Invité MorphoCypris

Livres en tout genre

Messages recommandés

Invité MorphoCypris
avc la serie twilight (c de la merde et une insulte au monde des vampires)

Pour les amateurs de vampires et de sorcières vous pouvez lire aussi Anne Rice. Cet auteur est à l'origine "d'entretien avec un vampire", "Vittorio le vampire", "le sang et l'or" "Lestat le vampire", et caetera, qui sont excellent sans atteindre Dracula.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour les amateurs de vampires et de sorcières vous pouvez lire aussi Anne Rice. Cet auteur est à l'origine "d'entretien avec un vampire", "Vittorio le vampire", "le sang et l'or" "Lestat le vampire", et caetera, qui sont excellent sans atteindre Dracula.

A noter d'ailleurs que l'adaptation cinématographique de son livre "La Reine des Damnés" est un navet total... Par contre la BO est sympathique.

Je n'ai pas lu le livre encore, mais il va falloir, histoire que je puisse comparer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MorphoCypris

Un auteur irlandais aux éditions gallimard jeunesse :Eoin Colfer. C'est l'auteur de la série des Artémis Fowl.

Il s'agit d'un jeune homme irlandais de 13 ans qui est aussi génial que poussé par le crime. Pour obtenir de l'or il s'attaque au monde du Peuple comprenez les fées et autre F.A.R.F.A.D.E.T. De la rencontre de ces deux entités va découler une suite d'aventure pour empécher que les humains prennent connaissances du monde souterrain. Le nain de l'histoire est à mourir de rire. Ils vont entre autre sauver le père de l'humain de la mafia russe, empécher la mort de la 8ème famille, et détruire un paradose temporel.

Merci de vos conseils sur le disquemonde. J'ai lu le guet des orfèvres. Je n'ai rarement autant ris sur un livre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Moi je suis un fan de Dan Simmons, auteur de l'echiquier du mal, qui raconte l histoire d'1 groupe de personne capable d imposer leur volonté aux autres mais aussi de olympos et de illium melange de la guerre de troie et d un roman de sf, que du bonheur( pour moi) :snif:

Modifié par vernes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout les livres de Patrick Sénécal (L'auteur qui m'a donné l'envie de lire )sont géniaux ! sauf le dernier que je n'est jamais entamé.. mais que je possède quand même ^^.

Après j'ai bien aimé un livre de nouvelles d'Edgar Allan Poe.. :coeur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci de vos conseils sur le disquemonde. J'ai lu le guet des orfèvres. Je n'ai rarement autant ris sur un livre.

Moi j'aime lire le soir juste avant de me coucher et parfois je me met à rire comme un âne et mes parents le lendemain me demande à chaque fois pourquoi je rigole tout seul dans ma chambre :rire:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
moi en ce moment je lis les chevaliers d'émeraude qui est un très bon livre a mon humble avis :)

Je suis de ton avis j'ai adorer la serie complete de livre et je suis bien content d'avoir lu les 12 livres de la serie :bave:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

je conseille aussi la saga du sorceleur Geralt de riv( the witcher) de Andrzev Sapkowski a la base du sympathik jeu pc du meme nom.On y retrouve tout le bestiaire classique; griphon, basilic, coqatrix, dragon, doppelganger et autres avec des personnages attachants, une vrai reussite :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci de vos conseils sur le disquemonde. J'ai lu le guet des orfèvres. Je n'ai rarement autant ris sur un livre.

Le guet est un des groupes de personnages les plus drôles avec les mages.

En fait, les livres sont constituées des histoires entrelacées de plusieurs "groupes" de personnages :

-La mort et sa famille (Sa Fille, Mortimer et Suzanne sa petite fille)

-Les mages

-Rincevent

-Les Sorcières de Lancre

-Le guet de nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a rien de pire que les livres sur les sorcières, j'en ai apprécié aucun.

Mes préférés sont ceux avec Rincevent, pas seulement par ce qu'il est le héros du jeu mais surtout pour son cynisme, sans arrêt au second degré.

"Mortimer" et "au guet !" sont aussi pas mal, c'est pas pour rien qu'il ont servi de modèle pour le jeu.

Par contre dans chaque livre on retrouve la thématique de l'armageddon qui se met en place peu à peu et qui termine toujours en eau de boudin. Je trouve que ça fait bâclé et ça dénature complètement l'histoire. Au final tout le monde cherche soit à détruire le monde, soit à le sauver... c'est pas très originale et très inintéressant.

Dans le livre pyramide par exemple j'aurais aimé voir l'anachronisme du jeune pharaon Ptepick entreprendre des reformes modernes en contradiction avec les coutumes millénaires de son peuple mais en fin de compte tout ce qu'il fait c'est sauver une greluche et monter sur une pyramide pour sauver le monde, c'est particulièrement décevant.

Heureusement que les livres sont bourré d'humour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Moi j'aime bien Oui-Oui et les 3 méchants lutins, c'est très passionnant! :o) :o)

Je te le conseille vivement surtout toi, Yoga t'as l'air intelligent :ok:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
lache le,sa sert a rien de le provoquer

Non, vous aimez vraiment tout prendre pour des provoc's hein!!!! on vous comprendra jamais!!

Tu dis ca juste pour créer un conflit!! non!! :-((

C'est vous tous là qui pourrissez l'ambiance!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi j'aime bien Oui-Oui et les 3 méchants lutins, c'est très passionnant! :o) :o)

Je te le conseille vivement surtout toi, Yoga t'as l'air intelligent :ok:

donc,c'est un compliment,ça,sa m'a l'air irronique et en plus tu t'est pris la tete avec lui sur kamou,franchement si c'est pas de la provoc,dis moi c'est quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mes préférés sont ceux avec Rincevent, pas seulement par ce qu'il est le héros du jeu mais surtout pour son cynisme, sans arrêt au second degré.

rincevent le "fuyard au mille derrières" !

Il n'y a rien de pire que les livres sur les sorcières, j'en ai apprécié aucun.

Pas d'accord, les livres sont peu être un poil longs à se mettre en place, mais ils restent amusant et innovant dans les histoires.

Par contre dans chaque livre on retrouve la thématique de l'armageddon qui se met en place peu à peu et qui termine toujours en eau de boudin. Je trouve que ça fait bâclé et ça dénature complètement l'histoire. Au final tout le monde cherche soit à détruire le monde, soit à le sauver... c'est pas très originale et très inintéressant.

je ne vois pas pourquoi tu trouve les fins "baclée" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est que mon avis personnel mais c'est souvent trop gros.

Trop d'évènements en simultanés, tout le monde se retrouve au même endroit et le héros parvient à retourner la situation par un coup de baguette magique. Rincevent qui prend confiance en lui juste à la fin pour entrer dans la basse fosse c'est n'importe quoi, personne n'est plus peureux que lui mais pour solutionner la catastrophe le héros est travesti.

Parfois il n'y a aucune logique, c'est comme l'histoire de la huitième fille, tout le long du livre on nous raconte que les sorcières usent de la tétologie (en gros leur magie c'est du placebo) et quand Mémé Ciredutemps se retrouve face au chef des mages elle se bat avec des sortilèges et lui met une raclée.

Ce genre de scènes me font bondir.

Tout ça ne m'empêche pas d'aimer ces livres mais je trouve dommage de toujours revenir à cette thématique de catastrophe. Au début du livre on suit souvent la vie quotidienne et loufoque des personnages puis d'un coup la thématique pointe le bout de son nez et l'intrigue se met au service de cette évènement final qui devient évident.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rincevent qui prend confiance en lui juste à la fin pour entrer dans la basse fosse c'est n'importe quoi, personne n'est plus peureux que lui mais pour solutionner la catastrophe le héros est travesti.

Rincevent ne se travesti pas à la fin, il prend ses responsabilités, mais il continue de fuir (pour détourner l'attention des monstres, mais pour sauver un gamin (ce qui cadre avec le personnage)

Parfois il n'y a aucune logique, c'est comme l'histoire de la huitième fille, tout le long du livre on nous raconte que les sorcières usent de la tétologie (en gros leur magie c'est du placebo) et quand Mémé Ciredutemps se retrouve face au chef des mages elle se bat avec des sortilèges et lui met une raclée.

Ce genre de scènes me font bondir.

Le duel de magie dans la huitième fille n'est pas une démonstration de puissance mais de reflexion (chaque nouvelle transformation étant une réponse a la précédente...)

Tout ça ne m'empêche pas d'aimer ces livres mais je trouve dommage de toujours revenir à cette thématique de catastrophe. Au début du livre on suit souvent la vie quotidienne et loufoque des personnages puis d'un coup la thématique pointe le bout de son nez et l'intrigue se met au service de cette évènement final qui devient évident.

Le principe de la "catastrophe ne se met pas en place d'une façon brusque, il n'y a qu'a voir "les tribulations d'un mage en Orient...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas dit que l'intrigue se manifestait de façon brutale, bien au contraire, mais c'est son existence même qui m'embête. Une fois qu'elle débute les personnages arrêtent leur train de vie et le film d'action avec les explosions et tout le toutime débute. C'est la façon dont moi je le perçois, tous les gouts sont dans la nature mais tu ne peux pas nier que ces évènements sont systématiquement présents dans ces livres.

En ce qui concerne le duel de la sorcière c'est en effet une bataille de transformations, mais justement, comment peut elle se transformer alors qu'au début elle explique qu'elle ne fait qu'emprunter le corps des animaux.

Au final je veux bien croire qu'elle en est capable vu qu'elle use de la transformation dans ce combat précis mais ça rend obsolète toute l'histoire qui se déroule avant et notamment le fait de pouvoir perdre le contrôle.

Pourquoi risquer de se faire posséder si elle est capable de se transformer elle même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En ce qui concerne le duel de la sorcière c'est en effet une bataille de transformations, mais justement, comment peut elle se transformer alors qu'au début elle explique qu'elle ne fait qu'emprunter le corps des animaux.

Au final je veux bien croire qu'elle en est capable vu qu'elle use de la transformation dans ce combat précis mais ça rend obsolète toute l'histoire qui se déroule avant et notamment le fait de pouvoir perdre le contrôle.

Pourquoi risquer de se faire posséder si elle est capable de se transformer elle même.

qui dit magie dit "illusion", il n'est spécifié nul par que ces transfomations était réelles

Je n'ai pas dit que l'intrigue se manifestait de façon brutale, bien au contraire, mais c'est son existence même qui m'embête. Une fois qu'elle débute les personnages arrêtent leur train de vie et le film d'action avec les explosions et tout le toutime débute. C'est la façon dont moi je le perçois, tous les gouts sont dans la nature mais tu ne peux pas nier que ces évènements sont systématiquement présents dans ces livres.

Je vais prendre l'exemple de "nobliaux et sorcières", qui est, je le pense un exemple parlant. l'intrigue est relativement courte sur la durée, et seule la vie des sorcières est perturbée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que de fans de Pratchett ici :bravo:

Dans un autre style mais aussi avec des magos,"La trilogie de Bartimeus" de Jonathan Stroud qui raconte que si les magiciens sont puissants c'est grâce aux démons qui les servent. Commence une histoire avec un jeune gamin qui devient magicien et invoque un démon majeur bien trop puissant pour son niveau qui se met à son service mais foire dès qu'il peut. A l'opposé les sans-magies, oppressés par les magiciens qui forment l'aristocratie et le pouvoir dans le pays entrent en résistance armée.

Fort sympa, bien traduit. C'est pas un Harry Pot-de-fleur (et tant mieux) et c'est sympa de passer de la peau du héro à celle du démon puis d'une résistante d'un chapitre à l'autre pour voir comment s'opposent les points de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Que de fans de Pratchett ici :bravo:

Dans un autre style mais aussi avec des magos,"La trilogie de Bartimeus" de Jonathan Stroud qui raconte que si les magiciens sont puissants c'est grâce aux démons qui les servent. Commence une histoire avec un jeune gamin qui devient magicien et invoque un démon majeur bien trop puissant pour son niveau qui se met à son service mais foire dès qu'il peut. A l'opposé les sans-magies, oppressés par les magiciens qui forment l'aristocratie et le pouvoir dans le pays entrent en résistance armée.

Fort sympa, bien traduit. C'est pas un Harry Pot-de-fleur (et tant mieux) et c'est sympa de passer de la peau du héro à celle du démon puis d'une résistante d'un chapitre à l'autre pour voir comment s'opposent les points de vue.

J'ai lu aussi mais je ne l'ai pas trouver passionnant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites