Search the Community

Showing results for tags 'dlc'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • RomStation's Annonces et Feedback
  • RomStation's Tutoriels
  • RomStation's Problèmes techniques
  • RomStation's La Taverne
  • Uploads's Forum
  • La Rédac''s Let's Play, Playthrough et Walkthrough
  • La Rédac''s Forum général
  • Tournois Multijoueur's Événements et tournois
  • Live Stream's Forum
  • Informatique générale's Général
  • Informatique générale's Sécurité
  • Informatique générale's Windows
  • Informatique générale's Linux
  • Informatique générale's Mac
  • Anime & Manga's Forum
  • Gaming's Forum
  • 14 Rue de l'Imagination's La pause café
  • 14 Rue de l'Imagination's L'Espace Création
  • 14 Rue de l'Imagination's L'Espace RP
  • Musiques & sons's Forum
  • Musiques & sons's F.A.Q
  • Musiques & sons's Musiques, sons, créations.
  • Notices & Livrets - Booklets's Topics
  • Monster Hunter's Forum
  • Sonic warriors's Topics

Calendars

  • Live Stream's Événements live

Blogs

There are no results to display.




Filter by number of...

Found 2 results

  1. Comme convenu, à la sortie de Xenoblade 2, Monolith soft avait prévu un gros DLC un an après. Finalement ce qui est inattendu c’est que ce fameux DLC est plus travaillé qu’il n’y parait au point de sortir en standalone, y compris en boite. C’est donc une véritable extension ! Mais alors, que vaut-elle ? (initialement prévu en supplément pour mon (très long) test de Xenoblade 2, la longueur et le fait que je me doute bien que personne n’aura la curiosité d’aller (re)lire ce test font que comme le jeu, je le publie à pars. Par conséquent je pars donc du principe que vous savez ce qu’est Xenoblade 2). Déjà ce qui est appréciable, c’est que le jeu est vendu avec un code de téléchargement pour obtenir tout les petits DLC du jeu de base : objets, nouvelles lames, nouvelles quêtes (hourra…), nouvelles options fort sympathiques (paramétrer la puissance des ennemis) et même un mode arène remplis de défis ! Pour le reste donc, l’action prend place 500 ans dans le passé d’Alreste en ayant pour cadre principal le titan Torna, d’où le titre. Si vous croyez assister à la fameuse guerre relatée dans l’aventure principale que nenni, ça se passe un peu avant : du temps où Almatus fomente un coup d’état pour être à la tête du Pretorium et Addam et ses amis font tout (ou presque…) pour protéger Torna avant sa destruction par Malos. Oui « presque », car le jeu prend inexplicablement son temps pour faire durer une histoire qui aurait pu être condensée en 2h, le temps d’un film. Etonnant donc, on ne commence pas avec le fameux et mystérieux héros Addam, mais avec le duo Jin-Lora. L’occasion de travailler la psychologie et la motivation du « Sephiroth du pauvre » et de sa Pilote déjà entrevue au cours des quelques flashbacks dans le jeu de base. Et ça marche plutôt bien, car les rapports affectueux entre un Jin à l’attitude de grand frère protecteur et d’une Lora mignonne et altruiste font d’eux un tandem touchant. Par la suite ils seront rejoints par la Lame Haze la guérisseuse, puis rencontreront Addam l’un des princes de Torna, accompagné de sa lame Mythra au sale caractère et de Minoth le solitaire. Enfin arrivera son ami Hugo, empereur de Mor Ardain accompagné de ses deux fidèles Lames : Brigid et Aegon. Ensemble, ils vont former un groupe de mercenaire qui après une petite escale à Gormott partiront pour la capitale de Torna à pied… car il n’y a pas de port en ville… drôle de logique. L’histoire est donc très simple : dans un Alreste en plein conflit, Malos sème la terreur et menace à tout moment de frapper Torna… Mais il prend son temps. Du coup grosse déception, l’histoire se mettra deux fois en pause pour que nos héros jouent les bons samaritains, puis combat final. Après quoi les 5 siècles d’écart entre l’extension et le jeu de base seront expédiés en quelques plans lors du générique de fin… D’un côté c’es assez compréhensible, à quoi bon nous remontrer ce qui a déjà été vu en flashback ? Néanmoins, cette extension manque clairement de punch et j’ai eu beaucoup de mal à ressentir la tension de la situation tant le rythme n’arrête pas de retomber. Seule la fin est vraiment poignante, le reste du temps on a quand même de sympathiques moments en compagnie d’Addam et consorts, tout particulièrement une cinématique très drôle autour de la cuisine. Pour le reste, le ton est bien plus sérieux et pas de digression contrairement au jeu de base. Pour les allergiques aux Nopons, sachez qu’ils n’ont qu’un rôle mineur et ne font ici figure que de vendeurs et l’objet de quelque quête annexes (Je sens d’ici qu’Aronaar en est soulagé). On en vient donc à la deuxième déception de cette extension : son remplissage. Non seulement l’on revisite Gormott (très peu modifiée: superficie amoindrie et il n'y a pas encore la ville que l’on a dans l’aventure principale), puis il faudra vers la fin se farcir une grosse quarantaine de quêtes annexes au choix ! Certes cela est justifié dans l’aventure, mais en thermes de rythme et de gameplay ce n’est vraiment pas génial… D’un point de vu scénario l’idée de s’attacher aux PNJ qui peuplent Torna pour rendre la fin encore plus déchirante n’est pas mauvaise en soi… peut-être aurait il mieux fallu amoindrir le nombre de quête à accomplir ? Dommage car plus court et moins cher, ça m’aurait tout aussi bien plu. Autrement, l’aventure vous prendra une bonne quinzaine d’heures… ce qui est généreux pour un DLC, mais assez faible pour un RPG, qui plus est vendu à part et donc pouvant être considéré comme un jeu complet. A ce tarif-là, l’extension est finalement moins intéressante que le jeu de base qui est certes plus cher, mais vous procurera un scénario bien plus palpitant, ainsi que des environnements et des musiques sur une durée de vie quadruplée ! A part cela, il y a toujours quelques à-côtés comme les monstres uniques très puissants et même une caverne qui nécessite de trouver des objets rares dispersés un peu partout pour découvrir de nouveaux paliers remplis de trésors. A cela s’ajoute un new game + similaire au jeu de base, à la différence près qu’il n’y a pas de nouvelles Lames puisque vous ne pouvez pas en avoir dans cette aventure-ci. Comme il n’y a plus de Lames à collectionner on perd certes en replay value et en profondeur de jeu mais comme déjà expliqué il n’y avait pas vraiment d’intérêt à changer, donc là on est sûr d’avoir une bonne équipe. De plus comme l’aventure est courte, les ennemis donnent d’avantage d’xp et les développeurs ont, j’ai l’impression, réduit les PV des ennemis. Résultat : il n’y aucun farming et on évolue très vite si bien que l’on finit l’aventure niveau 50 là où dans l’aventure principale il fallait le double de temps pour atteindre un tel niveau. Mais la grande force de cette extension c’est l’amélioration du système de combat ! Oui, celui de base était déjà très bien, mais ils sont parvenus à l’enrichir et le clarifier pour le rendre encore meilleur. Bon, ça ne rend pas les combats super passionnants non plus, il n’y a pas de grosses stratégies à avoir ni de grands réflexes. Pour commencer, le plus gros ajout consiste dans la possibilité de changer de personnage. D’une part vous pouvez passer d’un pilote à un autre quand vous voulez, permettant de varier un peu les techniques (sinon l’IA est bonne) et d’autre part vous pouvez incarner les Lames, ce qui donne au final 9 personnages à contrôler avec leurs Arts respectifs. Cela a un véritable intérêt car comme avant, chaque personnage a son élément et aussi leurs Signatures. Enfin, le plus important, permuter permet aussi de regagner un peu de vie in extremis, rendant les affrontements plus palpitants. Dorénavant en prenant des coups les PV diminuent bien sûr mais laissent une partie perdue en rouge. Cela montre jusqu’où ira la vie du personnage qui prendra le relai, cela marche de Lame à Pilote et inversement, mais pas de Lame à Lame. Comme votre équipe est définitive, il y n’a que Haze et Lora qui pourront soigner, ce qui est très peu, du coup ce système de vie à regagner via la permutation n’est pas à négliger face aux boss. Les Signatures quant à elles sont des bonus spéciaux puissants qui en contrepartie infligent aussi un malus. Soins moins efficaces mais attaques plus fortes, défense diminuée pour soi mais ennemis immobilisés, etc. Je m’en suis très peu servi mais ça ajoute un peu de stratégie. Les combats gagnent aussi en clarté d’une part car le didacticiel est maintenant consultable à l’envie dans le menu mais aussi car le système de combo d’Art spéciaux est mieux présenté. Certes vous êtes toujours tributaire des actions de vos acolytes, mais maintenant l’on voit très bien qu’il faut exécuter des Art spéciaux par palier successif, un niveau 1, puis 2 et 3. En revanche il faut suivre un certain ordre dans les éléments pour créer une énorme attaque ! Autrement, les ennemis indiquent plus souvent leurs éléments et donc on peut bien plus rapidement détruire leurs points faibles lors d’une attaque de groupe. Concernant l’exploration ça ne change pas, donc petit avis sur le level-design de Torna. Le titan est de taille comparable à n’importe quel autre gros titan… ce qui est un peu dommage car l’on aurait pu s’attendre à un truc plus colossal pour compenser le faible nombre de zones visitables. Torna se compose donc d’une ville et d’un donjon, ainsi que trois zones variées qui alternent entre désert de sable et prairie boisée. Et même si le titan à une topographie un peu abrupte, il n’y a pas vraiment de montagne ni de verticalité. Cependant ce ne sont pas des grandes étendues planes, les trois zones sont pas trop grandes et ont beaucoup de relief avec leur lot de petits secrets. Néanmoins avec la simple zone de Gormott à côté, n’importe quelque zone Tornienne seule souffre un peu de la comparaison je trouve. La construction de ce petit monde est néanmoins plutôt sympathique puisque le désert au centre fait office de hub, retirant un peu cette habituelle linéarité qu’a la série. Concernant la ville, elle a une superbe architecture que je vous laisse découvrir, apportant un réel dépaysement dans l’univers de Xenoblade. A part cela elle est sympa à parcourir mais manque un peu de secrets, il y a bien moyen d’aller se balader sur quelques toits mais la ville semble se résumer à une grosse rue marchande et le jardin royal. Bref, du bon niveau mais pas le meilleur en comparaison avec ce que propose l’aventure de base. Petit ajout cependant, pour compenser le nombre très réduit de villes il ya désormais des zones de campement qui permettent d’accéder à la forge, aux discutions optionnelles et fait office d’auberge au cas où. Bref, une option qui réunit trois fonctionnalités… pourquoi pas. Une fois encore c’est du très bon boulot musicalement, qui s’avère plus sympa que l’aspect visuel. Pas que Torna soit moche, mais hormis la capitale, le design général est assez quelconque et les zones végétales font Gormott bis, seules les parties rocailleuses de forme extravagante et le centre du désert donnent un peu de majesté à l’ensemble. Et comme il y a peu de verticalité, on a très rarement l’occasion d’avoir l’étendue de la zone sous ses yeux. Pour les musiques c’est encore une réussite puisque les compositions confèrent à cette extension une identité en allant dans des ambiances jazz. Le thème de combat qui martèle piano et batterie est nettement plus entrainant et mélodieux aux oreilles que le truc téchno-rock de l’aventure de base. La plupart des musiques de Torna sont calmes et même Gormott a droit à son remix jazzy avec saxophone et solo de batterie. Le choix d’un tel genre musical est étonnant et apporte une certaine fraicheur à la série qui a globalement toujours tourné autour de l’orchestral et du techno-rock-pop. De plus, en minimisant les musiques orchestrales et techno, cela enlève la dimension épique (car aventure plus mineure) et moderne (car c’est le passé). En parlant de passé d’ailleurs, on ne le ressent pas du tout ni dans le visuel ni dans l’histoire, l’aventure pourrait tout aussi bien se dérouler 10 ans avant les événements du jeu de base que j’y croirai. La technologie est la même, le système politique aussi… du coup les 5 siècles d’écart sont très flous. La question que l’on peut se poser avant tout : vaut-il mieux commencer par Torna – The golden Country ? Takahasi a semblerait-il dit dans une interview que l’idée est de faire l’extension après le chapitre 7 du jeu de base, mais je pense que ça dépend du point de vue. D’une certaine façon, comme la prèlogie de Star Wars, cette extension « spoile » des éléments et des personnages qui sont révélé plus tard dans l’aventure principale. D’ailleurs, pourquoi avoir caché le visage d’Addam dans les flashbacks ? Au final ça fait un peu pétard mouillé… oui d’accord il a un peu la tête de Rex… et ? C’était un spoil de nous montrer son look ? Mystère. Toujours est-il que je serai tenté de dire non. Cette extension est à mon sens à réserver aux fans de Xenobalde qui ont envie d’approfondir l’univers et par conséquent faire plein de quêtes qui vont avec. Car scénaristiquement c’est peut-être un peu trop léger. Néanmoins le prix plus faible et la durée de vie/zone plus restreinte peuvent faire office de premier pas à Alreste avant de passer au principal plus gros, une sorte de démo géante si on veut. Même si l’obligation de quêtes et le système de combat amélioré ne sont pas très représentatifs de ce qui vous attendra après. 3 Positifs : + Bande-son toujours aussi bonne. + Système de combat encore meilleur. + Tous les DLC de Xenoblade 2. 3 Négatifs : - Le scénario qui se met en pause dans la seconde moitié. - Quêtes annexes (ennuyeuses) obligatoires. - Encore Gormott… Conclusion: un peu décevant mais un bon DLC/extension si l’on compte tout faire et que l’on a aimé l’univers et le gameplay de Xenoblade 2. Autrement ça peut sembler un peu cher compte tenu de tout le remplissage pour justifier le prix, mais l’expérience reste toujours aussi sympathique puisque les qualités d’avant sont toujours au rendez-vous. Ma note: 15/ 20
  2. Bonjour à toi Romstatien, Romstatienne, Aujourd'hui je vous propose un tutoriel particulier car celui n'ai pas à la base un tuto, mais un listing de tous les DLC's disponible Cependant il y a aussi un mini-tuto, pour vous aidez à comprendre " comment installer des DLC " ( c'est pourquoi il est dans la section TUTO ). --------------------------------------------------------------------------------------------- Ce topic ce composera de cette manière : Tutoriel Qui vous expliquera comment faire, ne concerne pas l'exe. Liste des DLC's téléchargeable Sous forme d'exe d'installation, il a été créer par mes soins, aucune mauvaise surprise, afin de facilité l'installation au novices comme aux expert. Tous les liens sont de ma contribution, mes uploads, mes liens. Tutoriel Il servira de base si vous souhaitez télécharger ailleurs qu'ici. Lorsque vous téléchargez un DLC, souvent il sont dans un dossier portant l'ID du jeu Dans cette optique vous devrez déplacer le dossier lui même dans " GAME " : RomStation\Emulation\Playstation Portable\ppsspp\memstick\PSP\GAME Mais attention certains fichiers de DLC peuvent aussi être installer dans " SAVE DATA " Est mentionner sous le jeu RomStation\Emulation\Playstation Portable\ppsspp\memstick\PSP\SAVEDATA Il arrive que ce dossier n'existe pas, il faudra alors créer un dossier dans " Game " portant le même ID, puis déplacer les fichiers dans ce dossier. L'exe vous avertira que le dossier n'existe pas, et vous demandera d'accepter de le créer. Vous serez reconnaissant de signaler tous liens invalides, vides, erronés par message privé ( Région + nom du jeu + serveur d'hébergement ) Les jeux listés ci dessous sont désormais tous disponible en téléchargement sans délai d'attente. L'usage d’Ublock Origins est recommandés Chrome : https://chrome.google.com/webstore/detail/ublock-origin/cjpalhdlnbpafiamejdnhcphjbkeiagm?hl=fr Firefox : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/ublock-origin/ Edge : https://www.microsoft.com/store/productId/9NBLGGH444L4 DLC's EU USA JAP