Annatar78

La Taverne de Socrate, venez débattre !

642 messages dans ce sujet

Il y a 1 heure, Aronaar a dit :

Dans ce cas-là je ne vois en effet pas matière à débat, si tout est clair avec un cadre aussi  nettement délimité.

Ce n'est pas une mauvaise volonté de ma part, mais une incapacité à fournir une réflexion supplémentaire dans ces conditions.

 C'est plutôt normale puisque tu es agnostique .

 

Toi tu l'envisage comme une possibilité alors que pour moi c'est une réalité  .

Donc il ne peut y avoir débat dans ce sens .

 

Je rajoute que je n'était pas entrain de débattre mais de vous montrer que l'argument de Faure ne tenait pas (arguments selon laquelle la création serait imparfaite à l'inverse de sont créateur) . 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les arguments de faure peuvent tenir même celui-ci, mais je pas refaire un pavé pour en parlé si tu me sort une phrase en mode "j'ai raison vous avez tords/dieu a raison parce que c'est c'est dieu". C'est bien d'être convaincu de certaine choses, c'est encore mieux de savoir pourquoi et de pouvoir soutenir un peu la critique de manière logique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je  t'explique avec tes propres arguments que sa ne tenait pas , je te bien expliquer que le réchauffement avait début au centre même . mais néanmoins tu persiste à ne voir que se que tu as envis de voir . 

Il est claire que tu ne débats pas, tu polémique . 

Je vais donc m'arrêter là .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ite, missa est.

 

Je me permets donc de lancer un nouveau sujet :

 

Peut-on être heureux sans être libre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
11 minutes ago, Aronaar said:

Ite, missa est.

 

Je me permets donc de lancer un nouveau sujet :

 

Peut-on être heureux sans être libre ?

 

 

Pour ma part la réponse serait oui.

 

Nous ne sommes et ne seront jamais libre. La liberté totale signifie une absence de contrainte. Or nous seront toujours soumis à plusieurs contraintes, qu'elles soient juridiques, physiques, psychologiques, intellectuelles , etc... Dans l'idée, nous somme nous même l'une de nos propre contrainte. Donc oui, nous nous sommes habitués naturellement à ce statut de non liberté totale et pouvons être heureux.

 

Voila, c'était pour faire simple mais j'espère que la réponse convient. Naturellement c'est une idée personnelle et totalement subjective.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 59 minutes, Nicolas Sueur a dit :

 

 

Pour ma part la réponse serait oui.

 

Nous ne sommes et ne seront jamais libre. La liberté totale signifie une absence de contrainte. Or nous seront toujours soumis à plusieurs contraintes, qu'elles soient juridiques, physiques, psychologiques, intellectuelles , etc... Dans l'idée, nous somme nous même l'une de nos propre contrainte. Donc oui, nous nous sommes habitués naturellement à ce statut de non liberté totale et pouvons être heureux.

 

Voila, c'était pour faire simple mais j'espère que la réponse convient. Naturellement c'est une idée personnelle et totalement subjective.

Cela dépend de ce qu'on entend par liberté, une présence de contrainte signifie t'elle systématiquement une absence de liberté? la gravité et une contrainte, elle nous empêche de nous mouvoir plus simplement, l'air aussi est une contrainte il ralentit les mouvements donc une forme de liberté. Le système nerveux est une contrainte, il ne transmet pas les informations au cerveaux de manière instantanée. On peut trouver énormément de contrainte, cela doit il signifier qu'il n'y a aucune forme de libertés? C'est possible, mais peut être est ce que l'on peut quand même trouver un peu de liberté dans ce monde. Je ne crois pas que tout soit blanc ou noir, qu'il n'y est que des liberté, vaste mensonge que cela, ou que des contraintes même si présenté comme tu le fait on pourrais difficilement te donner tords.

 

@Aronaar Peut-on être heureux sans être libre ?

 

Dans qu'elle sens envisage tu le terme libre? On peut parler de liberté dans le sens être ou ne pas être ne prison/détention/otage etc. On peut parler de liberté dans un terme assez général comme l'entend Nicolas. On peut trouver d'autres limites a la liberté, reste a voir ce que cela donnera. Pour prendre le cas extrême de la détention, il apparaît ici plus difficile d'être heureux, nous sommes littéralement contraint en général contre notre grès, retenue dans un endroit plus ou moins agréable, couper de nombreuses activités auquel on peut s'adonner habituellement, priver de contact avec les personnes que l'on aime. Il apparaît donc difficile d'éprouver du bonheur, néanmoins le contexte peut avoir son importance, la psychologie de la personne également. Par exemple, on pourrais s'être dénoncé a la place de quelqu'un pour lui évité des problèmes. On pourrais trouver une certaine forme de bonheur a savoir que la personne en question n'ai ces problèmes et donc d'une certaine manière être heureux.

 

Le plus important je crois est la forme que l'on donne a la liberté. La liberté de mouvement, la liberté de paroles, la liberté d'opinions, la liberté de choix, la statue de la liberté, la liberté économique, la liberté de conscience etc. Si l'on est privé de toutes ces libertés y compris celle que je n'ai pas cité, il sera encore plus difficile d'être heureux, et nous serions dans un cas assez extrême.

 

On pourrais d'ailleur parler du conditionnements des personnes qui influe beaucoup là dessus, on peut prendre l'exemple de la corée du nord. Bien qu'on le présente comme le pire pays du monde, je suppute que tout le monde n'est pas malheureux, il y a même des citoyens qui sont peut être heureux de leur conditions, je n'en sais rien. Affirmer le contraire sans doute prématuré. Oui leur conditions est horrible, mais ils sont justement conditionner a vivre ainsi, ils ont peut être pour certains une forme de résilience ou de conditionnement permettant d'être heureux dans un tel contexte?

 

Nous aussi nous sommes conditionner, pas de la même manière évidemment mais nous le somme.

 

En tout cas je suis plutôt d'accord avec le fait qu'il est possible d'être heureux dans une forme de privation de liberté, après tout nous sommes d'une certaines manières contraint par un nombre de facteur assez nombreux, voilà pourquoi il faut ne plus faire confiance a La Poste. Toujours est il qu'en fonction du degrés d'atteintes a nos libertés nous seront plus ou moins a même d'être heureux, cela dépendra de chacun et du degrés de liberté qu'il possède.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
 

 

il y a 25 minutes, Itachiaurion a dit :

 

 

 

On pourrais d'ailleur parler du conditionnements des personnes qui influe beaucoup là dessus, on peut prendre l'exemple de la corée du nord. Bien qu'on le présente comme le pire pays du monde, je suppute que tout le monde n'est pas malheureux, il y a même des citoyens qui sont peut être heureux de leur conditions, je n'en sais rien. Affirmer le contraire sans doute prématuré. Oui leur conditions est horrible, mais ils sont justement conditionner a vivre ainsi, ils ont peut être pour certains une forme de résilience ou de conditionnement permettant d'être heureux dans un tel contexte?

 

 

Disons que nous ont nous l'as mets a l'envers tandis qu'eux sont déja au courant de leurs destins , àprès difficile d'interprété sans l'avoir réellement vécu .

 

Pour ta question , je dirais que ça dépend de chaque personnes et de se qu'elles vivents sur le moment ; les 3/4 du temps on se contenteras des choses simples .

 

 

D'ailleurs , être heureux/heureuse n'est pas un obligation en soi mais ça permet pendant un instant/moment d'avoir accompli quelque chose .

 

Enfin pour conclure , je dirai que chacun auras "sa définition d'être heureux " et c'est le principal .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Krisser11 Disons que nous ont nous l'as mets a l'envers tandis qu'eux sont déjà au courant de leurs destins , après difficile d'interprété sans l'avoir réellement vécu.

 

Quand ont a été initié a la philosophie, pour peu que l'on ai eu des enseignements de qualités, on peut assez aisément savoir que l'on est pas aussi libre que l'on pourrais le vouloir ou le dire. C'est un grand avantage que de savoir que des forces de coercitions s'exerce sur nous et cela permet de les prendre en comptes. Je ne suis pas sur que les coréen du nord est ce même privilège. L'un des problèmes et que la philosophie n'est pas enseigné a tous de manière suffisante et que comme un certains nombre de matière, elle dépend grandement du professeur en question. 

 

@Krisser11 D'ailleurs , être heureux/heureuse n'est pas un obligation en soi mais ça permet pendant un instant/moment d'avoir accompli quelque chose .

 

C'est quand même bien plus agréable d'être heureux que malheureux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Itachiaurion a dit :

@Krisser11 Disons que nous ont nous l'as mets a l'envers tandis qu'eux sont déjà au courant de leurs destins , après difficile d'interprété sans l'avoir réellement vécu.

 

Quand ont a été initié a la philosophie, pour peu que l'on ai eu des enseignements de qualités, on peut assez aisément savoir que l'on est pas aussi libre que l'on pourrais le vouloir ou le dire. C'est un grand avantage que de savoir que des forces de coercitions s'exerce sur nous et cela permet de les prendre en comptes. Je ne suis pas sur que les coréen du nord est ce même privilège. L'un des problèmes et que la philosophie n'est pas enseigné a tous de manière suffisante et que comme un certains nombre de matière, elle dépend grandement du professeur en question. 

 

Bah après faut dire aussi que nous passons nombre de temps a critiqué a tord ou a raison ; interprété seras différent que de le vivre donc on pourras toujours supposé/prétendre qu'ailleur c'est mieux ou pire .

 

Pour se qui est de la philosophie bah t'as as partout sans forçément t'en rendre compte ( philosophie de vie , d'échange , etc ) , puis ton professeur as eu un autre professeur qui lui même en as eu un donc le cheminement suit son cours si tu fais attention .

Il y a 2 heures, Itachiaurion a dit :

 

 

@Krisser11 D'ailleurs , être heureux/heureuse n'est pas un obligation en soi mais ça permet pendant un instant/moment d'avoir accompli quelque chose .

 

C'est quand même bien plus agréable d'être heureux que malheureux.

C'est sur après quand t'as des malheurs ça t'apprend à faire attention pour ne pas reproduire l'érreur la prochaine fois et ça te forge un minimun , quand je disais que ce n'étais pas une obligation c'est surtout être heureux vis-à-vis des autres pour s'intégré et non pour soi-même un peu comme la mode des coupes de cheveux ou vétements .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme promis nous allons débuter la série de poste concernant le documents de Faure et ses 13 preuves . 

 

Si je tient à le faire c'est contrairement a se qu'il prétend c'est preuve s'attaque aussi au Dieu unique même s'il pretent discréditer le dieu des croyants. Et aussi  parce que ce document m'a moi fait douter car de nombreux arguments avaient plutôt du sens et donc il était capitale pour moi de rectifier le tire .

 

 

---> Comme première arguments il dit :  "Le geste de la création est inadmissible"

 

D'abord il commence par essayer de définir  "la création "   puis établi les causes de l'improbabilité comme suite : 

Créé c'est tirer du néant , appelé le néant a être  donc du néant on peut absolument rien en sortir donc cela est inadmissible .

 

 

"Créer, c'est tirer quelque chose de rien ; c'est avec rien du tout faire quelque chose ; c'est appeler le néant à l'être." 

 

D'une certaines manière cela peut tenir si seulement le néant existait. 

 

Mais le problème ici est que même ce néant dont il croit que la création a était tiré n'existait guère .  

Pour me faire comprendre je dirai que même l'immensité de l'univers en tant que espace vide n'existait même pas encore .

Si les religieux le mentionné comme suite c'est pour avoir un moyen de de comprendre la chronologie des évènements , mais rien de véritablement établis . 

 

Alors si je devait lui retourner la question se serait juste : qu'entend tu ?par  néant . 

Par ce que même ce néant est aussi une création de la part du grand architecte sans aucune inspiration requise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du coup on fait quoi on appelle un nécromancien pour qu'ils nous ressuscite le monsieur en plus ou moins bon état pour qu'il réponde? On va demander à @Aronaar il s'y connait un petit peu dans le domaine avec du bol on réussira a lui faire bouger un doigt a ce monsieur plus mort que vivant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il serait tout aussi sage de le laisser reposer où qu'il puisse être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Aronaar a dit :

Je pense qu'il serait tout aussi sage de le laisser reposer où qu'il puisse être.

Certainement, ça lui ferait tout drôle, il risquerai de souffrir du syndrome post résurrection, c'est un mal fort mal connu et fort mal enseigné en école de psychologie et de nécromancie. L'avantage d'être mort c'est qu'on est "tranquille".

Modifié par Itachiaurion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lol en fait la question pourrait tout aussi bien s'adresser à tous ceux qui pensent comme lui . 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet fort intéressant je vous le recommande:

 

Révélation

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut-on être heureux sans être libre ?

 

Oui pendant de court moment, je pense pas que se soit une question de liberté mais d'etat d'esprit.

 

Nouveau sujet.

 

1-Imaginons que vous êtes au pouvoir en France, un pouvoir total, que feriez vous de manière générale, et que ferais vous de vos opposants . (Dans un monde ou la politique et les médias ne sont que pure fiction mélanger avec un peu de vérité pour divertir la populace.)

 

2-Imaginons que vous diriger un pays qui n'est pas le votre, un pays ennemi, que feriez vous de manière générale, et que ferais vous de vos opposants de manière intelligente sans éveiller de soupçons a votre égard. (Dans un monde ou la politique et les médias ne sont que pure fiction mélanger avec un peu de vérité pour divertir la populace.)

 

Les 2 sujets normalement si vous vous y donner bien, ça va répondre à vos questions que vous vous posez quand vous regardez la TV et vous vous dite, étrange, je pourrais mieux diriger le pays qu'eux. J'attend une réponse ou deux ensuite je donne ma version.

Modifié par Zaito

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'impression que tu as déjà établi le cadre de réflexion  du coup on doit être diabolique  😈 comme les chefs d'états. 

 

Si je devais dirigeais un pays en tant que chef d'état diabolique  . Je passerai mon temps à pomper les revenus pour que même ma descendance ne soit plus dans le besoin  lol.  

Après y'a tjrs les guerres les complos et tout ces trucs diabolique qu'ils font juste pour maintenir le pour entre leurs mains. 

 

C'est pas forcément évident pour moi j'ai pour habitude de dire que chaque individu est responsable de la mal gouvernance en général mais que chaque personne implique répondra de ses actes au moment venu. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant