PapyDadou

Chaîne you tube de retro gaming

Recommended Posts

Cette fois-ci nous sommes en Mai 2000 et SNK sort enfin le fameux Metal Slug 3 sur Neo-Geo MVS

 Cet opus est véritablement nouveau comparé aux deux premiers épisodes.

Si le second volet avait déjà élever le niveau très haut, le troisième lui atteint des sommets ! La musique et les graphisme reste toujours aussi bons mais n'évoluent pas. Les sprites sont restés à la même taille que dans épisode 2, c'est à dire énorme.

 

L'histoire prend place lorsque la seconde tentative de coup d'état par le général Morden, fût avortée par la présence d'extraterrestres qui aurait aidé l'Armée rebelle. Le gouvernement a décidé d'étouffer toute l'opération mais deux ans plus tard il est rattrapé par les évènements. On rapporte de nombreux enlèvements de personnalités ainsi que l'apparition de crustacés géants. Mais cette fois-ci le général Morden n'est plus la seule menace. C'est donc parti pour cinq très longues missions ! Tout commence par une plage où des fusées extraterrestres se sont écrasées et qui est désormais occupée par des crabes de l'espace très agressifs.

L'invasion a commencé et un nettoyage s'impose !

 

Le gameplay, lui aussi a été légèrement amélioré, mais le plus impressionnant est le nouveau bestiaire qui est de folie ! On passe d'une attaque de crustacés géants à une invasion des zombis qui vous contaminent en vous vomissant dessus. Les extra-terrestres sont eux aussi de la partie ! C'est encore un pur moment de plaisir que de jouer à ce troisième volet. La difficulté est assez élevée donc les crédits illimités ne sont vraiment pas du luxe. Metal Slug, c'est bien entendu la possibilité de prendre divers véhicules à la puissance de feu toujours impressionnante ! Et ce troisième épisode ne déroge pas à la règle, de plus le jeu propose de nouveaux véhicules comme :

Le Metal Slug Type-R.

Le Slugnoid.

Le Slug Armor.

Le Camel Slug.

Le Slug Flyer.

Le Ostrich Slug.

Le Slug Copter.

Le Elephant Slug.

Le Slug Mariner.

Le Drill Slug.

Et l'Astro Slug.

 

Côté armement, cela va de la mitrailleuse lourde en passant par le lance-missiles à tête chercheuse, sans oublier le laser et bien d'autres. On retrouve tout l'arsenal de Metal Slug 2, auquel s'ajoutent le Thunder Cloud et le Mobile Satellite.

Le premier est un nuage qui s'acharne sur les ennemis et le second est un petit satellite qui envoie des éclairs particulièrement efficaces.

La seule arme qui n'est pas reprise de Metal Slug 2 est la Stone.

Dans Metal Slug 3, on se contentera des classiques grenades et autres cocktails Molotov.

Comme avant, on peut se retrouver transformé en momie ou grossir, mais cette fois il faudra également faire attention à ne pas se faire zombifier. Détail intéressant, outre leur souffle vomitif très puissant remplaçant les grenades, les zombies ont la particularité d'être insensibles aux tirs des soldats de l'Armée rebelle.

On peut donc se laisser délibérément toucher par un zombie par pure tactique. Metal Slug 3, contrairement à ses prédécesseurs, dispose d'une mission en moins. Pour compenser cela, la dernière mission est très longue et surtout il y a plusieurs chemins alternatifs pour finir un niveau, excepté pour la mission 5. Pour mieux comprendre, prenons pour exemple la première mission.

 

On progresse sur la plage en cassant du crabe géant puis vient un moment où deux choix s'offrent. Soit on passe par en haut vers la jungle, soit on descend vers un petit sous-marin. Allons vers la jungle. Après un combat contre des libellules géantes, nous avons un nouveau choix continuer à monter ou sauter sur un bateau. Ce bateau nous mène à travers la jungle puis on finit par pouvoir embarquer dans le Metal Slug juste avant le boss de fin de niveau. Si on choisit de ne pas prendre ce bateau et de monter, on se retrouve dans la cale d'un grand navire à combattre de gigantesques crabes puis on arrive au même embarcadère, sauf que le véhicule proposé qui n'est pas le même. Enfin, revenons au tout premier choix et prenons ce sous-marin de poche. Il nous emmène dans les profondeurs où bien des dangers nous menacent comme une Murènes d'un taille absolument démesurée dont chacune a son prénom, des Crabes géants, des Méduses et des sous-marins ennemi façon "In the Hunt". C'est qu'une fois a la surface que l'on affronte le Boss du premier niveau. En somme Metal Slug 3 fait encore plus fort que ses illustres aînés, sans ridiculisé ces deux prédécesseurs pour autant. C'est sa performance qui est juste meilleure. Voilà un jeu très réussi, travaillé dans ses moindres détails, doté d'un humour omniprésent, c'est du pur bonheur. Enfin pour peu qu'on accepte la tournure de surenchère prise par cette série. On est désormais bien loin du run and gun léger et digeste que constituait le premier opus. Certaines phases sont interminables et il n'y pas que dans la mission 5, affreusement longue. Certains seront à coup sûr rebutés par ce rythme parfois soutenu. Il n'empêche qu'on ne peut que saluer l'excellence de ce Metal Slug 3, un titre à la générosité indiscutable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous voila en 2002 est Metal Slug 4 sort sur nos bornes Arcade. Issu d'une période très difficile de la vie de la société SNK car en effet les droits de Metal Slug et King of Fighters sont détenu par Playmore, une société fondée par Kawasaki San, qui a été lui-même Chef Executive Officer pour SNK par le passé.

Tandis que Aruze, détenteur de la marque SNK, continue de trainer dans la merde la magie des temps passés avec ses jeux d'argent mais de simples bornes reprenant les séries phares de SNK visuellement, ne visant qu'à extorquer de l'argent aux Japonais. Quant a lui Playmore Playmore, après avoir racheté toutes les licences que possédait Aruze concernant la Neo·Geo, a confié le développement d'un nouveau Metal Slug à une compagnie coréenne, Mega Enterprise. Ainsi Metal Slug arrive arrive le 27 mars 2002 en arcade puis le 12 juin en cartouche pour console. Soyons clairs, Metal Slug 4 n'est pas un mauvais jeu, ça reste solide et les bases de Metal Slug sont là mais c'est tellement faible quand on compare ça aux autres jeux de la licence que ça en fait de la peine. Vraiment, on a l'impression de jouer à un fan game. Pas un mauvais fan game mais un fan game quand même, le génie n'y est pas.

 

C'est beaucoup moins varié, la difficulté est plutôt mal gérée et on a un boss final vraiment inintéressant. Aussi, c'est quand même vachement moins spectaculaire que ce que l'on on a pu voir précédemment. En terme de nouveautés, rien à signaler en dehors d'une double mitraillette. Là aussi, c'est vachement triste. Les environnements manquent de folie, ici vous aurez une ville, une montagne, une forêt et la base du méchant et aussi une ville en ruines. On est loin du vaisseau alien ou de l'espace du 3 ou des pyramides du 2.

 

Le jeu nous balance même un niveau entier avec les zombies comme si c'était une nouveauté alors que c'était dans Metal Slug 3. On sent bien que le jeu a été fait par des types qui ont fait ça avec le cahier des charges Metal Slug sous les yeux. Le scénario est le suivant. Un groupe de cyber-terroristes du nom d'Amadeus est parvenu à construire un ordinateur capable de prendre le contrôle de toutes les installations militaires.

Tarma et Eri sont affectés à la protection des savants qui développent l'antivirus. Marco et Fio sont rejoints par deux nouvelles recrues, Trevor et Nadia. Un satellite est parvenu à localiser le repère du groupe Amadeus et on a reconnu Morden.

Bye Bey Tarma et Eri qui sont remplacer par Trevor et Nadia. Toutefois Tarma et Eri prêter main forte lors de certaines phases de jeu. C'est déjà ça ! Les armes sont les mêmes que dans Metal Slug 3 à un détail près.

L'apparition du Dual Machine Gun, une mitrailleuse double. Cette dernière possède toutefois l'inconvénient de ne pas permettre de tirer dans les directions diagonales. Petite nouveauté qui n'en est pas vraiment une, on retrouve l'arme Stone activable, apparue dans Metal Slug X. On se trouve donc avec trois projectiles possibles la grenade de base, le cocktail Molotov et le rocher ainsi que: Heavy Machine Gun Rocket Launcher Flame Shot Shot Gun Laser Gun Enemy Chaser Drop Shot Iron Lizard Super Grenade Dual Machine Gun Côté véhicules, il y a moins de choix qu'avant.

 

Pour compenser cela, il y en a un bon nombre de nouveaux comme le Slug Bike side-car et deux blindés qu'on peut voler aux ennemis, camion, mutant-robot et un chariot de manutention. Metal Slug Slugnoid Slug Bike Metal Claw Bradley Ton Truck Walk Machine Forklift Enfin au niveau des transformations, on peut à présent devenir un singe similaire à celui qu'il fallait délivrer dans Metal Slug 3. Armé d'une mitraillette, il peut s'accrocher à certaines portions du décor. Metal Slug 4 dispose de six missions, on retrouve ainsi le schéma des opus 1, 2 et X.

 

À l'instar de Metal Slug 3, ceux-ci disposent d'embranchements, cependant bien moins nombreux. La dernière mission fait vraiment de la peine, comme je l'ai dit, le boss final est vraiment mauvais et on a du mal à croire qu'il est vraiment le dernier ennemi. Lorsqu'on le bat, le jeu continue, on se dit donc "je le savais, on pouvait pas terminer sur cette daube", on doit alors courir sur une ligne droite alors que le bâtiment explose, là on s'échappe, l'hélico débarque et c'est fini. Les missions se terminent, comme la tradition le veut, par des boss de fin de niveau.

Ces derniers sont assez anecdotiques pour la plupart. Franchement, je m'attendais à voir quelque chose, mais non, on termine le jeu sur une pauvre course de quelques mètres où il est impossible de mourir. Soyons clair, Metal Slug 4 n'arrive pas à faire oublier Metal Slug 3. Réalisé à la va-vite avec ses décors mal recyclés et ses musiques clairement trop peu nombreuses, il allait tout droit dans le mur. Heureusement pour lui, le système de points avec les médailles et les nouveaux véhicules lui permettent de rester correct, malgré sa difficulté mal dosée. Ajoutons à tout cela une base intrinsèquement très solide et on obtient tout de même un bon jeu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous voilà enfin arrivés à la fin de notre épopée avec ce cinquième épisode qui clôt cette grande Saga qu'est Metal Slug sur Neo-Geo MVS.

 

Ont recontextualise les choses : En 2003 Metal Slug 5 déboule dans les salles d'Arcade pour faire son baroude d'honneur.

C'est aussi la fin de Metal Slug, sur le system Neo-Geo MVS et AES. Alors que dire de ce Metal Slug 5 ?

Les gars de chez SNK Playmore ont du revoir leurs copies pour cet opus car se sera le dernier sur le system MVS et AES. Dans leurs esprits, Il faut passé le cap du très litigieux Metal Slug 4 ! Ont t ils réussi ? Je dirai que Oui..! Un grand Oui car on revient de loin avec le 4. SNK Playmore a bien replie le cahier des charges pour ce Final. Ils ont fait les choses bien avec des graphismes détaillés et que des animations soignées, l'action et frénétique et l'humour parodique sont à l'origine de la notoriété de la série des Metal Slug. Et l'OST envoi du très lourd, c'est une des meilleurs de la Saga.. Mais mon gros problème, c'est quand même le manque de folie.

 

A chaque fois je trouve le jeu en dessous d'un Metal Slug 3 ou d'un Metal Slug X.

On y retrouve quand même avec plaisir Tarma et Eri. Il n'y avait aucun reproche en particulier contre Trevor et Nadia, mais ils n'avaient rien apporté dans Metal Slug 4 alors que cela aurait l'occasion d'introduire des nouveautés spécifiques à chaque personnage.

Entre cela et le fait qu'ils avaient moins de charisme que Tarma et Eri, le retour de ces derniers est une très bonne chose.

Un nouveau mouvement apparaît, la glissade. Si on appuie simultanément sur A , le personnage effectue une glissade, glissade pendant laquelle il peut tirer. Cela permet de passer sous certains tirs et de rester offensif. Par contre du côté des armes, pas grand chose à signaler.

Ce sont strictement les mêmes que dans Metal Slug 3 et 4, à ceci près que le Flame Shot arme pourtant présente depuis les débuts de la série a été supprimé.

Même chose du côté des projectiles à envoyer avec le bouton .

On peut dire au revoir aux Fire Bomb et Stone, il ne reste que la grenade classique comme dans le premier Metal Slug.

Heavy Machine

Gun Rocket

Launcher Shot Gun

Laser Gun Dual

Machine Gun

Enemy Chaser

Drop Shot Iron

Lizard Super

Grenade Concernant les véhicules, on note l'apparition d'un nouveau char, le Slug Gunner.

Ce dernier, qui n'est pas sans évoquer les véhicules-robots de Top Hunter, avance soit sur chenilles, soit en marchant ! Il y a aussi quelques autres joyeusetés, comme ce véhicule gigantesque qui ressemble à une araignée, ou encore la voiture de type Fiat 500, équipée d'une mitrailleuse. Metal Slug Slug Flyer Slug Mariner Slug Gunner Spider Slug Tiaf 660 Pour la première fois dans la série, on n'affronte pas l'Armée rebelle.

 

Cela implique que les ennemis sont totalement inédits même si, bien sûr, leurs engins ont parfois un goût de déjà-vu.

Les missions sont au nombre de cinq. Tout commence par une jungle sud-américaine puis on poursuit le carnage dans un temple aztèque.

La suite, on peut la commencer à la découvrir au travers de ces quelques images des trois premiers niveaux. Comme on peut s'en douter, à la fin de ces missions, des boss sont là pour bloquer votre progression ou au moins faire perdre quelques vies. Ils ont le mérite d'être plus inspirés que ceux de Metal Slug 4 et surtout ont des schémas d'attaque plus logiques.

 

Le premier est assez original, c'est une réplique du Metal Slug en beaucoup plus imposant. Première chose, Metal Slug 5 enfonce son prédécesseur en termes de réalisation et d'originalité. Plus joli, plus réussi et plus varié au niveau du son, il fait oublier le faux pas de Metal Slug 4, ce dernier ayant pour lui son système intéressant de médailles. Metal Slug 5, c'est de la très bonne réalisation, mais il reste perfectible avec son animation qui gèle et ses bruitages mal échantillonnés. D'accord, cela reste trop anecdotique pour entâcher la qualité du jeu, mais les joueurs les plus exigeants ne manqueront pas de relever ces soucis. Par ailleurs on retrouve un peu l'esprit du premier Metal Slug : on ne finit pas épuisé pour voir le générique de fin. Plus dynamique et digeste que le terrible Metal Slug 3, il saura plaire à ceux qui n'adhèrent pas à la surenchère. Metal Slug 5 n'est pas du niveau de Metal Slug, Metal Slug X ou Metal Slug 3, c'est indéniable. Cela reste un très bon épisode, un bon gros défouloir comme ont les aimes. Apportant pas mal de nouveautés à une série qui tournait sérieusement en rond avec le 4. Bien que ce ne soit pas celui à avoir en priorité, il est tout à fait digne de sa série et, c'est bien là l'essentiel, offre un moment d'action pure, comme tout Metal Slug qui se respecte. PS: Fini Fini attend si vite dit ! Il me reste un certain Metal Slug X a tester. 😁

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je voulais finir mon épopée avec ce Metal Slug X version Neo-Geo MVS. Je sais... Normalement il devrait se situé entre l'épisode 2 et 3.

Mais j'ai décider de vous les présenter dans cet ordre.

 

Tout juste un an après Metal Slug 2, SNK nous gratifie d'un nouvel opus sous l'appellation, Metal Slug X. Pourquoi X et pas directement 3 me direz-vous ? Eh bien c'est ce que nous allons voir à travers ce test. Accompagné d'une O.S.T de fou furax et il faut appeler un Chat un Chat, tous les adeptes de la série le savent, Metal Slug X n'est pas réellement une suite au deuxième épisode, mais plutôt une sorte de mise à jour. Ce n'est pas non plus un add-on ni un best of du 1 et du 2. Certes, on y retrouve quelques éléments du premier mais dans l'ensemble, les éléments du 2 sont beaucoup plus présents avec quelques modifications.

Les gros changements viennent du fait que la teinte des décors est différente, que certains ennemis n'apparaissent pas aux mêmes endroits qu'avant et que sont même inclus quelques véhicules issus du premier Metal Slug. Comme dans Metal Slug 2 & Metal Slug X Nous avons aussi ici l'apparition d'un nouvel ennemi au deuxième stage j'ai nommé le chien-momie. Méfiez-vous de ses aboiements !

De plus, il y a des bonus cachés éparpillés un peu partout dans quasiment tous les niveaux. Pour notre plus grand bonheur, SNK n'a pas été radin au niveau des armes, ils ont limite craqué ! Bien sûr, on a encore les bonnes vieilles mitrailleuses heavyyy machine gun!, lance-roquettes, lance-flammes, fusil à pompe et laser. Mais cette fois-ci, on peut les trouver en version plus puissante quand on tombe sur les icônes avec la lettre écrite en plus gros.

Ont retrouve donc ici :

Heavy Machine Gun

Rocket Launcher

Flame Shot

Shot Gun

Laser Gun

Heavy Machine Gun

Deluxe Super Rocket

Launcher Inferno

Flame Shot Nightmare

Shot Gun X-Ray

Laser Gun

 

Ces dernières sont toujours "upgradables" lorsque votre personnage mange trop.

Imaginez la puissance quand vous cumulez les deux et le Fat Nightmare Shot Gun.

De plus, on a le droit à de nouvelles armes que l'on retrouvera dans les suites tels des missiles à tête chercheuse pratique, des boules explosives qui rebondissent inutile, des petits avions explosifs qui foncent au sol marrant et la super grenade qui ressemble plutôt à un missile rapide et puissante.

Et là aussi ont retrouve : Enemy Chaser Drop Shot Iron Lizard Super Grenade Grenade Fire Bomb Stone Les grenades ne sont pas en reste puisqu'une nouvelle est proposée, outre la traditionnelle grenade à main et la bombe incendiaire introduite par Metal Slug 2 : un gros caillou (si, si !).

Scénaristiquement, on peut dire que Metal Slug X se rapproche du 2 de par son déroulement. Mais si on y regarde de plus près, des ennemis apparaissent un peu plus tôt que prévu dans les niveaux, ce qui crée une sorte d'incohérence : on peut s'imaginer que le jeu n'a pas vraiment d'histoire. Il y a exactement le même nombre de missions et exactement les mêmes environnements. C'est toujours aussi propre, toujours aussi détaillé, toujours aussi fouillé et toujours aussi varié ! Bref, du grand art que ce soit pour les décors, les personnages et les véhicules, pour notre plus grand plaisir.

 

Le gros point faible de Metal Slug 2 ? Eh bien ici, il y en a pas !

SNK a corrigé son erreur, le jeu ralentit beaucoup moins, même lorsque l'écran est surchargé d'ennemis.

Là on peut se dire que c'est que du bonheur d'avancer sans encombre, bien que les ralentissements n'étaient pas trop gênants dans l'épisode 2. Petit bémol pour le début du dernier niveau celui avec la passerelle qui reste toujours un calvaire.

Mais bon, il ne faut pas trop en demander non plus. Les thèmes restent les mêmes, rien n'a changé. Certains disent que le son a encore gagné en qualité, mais si c'est le cas, c'est vraiment très discret.

Mais ça changer rien car cette O.S.T c'est de la pur folie. On arrive cependant à entendre que le thème du premier niveau a été très légèrement modifié, cela se joue à quelques notes près, pour peu qu'on ait l'ouïe fine.

Là non plus, pas de changement. Les personnages se dirigent toujours au doigt et à l'œil. Parfait, comme d'habitude, elle a été légèrement augmentée par rapport au 2 grâce à certains passages supplémentaires et certains ennemis plus longs à tuer.

Ce qui fait qu'il vous faudra bien plus d'une heure pour finir le jeu.

Metal Slug X n'est pas vraiment meilleur que le 2, cependant les quelques nouveautés font qu'il est incontournable si vous n'avez pas ce dernier. Pour ceux/celles qui jouent pour l'histoire, préférez-lui quand même le 2.

C'est assez compliqué, car ce Metal Slug X est un excellent jeu. Si vous avez le 2, il n'est pas indispensable et encore moins sur AES où il est surcôté et là, c'est votre portefeuille qui décide.

Or en ce qui concerne le fun et l'action, il n'y a pas photo, c'est celui-ci qu'il faut avoir, d'autant qu'il a instauré les bases des opus suivants. En bref, à posséder absolument si vous n'avez pas le 2 !

Edited by akumasan

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, GOONIES a dit :

Très bon la série des Métal Slug,  et comme on dit a 2 c est encore mieux 😉,  j adore les Run'n'gun surtout en coopération 

Je suis un grand fan !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si nous postons au bon endroit (je m excuse par avance) , mais je recommande chaudement ce run n gun il est ... énorme, il rappelle énormément les contra et autres probotector, il s 'agit de Blazing Chrome

 

j ai adore et mes petits doigts en gardent un souvenir emu .... il faut bien les échauffer avant 😉 

 

https://www.gameblog.fr/news/84454-blazing-chrome-le-contra-like-francais-fait-peter-son-traile

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, GOONIES a dit :

Je ne sais pas si nous postons au bon endroit (je m excuse par avance) , mais je recommande chaudement ce run n gun il est ... énorme, il rappelle énormément les contra et autres probotector, il s 'agit de Blazing Chrome

 

j ai adore et mes petits doigts en gardent un souvenir emu .... il faut bien les échauffer avant 😉 

 

https://www.gameblog.fr/news/84454-blazing-chrome-le-contra-like-francais-fait-peter-son-traile

 

 

Oh que Ouiii
Blazing Chrome sur PC ou Demon Front sur borne Arcade son deux jeux qui envoi de très très lourd.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@akumasan Pourquoi tu postes ta pub sur mon forum ? Si tu veux qu'on en parle c'est ok mais c'est pas au bon endroit. ça fait un peu spam.... Sinon oui la série des Metal slug est vraiment très bonne. J'ai pas essayer Blazing Chrome.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous ! Pour ce 19ème épisode de "Histoire, Anecdotes et Let's Play" on va commencer à parler d'une autre grande licence de Sega et de la mégadrive. Il s'agit de Golden Axe, un beat them up qui a connu beaucoup de succès à l'époque.

Bon visionnage !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mythique, Golden axe avec sa musique entêtante, la possibilité de chevaucher des dragons, cracher du feu, declencher de la magie. Personnellement, J’adore cette ambiance héroïque fantasy (j ’étais et je reste Fan de Barbarian) 😍.

Un de mes premiers jeux vu sous Arcade qui aspirait les pièces de 5 F. Il a vieilli,  c est sûr sous Md mais il reste agréable quoique un peu répétitif. A 2, cela fonctionne mieux et il reste moins punitif, les héros pouvant être complementaires. 

J y joue encore avec mon fils de temps en temps. Par contre,  Je ne connais pas du tout la version MS. J essaierai pour me faire une idée. 

Merci pour ce souvenir. 

ps Je crois que c’est Golden Force,  le jeu type Arpg non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, GOONIES a dit :

Mythique, Golden axe avec sa musique entêtante, la possibilité de chevaucher des dragons, cracher du feu, declencher de la magie. Personnellement, J’adore cette ambiance héroïque fantasy (j ’étais et je reste Fan de Barbarian) 😍.

Un de mes premiers jeux vu sous Arcade qui aspirait les pièces de 5 F. Il a vieilli,  c est sûr sous Md mais il reste agréable quoique un peu répétitif. A 2, cela fonctionne mieux et il reste moins punitif, les héros pouvant être complementaires. 

J y joue encore avec mon fils de temps en temps. Par contre,  Je ne connais pas du tout la version MS. J essaierai pour me faire une idée. 

Merci pour ce souvenir. 

ps Je crois que c’est Golden Force,  le jeu type Arpg non ?

Oui à 2 le jeu reste toujours sympa ! La version MS comme la plupart des version MS est en dessous de celle de la megadrive.

Et c'est Golden Axe warrior le nom du jeu tout simplement 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour à tous !

Pour ce 20ème épisode de Halp on va finir la licence des Streets of rage en parlant du 4ème opus. 26 ans après le studio français dotemu en collaboration avec Sega nous sort un nouvel épisode. Et ce jeu est vraiment excellent ! Je vous explique ça dans la vidéo. Bon visionnage !

 

 

Edited by PapyDadou

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Magnifique ce jeu, il envoie du bois, Dotemu les rois du revival ! Une petite Dlc devrait arriver bientôt....🤩

 

 

 

Edited by GOONIES

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a du contenu dans cette vidéo, j ai effectivement du passer a côté 😅. Comme on dit il vaut mieux 2 fois qu'une ! 

 

il y a une heure, PapyDadou a dit :

Oui j'en ai parlé dans ma vidéo du dlc. Il y aura Estel aussi. Tu as pas vu ma vidéo @GOONIES 😁

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à Tous !

Ce soir une petite vidéo sur un jeu qui est sorti sur toutes les consoles de l'époque. Il s'agit de Paperboy. Initialement sorti en 1985 sur borne d'arcade, on incarne dans ce jeu un livreur de journaux qui doit livrer dans la pire rue du monde. Car oui dans ce jeu tout le monde veut votre mort.

Bon visionnage !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Aujourd'hui je vous parle de mon tout premier jeu vidéo. Vous le connaissez tous ! Il s'agit de Super Mario Bros sur NES.

Je n'ai jamais réussi à le finir étant gamin.

Et vous quel est votre premier jeu ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un de mes premiers jeux sur amstrad cpc !  je ne m en rappelais plus,  merci pour le souvenir.  Par contre, je trouve cette version  limite niveau graphisme, bruitage, musique par rapport aux capacités de la megadrive,  il est plutôt adapte pour du niveau 8bits. Je partage ton avis sur le côté ”petite partie de tps en tps” car très répétitif. 

 

Le 26/05/2021 à 21:42, PapyDadou a dit :

Bonsoir à Tous !

Ce soir une petite vidéo sur un jeu qui est sorti sur toutes les consoles de l'époque. Il s'agit de Paperboy. Initialement sorti en 1985 sur borne d'arcade, on incarne dans ce jeu un livreur de journaux qui doit livrer dans la pire rue du monde. Car oui dans ce jeu tout le monde veut votre mort.

Bon visionnage !

 

 

 

Sinon 1er jeu Arkanoid sur cpc 6128 et un peu plus tard l inévitable sonic sur la megadrive. Mon petit voisin  de l époque avait la nes et Super Mario bros, de nombreuses après midi durant lesquelles nous étions scotchés  à l ecran,  de bons souvenirs et de (tres) nombreux Game Over .... comme tu le dis, le game design est formidable. 

 

 

Edited by GOONIES

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, GOONIES a dit :

Un de mes premiers jeux sur amstrad cpc !  je ne m en rappelais plus,  merci pour le souvenir.  Par contre, je trouve cette version  limite niveau graphisme, bruitage, musique par rapport aux capacités de la megadrive,  il est plutôt adapte pour du niveau 8bits. Je partage ton avis sur le côté ”petite partie de tps en tps” car très répétitif. 

 

 

Sinon 1er jeu Arkanoid sur cpc 6128 et un peu plus tard l inévitable sonic sur la megadrive. Mon petit voisin  de l époque avait la nes et Super Mario bros, de nombreuses après midi durant lesquelles nous étions scotchés  à l ecran,  de bons souvenirs et de (tres) nombreux Game Over .... comme tu le dis, le game design est formidable. 

 

 

Arkanoid... Cette vieille référence hahaha. Tu as commencé à la préhistoire du jeu vidéo 🙂 . Nintendo et mégadrive les vieux ennemis 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

 

Aujoud'hui on va comparer 2 jeux : Super mario Bros 2 (Usa) et Yume Kôjô doki doki panic. En effet, ce super mario bros est un reskin du jeu japonais avec cependant quelques différences.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Aujourd'hui je vais vous parler d'un jeu qui avait beaucoup de potentiel mais qui était beaucoup trop dur et sans pitié. Il s'agit de Ecco le dauphin, un jeu mégadrive de 1992 où on incarne un dauphin dans un jeu d'énigmes et de pièges. Un de mes traumatisme d'enfance !

Bon visionnage !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Après ma pause de la sgdq 2021 (et mon commentaire de Streets of rage 4) me voici de retour pour commencer à parler d'une saga très cher à mon coeur. Voici Heroes of might and magic premier épisode où je vous explique toutes les mécaniques de base avant de vous parler de l'évolution de la franchise dans les prochains épisodes !

Bon visionnage !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites