemands tout simplement. En tout, ce sont sept missions qui occuperont vos week-ends et chaque mission est composée de trois ou quatre épisodes. Un total de vingt-deux épisodes qui ont le mérite d'être variés, très réalistes dans leur réalisation et aussi homogènes que possible. Un mode solo tout à fait conséquent qui s'allie avec la possibilité multijoueur à 2. Si le mode multijoueur est le bienvenu dans un jeu de ce genre et surtout sur PlayStation, il n'apportera pas vraiment de renouveau et ne s'alignera pas avec ce que l'on est habitué de voir sur les consoles nouvelle génération comme la DC, la PS2 ou même la N64. Considérez ça comme un petit plus. Une bonne suite qui garde toute la fraîcheur du premier épisode. Quake-like tout à fait honorable, il offre en plus un gameplay renouvelé dans une réalisation toujours aussi haut de gamme.
  4. GambierBae

    Medal of Honor

    Dans le rôle du lieutenant Jimmy Patterson des forces alliées, et plus précisément de l'OSS, vous serez amené à traverser divers lieux de batailles au cours de la Seconde Guerre mondiale pour accomplir vos missions et affronter les forces de l'Axe. Ce premier épisode de la très populaire série d'EA surprenait déjà par son ambiance carrément dantesque. Et avec Dreamworks Interactive au développement, les envoutantes compositions musicales du titre se montraient dignes de celles des meilleurs films du genre. Débutant son cauchemar dans un niveau en pleine cambrousse, la crédibilité de la mise en scène saisit instantanément le jeune joueur de l'époque lorsqu'il parcourt les chemins bordés de haies en écoutant au loin les soldats allemands hurler dans leur langue natale. Il entend également quelques chiens et des explosions alors que le chant des cigales lui évoque une chaude nuit d'été, et soudain il est surpris par quelques tirs raisonnant brutalement dans la pénombre. Le FPS grand spectacle est né.
  5. GambierBae

    Medal of Honor

    Dans le rôle du lieutenant Jimmy Patterson des forces alliées, et plus précisément de l'OSS, vous serez amené à traverser divers lieux de batailles au cours de la Seconde Guerre mondiale pour accomplir vos missions et affronter les forces de l'Axe. Ce premier épisode de la très populaire série d'EA surprenait déjà par son ambiance carrément dantesque. Et avec Dreamworks Interactive au développement, les envoutantes compositions musicales du titre se montraient dignes de celles des meilleurs films du genre. Débutant son cauchemar dans un niveau en pleine cambrousse, la crédibilité de la mise en scène saisit instantanément le jeune joueur de l'époque lorsqu'il parcourt les chemins bordés de haies en écoutant au loin les soldats allemands hurler dans leur langue natale. Il entend également quelques chiens et des explosions alors que le chant des cigales lui évoque une chaude nuit d'été, et soudain il est surpris par quelques tirs raisonnant brutalement dans la pénombre. Le FPS grand spectacle est né.
  6. GambierBae

    Resident Evil : Outbreak

    Seul la version Japonaise est jouable en ligne, la version Européenne n'a pas de mode online et la version Américaine ne fonctionne plus en ligne. Mais il existe une traduction anglaise pour la version japonaise si tu es intéressé.
  7. GambierBae

    Die Hard Arcade

    l'iso du jeu est de mauvaise qualité, ce n'est pas un problème d'émulation. Il va falloir le remplacer par une meilleur ISO.
  8. GambierBae

    Tomb Raider

    Cynique, athlétique et en mal d'aventures, miss Croft nous démontre avec un brio certain que le jeu d'action n'est pas l'apanage des hommes. Ironiquement, si le soft de Core Design démocratise la féminité ludique, il s'adresse avant tout aux hommes (aux adolescents plus exactement) en ce sens que Lara Croft est pensée non pas comme une icône vidéoludique (ce qu'elle deviendra malgré tout) mais bel et bien comme un objet de désir. De ce postulat de départ naît un jeu d'action/aventure qui n'est autre qu'une extension numérique des péripéties d'Indiana Jones. Quinze niveaux, des tombes perdues, le mythe du Roi Midas surplombant celui de l'Atlantide : voici ce que nous propose ce premier opus. Les dangers ne manquent pas et ne sont que la partie immergée de l'iceberg. En effet, si les affrontements contre des animaux ou quelques mercenaires triés sur le volet ponctuent les moments forts du titre, le gros morceau de ce jeu, et à fortiori de tous les épisodes à venir, tient en un mot : plates-formes. De fait, entre deux rixes enjouées, vous devrez sauter, plonger, courir, bondir, afin de progresser dans des niveaux tentaculaires. D'ailleurs, lorsqu'on rejoue au titre, on se rend compte de la difficulté de la chose induite par un level-design tortueux où il n'était pas toujours facile de distinguer l'ouverture par laquelle passer (et ce malgré la possibilité de regarder autour de nous), le rebord à agripper ou le levier à actionner. Pourtant, on serait presque tenté de dire que tout ceci a participé à la notoriété de Tomb Raider qui reste un soft assez difficile, surtout si vous avez en tête de dénicher tous les secrets bien cachés.
  9. GambierBae

    [DS/PSP]: "Scooby-Doo qui regarde-qui ?" Demande d'Upload

    Salut ! La demande est bien faite et on vas s'en occuper ! Mais seulement la version PSP, vue que les jeux DS ne sont pas disponibles sur RomStation, il n'est malheureusement pas possible d'uploader la version DS du jeu.
  10. GambierBae

    Resident Evil

    L'équipe Bravo a disparu lors d'un crash d'hélicoptère dans les montagnes d'Arklay, non loin de la petite ville de Raccoon City. Vous faites partie de l'équipe Alpha chargée de retrouver des survivants. Arrivé à l'épave, une meute de chiens enragés vous oblige à vous retrancher dans un vieux manoir où vous pensez être en sécurité, mais c'est là que le cauchemar va vraiment débuter. Grand gourou des salles d'arcade grâce à la série Street Fighter, expert de l'action/plates-formes sur console avec sa mascotte Mega Man, Capcom décide au début des années 90 d'explorer une autre voie. Une voie ouverte par Infogrames et le français Frédérick Raynal en 1992 avec Alone in the Dark, celle du jeu d'aventure/action mâtiné d'horreur. En 1996, né de cette ambition, Bio Hazard envahit les étagères des magasins. En un seul titre, la firme provoque un culte instantané et devient l'un des développeurs les plus en vue de l'époque.
  11. GambierBae

    JoJo's Bizarre Adventure

    Jeu de baston changeant sensiblement de gameplay par rapport à un Street Fighter II, Jojo's Bizarre Adventure vient poser une adaptation de l'arcade sur Dreamcast. Comme c'était déjà le cas pour Street Fighter 3 Double Impact, Jojo's Bizarre Adventure sur Dreamcast propose deux jeux dans une seule boite : Jojo's Adventure et Jojo's Bizarre adventure, tous deux issus de l'arcade, et plus précisément du CPS3. Le joueur ne choisira que le second, puisque ce dernier est une version techniquement rehaussée du premier (graphiquement parlant). Rien de plus, à part un mode challenge qui permet de s'opposer aux différents adversaires du jeu avec une seule barre de vie. Le scénario est étonnant pour un jeu de baston, car très complet. Quand on sait que le manga compte plus de 40 volumes, on trouve ça plutôt normal. Le mode histoire vous fait donc suivre les aventures du protagoniste choisi. Le jeu est totalement en 2D et ne recours pas aux énormes effets que propose un Marvel Vs Capcom 2 par exemple. Techniquement, c'est très joli, mais on perd un peu de détails car les développeurs avaient non plus deux mais quatre personnages à animer en parallèle. En tout cas, la Dreamcast nous propose ici une conversion pratiquement identique à l'original. Le principe du gameplay se calque sur la spécificité des personnages du manga : les "stands", c'est à dire des doubles psychiques qui vont vous rendre bien des services en allant castagner l'adversaire. On dispose de trois types d'attaque : fiable, moyen et fort. Le bouton A permet d'invoquer son "stand" et ainsi de gagner en puissance de frappe (il apparait également automatiquement de la plupart des coups spéciaux). Les coups spéciaux sont assez complexes à sortir, mais il est possible, via le menu de démarrage du jeu, de choisir une version simpliste du jeu, où les coups spéciaux sortent tous seuls. Jojo's Bizarre Adventure est un bon jeu de baston. Il propose un gameplay qui sait se démarquer de Street Fighter II ou III. Par contre, il n'en a pas non plus le génie, et ne conviendra qu'aux fans hardcore de baston, les autres se tournant vers d'autres jeux du genre bien meilleurs.
  12. GambierBae

    JoJo's Bizarre Adventure

    Très populaire dans son Japon d'origine et un peu plus anonyme chez nous, Jojo's Bizarre Adventure est un manga de 46 tomes subdivisé en plusieurs chapitres indépendants. Chaque chapitre s'intéresse à l'histoire d'un Jojo, un surnom un peu ridicule tiré des syllabes des noms et prénoms du héros. Le premier est Jonathan Joestar, succédé par Joseph Joestar (son petit-fils) puis Jotaro Kujo, le héros du chapitre abordé dans le jeu. Comme les Belmont de Castlevania, les héros appartiennent tous à la même famille et luttent, à une génération d'écart, contre le même ennemi : l'immortel Dio Brando. Mais ici, les héros ont troqué le fouet pour se battre à coup de stand, une matérialisation de l'esprit qui prend corps pour les défendre. Dans le jeu, vous dirigez votre personnage à l'aide de quatre boutons. Les trois premiers sont dédiés aux coups faibles, moyens et forts. Le dernier vous permet donc d'invoquer votre stand. Il faut maintenant faire un choix : utiliser le stand uniquement en cas de coup dur, ou le laisser se battre à votre place. Mais si le stand est vaincu, il vous laisse extrêmement vulnérable en disparaissant. L'originalité des duels réside alors dans la gestion de cet équilibre fragile.
  13. GambierBae

    Star Gladiator Episode 1: Final Crusade

    Situé dans le 24ème siècle, ce jeu de combat en 3D oppose des humains à des humanoïdes. Combo et contre-attaques sont là, ainsi que d'étranges personnages, en particulier Saturn qui utilise deux yo-yos comme arme principale.
  14. GambierBae

    Star Gladiator Episode 1: Final Crusade

    Situé dans le 24ème siècle, ce jeu de combat en 3D oppose des humains à des humanoïdes. Combo et contre-attaques sont là, ainsi que d'étranges personnages, en particulier Saturn qui utilise deux yo-yos comme arme principale.
  15. GambierBae

    Vampire Savior: EX Edition

    C'est le 3ème jeu de la série Darkstalkers. Il joue à peu près la même chose que le premier, mais présente une meilleure animation, des personnages plus jouables et un scénario plus profond. Jedah, le "Seigneur des vampires", a convoqué tous les guerriers de la nuit dans son royaume pour être assimilés à son être. Bien sûr, cela constitue une excellente excuse pour avoir plus de combats en tête-à-tête ... Incarnez Jedah, BB Hood, Q-Bee, Lilith, Demitri, Morrigan, Anakaris, Victor, L.Raptor, Hsien-Ko, J.Talbain, Felicia, Rikuo, Sasquatch, Bishamon, Donovan, Pyron ou Huitzil, et conquérir le ennemi.