TheDisciple

Réflexions et Études autour du Jeu Vidéo et de la Situation Environnementale

Recommended Posts

Tchou les z'amis 🙂

 

Voilà depuis qu'on commence à entendre parler de collapsologie, je me pose des question sur l'impacte de notre "consommation" de jeux vidéos...Et ça me parait intéressant d'en parler ici, le retro gaming étant à mon avis une piste sérieuse à envisager, un genre de décroissance des jeux vidéos ? 🙂

 

Je vois beaucoup de chose à étudier.

Entre les ressources nécessaire pour nous adonner à notre passion commune : matériel personnel / cloud gaming.

 

Entre les triple A de plus en plus gourmand et les jeux indé peut gourmand en ressources.

 

Entre recyclage de vieilles machines et l'étude de nouvelle machines recyclables / modulable.

 

A notre époque où tout est connecté, de notre téléphone, ordinateur, tablette, en passant par la montre et même le réfrigérateur...

Comment évaluer notre consommation, entre besoins dispensables, et innovations qui permettent d’économiser des ressources d'autres chose etc...

Comment évaluer la cohérence des discours, entre les alarmistes pessimistes et irréductibles optimistes qui croient en une future solution qui tombera toute faite pile au bon moment...

 

Ne parlant pas très bien anglais j'ai du mal à trouver des ressources sur des recherches éventuelles à ce sujet, est-ce que vous savez si ce genre de travaux existent ?

Est-ce que quelqu'un essaye d'évaluer cet impacte et cherche des alternatives ?

 

Merci d'avance pour votre contribution, Tchou ! 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, ChatNoirRetro a dit :

Tout ce que je sais, c'est que c'était pas forcément très très écolo d'enfouir des cartouches de jeux Atari au Nouveau-Mexique en 1983 👽 

Ils pensaient p'tet que ça allait pousser pour donner un arbre à jeux de nouvelle génération 🙄

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un sujet interessant. 🙂
Si tu cherches des pistes à ce sujet, j'étais tombé sur cette vidéo il y a quelques mois... attention c'est un peu déprimant.

Révélation

 

 

il y a 21 minutes, ChatNoirRetro a dit :

c'était pas forcément très très écolo d'enfouir des cartouches de jeux Atari au Nouveau-Mexique

Au moins ils les ont retrouvé, problème résolu. 😛 

Je n'ai pas entendu parlé de "collapsologie", à la limite si tu pouvais mettre une petite définition ce serait bien (sinon je vais chercher).
 Il est vrai que l'on ne se rend pas forcément compte de l'impacte climatique que peuvent générer la fabrication d'un jeu vidéo puisque découlant de d'autres facteurs (c'est comme dire que faire un steak pollue.. moi je pense à la vache qui broute de l'herbe alors que derrière il y a l'eau pour qu'elles s'abreuvent, l'abatoire qui consomme de l'électricité et les camions qui consomment de l'essence en allant distribué les viandes dans les commerces). Du coup c'est pas tant le jeu lui même qui pollut mais les éléments qui le constituent: électricité pour les ordinateurs majoritairement. Que ce soit ceux pour développer le jeu, que ceux qui garde en donnée les jeux sur des serveur pour le online ou le cloud.
Du coup il faudrait déjà pouvoir optimiser ces machines pour que la consommation soient moins gourmande. On peut résoudre le probléme plus radicaleent en arrêtant de jouer (et de regarder des films et autre)... mais je crois pas que beaucoup de gens voudraient ça. 😛 

Sans chercher à faire de la politique, je n'aime pas trop le capitalisme. Cette idée de vouloir faire toujours plus de profit, ce qui est superficiel et nocif aussi bien pour les individu (faire toujours mieux quitte à pousser à bout) que pour la planète (ressources limités). Pour ça qu'il faut absolument que l'on se tourne vers une société durable, qui continuera de pollué hélas car on veut tous garder notre confort, mais drastiquement amenuiser les pertes inutile avec la fabrications tout les ans de nouveaux appareil bon à être jeté dans 3 ans. Heureusement que les ordinateurs et consoles ne sont pas aussi obsolètes que les portable (pour ma par j'ai un vieux I phone 3 qui a plus de 10 ans). 

Néanmoins concernant les consoles aux composant fixe (pour peu que nos portable ne remplace par les consoles), je trouve qu'il y a de moins en moins d'interet à changer. Ce que je veux dire c'est que j'ai l'impression que les consoles ont atteint une sorte de maximum et que l'on ne pourra pas recréer le même degré de révolution du temps de la game boy, de la Play Station ou de la Wii. Je ne sais pas ce que promettent la prochaine génération de console, mais si c'est juste des graphismes plus fin et plus fluide, qu'est ce que je m'en fiche ! Je trouve les graphismes des jeux actuelle tout à fais suffisant (si on ne cherche pas à atteindre le photo réaliste)... et en therme d'idée on a fait le tour (micro, motion gaming, online, portable, tactile) donc je ne vois pas comment on peut vraiment innover. Je pense donc qu'il est temps d'avoir des consoles à utilisation durable, comme le serait un lecteur DVD ou un frigo par exemple... que l'on ne changerai que lorsqu'il est en panne. (Et les consoles Nintendo sont plutôt du genre solide, donc ça va).
Certes on ne fera plus "rêver" les gens avec une console plus performante mais s'il n'y a pas moyen de faire beaucoup plus, à quoi bon... et en plus ça fera faire des économies, plus besoin d'être obligé acheter une nouvelle console à 300€ tout les 5 ans pour jouer au prochain Zelda.
Dès lors suivant cette logique, on n'aurait plus vraiment de "retrogaming" puisque gardant toujours la même console les jeux restent compatible quelques soit son année. Si la console dure 20 ans, alors les jeux d'il y a 20 ans comme ceux d'aujourd'hui fonctionneront toujours... comme j’achèterai aujourd'huis un DVD récent qui fonctionne sur un lecteur de 2002.

Avec les vieux jeux aujourd'hui il y a moyen de les proposer en compilation et au pire individuellement ils ne prennent pas beaucoup d'espace de stokage... Donc je ne pense pas qu'ils polluront le plus. Pour les triple A, ils faudrait que les éditeurs comprennent que la course au graphisme n'est pas toujours synonyme de qualité ou de grand jeux et que travailler l'essentiel (le gameplay et la direction artistique) peut s'avérer moins coûteux et gourmand en énergie (pas sûr qu'un Hollow Knight ait autant pollué lors de sa conception qu'un Red Dead Redemption 2).

Après, je conclurai que le jeu vidéo n'est pas ce qui génère le plus de pollution dans le monde donc ça ne me semble pas être une grande priorité et que même si l'on trouve des moyen durable (recyclage des boites, la même console, etc) ça ne pèsera probablement pas lourd sur la balance. Après je peux me tromper...

Hey quand on y pense, on a plus de notices... ça fait déjà quelques arbre abattu en moins. 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour mon avis:
Jouer consomme des ressources mais bien bien moins que une viree entre amis ou tu claque 4 litre d essence , ou des infrastructures sont crees juste pour jouer au bowling quand  c'est pas simplement regarder un film, tu va egalement consommer de la bouffe industrielle qui vont creer des dechets plastiques, pour eclairer la route et utiliser ton tel portable a l exterieur ca coute du courant tout ca tout ca.

Donc  a mon sens jouer au jeux video est ecologique et le jeu retro encore plus.
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Paxdu92 a dit :

Un sujet interessant. 🙂
Si tu cherches des pistes à ce sujet, j'étais tombé sur cette vidéo il y a quelques mois... attention c'est un peu déprimant.

  Masquer le contenu

 

 

Ah merci, je l'avais vu mais je ne me souvenait plus qui l'avait faite cette vidéo 🙂

Perso je la range dans les pessimistes (dans son contexte), si elle est encore vrai dans 10ans (~ peut être) elle sera plus d'actualité, à mon avis ça va se jouer sur la prochaine génération et voir comment les industriels orientent leur future production.

 

il y a 9 minutes, Savon a dit :

Bonjour mon avis:
Jouer consomme des ressources mais bien bien moins que une viree entre amis ou tu claque 4 litre d essence , ou des infrastructures sont crees juste pour jouer au bowling quand  c'est pas simplement regarder un film, tu va egalement consommer de la bouffe industrielle qui vont creer des dechets plastiques, pour eclairer la route et utiliser ton tel portable a l exterieur ca coute du courant tout ca tout ca.

Donc  a mon sens jouer au jeux video est ecologique et le jeu retro encore plus.
 

Mais comment est-ce que tu évalue tout ça et que tu les compares ?

D'autant que toutes ces activités n'entrent pas en conflit, on peut très bien conduire, pour aller jouer aux jeux vidéos, tout en mangeant industriel, tout en créant des déchets plastiques, etc etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ps : Le wiki sur la collapsologie :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Collapsologie

 

C'est forcément à la mode dans les journaux en ce moment, ça génère de la peur et donc du click et donc des fonds publicitaires... Ou le syndrome du "comment pousser à la consommation de clicks et polluer en générant le plus possible de trafic sur internet en provoquant la peur de la consommation et de la pollution, en particulier des nouvelles technologies"... XD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une piste de réflexion personnelle :

 

J'aime beaucoup Aurélien Barrau et sa vision, non pas alarmiste, mais cherchant la sobriété et à se passer de choses dispensables...

Mais j'ai des doutes sur son point de vue sur la 5G, je m'explique :

 

Perso je me demande si le cloud (gaming entre autre) ne serait pas une solution viable.

Ça permettrait d'une part de tout centraliser sur un net dans un seul gros serveur (il faudrait changer les politique des boite comme amazon, netflix, disney et compagnie qui chacune veulent LEUR plateforme perso), à la place chaque boite pourrait en quelque sorte sous-louer l'accès à tel ou tel contenue tout en minimisant la consomation de ressource et en centralisant la demande en énergie (cout des serveur, construction / entretiens, énergie en demande d'accès / stream vidéos etc...) -> Et pour ça, il faudra la 5g pour avoir une connexion viable partout...

D'autre part, les calculs se feraient par des grosse machines conçues pour ça, et le client, prestataire de service, n'aurait besoin que d'un appareil aux capacité minimale juste pour avoir accès au net, et ne plus en changer.

 

Je me demande : Est-ce que le cout de la mise en place d'un tel système serait "écologiquement rentable" et sur quelle échelle de temps ? Est-ce encore possible à mettre en place conte tenue des ressources actuellement encore disponible, et si c'est une solution viable, jusqu'à quand aurions nous pour pouvoir la mettre en place ?
Et enfin comment faire accepter politiquement ce genre de mesure à un public qu'on conditionne depuis des décennie à consommer toujours plus et toujours plus vite le dernier appareil à la mode un peut plus performant que le précédent, de générations de plus en plus courtes ?

Edited by TheDisciple

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo !

 

C'est extrêmement intéressant comme débat, bien trouvé 😉

 

Pour ma part, je suis assez pessimiste concernant l'impact écolo' des entreprises de JV. J'aime bien suivre des entreprises sur les réseaux, et j'ai fais quelques recherches sur quels entreprises franchissent le pas sur la transition écologique (pas que dans le JV). Et malheureusement j'en ai pas vue une seule sans le JV 😢 

Le meilleur moyens de respecter l'environnement et d'essayer de ralentir le réchauffement de notre bon vieux caillou,  c'est de faire chacun sa part individuellement. Comme l'a dit Paxdu92, ça sert à rien de balancer ses biens dés qu'un nouveau sort.. si on a les moyens financier, je peux comprendre qu'on se fasse plaisir, mais faut s'adapter. En jouant régulièrement avec des jeunes sur Internet (entre 13 et 16 ans), je me suis rendu compte qu'ils n'avaient absolument pas la fibre écolo. Ils n'hésitent pas à télécharger un jeu très lourd, pour le désintaller une semaine après car il n'y joue plus, puis le re-télécharger etc... 😮 

J'ai plus les chiffres, mais Internet est un pollueur monstrueux.

Et encore je ne parle pas des smartphones, qui pour eux doivent être changés tout les ans, comme une sorte de loi ??

 

Pour revenir un peu plus sur le JV, c'est vrai que j'ai jamais entendu parler du fait que cette pratique soit néfaste pour l'environnement (si on oublie le JV sur Internet), après y'a toutes les petites étapes : Les employés qui se nourrissent, qui se déplacent, les locaux et les innombrables PC, les usines pour concevoir consoles et jeux...

 

Pour ma part, je fais en sorte de ne télécharger des jeux qu'une seule fois, je les stocks sur MES disques dur, et pas des Clouds où les données vont devoir être stockées dans des super Data-center polluant. Je prend soin d'éteindre mon PC à chaque fois que je ne l'utilise pas. Mon setup étant branché sur 2 multiprises avec un bouton On/off je les éteints également tout les soirs avant d'aller dormir, et quand je ne suis pas chez moi. Tant de petits détails qui peuvent changer les choses, pensez-y 😉

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso la philosophie du "colibris" je n'y crois pas.

 

Puis c'est à la mode de faire peur du téléchargement (en terme de consommation énergétique), mais si chacun doit garder toute sa ludothèque sur des disque dur persos, l'impacte sera en terme de ressources énorme pour que chacun ait le matériel pour son stockage perso...

 

Le soucis de l'énergie est un peut le même que celui de la croissance mondiale de population. Le problème n'est pas de combien on est ou de combien d'énergie on produit mais plutôt de comment on utilise l'énergie qu'on produit.

 

Par exemple google à un très bon taux d'énergie renouvelable dans ce que l'entreprise consomme. Mais si google réfléchissait à l'énergie consommé plutôt qu'à la production, on pourrait produire la même quantité d'énergie renouvelable avec les même ressources mais qui pourrait être attribuée à d'autres secteurs. Là encore on réfléchis en terme de "colibris" : "Je consomme tant, donc je dois produire tant d'énergie renouvelable", plutôt que se demander "comment je peux réduire ma consommation et comment on utilise l'énergie disponible".

 

Share this post


Link to post
Share on other sites