Nanoman6666

Uploadeur
  • Compteur de contenus

    1 792
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Nanoman6666

  • Date de naissance 09/11/1999
  • Genre
    Homme
  • Intérêts
    Tous les jeux vidéos, mais mes jeux préférés sont:
    -Touhou
    -Metal Slug
    -Phoenix Wright Ace Attorney
    -Dangan-Ronpa
    -Test Drive
    -Tous les jeux "originaux" (qui sortent de l'ordinaire quoi...)
    -...
    Sinon, pour le reste, à peu près tout ce qui existe attire ma curiosité, donc ma vie est une course contre la montre...
  1. Nanoman6666

    Cars

    Cars sur Gameboy Advance est l'adaptation du film éponyme de Pixar. Dans ce jeu de courses vous n'aurez qu'un but : prouvez que le héros, Flash McQueen, est la voiture la plus rapide au monde. Pour ce faire, vous devrez parcourir et triompher de la quinzaine de circuits que propose le titre.
  2. Nanoman6666

    Cars

    Cars sur Gameboy Advance est l'adaptation du film éponyme de Pixar. Dans ce jeu de courses vous n'aurez qu'un but : prouvez que le héros, Flash McQueen, est la voiture la plus rapide au monde. Pour ce faire, vous devrez parcourir et triompher de la quinzaine de circuits que propose le titre.
  3. Nanoman6666

    Cars

    Cars sur Gameboy Advance est l'adaptation du film éponyme de Pixar. Dans ce jeu de courses vous n'aurez qu'un but : prouvez que le héros, Flash McQueen, est la voiture la plus rapide au monde. Pour ce faire, vous devrez parcourir et triompher de la quinzaine de circuits que propose le titre.
  4. Nanoman6666

    Cars

    Cars sur Gameboy Advance est l'adaptation du film éponyme de Pixar. Dans ce jeu de courses vous n'aurez qu'un but : prouvez que le héros, Flash McQueen, est la voiture la plus rapide au monde. Pour ce faire, vous devrez parcourir et triompher de la quinzaine de circuits que propose le titre.
  5. Nanoman6666

    Biler

    Biler (Cars) sur PS2 est l'adaptation du film éponyme de Pixar. Dans ce jeu de courses vous n'aurez qu'un but : prouver que le héros, Flash McQueen, est la voiture la plus rapide au monde. Pour ce faire, vous arpenterez la bourgade de Radiator Springs pour débloquer mini-jeux et événements en parlant aux habitants, afin de vous frayer un chemin vers la gloire ultime. Courses contre d'autres véhicules ou virée sauvage dans le désert, à vous de faire votre choix... Reprenant plus ou moins l'histoire du film éponyme, le jeu vidéo Cars met en scène le bien nommé Flash Mc Queen, la révélation de la Piston Cup, qui est une fois de plus bien décidé à remporter course sur course jusqu'à la victoire finale. Nous retrouvons donc notre bolide préféré aux abords de la ville de Radiator Springs, seul havre motorisé de la vallée d'Ornament. A partir de là, vous allez devoir converser avec la multitude de voitures qui pullulent dans les environs afin de débloquer des mini-jeux ou des courses qui une fois remportés vous ouvriront la voie à d'autres challenges et ainsi de suite. Votre but ? Faire avancer l'histoire afin que Flash prouve au monde entier qu'il est le véhicule le plus rapide du monde. Reprenant quelques éléments d'un Grand Theft Auto, Cars offre un certaine liberté au joueur qui pourra à sa guise rouler à tombeau ouvert dans de grandes étendues désertiques ou au contraire aller droit au but en enchaînant les défis.
  6. Nanoman6666

    Cars

    Cars sur PS2 est l'adaptation du film éponyme de Pixar. Dans ce jeu de courses vous n'aurez qu'un but : prouver que le héros, Flash McQueen, est la voiture la plus rapide au monde. Pour ce faire, vous arpenterez la bourgade de Radiator Springs pour débloquer mini-jeux et événements en parlant aux habitants, afin de vous frayer un chemin vers la gloire ultime. Courses contre d'autres véhicules ou virée sauvage dans le désert, à vous de faire votre choix... Reprenant plus ou moins l'histoire du film éponyme, le jeu vidéo Cars met en scène le bien nommé Flash Mc Queen, la révélation de la Piston Cup, qui est une fois de plus bien décidé à remporter course sur course jusqu'à la victoire finale. Nous retrouvons donc notre bolide préféré aux abords de la ville de Radiator Springs, seul havre motorisé de la vallée d'Ornament. A partir de là, vous allez devoir converser avec la multitude de voitures qui pullulent dans les environs afin de débloquer des mini-jeux ou des courses qui une fois remportés vous ouvriront la voie à d'autres challenges et ainsi de suite. Votre but ? Faire avancer l'histoire afin que Flash prouve au monde entier qu'il est le véhicule le plus rapide du monde. Reprenant quelques éléments d'un Grand Theft Auto, Cars offre un certaine liberté au joueur qui pourra à sa guise rouler à tombeau ouvert dans de grandes étendues désertiques ou au contraire aller droit au but en enchaînant les défis.
  7. Nanoman6666

    Captain Scarlet

    2007 marque le 40e anniversaire de la série télévisée Captain Scarlet and the Mysterons, et juste à temps pour la célébration, et en tant que remplisseur potentiel pour Noël 2006, voici le jeu Captain Scarlet pour la PS2! Le jeu vous invite à prendre le volant de la voiture de patrouille Spectrum et du véhicule de poursuite Spectrum pour des combats à grande vitesse dans des lieux exotiques, basés sur des missions. Vous pourrez utiliser différentes armes telles que les mitraillettes, les roquettes, les mines et les bombes à travers 16 missions explosives et trois modes de jeu différents: poursuite, course et évasion.
  8. Nanoman6666

    ChoroQ

    ChoroQ (Choro Q HG 4 au Japon) sur PS2 est un jeu de courses de voitures au look cartoon dans des environnements qui le sont tout autant. Conduisez plus de 200 sortes de voitures et découvrez des milliers d'améliorations techniques et esthétiques. Roulez sur plus de cent circuits, pour certains réels et d'autres imaginaires. De nombreux mini-jeux et des secrets sont à découvrir autour de trois villes différentes.
  9. Nanoman6666

    Raw Danger!

    Raw Danger est un jeu de survie sur Playstation 2. La ville de Del Ray devient d'un seul coup la proie d'une catastrophe naturelle qui risque de ne laisser aucun survivant si vous ne vous bougez pas pour tenter de vous échapper de la cité. Au total ce sont plus de 5 scénarios différents qui sont disponibles. Dans la lignée des films catastrophes tels Le Jour d'Après, Twister ou Le Pic de Dante, Raw Danger est un soft qui s'intéresse à la survie de l'homme dans des conditions extrêmes face aux débordements de la nature. Le titre que 505 Games nous invite à découvrir est en fait le second volet de la série Zettai Zetsumei Toshi développée par Irem, et dont le premier opus avait été distribué en France sous le titre SOS : The Final Escape. Une sortie pas si anecdotique que ça puisque le principe étonnant de SOS : The Final Escape lui avait déjà permis à l'époque de capter l'attention des joueurs en quête de nouveaux concepts. Irem a donc repris sa formule en l'appliquant, non plus aux tremblements de terre, mais aux inondations, ce qui, dans les faits, ne change pas énormément la donne. Raw Danger s'apparente ainsi à une sorte de survival sans le côté horror, la nature étant votre seule véritable ennemie dans le jeu. Bien que volontairement proche de notre société à nous, le contexte du titre se déroule dans un environnement fictif et débute au mois de décembre de l'année 2010. Nous sommes à Del Ray, une cité prospère mais insulaire, cernée par les montagnes, les rivières et l'océan. L'histoire commence au centre des congrès, alors que le maire de la ville achève son discours pour célébrer la grandeur et la sûreté de Del Ray, en vue de mettre en place un projet d'envergure appelé Geo City. Tels les passagers du Titanic à l'instant précédant le drame, les invités ne réalisent pas encore le cauchemar qu'ils s'apprêtent à vivre lorsque le personnel annonce qu'il faut évacuer le bâtiment. Victime d'une soudaine montée des eaux induite par la crue du fleuve voisin, la ville de Del Ray devient d'un seul coup la proie d'une catastrophe naturelle qui risque de ne laisser aucun survivant. N'oublions pas non plus que nous sommes à la fin du mois de décembre, et que si la neige est en retard pour Noël, la météo n'est pas clémente pour autant. Les pluies diluviennes qui s'annoncent sont de celles qui vous engloutissent toute trace de civilisation en l'espace d'une poignée de secondes, et la survie s'annonce donc pour le moins difficile. Les adeptes de SOS : The Final Escape se souviennent sans doute que l'eau représentait l'élément le plus précieux dans ce premier opus où l'on pouvait mourir de soif à n'importe quel moment du jeu. Ironie du sort, l'eau ne manque pas dans ce second volet et devient même votre pire cauchemar. La principale donnée de survie qui est prise en compte dans Raw Danger est la chaleur corporelle, puisque le fait d'être constamment mouillé va se répercuter sérieusement sur la température de votre corps, vous devrez donc tout fair
  10. Zettai Zetsumei Toshi 3: Kowareyuku Machi to Kanojo no Uta est le troisième jeu de la série Disaster Report, après Disaster Report (SOS : The Final Escape en Europe) et Raw Danger!. Il a été développé et publié par Irem et est sorti au Japon et en Corée du Sud pour la PSP en avril 2009. Comme dans les autres jeux de la série, vous devrez survivre à un tremblement de terre qui est en train de ravager la ville. Vous avez le choix entre deux personnages, Naoki Kosaka ou Rina Makimura, qui sont tous les deux coincés au début du jeu dans un bus dans un tunnel à cause du tremblement de terre. Vous devrez ensuite sortir de votre "prison" et sauver les autres habitants de la ville en train de s'effondrer. Votre tâche sera rendu plus difficile par une jauge de stress qui affectera les mouvements de votre personnage.
  11. Nanoman6666

    SOS : The Final Escape

    SOS : The Final Escape est un jeu d'aventure sur Playstation 2 dans lequel votre but sera de survivre à un tremblement de terre. Vous incarnez Keith Helm un reporter qui décide de ne pas rester là les bras croisés à attendre les secours et qui se lance donc à la recherche d'éventuels survivants. Le joueur contrôle donc Keith Helm en vue à la troisième personne. L'état du personnage est symbolisée par deux jauges, présentes en haut à gauche de l'écran : une jauge de PV, verte, qui indique sa santé, et une jauge de QP, bleue, divisée en dix segments, qui indique la quantité d'énergie qui lui reste. L'énergie du personnage s'épuise progressivement lorsqu'il court ou effectue d'autres tâches épuisantes. Pour recouvrer de l'énergie, Keith doit boire de l'eau, faute de quoi sa santé se détériorera petit à petit. Keith peut boire de l'eau potable aux robinets disposés un peu partout sur son chemin, ce qui fait remonter entièrement sa jauge de QP. Parfois, l'eau des robinets est boueuse. Si Keith la boit malgré tout, sa jauge d'énergie est restaurée, mais il perd quelques points de santé en contrepartie. Keith peut aussi emporter des provisions d'eau en remplissant des bouteilles vides, bouteilles qu'il pourra ensuite consommer lui-même ou donner au personnage qui l'accompagne. Le but du jeu est de se déplacer à travers l'île, tout en évitant les dangers et en trouvant de nouveaux chemins dans situations en apparence insurmontables. Lorsqu'une secousse sévit, le joueur doit s'accroupir, afin de garder sa stabilité et ne pas se blesser, voire perdre la vie. Le joueur peut modifier ou combiner certains objets qu'il trouve pour avancer dans sa quête, ou changer l'apparence de Keith. Les objets sont rangés dans un sac à dos, doté d'un nombre limité d'emplacements (de plus grands sacs peuvent être trouvés). Keith est accompagné par diverses personnes. Arrivé à un certain stade du jeu, Keith doit choisir entre Karen et Kelly, un choix qui influencera l'histoire du jeu et les différentes zones à explorer.
  12. Nanoman6666

    Turma da Mônica em: O Resgate

    Turma da Mônica em: O Resgate est une version retravaillée spécialement pour le Brésil de Wonder Boy III: The Dragon's Trap. Ce RPG est un anachronisme dans le monde des jeux vidéo. En effet, il a au moins 5-6 ans d’avance sur l’évolution des jeux ! Au niveau du scénar, c’est Wonder Boy qui se fait prendre au piège du Meka Dragon (l’ennemi final de Wonder Boy II) et transformer en salamandre. Vous atterrissez dans un village qui sera votre point de départ lors de chaque étape du jeu. À partir de là, tout n’est que plaisir voire luxure (si on peut employer ce terme pour les jeux vidéo…). Le scénario est de folie ; vous incarnerez 5 races au total, en passant par le piranha (mon préféré) ou l’oiseau ; la linéarité du jeu peut être bouleversée à plusieurs reprises, le principe de RPG qui permet la gestion de l’équipement est génial (gain de pierres de charisme : si l’armure que l’on porte a de gros pouvoirs défensifs, mais n’est pas très belle, elle influe négativement sur les vendeurs). Les graphismes, pour de la 8 bits, sont largement suffisants, et la musique, sans être répétitive, berce l’aventure. La difficulté augmente au fur et à mesure de la progression, ce qui permet de bien prendre en main toutes les facettes de chaque option dans la gestion du perso et de son équipement. Autre petite info aussi : les points de vie, les dégâts… tout ceci est augmenté avec le niveau ou l’équipement. Les boss sont dégaines, excepté le dernier (vampiro-dragon ou un truc comme ça pour son nom) qui est sacrément difficile à battre !
  13. Nanoman6666

    Pursuit Force: Daitsuiseki

    Pursuit Force sur PSP est un jeu mêlant action et courses furieuses. Vous incarnez un représentant émérite de la police urbaine et il ne tient qu'à vous de mettre à mal les plans de malfrats qui agissent en toute impunité. Lors de phases de protection ou destruction d'objectifs ou encore de contre-la-montre, vous aurez souvent à sauter de véhicule en véhicule si ce dernier venait à être trop endommagé. De nombreux titres s'avèrent spectaculaires, laissant les explosions, les morceaux de bravoure, et les actions défiant la logique humaine s'exposer dans un tourbillon impressionnant. Mais dans cette confrérie de l'incroyable, pratiquement aucun ne pousse le vice jusqu'à mêler un ensemble d'actions incroyables au sein d'une vitesse générale terriblement impressionnante. Pourtant, c'est ce que Pursuit Force s'escrime à tenter de réussir, en une sorte d'antithèse aux courses de voitures initiées dans Derrick. Imaginez un peu ce que donnerait un cross-over. En pleine Bunderstrasse, alors qu'un coupable semble avoir berné les forces de police, un grabataire pratiquement chauve bondit lestement sur le capot de sa berline pour lui coller une balle dans la tête. Placé dans la peau de la gravure de mode qui a réussi à se faire un nom dans la police, dernier rempart contre la pègre rampante, votre mission s'avère des plus simples. Lors de chaque confrontation avec l'un des 5 gangs présents dans la trame principale, il vous incombera de mettre leurs divers plans en défaut par des actions intenses et éminemment violentes. N'espérez pas mener d'enquêtes, ni vous complaire dans des phases d'infiltrations. Non, ici, seule la charge inconsciente compte. Pour ce faire, les développeurs ont mis l'accent sur la rapidité et le côté totalement instinctif du gameplay par le biais d'un système indiscutablement fun et prenant. En fait, chaque début de mission repose sur la présence d'un véhicule dans lequel vous prenez place, immédiatement lancé à vive allure sans vous laisser le temps de comprendre ce qui se passe. Une mise en scène intelligemment pensée, vous introduisant sans fioriture au cœur du sujet, d'une façon presque spontanée. Une fois aux commandes de votre véhicule donc, divers objectifs se dessinent pour vous. Peu variés, ces derniers oscillent entre de la protection d'objets ou de personnes, de l'élimination pure et simple, ou bien encore de la course contre-la-montre. Un parti pris très classique qui n'empêche cependant pas l'inclusion de quelques subtilités bien insérées et assez intéressantes. En premier lieu, chacune des épreuves que vous aurez à accomplir se voit divisée en deux ou trois parties, souvent axées sur des approches différentes et un gameplay propre. Par exemple, vous pourrez très bien entamer une chasse à l'homme au volant de votre coupé spécial police, pour ensuite traverser un entrepôt à pied, et finir derrière la vitre humide d'un hors-bord nerveux. De fait, les missions réservent sans cesse des surprises, permettant de relancer
  14. Nanoman6666

    Pursuit Force

    Pursuit Force sur PSP est un jeu mêlant action et courses furieuses. Vous incarnez un représentant émérite de la police urbaine et il ne tient qu'à vous de mettre à mal les plans de malfrats qui agissent en toute impunité. Lors de phases de protection ou destruction d'objectifs ou encore de contre-la-montre, vous aurez souvent à sauter de véhicule en véhicule si ce dernier venait à être trop endommagé. De nombreux titres s'avèrent spectaculaires, laissant les explosions, les morceaux de bravoure, et les actions défiant la logique humaine s'exposer dans un tourbillon impressionnant. Mais dans cette confrérie de l'incroyable, pratiquement aucun ne pousse le vice jusqu'à mêler un ensemble d'actions incroyables au sein d'une vitesse générale terriblement impressionnante. Pourtant, c'est ce que Pursuit Force s'escrime à tenter de réussir, en une sorte d'antithèse aux courses de voitures initiées dans Derrick. Imaginez un peu ce que donnerait un cross-over. En pleine Bunderstrasse, alors qu'un coupable semble avoir berné les forces de police, un grabataire pratiquement chauve bondit lestement sur le capot de sa berline pour lui coller une balle dans la tête. Placé dans la peau de la gravure de mode qui a réussi à se faire un nom dans la police, dernier rempart contre la pègre rampante, votre mission s'avère des plus simples. Lors de chaque confrontation avec l'un des 5 gangs présents dans la trame principale, il vous incombera de mettre leurs divers plans en défaut par des actions intenses et éminemment violentes. N'espérez pas mener d'enquêtes, ni vous complaire dans des phases d'infiltrations. Non, ici, seule la charge inconsciente compte. Pour ce faire, les développeurs ont mis l'accent sur la rapidité et le côté totalement instinctif du gameplay par le biais d'un système indiscutablement fun et prenant. En fait, chaque début de mission repose sur la présence d'un véhicule dans lequel vous prenez place, immédiatement lancé à vive allure sans vous laisser le temps de comprendre ce qui se passe. Une mise en scène intelligemment pensée, vous introduisant sans fioriture au cœur du sujet, d'une façon presque spontanée. Une fois aux commandes de votre véhicule donc, divers objectifs se dessinent pour vous. Peu variés, ces derniers oscillent entre de la protection d'objets ou de personnes, de l'élimination pure et simple, ou bien encore de la course contre-la-montre. Un parti pris très classique qui n'empêche cependant pas l'inclusion de quelques subtilités bien insérées et assez intéressantes. En premier lieu, chacune des épreuves que vous aurez à accomplir se voit divisée en deux ou trois parties, souvent axées sur des approches différentes et un gameplay propre. Par exemple, vous pourrez très bien entamer une chasse à l'homme au volant de votre coupé spécial police, pour ensuite traverser un entrepôt à pied, et finir derrière la vitre humide d'un hors-bord nerveux. De fait, les missions réservent sans cesse des surprises, permettant de relancer
  15. Nanoman6666

    Don 2: The Game

    Don 2: The Game est un jeu vidéo sorti sur PS2 et PSP et basé sur le film du même nom. Le jeu est sorti en Inde en février 2013. Après avoir conquis le monde asiatique, Don vise maintenant la domination européenne. Sur sa trajectoire se trouvent les patrons des différentes mafias européennes ainsi que tous les organismes chargés de faire respecter la loi et donc prêts à l'arrêter. Éliminez divers criminels puissants dans un combat à couper le souffle. Jouez à travers l'histoire du film comprenant 12 missions passionnantes, avec des mouvements d'action intuitifs et des représentations graphiques extraordinaires des stars du film.