Aronaar

La Neutralité du Net

Messages recommandés

915562180n.png

(Version PDF de l'article)

 

Combien de visionnaires, de scientifiques, d’auteurs de science-fiction ont-ils eu l’intuition qu’une invention comme l’Internet verrait le jour- et avec un tel impact sur notre vie quotidienne ?

Avec la généralisation de l’accès au Web et des ordinateurs à la portée de la plupart des bourses ou accessibles gratuitement, le Réseau irradie dans de multiples sphères : divertissement, communication, socialisation, culture, recherche d’emploi, publicité, créations de toutes sortes…

En quelques clics ou glissements de doigts, c’est une galaxie de possibilités qui s’offre à nous, à tel point que pour beaucoup de gens, il est difficile (ou impossible !) de vivre sans une connexion permanente ou quasi-permanente à Internet.

 

Cette galaxie repose néanmoins sur principe (vous ne gagnez aucun point si vous devinez lequel) qui pourrait bien être remis en cause aux Etats-Unis, et si l’exemple est suivi, cela pourrait créer de sérieux bouleversements dans nos vies.

Pour comprendre pourquoi, il faut déjà comprendre quoi l’on parle ! Bob, lancez la diapositive.

 

806299791n.png

 

 

« Le pouvoir du Web réside dans son universalité. Le fait que tout le monde puisse y accéder, indépendamment de tout handicap, en est un aspect essentiel. »

-          Tim Berners-Lee

 

Si le terme de neutralité du net a été inventé par Tim Wu en 2003, il découle d’une philosophie déjà présente à sa création, comme en témoigne cette citation de l’inventeur du Web lui-même.

Cette neutralité signifie que les FAI[1] ont un rôle de transmission du flux d’information et pas de filtre de celui-ci : aucune discrimination par rapport à la source, le contenu ou la destination des informations circulant sur la Toile.

Cela signifie notamment que les FAI ne peuvent pas :

- opérer une censure (en bloquant certains flux d’informations)

- dégrader les flux d’informations (par une vitesse de transmission plus lente, par exemple)

- favoriser certains flux d’informations (en autorisant de plus grands paquets de données, par exemple)

=> C’est donc en essence un principe égalitaire : tout le trafic du Web est traité de la même manière.

Cette image résume bien le concept :

 

[1] Fournisseurs d’Accès à Internet, tel Orange En France.

 

810016753n.png

 

910660344n.png

 

« [Les règles concernant Internet] sont répressives, des régulations d’un style purement utilitaire.

Elles ont entraîné un déclin des investissements dans la construction et l’expansion des réseaux à large bande, décourageant les innovations. »

-          Ajit Pai, Président de la Commission Fédérale des Communications[1]

 

Il faut bien voir que la neutralité du net n’est pas appliquée partout. La Chine est un exemple évident, mais même chez nous, il y a eu des cas tolérés, comme pendant la pratique du zero rating par RED de SFR.

Qu’est-ce que donc que cela ? Le fait, pour un opérateur, de proposer un forfait limité en données mais illimité concernant certains services. Dans le cas de RED, les abonnés disposaient d’un accès sans restriction aucune aux vidéos Youtube, une perspective évidemment alléchante.

Cela demeure une entorse à la neutralité, puisque dans cet exemple, les compétiteurs de Youtube sont clairement défavorisés.

 

Le cœur de la tempête, cependant, pourrait naître aux Etats-Unis.

La position d’Ajit Pai illustre bien un esprit libéral, allant dans le sens d’un moindre contrôle de l’Etat, des régulations plus souples et moins nombreuses, une concurrence renforcée.

Le vote pour annuler la neutralité du net officialisée durant l’administration Obama aura lieu ce mois-ci, les Républicains étant majoritaires et le président Trump étant un allié ouvert des géants financiers américains (dont AT et T, Comcast et Verizon, les leaders des FAI aux USA font partie), il risque d’être remporté.

On sent que la menace est d’importance, car des entités comme Amazon, Google, Twitter, Facebook etc.- pas exactement des enfants de chœur sur l’échiquier économique – se regroupent au sein de l’Internet Association ; un rassemblement qui ne sera peut-être pas suffisant face au lobbying.

Si les Etats-Unis franchissent cette étape, autre désaveu des apports de l’ère Obama, même si la plus vieille démocratie du monde semble engagée dans des régressions, il n’est pas dit qu’elle ne trouve pas des imitateurs de par le monde- avec un possible effet boule de neige.

[1] Agence indépendante du gouvernement des Etats-Unis, dont la fonction est de réguler à la fois les télécommunications et les contenus diffués par la radio, la télévision et Internet.

 

174815935n.png

 

« C’est simple : s’ils obtiennent le pouvoir de ralentir les sites, ils peuvent forcer n’importe qui à payer des millions pour échapper à la ‘voie lente’. Cela reviendrait à implémenter une taxe sur chaque secteur de l’économie américaine. Chaque site coûterait plus, puisqu’ils devraient verser de grosses sommes aux FAI.

Pire, cela sonnerait le glas des start-ups et des voix indépendantes qui n’auraient pas de quoi payer.

Si nous perdons la neutralité du net, il ne sera plus jamais le même. »

-          Battle for the Net

 

Au-delà des conséquences économiques ci-dessus, il y en aurait une énorme : un Internet à deux vitesses.

Les FAI, « péagistes » des autoroutes de l’information, pourraient ainsi décider de faire payer un supplément pour l’utilisation de certains sites, comme Netflix, très gourmand en bande passante.

Au lieu d’un abonnement avec la formule actuelle nous offrant toute la Toile sans réserves, on pourrait voir se dessiner (en poussant la logique dans ses retranchements) un monde où l’abonnement deviendrait de plus en plus un ticket pour un service de base, tandis que le reste se ferait sous la forme de packs optionnels faisant gonfler le prix du forfait :

 

- pack réseaux sociaux

- pack vidéos

- pack super-téléchargements

- pack sites de rencontres

- pack entreprises

- pack informations/presse

- pack premium (meilleur débit)

Etc., etc.

 

On aboutirait à une division entre ceux ayant les moyens de se payer un Internet optimal en termes de vitesse de contenus, et ceux devant sacrifier une partie de leur connectivité à la Toile.

Sans parler des sites qui se trouveraient naturellement favorisés par un accès plus rapide et facile que d’autres, déréglant la concurrence et rejetant aux oubliettes les « petits » du Net, étouffant par là-même la créativité et la diversité pour orienter le public vers une plus petite sélection leur étant plus favorable.

Imaginer Orange, qui se lance dans le secteur bancaire, paralyser la visibilité de ses compétiteurs en la matière serait-il si étonnant ?

Quant à tout ce qui touche le partage de fichiers (torrents, P2P…), ne vous leurrez pas, les FAI s’ingéreraient là-dedans également.

On peut souhaiter que la France sera épargnée par une quelconque vague normative si la neutralité du net est enterrée aux Etats-Unis[1], mais restons vigilants…

 

[1] C’est ce que pense par exemple Vlad Savov de The Verge. « Je ne parle pas de la France ou des Pays-Bas ici. Les pays disposant d’une jurisprudence moderne, bien développée et fonctionnelle peuvent trouver leur propre voie au sein des défis que comporte la régulation de l’accès à Internet. Ils ont bien moins de chance (sans être immunisés) d’être influencés par les évènements et décisions prenant place aux Etats-Unis. Notamment sous la direction d’Emmanuel Macron, la France veut être vue comme une alternative plus éclairée, plus accueillante que les USA, lesquels semblent perdre leur tolérance religieuse et culturelle. Mais la France fait partie d’une très petite exception. »

Bien entendu, cela ne reste que l’analyse d’une personne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens quand on parle de la neutralité du net, le patron d'Orange trouve qu'on laisse pas assez tranquille les FAI pour faire ce qu'ils veulent:

 

https://www.developpez.com/actu/178260/Neutralite-du-Net-le-PDG-d-Orange-s-erige-contre-ce-principe-il-faut-nous-laisser-faire-a-t-il-demande-dans-son-plaidoyer/

 

Ne vous laissez pas flouer par l'argument d'internet des objets, c'est de la pure fumisterie, on sais déjà très bien les relier à internet sans problème. Le vrai défi de l'internet des objets c'est la sécurité, parce que oui apparemment sécuriser un dispositif télé qui peut tout enregistré chez vous, ce qui passe sur le canapé, les conversations privé etc. cela ne nécessite pas de sécurité adapté non monsieur.

Modifié par Itachiaurion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, quand on parle de neutralité du Net on ne parle pas de neutralité des contenue, on parle principalement de neutralité technique d'un point de vue réseau, c'est-à-dire qu'un format ne sera pas particulièrement bridé ou avantagé, on ne favorisera pas les P2P par rapport au contenues a flux UDP élevé comme les Streaming. Cela sans rapport avec le problème de la disparité de l'accès aux réseaux qui est le problème des états et des FAI qui doivent fournir à leur population un accès convenable au réseaux internet. La neutralité du net inclue le fait que les FAI ne filtre pas le contenue des paquets ce qui est à peu près le cas. Actuellement en France, la neutralité est plutôt bien respectée, même si on peut avoir des craintes d'où le fait d'informer les gens.

Modifié par Itachiaurion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite mise à jour, car en ce moment il s'agit d'un sujet "brulant" sur internet (sans déconner ça vire a la guerre souterraine: https://hackernoon.com/more-than-a-million-pro-repeal-net-neutrality-comments-were-likely-faked-e9f0e3ed36a6 ) voici des propositions de forfaits "bonus" tiré d'un FAI portugais:

 

dnglrabuiaar9ro.jpg

 

Ce que vous voyez ici, c'est ni plus ni moins qu'une violation caractéristique de la neutralité du Net. Le problème est simple comme bonjour, on vous propose pour un forfait 4G classique de prendre des rallonge en terme de Go. Si cela n'était que ça je n'ai rien contre le phénomène, il me parait plus ou moins légitime de payer l'entretien et le développement du réseau 4G et le 5G a venir (oui c'est déjà prévu). Le gros problème avec ces extensions, c'est que les prolongations de forfait ne sont valables QUE pour des applications spécifiques proposé là par ce "généreux" FAI. Hors c'est là que le bas blesse. Un FAI n'a pas à proposer un service ciblant exclusivement certaines applications précises, puisque pour effectuer cela il doit savoir et identifier ce que vous utilisez comme donnée. Le FAI lorsqu'il propose un service n'a pas le droit de discriminer positivement ou non un service voir même une application par rapport à une autre. C'est comme quand free bridait Youtube, c'est une violation caractéristique de la neutralité du net. Si le FAI vous propose 10Go de plus sur votre forfais 4G il n'a pas le droit selon la nétiquette de vous dire "attention, vous n'avez ces 10Go en plus QUE pour cette liste d'applications précises." Sinon vous pourriez facilement avoir besoin de prendre deux voir trois forfait comme cela pour avoir un semblant de véritable rallonge.

Modifié par Itachiaurion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ca y est.
La neutralité du net n'existe plus aux USA.

http://www.rfi.fr/ameriques/20171214-etats-unis-neutralite-net-fai-fcc

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/12/15/ce-n-est-pas-la-fin-du-combat-previennent-les-defenseurs-de-la-neutralite-du-net_5230248_4408996.html

 

Franchement, ca donne clairement moins envie de consommer du contenu en ligne.
(Heureusement j'achète pas mal en physique.)
Ca incite plus au contenu illégal (comme pour les DRM) qu'autre chose.

 


Mais surtout, encore une fois, un droit, un principe social qui s'en va.
 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le moment ça ne touche QUE les USA donc on est "relativement" tranquille, le problème c'est quand ils essaieront ça chez nous, (l’Europe en premier j'imagine puis la France sous pression des FAI) orange est déjà pour la fin de la neutralité, pour "notre bien" a nous pauvre consommateur "ignorant". Triste jour que celui-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour que ça soit VRAIMENT (oui ça me met en rogne) applicable chez nous, il faudrait déjà qu'ils s'astiquent à augmenter sérieusement le débit car voir des connexions de 2Mo/s (soit ~200 Ko/s en débit déscendant) c'est scandaleux. Le débit montant c'est pas mieux, globalement ~100 Ko/s à tout cassé (pour de l'ADSL).

Oui mais y'a la Fibre... Le débit est bien plus lent qu'en Allemagne ou en Belgique. Les offrent sont certes, plus cher là-bas mais il y a de l'entretiens du réseau derière.

 

 

Si on résume le point actuel sur les FAI français, ça donne :

 

  • Orange : monopole du marché du réseau téléphonique
  • SFR : depuis son rachat par Altice, fait que de la crote; pour le déploiement de la fibre, ils font du FTTLA (connexion par point relais, un peu comme l'ADSL) au lieu du FTTH (connexion direct sans point relais). Le FTTH est plus optimisé
  • Bouygues : fait l'âne et la carotte pour éviter les conflits
  • Free : Xavier Niel sait ouvrir sa bouche pour un oui et pour un non mais lorsqu'il s'agit d'investir, "Mr n'a pas les sous pour la France", de plus son réseau est médiocre.

Enfin, au lieu d'investir dans les nouvelles technologies, ils préfèrent se bouffer la tronche avec le jeu "Qui volera le plus de client à l'autre".

 

Donc, si on enlève la neutralité, ils font comment ceux qui ont 2Mo, voir au pire des cas, une connexion digne d'un modem 56K ? (j'ai connu ça entre juin 2014 et mars 2016).

 

Le PDG d'Orange se plaint déjà et veut virer la neutralité du net... Je lui mettrait bien des bottes de plomb et je lui donnerai également un grand coup de pied dans les fesses tellement fort qu'il finirait sur pluton !

 

Révélation

Va falloir vraiment que j'arrête de regarder les vidéos d'un certain youtuber car je commence à parler comme lui XD


 

Voilà c'est mon coup de gueule, si vous trouvez que j'ai été trop grossier, veillez m'en excuser mais là ces histoires de débits ça me saoule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste pour l'histoire du FFTLA, techniquement ça peut être bien, il y a pas tant de soucis que ça, d’ailleurs si on utilise du VDSL2 pour raccordé le point d'entré a l'immeuble/rue a la maison/l'appartement, on aura que très peu de perte de débit car le VDSL2 est pratiquement aussi rapide de la fibre sur courte distance là dessus pas de problème. Le seul truc que je comprend pas en fait c'est pourquoi pas faire du Fiber To The Home FTTH, puis que la fibre en elle même ça coûte moins chère que le cuivre. Peut être le prix des connectiques...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas beaucoup pour ma part, je sais qu'il y a des recours qui ont été déposé contre la loi mais sinon pas grand chose. Je sais aussi qu'il y a des états qui veulent de leur coté réaffirmé la neutralité du net a leur échelle, je ne sais pas où ça en est cependant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites