Aronaar

Les Livres dont vous êtes Le Héros

Recommended Posts

Depuis peu, votre serviteur et Sir Aronnar somment lancés dans un projet : parler et écrire sur une passion commune : les LDVELH (abréviation courante pour les "pratiquants" ) . Puisque nous sommes sur un site de jeux, et de rétro, c'est au final assez logique qu'un topic voit le jour à ce sujet, en ces lieux. Mais comme il faut bien faire une description, et bien... allons- y !

 

 

1

 

 

 

Les livres dont vous êtes le héros... Ces quelques mots sont en fait une formule magique. Ils ont le pouvoir de faire sortir un bon nombre de trentenaires et quarantenaires (et même de vingtenaires ayant bénéficié d’une bibliothèque insolite). Par ces quelques mots, ils provoquent une résurgence de moments passés à lire, à lancer des dés, à râler sur une mort injuste, à mettre le pouce sur le paragraphe précédent, parce que bon, au bout d'un moment, y en a marre. Mais je m'égare déjà, car il est possible que le concept vous échappe. Bien sûr, j'imagine que ces sept mots vous aiguillent sur le sujet : on doit lire, et apparemment, nous en sommes le principal personnage. Mais il me faut, si vous le voulez bien, vous voler un peu de votre temps quand même.

Si vous n'êtes pas d'accord, rendez-vous au 2. Si vous obtempérez, rendez-vous au 3.

 

 

 

2

 

 

 

Vous avez décidé que votre temps était précieux. Vous pouvez à présent refermer cette page, et vous trouver une autre occupation. Et ne trichez pas, on vous surveille !
Votre aventure est TERMINEE. Et avec quelle rapidité !

 

 

 

3

 

 

 

Merci à vous ! Par ce petit gag, je viens de vous présenter la particularité des LDVELH (c'est moins long à écrire, ne m'en veuillez pas) : le choix. Oui, vous l'avez fort bien deviné. Ces « livres-jeux » sont découpés en paragraphe. Lus dans l'ordre, ils n'ont aucun sens. Ce sont vos choix qui vont déterminer où vous devez vous rendre. Sauf si vous mourrez, évidemment – dans le livre, pas en vrai. Je ne vous veux aucun mal. Avec cette base – dont la paternité remonte à Raymond Queneau – il ne reste plus qu'à trouver une règle de jeu... et une histoire. Et ceux qui auront déclenché l'âge d'or, ce sont les deux auteurs anglais Steve Jackson et Ian Livingstone, avec Le sorcier de la montagne de feu, paru en 1982. Grands fans de Donjons et Dragons, ils en ont simplifié les règles à l'extrême, ont tissé un récit simple, mais doté de nombreux paragraphes – 400, ce qui est ce qui est assez conséquent – et c'est ainsi que naquit la plus grande et la plus populaire des séries du genre : les Défis Fantastiques. D'autres auteurs vont s'engouffrer dans la brèche, permettant la création de règles très différentes, parfois simples, parfois à la limite du jeu de rôle... Et parfois injouable ! On finira aussi par différencier deux écoles bien distinctes : celle qui prône la liberté à tout prix, et ceux linéaires, les très éprouvants « one-true-path » (un seul chemin mène à la fin).

Avant de rentrer dans les détails, il y a deux points qui me paraissent importants. Tout d'abord, ce sont des centaines et des centaines de récits que l'on peut trouver, jusqu'à de l'amateur. Mais dans un premier temps, pour ma part, je vais surtout me focaliser sur la collection la plus célèbre en France, comportant les meilleurs récits du genre : les LDVELH Folio Junior de chez Gallimard. Vingt-deux séries auront été publiées chez eux, balayant tous les styles possibles. C’est près de 200 volumes constituent à eux seuls une porte d'entrée de qualité dans cet univers. Le second point à aborder est hélas le déclin du genre. Parce que le phénomène n'aura duré qu'une petite dizaine d'années. Le temps aux jeux vidéo de se perfectionner, et de proposer à son tour de grands « récits interactifs ». Je n'irais pas jeter la pierre, parce que j'en suis un grand consommateur, mais j'aurais aimé que les deux cohabitent. Mais c'est ainsi. Bref, trêve de nostalgie, et poursuivons ensemble. Et pour ceci, il nous faut donc faire un tour d'horizon des grandes séries.

 

 

 

 

DEFIS FANTASTIQUES

 

 

 

 

 

defi24angzig.jpgbloodbones.jpgzombies.jpg

 

 

 

 

Comme vous l'avez lu, on aborde là le vrai père fondateur. Série gigantesque de 65 volumes, des dizaines d'auteurs se seront relayés pour proposer toujours plus de récits (plus ou moins) fantastiques. Bien sûr Steve Jackson et Ian Livingstone, mais aussi Jonathan Green, Steve Williams ou Andrew Chapman. Et tant d'autres ! Outre le fait d'être la première, les Défis Fantastiques avaient plusieurs avantages. Chaque récit était indépendant – même s'il pouvait y avoir des suites, et qu'un background général a fini par en ressortir – et permettait de ne pas se contenter d'un univers heroic-fantasy, genre déjà proéminent à l’époque. Il était donc possible de trouver des récits de science-fiction, d'horreur ou post-apocalyptique. L'autre atout indéniable, c'était la simplicité de ses règles. Trois statistiques de base seulement (Habileté, Endurance, Chance), et des combats très simples, à base de lancers de dés. Concrètement, vous lanciez deux D6, ajoutiez le résultat à votre score d’habileté (généralement compris entre 6 et 12), celui obtenir le plus haut score blesse l’autre (perte de points d’endurance) et ainsi de suite, vous vous étripiez joyeusement jusqu’à ce quelqu’un reste définitivement sur le carreau. Bien entendu, selon le contexte du combat, l’utilisation d’objets et les « capacités » de la créature (comme de vous cracher des flammes à la figure !), les choses n’étaient pas toujours si simples ! Certains récits y rajouteront de temps à autre quelques règles supplémentaires, selon le contexte, mais la base restera immuable sur l'ensemble de la série, ce qui en fait une très bonne introduction au genre.

 

 

 

 

 

SORCELLERIE

 

 

 

 

 

sorcellerie3vo.jpg

 

 

 

 

Créée par Steve Jackson, Sorcellerie ! est une saga en quatre volumes, qui reprend en partie ce qui a été fait dans les Défis Fantastiques. En partie, parce que c'est une saga, déjà, et qu'il était donc plus que conseillé de lire les livres dans l'ordre – un objet du tome 1 pouvait très bien ne servir que dans le tome 2, par exemple – afin d'avoir une bonne compréhension de l'histoire. En partie, parce qu'il était possible de jouer de deux manières différentes : la classique en incarnant un guerrier, et la plus intéressante en jouant un sorcier, avec son fameux livre de sorts que l'on devait apprendre par cœur (dont l’un permet de voyager dans le temps) ! Sorcellerie ! est une série classique, parce qu'elle possède de nombreuses qualités. On sent parfaitement que les quatre volumes ont bien été pensés ensemble et dès le départ.
La difficulté est maîtrisée, et progressive. Et surtout, elle est devenue culte grâce à au dernier tome, La couronne des rois et ses 800 paragraphes ! Un monument, donc, Dont le défi aura mis à mal la patience de beaucoup. Peu l'auront terminé de manière légale, j'en suis persuadé. En outre, la série connaît une adaptation de qualité sur mobiles et PC, hélas seulement en anglais pour le moment.

 

 

 

 

 

LOUP SOLITAIRE

 

 

 

 

 

ls2vo.jpgls10vo1.jpgls18vo.jpgastre1ang.jpg

 

 

 

 

S'il ne doit rester qu'une saga dans votre ludobibliothèque, c'est celle-ci. Avec ses 28 volumes répartis en quatre cycles, voilà sûrement l'univers le plus riche que les LDVELH auront fourni. Vous êtes Loup Solitaire, le dernier guerrier Kaï, et vous devez empêcher par tous les moyens que les plans des maîtres des ténèbres aboutissent. Malgré cette accroche pouvant paraître d’un trop grand classicisme, les récits sont bien souvent passionnants – particulièrement dans le second cycle – grâce à un background qui ne cessera de s'étoffer. Mais sa force, c'est bien sûr ses mécaniques de jeu. Si le « loup » n'offre que deux statistiques au joueur-lecteur, il permet aussi de s'octroyer des compétences, parmi une liste définie (attaque psychique, alchimie, sixième sens, magie des anciens...). Mieux, il récompense le lecteur fidèle, en permettant, à chaque volume lu, de s'offrir une compétence supplémentaire. Il peut donc parfaitement ressentir la montée en puissance au fil des aventures, commençant comme un rescapé mal équipé et en fuite, pour terminer comme un demi-dieu. Mais un demi-dieu avec un challenge à sa mesure ! Par ailleurs, le lecteur fidèle est également récompensé par l’immersion dans une fresque épique à la narration plus travaillée que dans la moyenne des LDVELH. Et les combats sont eux aussi réussis, tout en restant accessibles, avec la table de hasard et le tableau des dommages - si quelques concepts vous échappent, on y reviendra en temps voulu. Un must-have donc. À noter qu'il existe une autre saga dans le même univers : Astre d’or, par Ian Page. Permettant de jouer un sorcier, la série est assez vite oubliable, mais elle aura permis au « Loup Solitaire » d'enrichir encore plus son Histoire.

 

 

 

 

 

LES UNIVERS D'HERBIE BRENNAN

 

 

 

 

 

loup1vo.jpggraal5ang.jpgepouvante1ang.jpgdefih4ang.jpg

 

 

 

 

Ce bon vieil Herbie, on aime ou on déteste. L'homme qui nous aura offert quatre séries aura soufflé le chaud et le froid. La raison en est très simple : c'est un auteur de talent, doté d’un grand humour, mais qui aura proposé les règles les plus idiotes et les plus mal foutues au monde.
Loup* Ardent est l'exemple typique du personnage. Ce récit sombre en quatre tomes, fortement inspiré de Conan, fut de grande qualité. J'oserais même dire que le premier acte touche du doigt le sublime. Seule aventure résolument adulte de la collection, il y a un réel plaisir de lecture... Mais pour le ludisme, on repassera ! Trop de statistiques, basées sur un système de pourcentage qui obligeait à avoir à portée de main une calculatrice, une difficulté titanesque... Si la lourdeur avait un nom, Loup* Ardent serait une parfaite proposition.

Quête du Graal aura des symptômes similaires, mais moins prononcés. Si l'on fait fi des règles mal calibrées et parfois incohérentes (comme le livre de magie proposant des sortilèges ne servant jamais !), Brennan aura par contre de sacrées bonnes idées, comme intégrer des plans avec numéros de paragraphes, rendant les récits moins linéaires, et plus immersifs en permettant de mieux situer les lieux qu’on visite. Mais c'est le ton qui en fera son succès. En effet, au cours des huit aventures proposées, c'est non moins que l'univers du roi Arthur qui est ici retranscrit... Version Monty Python ! Parce que Quête du Graal, c'est avant tout du fun. Les personnages sont loufoques – Merlin et Nosferax en tête, le premier cherchant continuellement à vous faire faire son boulot tout en voulant garder sa précieuse pension, le second étant un vampire dont la poésie est d’une nullité affolante, mais ne le lui dites jamais – l'humour est absurde, l'auteur brise régulièrement le quatrième mur, vous bénéficiez d’une épée parlante qui n’hésite pas à vous sermonner... Même la mort est drôle, avec son fameux paragraphe 14 !

Épouvante rendra elle hommage aux monstres sacrés de... l’épouvante : Dracula, puis Frankenstein. Sans être un chef-d’œuvre de récit et de ludisme, le simple fait de pouvoir, à chaque histoire, choisir entre deux protagonistes lui donnait une replay value intéressante. De plus, cette série avait la particularité d’avoir une section dédiée à la description des lieux dans lesquels vous évoluiez, distincte des paragraphes « normaux ».

Enfin, Défis de l'histoire est peu connue, peu appréciée, mais sûrement parce qu'elle vise un public beaucoup plus jeune. D'où des règles de jeu simplistes, par exemple. Heureusement, l'humour de Brennan fait encore mouche. Et puis c'est toujours sympa de visiter les grandes civilisations classiques, comme l’Egypte ou les Aztèques !

 

 

 

 

 

 

L'UNIVERS DE SHERLOCK HOLMES

 

 

 

 

 

 

sh4ang.jpgsupersh2l.jpg

 

 

 

 

Deux séries basées sur le plus célèbre des détectives auront été publiées chez nous. D'abord, la très bien nommée Sherlock Holmes de l'Américain Gerald Lientz, qui nous permet non pas de l'incarner, mais de le remplacer parce que ce brave Sherlock, il ne peut pas être partout. Si, plus jeune, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans, c'est en la relisant dernièrement que je me suis surpris à apprécier la série. Pas de combat, juste des indices à découvrir. Et c'est une réussite, car c'est bien écrit, c'est bien pensé, et c'est surtout bien dosé. Et quel changement rafraîchissant de faire turbiner ses méninges, plutôt que de hacher menu du monstre et ramasser des artéfacts magiques ! Super Sherlock de Ian Bailey est basé sur le même principe, mais adapté aux plus jeunes – il y a même la soluce dans chacun des deux livres. C'est donc moins intéressant, malheureusement.

 

 

 

 

 

LES SERIES QUI JOUENT LA CARTE DU MULTI

 

 

 

 

 

epee1ang.jpgbardikang.jpgdefis4l.jpg

 

 

 

 

Avant tout, il existe deux formes de multi, dans les LDVELH. Le multi classique, celui qui se joue avec plusieurs personnes, et le multi que j'appelle le « multi-personnage ». Pour le multijoueur véritable, c'est vers Double Jeu de Simon Farrell et Jon Sutherland qu'il faut se tourner. Enfin, qu'il faut... Le concept de jouer à deux, avec chacun son livre (l'un prend le guerrier, l'autre le magicien, par exemple) est sympa comme tout. Malheureusement, les histoires sont peu passionnantes, ce qui anéantit tout plaisir ludique, lui-même pas aidé par des mécaniques sans inspiration. Autant donc se tourner vers la source des LDVELH, à savoir le jeu de rôle classique. Pour le multi-personnages, jetez un œil du côté de L'épée de légende de Dave Morris et Oliver Johnson, et vous avez la meilleure série du genre. Aidée par son univers tiré des Terres de Légende, un jeu de rôles classique, la quête de l'épée de légende est un récit passionnant sur l'ensemble des cinq livres. Mieux, elle comporte des règles de jeu très bien construites, et notamment donc le fait de contrôler un groupe de personnages. Le RPG vidéoludique sur papier, toutes proportions respectées, rien de moins.

Enfin, il existe une série (française ! ) qui mixe les deux aspects : Défis et Sortilèges. En effet, deux cycles auront été écrits. Le premier permettait jusqu'à quatre joueurs de s'affronter. Et contrairement à Double jeu, l'exploration était intéressante, grâce à la qualité d'écriture de Gildas Sagot, et le gameplay était à la limite du jeu de rôles papier, tant il était étoffé. Le second cycle proposait pour sa part un récit pour un seul joueur... Mais en permettant le contrôle de quatre personnages. Avec toujours le même souci du détail dans la narration.

 

 

 

 

 

LES AUTRES

 

 

 

 

 

chronique3ang.jpgvoie2vo.jpgporte1vo.jpgdestin2vo.jpgdragon1ang.jpghistoire4vo.jpgmaitre1vo.jpgmessager3l.jpgmetamorphose1l.jpg

 

 

 

 

Parce qu'à un moment, un post doit se finir, et surtout, parce qu'il faut laisser de la matière pour les suivants, je vais citer brièvement d'autres séries, dont certaines de grande qualité :

-Vous aimez la mythologie grecque ? Vous rêvez d'avoir un Dieu protecteur ? D'un système de combat crédible et de la mise en avant de l'honneur ? Vous n'avez pas peur des récits un peu indigestes ? Les Chroniques crétoises sauront vous passionner.
-Un livre qui ne demande aucun jet de dés, qui ne laisse place à aucun hasard, grâce à un choix de compétences ? Foncez sur l'excellente série Destins.
-Vous voulez du Défis Fantastiques, mais en moins dur ? Dragon d'Or peut vous contenter.
-Vous aimez l'histoire ? Histoire (quelle surprise, n’est-ce pas ?) peut être une curiosité.

-Vous préférez incarner un ninja et bien plus crédible que Naruto ? La quasi parfaite saga La Voie du tigre vous donnera la capacité de lancer des shurikens.
-Voyager dans le temps, ça vous tente ? Les Messagers du temps sont là, avec des règles qui s'adaptent aux différentes époques traversées.
-Vous vous passionnez pour tout ce qui touche à Lovecraft ? Les portes interdites vont vous faire frissonner.
-Vous êtes un fétichiste des récits inachevés ? C'est bizarre, mais je vous propose Métamorphoses.
-Vous aimez la bouse bien épaisse ? Pardonnez ma grossièreté, mais vous pouvez aller cuire en enfer en lisant Le maître du destin. En vous promettant que vous n’aurez jamais autant tourné en rond dans un LDVELH !


Ces quelques lignes vous permettent de pressentir toute la variété dont peuvent faire preuve les LDVELH, autant sur le plan de la narration, que celui du style et des règles ; il y en a pour tous les appétits. Précisons aussi que les énigmes ne manquent pas selon les auteurs, rivalisant parfois d’idées pour vous empêcher de tricher ! Vous pouvez par exemple avoir besoin d’un certain objet à un moment pour progresser, et pour contrecarrer votre envie de l’ajouter sur votre feuille d’aventure si vous ne l’avez pas, l’auteur peut avoir conféré un nombre à cet objet. Pour exemple, s’il faut un rubis magique, il possédera tant de facettes, si vous avez le rubis, vous connaissez ce nombre, multipliez-le par six et rendez-vous au paragraphe correspondant.

Que les connaisseurs n'hésitent pas à venir conseiller les curieux. Que ceux qui veulent tenter l'aventure n'hésitent pas non plus à poser un maximum de questions, que ce soit sur des choix, comment les trouver, etc. Vous trouverez juste après la liste des analyses effectuées par moi-même et Aronaar. Mise-à-jour bien sur. Contenu qui se trouve d'ailleurs sur le site d'Aronaar http://www.le-creuset-des-univers.com/ , dans la section "La bibliothèque de Kalte" (et quitte à faire de la pub, mettons en avant la page FB https://www.facebook.com/BibliothequeDeKalte qui propose du contenu supplémentaire). Bref, la liste :

- Défis Fantastiques 1 : Le Sorcier de la montagne de Feu (Lecture en ligne) (La soluce)
- Défis Fantastiques 2 : La Citadelle du Chaos (Lecture en ligne) (La soluce)
- Défis Fantastiques 3 : La Forêt de la Malédiction (Lecture en ligne) (La soluce)
- Défis Fantastiques 4 : La Galaxie Tragique (Lecture en ligne) (La soluce)
- Défis Fantastiques 5 : La Cité des Voleurs (Lecture en ligne) (La soluce)
- Défis Fantastiques 6 : Le Labyrinthe de la Mort (Lecture en ligne) (La soluce)
- Défis Fantastiques 7 : L'Ile du Roi Lézard (Lecture en ligne) (La soluce)
- Défis Fantastiques 8 : Le Marais aux Scorpions (Lecture en ligne)

- Sorcellerie 1 : Les Collines Maléfiques (Lecture en ligne) (La soluce)
- Sorcellerie 2 : La Cité des Pièges (Lecture en ligne)

- Loup Solitaire 1 : Les Maîtres des Ténèbres (Lecture en ligne) (La soluce)

- Quête du Graal 1 : Le Château des Ténèbres (Lecture en ligne) (La soluce)

- Dragon d'Or 1 : Le Tombeau du Vampire (Lecture en ligne)

 

 

La Traversée Infernale
La Sorcière des Neiges

L'Antre des Dragons

La Horde des Démons

Le Manoir de l'Enfer

Les Sept Serpents

Les Grottes de Kalte

Le Talisman de la Mort

 

Il existe aussi une multitude de récits amateurs. Aronaar propose régulièrement son avis dessus :

- L'incident Umbrella (Lecture en ligne)
- L'écume des temps (Lecture en ligne)
- La menace de Kullat-Nunu (Lecture en ligne)
La Cité Engloutie

L'élue des Sphères
Venez échanger, on ne mord pas !


La Bibliothèque de Kalte propose les séries non rééditées en téléchargement PDF.

Edited by Aronaar

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment énorme ça ! J'en avais déjà entendu parler mais je n'avais jamais cherché précisément ce que c'était, du coup j'ai jamais tenté. Mais là avec ça, ça me donne vraiment très très envie de tester ! Je pense que je vais me lancer ! En tout cas super projet, c'est une chouette idée (:

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

Puis-je savoir, comment a tu su que je les ai tous lu et refais plusieurs fois et qui est sur une étagère ? Car j'ai tous les livre que tu a cité!:D J'aime c'est livre car tu a des solution du genre "Un gros monstre dort, va a la page 110 pour le combattre ou va a la plage 55pour le contournée" Franchement c'est une bonne idée se topic!:D

Edited by Annatar78

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouaaah ! Y a encore des gens qui connaissent ça ? :o

Loup Solitaire, à jamais ma série favorite. Quête du Graal c'était aussi à mourir de rire. Les Messagers du Temps c'était bien aussi. En plus le récit et la manière d'approcher les gens différaient légèrement selon le sexe de votre perso.

C'était le bon temps put... naiseuh !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vois qu'il est est appelé "Sir"

Enfile sa redingote, s'équipe de son haut-de-forme, appose une moustache anglaise, mets des gants et un monocle

 

Non seulement nous nous en souvenons, mais à notre petit niveau, nous allons essayer de faire revivre ce genre qui connaît un regain de faveur (confère les adaptations qui débarquent sur Steam, comme celles excellentes de la série Sorcellerie!, malheureusement uniquement en anglais pour le moment). Nous comptons présenter et analyser tous les LDVELH des séries les plus connues, ce qui est une aventure dont nous (et vous) sommes les héros en soi !

Oui, vous ne vous trompez pas, nous en aurons pour un moment...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouah, les Messagers du Temps, la seul série de LDVELH que j'ai lu dans ma jeunesse et que j'ai adoré ^^.

Sinon, merci de m'avoir fait découvrir les autres, je vais les lire de ce pas!

(Et dire que je ne suis même pas vingtenaire, et que je lit ce genre de livre...)

Edited by Nanoman6666

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ça y en a pour un paquet de temps oui. Rien que la série Défis fantastiques a eu 60 livres. Loup solitaire 32 bouquins. Rien qu'avec ces 2 séries y en a pour des mois de jeu ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'en profite d'ailleurs pour préciser que le site comporte des liens de téléchargement vers les LDVELH n'étant pas réédités, ainsi qu'un lien vers un blog permettant de jouer à énormément de LDVELH en ligne, tout confort- comme ça, vous avez tout sur place.

Au trop cooool sa! :D je vais de se suite voir sa, je kiff les LDVELH!!!!:D <3 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest LordDagan

Ah ça y en a pour un paquet de temps oui. Rien que la série Défis fantastiques a eu 60 livres. Loup solitaire 32 bouquins. Rien qu'avec ces 2 séries y en a pour des mois de jeu ^^

 

65 Défis Fantastiques pour être exact, mais seulement 28 Loup Solitaire, Joe Dever n'ayant pas terminé, à l'époque, le 4ème cycle. Chose qu'il répare, car est sorti au mois de décembre (mais pas encore en France) le tome 29, deux décennies après l'arrêt de la série.

 

Heureux de voir l'intérêt porté par les plus jeunes. Et comme le dis Aronaar, on va en parler un bout de temps pour deux raisons 1) Il y a de la matière 2) Je suis particulièrement lent à écrire. Maintenant, pour ceux qui ont fait preuve de curiosité, vous constaterez que nous sommes assez difficile, et moins "aveuglés" que certains sites spécialisés. Un bon paquet de livres sont moyens, et parfois, très mauvais. Parce que le temps n'a pas toujours été tendre avec les plus anciens.

 

Vous remarquerez aussi que nous nous complétons bien : Aronaar va plus s'occuper de l'aspect narratif - la plume, c'est lui - alors que pour ma part, j'insiste beaucoup plus sur les mécaniques de jeu . Voilà pourquoi il faut aussi savoir ce que l'on cherche : Loup Ardent possède un récit riche, mais avec des règles complètement idiotes, tandis qu'un Chroniques Crétoises possède un gameplay très cohérent, mais une aventure pas toujours bien écrite. 

 

On élargira bien sur à autre chose que ce qu'a fait Gallimard, mais je pense que pour le moment, il y a (avait) assez de variétés chez cet éditeur pour éviter de se disperser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon tout premier LDVH fut "le chateau des damnées" de la collection Dragon d'or, je devais avoir 9/10 ans je crois, j'ai vite accroché et ce fut le début d'une grande collection. Mes séries favorites furent "Quêtes du Graal", "Les messagers du temps" et "Loup solitaire", j'ai encore un gros carton plein de ses merveilles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma première série de livres c'était La Voie du tigre, j'était petit et beaucoup trop curieux, j'ai jamais était bien loin.

 

Un trou dans le mur, y entrer ou continuer votre chemin.
Bah j'y entre.
Voulait vous continuer ?
Bah oui.
Il fait de plus en plus sombre, les parois deviennent étroites...voulait vous continuer ou bien rebrousser chemin...
Allez je continue.
Bah vous êtes mort.

 

Sinon j'ai bien aimé les messagers du temps, c'était en 4 livres mais chaque livre se jouer pas exactement comme le précédent, dans le premier c'était surtout le jeu du carillon à la fin le jeu principal, dans le 2 il y avait surtout la gestion de l'argent et de bien la dépensait ect.

 

Là je vais bien tenté les loups solitaires ou bien des défis fantastiques(j'ai fait que la montagne de feu et je suis mort dans un labyrinthe.), si je fais des comptes j'en ai pas fait tant que ça de LDVELH.

Edited by Zaito

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon tout premier LDVH fut "le chateau des damnées" de la collection Dragon d'or, je devais avoir 9/10 ans je crois, j'ai vite accroché et ce fut le début d'une grande collection. Mes séries favorites furent "Quêtes du Graal", "Les messagers du temps" et "Loup solitaire", j'ai encore un gros carton plein de ses merveilles.

Sa dois être cool d'avoir un gros carton remplie des c'est merveilles, moi je les ai toutes c'est trop bien quand même avec le début les compétence que tu dois apprendre et les armes (au début il y a une page avec des tableaux pour ceux qui savent pas et il y a des écrit avec marquer dessus "Compétence arme genre épée lance et objet"  j'adore c'est livre la en tous les cas Merci LordDagan d'avoir crée se topic! :D part contre j'ai pas Sorcellerie, je vais faire masse recherche pour le trouver celui la! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

je voit que ce topic fleuris bien, je suis pas un fan du genre mais j'adore le concept!!

 

mon seul et unique LDVELH était dans un svj (science et vie junior) quand la mode des LDVELH reprenais

 

MAIS je recommande radicals dreamers, c'est un GDVELH sans le L car c'est un jeu sur snes, il fait partie de la série des chrono mais il peut très bien s'en détacher

 

C'est comme un vn (visual novel), c'est des jeux qui sont construit comme un livre mais ne comporte pas de choix, il y a juste des illustrations, des musics et rarement, des cinématiques

Ce qui est ouf dans ce jeu, c'est que c'est comme un LDVELH (choix multiples, différentes morts si on fait les mauvais choix, ect, ce qui le différencie des vn) MAIS ce n'est pas tout!!
Certains choix sont en temps réel! PAR EXEMPLE, les combats, tu doit réagir vite sinon, tu meurt! ou encore des pièges dans le chateau qui te tue!
Tu peut aussi te déplacer, toujours en fessant des choix, et le manoir du début est un peu labyrinthique donc une map du chateau se fera dans ton esprit!!

Edited by Gaga46

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest LordDagan

j'ai encore un gros carton plein de ses merveilles.

 

C'est gentil de penser à moi pour mon très proche anniversaire. Mouahahaha !

 

Là je vais bien tenté les loups solitaires ou bien des défis fantastiques(j'ai fait que la montagne de feu et je suis mort dans un labyrinthe.), si je fais des comptes j'en ai pas fait tant que ça de LDVELH.

 

Pour les DF, il faut absolument éviter tout ce qui touche à la science-fiction (sauf la planète rebelle) . Je te conseille, au départ, d'aller piocher dans la période "Jackson/Livingstone" , et donc les 24/25 premiers volumes,pour bien connaître la période que j'appelle "classique" . Particulièrement : la forêt de la malédiction, le labyrinthe de la mort, La sorcière des neiges, Le manoir de l'enfer, Défis sanglants sur l'océan, La planète rebelle et surtout La créature venue du chaos.

 

Pas grand chose à dire sur Loup Solitaire, à part qu'il faut bien sur les faire dans l'ordre. Le premier cycle (1 à 5) contient un chef d'oeuvre, le second cycle (6 à 12) est le meilleur, le troisième (13 à 20) possède trois pépites, mais finit en roue libre. Quand au dernier (21 à 28) , il est dispensable dès le troisième livre.

 

Merci LordDagan d'avoir crée se topic! :

 

Merci, mais la personne à remercier est Aronaar, qui est le véritable "chef de projet" . Normal, c'est le plus talentueux de nous deux !

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Merci, mais la personne à remercier est Aronaar, qui est le véritable "chef de projet" . Normal, c'est le plus talentueux de nous deux !

Alors  Merci a vous deux! :D (Je sens que je fais adorer se topic)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le sorcier de la montagne de feu fut mon premier ldvelh et j 'ai continué avec jackson et livingston jusqu'a ce que je tombe dans les méandre des jeux vidéo rpg, final fantasy 8 m'a volé mon âme et du coup j'y revenais que rarement et vous m'avez donné envie de m'y remettre. Je vais pzut etre tenter le labyrinthe du roi minos j'aime la mytbologie grècque donc si on me parle de combat avec centaure minotaure (et tout ce qui peut finir par taure ^^ ) je suis prenneur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le sorcier de la montagne de feu fut mon premier ldvelh et j 'ai continué avec jackson et livingston jusqu'a ce que je tombe dans les méandre des jeux vidéo rpg, final fantasy 8 m'a volé mon âme et du coup j'y revenais que rarement et vous m'avez donné envie de m'y remettre. Je vais peut être tenter le labyrinthe du roi minos j'aime la mythologie grecque donc si on me parle de combat avec centaure minotaure (et tout ce qui peut finir par taure ^^ ) je suis preneur

Je me suis permit de te corriger un peux, en tous cas j'ai pour toi La porte de l'ombre (mythologie Chinoise pas Grecque mais assez bien Le Tyran du Désert qui reprend la légende de je suis plus qui qui sais perdu dans le désert et qui vit un sphinx qui lui dis la devinette "Le matin il est à 4 pattes le midi il est a 2 pattes et le soir il est a 3 pattes qui suis-je" (L'homme) et puis voilà ^^ mais c'est pas trop comme la légende :p donc j'ai rien spoilé.

Share this post


Link to post
Share on other sites