Sign in to follow this  
Lizen

Liste des Émulateurs sous Linux

Recommended Posts

Hello tout le monde,

 

Fût un temps où il existait un sujet qui avait pour but de guider les débutants dans le monde du libre dans l'installation de divers émulateur sur leur système Linux. Hors, ce dernier s'est volatilisé avec la refonte du forum qui a eu lieu fin 2016 ~ début 2017. Depuis, le néant total. Bien que le sujet n'était plus maintenu, il n'en restait pas moins intéressant pour les personnes venant du site et qui sont passé... par la fenêtre pour rejoindre le monde d'un certain manchot.

 

Vous l'avez donc compris, ici va se trouver une liste d'émulateur par ordre alphabétique des constructeurs de console disponible sous GNU/Linux, ainsi que leurs installation sous Ubuntu et dérivé mais également sur Manjaro Linux pour diversifié les choses.

 

À noter que le sujet sera maintenu à jour régulièrement en cas de changement mineur ou majeur sur les méthodes d'installation indiquées, mais aussi pour l'ajout éventuel d'un émulateur supplémentaire.

 

 

AVERTISSEMENT :

Installer des programmes hors des dépôts officiels peut rendre votre système instable, je ne suis pas tenu responsable en cas de pépin.

 

Voici un bref résumé :

  • Sur Manjaro, il faut se fier à la popularité du paquet lorsque se dernier vient du dépôt AUR (en général) sinon il y a des chances qu'il y est de la casse
  • Sur Ubuntu (et dérivé), les paquets fournit avec les PPA peuvent poser problème lors d'une mise à niveau du système et donc possible qu'il y est de la casse

 

 

Note : Pour de meilleurs performances, il est recommandé d'avoir installer les pilotes Nvidia ou AMD propriétaire sur votre distribution.

En cas de doute sur votre configuration matériel pour Dolphin et PCSX2, vous pouvez demander un avis sur le topic concerné

 

Je montre uniquement la partie installation. Pour la configuration généraliste* (graphique, manette, dossier de roms/isos, etc.) c'est à vous de le faire.

*Sauf exception.

 

D'autre part, je propose que les versions en 64 bits, à l’exception de certains qui sont encore disponible qu'en 32 bits.

Enfin, un minimum de connaissance sur la gestion des lignes de commande est requis (créer un dossier ou un fichier, éditer un fichier et se déplacer d'un répertoire à un autre entre autre). Vous pouvez vous initier en cherchant le sujet concerné à cette adresse.

 

Note pour les utilisateurs/utilisatrices de Manjaro : il faut activer le support d'AUR depuis Pamac sainsi que de configurer le répertoire de compilation afin d'éviter de remplir inutilement "/var/tmp", par exemple, en créer un dossier ".compils" dans votre "/home" :

 

Révélation

1565642716-2019-08-12-22-41.png

 

 

 

 

 

_______________ DIVERS _______________

 

 

 

default.jpg

 

  • Phoenix

Multi-console, ce dernier prend en charge les jeux de 3DO, ColecoVision, la Master System et la Game Gear de SEGA mais aussi de la Jaguar d'Aari, bien que pour les consoles de SEGA, il est préférable d'utiliser Kega Fusion.

 

Note : N'étant pas en français, il existe une traduction ici. Pour l'installer, il suffit de remplacer le fichier d'origine par celui contenu dans l'archive.

 

 

Installation sous Manjaro Linux :

L'émulateur n'est pas dans les dépôts officiel, toutefois il est disponible dans le dépôt AUR, il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

pamac build phoenix-emu-project

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

L'émulateur n'est pas dans les dépôts et il n'existe pas de PPA... Il suffit de le télécharger sur le site officiel :

 

 Version 64 bits


Procédure d'installation :

Révélation

Il suffit d'extraire l'archive et de rendre l’exécutable... exécutable avec un :


chmod 750 PhoenixEmuProject

Puis de le lancer :


./PhoenixEmuProject

Note : si l'émulateur ne se lance pas avec un message ou il il manque libqt5opengl5, il suffit d'installer ce dernier en faisant :


sudo apt-get install libqt5opengl5

 

 

 

 

 

 

 

default.jpg

 

  • M.A.M.E

Ce dernier est aussi présent sous Linux. Cependant, contrairement à la version MS-Windows, il est disponible qu'en ligne de commande par défaut. Il faut donc juste lui ajouter une interface graphique.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel, il est possible d'installer M.A.M.E et son interface via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S sdlmame qmc2

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

L'émulateur est disponible dans les dépôts mais incompatible avec l'interface graphique "QMC2", il faut alors installer le tout depuis des PPA. Dans un terminal il faut entrer :

Révélation

Pour l'installation de M.A.M.E :


sudo add-apt-repository ppa:c.falco/mame
sudo apt-get update && sudo apt-get install mame

 

Pour l'installation de QMC2 :


sudo add-apt-repository ppa:mmbossoni-gmail/emu
sudo apt-get update && sudo apt-get install qmc2-sdlmame qmc2-arcade qmc2-data qchdman

 

Il suffit de lancer QMC2 :


qmc2 &

Note : Lors du premier lancement, il faut renseigner diverses information, dont le chemin d'accès vers l'exécutable de M.A.M.E qui se trouve dans /usr/games/mame.

1513946230-mame.png

 

 

 

 

 

 

default.jpg

 

  • Mednafen

Mednafen est un émulateur multi-console, ce dernier prend en charge les consoles dont la liste complète est disponible sur le site officiel, mais ne dispose pas d'interface graphique par défaut sous Linux.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel, mais pas son interface graphique : elle est sur AUR. Il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande avec un terminal :

Révélation

pamac build mednafen mednaffe

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Mednafen est disponible dans les dépôts. Pour l'interface graphique (mednaffe) c'est une autre histoire... il va falloir l'installer "à la main". Bien que Mednafen soit dans les dépôts, il faut le compiler pour qu'il soit compatible avec mednaffe.

 

Compilation de mednafen :

Révélation

Avant toute chose, il faut installer les différents paquet nécessaire pour compiler, s'ils ne sont pas installés :


sudo apt-get install build-essential fakeroot checkinstall git cmake

 

--------------------

Note : Pour toutes compilation, je vous recommande de créer un répertoire (dossier) pour y mettre toutes vos compilation si vous n'avez jamais fait de compilation... Par exemple un dossier "compilations" ou ".compilations" si vous le voulez en dossier caché, faisable avec la commande mkdir :


mkdir compilations

Ou en version dossier caché :


mkdir .compilations

--------------------

Ensuite, télécharger le code source ici et déplacer son contenu dans votre dossier de compilation (dans mon cas ce sera mon dossier .compilation.

Astuce : Pour afficher les dossiers et fichiers cachés, il suffit de faire CTRL+H.

 

Mednafen requis les dépendances suivante :


sudo apt-get install pkg-config libasound2-dev libcdio-dev libsdl1.2-dev libsdl-net1.2-dev libsndfile1-dev zlib1g-dev  

Maintenant que les outils sont installés, il faut se rendre dans notre répertoire ou sont stocker (ou seront stockés) les programmes "fait maison".


cd .compilations

 

Puis on se rend dans le dossier mednafen :


cd mednafen

 

On exécute le script :


./configure

 

On compile avec make : (le processus prend un certains temps)


make

 

Et on installe :


sudo make install

 

 

Pour la compilation de l'interface :

Révélation

On retourne dans le dossier où on stock les compilations :


cd ..

Ensuite, on récupère le code source avec git :


git clone https://github.com/AmatCoder/mednaffe.git

 

Puis on se rend dans le dossier mednaffe :


cd mednaffe

 

On exécute le script :

Pour une version GTK2 (pour XFCE par exemple)


./configure

 

Ou pour une version GTK3 (pour Mate-Desktop par exemple)


./configure --enable-gtk3

Note : en cas d'erreur pour la version GTK3, installer le paquet suivant et relancer le script :


sudo apt-get install libgtk-3-dev

 

On compile avec make :


make

Note : en cas d'erreur, installer les paquets suivant puis relancer make :


sudo apt-get install autoconf autoconf-archive m4

Enfin on installe le tout :


sudo make install

 

 

 

Une fois l'installation de l'interface graphique est terminée, il suffit de lancer mednaffe :

 

Révélation

mednaffe &

La fenêtre s'ouvre :

 

1513944424-mednaffe.png

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________ NINTENDO _______________

 

 

 

default.jpg

 

  • Nestopia UE

Il s'agit d'un fork du célèbre émulateur Nestopia qui n'est plus développé .

 

Installation sous Manjaro Linux :

Nestopia est disponible dans les dépôts officiel. il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S nestopia

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Ce dernier est disponible dans les dépôts. Il est possible de l'installer via synaptic ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo apt-get install nestopia

 

 

 

 

 

 

 

default.jpg

 

  • Higan

Émulateur multi-console, ce dernier est plus recommandé pour émuler les jeux de Super Nintendo. Contrairement à Snes9x, ce dernier est légèrement plus gourmand en ressource mais a pour avantage d'avoir un gain de performance.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel. il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S higan

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Disponible dans les dépôts officiel. il est possible de l'installer via synapticc ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo apt-get install higan

 

 

 

  • Snes9x

Sans doute l'un des meilleurs émulateur de Super Nintendo.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel. il est possible d'installer la version GTK via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S snes9x-gtk

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Il n'est pas présent dans les dépôts officiel. Il est toutefois possible de l’obtenir depuis un PPA :

Révélation

sudo add-apt-repository ppa:random-stuff/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install snes9x-gtk 

 

 

 

 

 

 

default.jpg     1513954040-wii.png

 

  • Dolphin Emulator

 

Dolphin est l'unique émulateur de Nintendo GameCube mais également de Wii. Tout comme sur MS-Windows, il faut une configuration solide pour faire tourner les jeux.

Il est possible de jouer en réseau avec des personnes qui ont la même version de l'émulateur assez facilement.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Dolphin est disponible dans les dépôts officiel. il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S dolphin-emu

 

 

Si vous aimez changer fréquemment de version, vous pouvez utiliser ce PKGBUILD. Pour compiler, créer un répertoire dolphin-emu  dans votre dossier de compilation habituelle (si vous en avait pas créer en un dans votre home) et glissez-y le PKGBUILD. Ensuite, ouvrez un terminal dans le dossier en question et entrer :

Révélation

makepkg -sri

 

Si vous souhaitez passer vers une version plus récente, ré-exécuter la commande-ci dessus, toujours au même emplacement.

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

 

/!\ Installation ou compilation destinée pour Ubuntu 16.04 et ultérieure uniquement

Une vieille version de l'émulateur est disponible dans les dépôts (4.0.2). Il est possible de l'installer via synaptic ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo apt-get install dolphin-emu

 

 

Il est heureusement possible d'obtenir une version plus récente via un PPA :

Révélation

sudo add-apt-repository ppa:dolphin-emu/ppa
sudo apt-get update

 

 

Puis, pour installer la version stable, taper :

Révélation

sudo apt-get install dolphin-emu

 

Si vous aimez changer fréquemment de version, vous pouvez installer la version de développement à la place en tapant :

Révélation

sudo apt-get install dolphin-emu-master

 

 

Note : Sur Ubuntu 16.04 et dérivé (comme Linux Mint 18.x par exemple), il y a un bug avec la version de de glibc qui entraîne donc un énorme soucis de performance (même avec un i7 6700k avec 8 Go de ram et une GTX 1060 6Go de mémoire vive les jeux rament; je le sais par expérience...). Il faut donc migrer vers les versions non LTS du système, pas terrible si on veut garder un système assez longtemps.

 

Citation

Pour les utilisateurs d'Ubuntu 16.04: Un bug dans la version de la glibc livrée avec Ubuntu 16.04 provoque une régression des performances dans Dolphin. Pour contourner ce problème, mettre à niveau vers Ubuntu 16.10 ou plus récent

Source : launchpad de dolphin

 

Je vous propose donc d'installer Dolphin par compilation, à partir des sources. En effet, il est peut-être possible que les performances soient un peu plus meilleur pour certains PC.

Testé avec un Dell N7110 - i5 2410M @2.3GHz + 6 Go de RAM + Nvidia GT525M 2Go avec pilote propriétaire sur Ubuntu 16.04.3, les performances lors des cinématiques sont pas terribles. contrairement à Manjaro où tout fonctionne bien. Toutefois, le Gameplay a de bonne performance.

 

/!\ Ne pouvant pas tester sur la dernière version LTS d'Ubuntu (18.04) car ce PC est HS suite à une chute, donnez vos retour pour voir si les jeux lag encore ou non.

 

Note : La compilation de Dolphin prend un certain temps.

Révélation

Avant toute chose, il faut installer les différents paquet nécessaire pour compiler, s'ils ne sont pas installés :


sudo apt-get install build-essential fakeroot checkinstall git cmake

 

--------------------

Note : Pour toutes compilation, je vous recommande de créer un répertoire (dossier) pour y mettre toutes vos compilation si vous n'avez jamais fait de compilation... Par exemple un dossier "compilations" ou ".compilations" si vous le voulez en dossier caché, faisable avec la commande mkdir :


mkdir compilations

Ou en version dossier caché :


mkdir .compilations

--------------------

Dolphin a besoin des dépendances suivante :


sudo apt-get install pkg-config git libao-dev libasound2-dev libavcodec-dev libavformat-dev libbluetooth-dev libenet-dev libgtk2.0-dev liblzo2-dev libminiupnpc-dev libopenal-dev libpulse-dev libreadline-dev libsfml-dev libsoil-dev libsoundtouch-dev libswscale-dev libusb-1.0-0-dev libwxbase3.0-dev libwxgtk3.0-dev libxext-dev libxrandr-dev portaudio19-dev zlib1g-dev libudev-dev libevdev-dev "libpolarssl-dev|libmbedtls-dev" libcurl4-openssl-dev libegl1-mesa-dev libpng-dev qtbase5-private-dev

Maintenant que les outils sont installés, il faut se rendre dans notre répertoire ou sont stocker (ou seront stockés) les programmes "fait maison".


cd .compilations

 

Puis on récupère le code source avec git :


git clone https://github.com/dolphin-emu/dolphin.git

 

On se rend dans le répertoire de Dolphin avec la commande cd :


cd dolphin

 

Puis on crée et on se déplace dans le dossier Build :


mkdir Build && cd Build

 

Puis on compile le tout avec cmake et clang :


cmake ..
CC=clang CXX=clang++ CXXFLAGS+=-stdlib=libc++ LDFLAGS+=-lc++ cmake ..
make

Note : Si vous rencontrez une erreur du style "Dolphin requires at least GCC 6.0 (found 5.4.0)" ou similaire, il faut installer une version plus récente de GCC. Pour ce faire, exécuter les commandes suivantes (toujours dans le terminal) puis reprendre la compilation à partir de "mkdir build" :


cd ..
rm -rf build
sudo add-apt-repository ppa:ubuntu-toolchain-r/test && sudo apt-get update && sudo apt-get install gcc-6 g++-6

sudo update-alternatives --install /usr/bin/gcc gcc /usr/bin/gcc-6 60 --slave /usr/bin/g++ g++ /usr/bin/g++-6
sudo update-alternatives --config gcc

 

Pour finir on installe :


sudo make install

 

Et on admire le résultat :


dolphin-emu

1513958337-dolphin.png

 

 

 

 

 

default.jpg

 

  • Mupen64Plus

Unique émulateur opérationnel de Nintendo 64 sur Linux (du moins pour le moment), ce dernier est livré sans interface graphique par défaut. Cependant, il existe des interfaces graphique. Je vous propose donc Mupen64Plus-qt qui est convivial.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Mupen64Plus est disponible dans les dépôts officiel tandis que l'interface graphique est sur le dépôt AUR. Ils peuvent être installé via pamac ou en ligne de commande depuis un terminal :

Révélation

pamac build mupen64plus mupen64plus-qt

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Pour installer Mupen64Plus, ouvrir un terminal et taper (il est également possible de l'installer avec synaptic) :

Révélation

sudo apt-get install mupen64plus

 

 

Pour ce qui est de l'interface graphique , la version disponible dans les dépôts est vieille (v.1.8 datant de 2015) et qui plus est n'est pas en français... je vous propose donc de compiler la dernière version qui, en dehors des améliorations type correction de bugs etc., est en français.

 

Si vous préférez la vieille version de 2015 qui est dans les dépôts officiel (l'installation peut également se faire depuis synaptic) :

Révélation

sudo apt-get install mupen64plus-qt

 

 

Si vous préférez obtenir la dernière version :

 

Compilation de Mupen64Plus-qt :

Révélation

Avant toute chose, il faut installer les différents paquet nécessaire pour compiler, s'ils ne sont pas installés :


sudo apt-get install build-essential fakeroot checkinstall git cmake

--------------------

Note : Pour toutes compilation, je vous recommande de créer un répertoire (dossier) pour y mettre toutes vos compilation si vous n'avez jamais fait de compilation... Par exemple un dossier "compilations" ou ".compilations" si vous le voulez en dossier caché, faisable avec la commande mkdir :


mkdir compilations

Ou en version dossier caché :


mkdir .compilations

--------------------

 

On installe les paquets spécifique à la compilation de l'interface :


sudo apt-get install qt5-qmake g++ qtbase5-dev libquazip5-dev libqt5sql5-sqlite

 

Puis on se déplace dans le dossier de nos compilations (pour ma pars, ce sera .compilations) :


cd .compilations

 

Et on récupère le code avec git :


git clone https://github.com/dh4/mupen64plus-qt.git

 

Ensuite on se déplace dans le dossier de Mupen64Plus-qt avec la commande qui va bien :


cd mupen64plus-qt

 

On lance le compilation avec qmake :

 

Note : par défaut, qmake cherche qt4 alors qu'on compile en qt5, la commande est donc adapté pour qt5.


QT_SELECT=qt5 qmake
make

 

Une fois la compilation terminé, on peut lancer l'émulateur :


./mupen64plus-qt &

 

1514124870-mupen64plus-qt.png

 

 

Aller plus loin...

 

Afin d'avoir accès à l'exécutable à tout moment, il faut créer un fichier "*.desktop" dans le dossier des applications.

Pour se faire, ouvrir un terminal et taper :

Note : editeur_de_texte est à remplacer par votre éditeur de texte favori (gedit, pluma, nano,...).


sudo editeur_de_texte /usr/share/applications/mupen64plus-qt.desktop

 

Dans ce dernier il faut y mettre le contenu suivant :

Note :

nom_de_l'utilisateur est à remplacer par votre nom d'utilisateur en minuscule

dossier_de_compilation est à remplacer par votre dossier où vous stockez toute vos compilations

editeur_de_texte est à remplacer par votre nom d'utilisateur

 

Révélation

[Desktop Entry]
Type=Application
Encoding=UTF-8
Name=Mupen64Plus-qt
GenericName=Munpen64Plus-qt
Comment=Interface graphique pour Mupen64Plus
Icon=/home/nom_de_l'utilisateur/dossier_de_compilation/mupen64plus-qt/resources/images/mupen64plus.png
Exec=/home/nom_de_l'utilisateur/dossier_de_compilation/mupen64plus-qt/./mupen64plus-qt
Terminal=false
StartupNotify=false
Categories=Application;Game

 

Pour les utilisateur de KDE Plasma uniquement :

Il faut ajouter la ligne suivante :

Révélation

X-KDE-SubstituteUID=true #permet de lancer sous KDE le programme avec les droits superutilisateur. À utiliser avec parcimonie.

Source : ubuntu-fr

 

Vous pouvez enregistrer le fichier et le fermer.

 

 

 

 

 

default.jpg     default.jpg     default.jpg

 

  • mgba

Cette émulateur venu de retroarch/libretro émule un grand nombre de jeux GameBoy, GameBoy Color ainsi que ceux de GameBoy Advance. Avec le temps, il est devenu une référence.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel, il est possible de l’installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S mgba-qt

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

L'émulateur n'est pas présent dans les dépôts. Il faut télécharger l'archive depuis Github correspondant à votre version d'Ubuntu.

 

Extraire l'archive *.tar.xz puis installer le paquet *.deb qui se trouve dans le dossier obtenu à l'aide de Gdebi (en double cliquant sur "mgba-qt.deb) ou de la ligne de commande suivante :

Révélation

sudo dpkg -i mgba-qt.deb

 

Note : bien qu'il y est une version SDL fourni, la version QT reste plus complète...

 

Si vous voulez gdebi, il faut l'installer :

Note : Ce dernier est pré-installé sur Ubuntu Mate.

Révélation

sudo apt-get install gdebi gedebi-gtk

 

 

 

  • VBA-M

Suite du projet VBA (VisualBoy Advance) abandonné en 2004, ce dernier prend en charge le jeu en réseau, permettant également entre autre la connectivité avec Dolphin pour "connecté une GBA" sur certains jeux, dont le plus populaire Pokémon Colosseum et sa suite, bien que la manipulation à faire reste très minutieuse (et demande au PC plus de puissance).

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel, il est possible de l’installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S vbam

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Il n'est pas présent dans les dépôts. Pour l'obtenir, il faut passer par un PPA :

Révélation

sudo add-apt-repository ppa:sergio-br2/vbam-trunk
sudo apt-get update
sudo apt-get install vbam

 

 

 

 

 

 

1514142389-nintendo-ds.png

 

  • DesMume

 

Émulateur de Nintendo DS de référence, ne disposant pas d'option de jeu en réseau. Développé à la base exclusivement pour Windows, la qualité de sont portage sous Linux reste moyen en raison de diverses options en moins par rapport à la version Windows...

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel, il est possible de l’installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S desmume

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

 

Il es possible d'installer la dernière version depuis un paquet *.deb à cette adresse. Il suffit de choisir votre version d'Ubuntu et l'architecture, à savoir :

 

- amd64 = x64 (64 bits)

- i386 = x86 (32 bits)

 

 

Installer le paquet avec gedebi ou en ligne de commande avec la commande suivante :

Révélation

sudo dpkg -i *.deb

 

 

Si vous voulez gdebi, il faut l'installer :

Note : Ce dernier est pré-installé sur Ubuntu Mate.

Révélation

sudo apt-get install gdebi gedebi-gtk

 

 

 

  • MelonDS

Cet émulateur a été créé par un ancien développeur de DesMume suite à divers conflits dans le projet. Plus complet en option que DesMume, il faudra tout de même utiliser le BIOS de la DS pour le faire fonctionner à placer directement dan le dossier contenant l’exécutable pour les versions inférieur ou égale à la 0.8.3 ou dans ~/.config/melonDS à partir de la version 0.9. L'archive de l'émulateur est à télécharger à cette adresse. Aucun lien vers le téléchargement des fichiers BIOS sera fourni.

Décompressez l'archive et rendez l'émulateur exécutable avec la commande suivante :

Révélation

sudo chmod 750 melonDS

 

 

Note : depuis la version 0.9 de MelonDS, le paquet libslirp est necessaire.

 

 

 

 

_______________ SEGA _______________

 

 

 

 

default.jpg     default.jpg     default.jpg     default.jpg     default.jpg

 

 

  • Kega Fusion

 

Émulateur qui regroupe de multiple console SEGA (Master System, Mega-Drive, GameGear, Mega-CD et 32X). Il n'est plus dévelopé mais il reste néamoins une excellente référence.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Présent dans le dépôt AUR uniquement. Il est possible de l’installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

pamac build kega-fusion

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

L'installation se fait à partir d'un paquet *.deb disponible à cette ici.

 

Avant de procéder à l'installation du paquet, il faut au préalable rendre compatible le système avec l'architecture 32 bits :

Révélation

sudo dpkg --add-architecture i386
sudo apt-get update

 

 

 

 

 

 

default.jpg

 

 

 

 

Mednafen est un émulateur multi-console, ce dernier prend en charge les consoles dont la liste complète est disponible sur le site officiel, mais ne dispose pas d'interface graphique par défaut sous Linux. Il dispose d'une compatibilité très élevé pour la Saturn.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Voir le paragraphe sur la PC-Engine

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Voir le paragraphe sur la PC-Engine

 

 

  • Yabause

Émulateur de Saturn qui reste beaucoup moins performant que Mednafen. Il n'en reste pas moins un bon programme pour les configurations vieillissantes.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Présent dans les dépôts officiel. Il est possible de l’installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S yabause-gtk

 

Note : si vous préférez la version QT (adapté pour KDE par exemple) :


sudo pacman -S yabause-qt

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Yabause est disponible dans les dépôts. Pour l'installer il suffit de taper la commande suivante dans un terminal ou de le chercher dans synaptic :

Révélation

sudo apt-get install yabause

 

 

 

 

default.jpg

 

  • Reicast

Émulateur de Dreamcast qui émule de nombreux jeux, dont le développement s'est bien ralenti depuis fin 2016.

 

 

Installation sous Manjaro Linux :

 

Disponible sur le dépôt AUR, il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande avec la commande suivante :

Révélation

pamac build reicast

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Il faut le compiler à la main comme il n'est pas disponible dans les dépôts. Un PPA existe mais n'est pas très bien "entretenu".

 

Compilation de Reicast :

 

Révélation

Avant toute chose, il faut installer les différents paquet nécessaire pour compiler, s'ils ne sont pas installés :


sudo apt-get install build-essential fakeroot checkinstall git cmake

--------------------

Note : Pour toutes compilation, je vous recommande de créer un répertoire (dossier) pour y mettre toutes vos compilation si vous n'avez jamais fait de compilation... Par exemple un dossier "compilations" ou ".compilations" si vous le voulez en dossier caché, faisable avec la commande mkdir :


mkdir compilations

Ou en version dossier caché :


mkdir .compilations

--------------------

 

On installe les dépendances nécessaires pour l'émulateur :


sudo apt-get install libasound2 libasound2-dev libegl1-mesa-dev libgles2-mesa-dev

 

Puis on se déplace dans le dossier de nos compilations (pour ma pars, ce sera .compilations) :


cd .compilations

 

Et on récupère le code avec git :


 git clone https://github.com/reicast/reicast-emulator.git

 

Ensuite on se déplace dans le dossier de Reicast avec la commande qui va bien :


cd reicast-emulator

 

Puis dans le dossier où on va devoir compiler :

 


cd shell/linux

 

On lance la compilation avec make :


make

 

Et on installe le tout :


sudo make install

 

 

 

 

Configuration :

 

Pour ajouter le bios nécessaire au fonctionnement de l'émulateur chercher et télécharger les fichiers "dc_bios.bin" et "dc_flash.bin" -> Aucun lien vers ces fichiers sera fourni.

 

aller dans ~/.locale/share/reicast et créer un dossier data. Il ne reste plus qu'à y glisser les deux fichiers fraîchement télécharger.

 

Ensuite, passons à la configuration de la manette. Il faut ouvrir avec un éditeur de texte le fichier de configuration de reicast qui se trouven dans ~/.config/reicast/emu.cfg.

 

Dans la partie des commandes nous avons ça :

 

Révélation

[input]

enable_x11_keyboard = 1

evdev_device_id_1 = 0

evdev_device_id_2 = -1

evdev_device_id_3 = -1

evdev_device_id_4 = -1

joystick_device_id = -1

 

Il faut remplacer la valeur de evdev_device_id_1 par le numéro d'ent de votre manette. Pour connaître son numéro, entrez ceci dans un terminal :

 

ls -l /dev/input/by-path

 

Il devrait y avoir une ligne se terminant par : event-joystick -> ../eventXXXX correspond à un numéro. C'est ce dernier qu'il faut mettre en valeur à la place du zéro.

 

Enfin, pour lancer un jeu, il suffit de se rendre dans le dossier de votre jeu et de taper dans un terminal :

 

reicast nom_du_jeu.cdi

 

Note : Si vous êtes chanceux, vous pouvez également tenter votre chance avec les émulateurs disponible sous MS-Windows, à savoir Demul et NullDC.

 

 

_______________ SONY _______________

 

 

default.jpg

 

  • ePSXe

Émulateur de bonne qualité qui reste donc une référence. Il utilise un système de plugin.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans le dépôt AUR, il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande avec la commande suivante :

Révélation

pamac build epsxe

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Il faut télécharger l'archive de l'émulateur depuis le site officiel comme ce dernier n'est pas présent dans les dépôts ni depuis un PPA.

Puis il faut installer les dépendances nécessaires pour le faire fonctionner :

Révélation

sudo apt-get install libsdl1.2debian libsdl-ttf2.0-0 libcurl3 libncurses5 libgtk-3-0

 

 

Enfin, il ne faut pas oublier de rendre exécutable l'émulateur. Ouvrir son dossier dans un terminal puis taper :

Révélation

chmod a+x ./epsxe_x64

 

 

 

  • Mednafen

Mednafen est un émulateur multi-console, ce dernier prend en charge les consoles dont la liste complète est disponible sur le site officiel, mais ne dispose pas d'interface graphique par défaut sous Linux. Contrairement aux apparences, il possède une très bonne compatibilité avec la PlayStation, c'est pourquoi il est dans cette liste. À l'inverse de ePSXe et de PCSX-R, ce dernier n'utilise pas de plugins.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Voir le paragraphe sur la PC-Engine

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Voir le paragraphe sur la PC-Engine

 

 

  • PCSX-R

PCSX-R est un fork de PCSX qui n'est plus développé depuis que ses développeurs ont basculé sur le développement du célèbre émulateur de PlayStation 2, à savoir PCSX2. La compatibilité reste médiocre par rapport à ePSXe et Mednafen mais reste tout de même fonctionnel sur pas mal de jeux.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel, il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande avec la commande suivante :

Révélation

sudo pacman -S pcsxr

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Il est disponible depuis un PPA. La version du dépôt officiel correspond à l'émulateur d'origne (PCSX).

Révélation

sudo add-apt-repository ppa:rebuntu16/pcsx-reloaded-svn+unofficial
sudo apt-get update
sudo apt-get install pcsxr

 

 

 

 

default.jpg

 

  • PCSX2

Unique émulateur de PS2, ce dernier est développé par l'équipe qui avait donné naissance à PCSX. Tout comme Dolphin, il faut une configuration solide pour faire tourner les jeux.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Disponible dans les dépôts officiel, il est possible de l'installer via pamac ou en ligne de commande avec la commande suivante :

Révélation

sudo pacman -S pcsx2

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Disponible dans les dépôts à partir d'Ubuntu 16.04, il est possible de l'installer via synaptic ou en ligne de commande depuis le terminal :

Révélation

sudo apt-get install pcsx2

 

 

 

 

default.jpg

 

  • PPSSPP

Sans doute le meilleur émulateur de PlayStation Portable. Il dispose d'une bonne compatibilité et simple d'utilisation.

 

Installation sous Manjaro Linux :

Présent dans les dépôts officiel. Il est possible de l’installer via pamac ou en ligne de commande dans un terminal :

Révélation

sudo pacman -S ppsspp

 

Note : si vous préférez la version QT (adapté pour KDE par exemple) :


sudo pacman -S ppsspp-qt

 

 

 

Installation sous Ubuntu et dérivé :

Il est possible de l’obtenir depuis un PPA.

Révélation

sudo add-apt-repository ppa:ppsspp/stable
sudo apt-get update
sudo apt-get install ppsspp

 

 

 

 

-------------------------------------------

Historique des mises à jour

-------------------------------------------

Révélation

11/10/2020

- Ajout d'une nouvelle dépendance pour MelonDS et modification chemin du BIOS à partir de la version 0.9

 

12/08/2019

- Remplacement des commandes "yaourt" (devenu fortement obsolète) par pamac (Manjaro) et conseil pour l'activation du dépôt AUR

 

08/07/2019

- Modification de la partie Dolphin-emu (git) pour Manjaro.

 

14/04/2019

- Ajout de MelonDS, émulateur de Nintendo DS

 

27/07/2018

- Mise à jour diverses pour la section GameCube/Wii, GBA et DS

 

19/06/2018

- Ajout des lignes de commande pour installer une version plus récente de GCC pour la compilation de Dolphin sur Ubuntu et dérivé car ce dernier requis désormais GCC 6.0 ou plus récent.

 

18/04/2018

- Révision de la section reicast suite à des test sur un PC réel : pas de soucis de compilation.

- Ajout de la configuration de reicast.

 

10/02/2018

- Suppression de l'émulateur Dreamcast "Redream" car ce dernier est devenu payant et non libre.

 

11/01/2018

- Ajout de Higan pour la Super Nintendo.

 

Edited by Lizen
Mise à jour du sujet le 11 octobre 2020

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Elite47 a dit :

Il y a pour nintendo DS "DeSmuME", pour PS1 "ePSXe", pour GBA "GBA Emulator sur l'Ubuntu Store", ...

Oui, il y a plusieurs émulateur mais pour le moment je met les "principaux" par console. La liste des consoles n'est pas encore fini comme tu peux le voir, je vais continuer à remplir la liste dans la journée. J'ai fais une petite pause :)

Pour la GBA, je ne vois que VBA sur le store, "GBA Emulator" ça doit être la description.

Edited by Darkyux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this