Aronaar

Active member
  • Content Count

    1,949
  • Joined

  • Last visited

About Aronaar

  • Interests
    Divers et variés. Cela vous intéresse-t-il, de toute manière ? Non, c'est bien ce que je pensais. Et vous avez parfaitement raison, ami internaute.
  1. Aronaar

    Tu écoutes quoi ?

  2. Aronaar

    Ninja Combat

    Cela dit la magie de l'émulation nous permet de revenir sur des titres fort anciens, celui-ci a 32 ans, donc on peut tout de même considérer que c'est assez vieux.
  3. Aronaar

    Tu écoutes quoi ?

  4. Aronaar

    Nintendo Player 02

    L'intention de partager est louable, mais du coup... Pourquoi ce magazine et ce numéro en particulier ?
  5. Aronaar

    Banjo-Kazooie

    Il est en première page des ROMS N64 lorsqu'on fait une recherche, il est donc plutôt populaire sur RS.
  6. Aronaar

    Daikatana

    Vous connaissez peut-être la légende, le récit d'un jeu maintes fois reporté, un cycle de développement infernal, un Romero talentueux mais bien trop insouciant pour un jeu qui affiche de telles ambitions. Même avec une grosse dose de bienveillance, Daikatana sur PC fut un four comme on en voit rarement, une expérience de jeu difficilement tolérable même en pouvant sauvegarder à tout moment. Mais la rédemption prend parfois d'étranges chemins ! Après une version N64 plate, la meilleure version du soft reste bien sur GBC, pour un jeu d'aventure vaguement à la Zelda que vous plierez en moins de six heures. Le scénario aux pâquerettes passe bien mieux dans un jeu de cette dimension et s'il n'a rien d'exceptionnel (il faudra même s'armer de patience face à certains boss et ennemis...) c'est un jeu obscur tout à fait correct. Vous aussi, oblitérez Méduse avec un blaster ionique du futur...
  7. Aronaar

    Pokémon Crystal Kaizo

    @insecatorus D'après ce que j'ai trouvé, il faut que tu ailles d'abord parler une seconde fois à la championne d'arène auparavant, afin d'obtenir le badge.
  8. Aronaar

    Motion Gravure Series : Nemoto Harumi

    Oublier que ce jeu existe.
  9. Aronaar

    La Suite de Mots

    Salaire => impôts
  10. Aronaar

    Tu écoutes quoi ?

    Le thème principal de Civilization IV. Fun fact : pour un jeu où l'on cherche éclipser tous les autres, parfois de manière brutale, il s'agit d'un chant d'amour...
  11. Aronaar

    Q*bert

    Je me souviens que je l'avais essayé quand j'étais gamin, la cuisine à la maison était HS et ma mère, en dernier recours, nous avait fait manger des lasagnes réchauffées dans un bar avec une borne d'arcade. Mauvais repas mais bons souvenir de jeu !
  12. Aronaar

    Tu écoutes quoi ?

  13. Aronaar

    Caterpillar Construction Zone

    Ah c'est certain que ce n'est pas ce jeu qui aura donné envie à qui que ce soit de conduire des engins de chantier...
  14. Aronaar

    Caterpillar Construction Zone

    Parfois, l'on a envie de varier son ordinaire, et fouiner dans les jeux les moins pratiqués semble une bonne manière de procéder. Parfois, on comprend tout à fait pourquoi ça ne se bouscule pas au portillon pour les titres en question. Même sur une plateforme qui a cartonné comme la GBC, ma cervelle est prise de paralysie en se demandant qui a pensé que ce serait une bonne idée. Vous avez potentiellement entendu parler des divers Simulators, qui, au-delà de séries bien établies (comme les Farming) nous ont gâté avec des des titres absolument déplorables. Je ne porte pas JVC dans mon coeur, mais je vous invite à consulter des tests là-bas ou d'anciens Gaming Live pour vous faire une idée. Imaginez maintenant que ces jeux d'une fadeur rarement atteinte ont un ancêtre ici, où vous devrez conduire (avec une conduite toute approximative) divers engins de chantier, pour des tâches aussi passionnantes que bouger des rochers jusqu'aux trous désignés, placer des tuyaux de canalisation ou faire quatre aller-retours avec du ciment pour solidifier un passage. Les ouvriers balisant les points à atteindre vous gratifieront d'une courbette pour chaque étape réussie, ce qui n'empêchera pas un ennui aussi profond que les abysses de s'installer au bout de quelques minutes. Eeeet... je crois que ce court commentaire est déjà plus que ce que ne mérite cet assemblage de pixels. Prenez soin de vous, ami Lecteur, et si vous avez le mouron, dites-vous que des gens ont dû travailler sur un jeu comme celui-là.