EdwardCarnby96

Active member
  • Content Count

    1,780
  • Joined

  • Last visited

About EdwardCarnby96

  • Birthday 07/16/1991
  • Interests
    Le jeu vidéo, c'était mieux avant.
  1. EdwardCarnby96

    Another World

    Bien le bonjour à tous. J'avais vu que mon précédent test sur Resident Evil 5 n'a pas fait la joie de tous le monde. Sachez que je m'en excuse, j'ai été trop loin, j'en suis conscient. Pour me rattraper, j'ai décidé de me pencher sur une oeuvre d'art à part entière, une poésie vidéoludique, un grand jeu philosophique développé par un des Platon du jeu vidéo. Roulement de tambours, je vais parler bien sur d'Another World sortie sur Amiga et qui a eu droit à des portages. Hommage au créateurAvant de m'attaquer, ce test est pour rendre hommage à celui qui a crée le jeu tout seul avec passion et talent (hormi les musiques et les bruitages mais j'y reviendrais), celui qui est, pour moi, un des plus grands philosophes du jeu vidéo, un Français en plus. Je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps, ce héro du jeu vidéo est bien sur ERIC CHAHI, ce graphiste, programmeur et concepteur du jeu vidéo est entré dans la légende avec Another World. Sachez, chers amis romeurs, qu'il est aussi le créateur d'Heart of Darkness sortie en 1998 soit 7 ans après Another World, qui lui a pris 6 ans car il a de nombreaux fois repoussé le jeu qui, malgré de très élogieuses critiques, n'a pas eu le succès commerciale escomptée, cela sera pour un autre test. Depuis, il est impliquée vers l'étude de la nature et des volcans mais en 2010, il sort un autre jeu From Dust qui réconcilie sa passion pour la nature et les jeux vidéos. Eric Chahi a marqué les esprits avec Another World, ce qui fait de ce remarquable Français, un des piliers du jeu vidéo. Maintenant, attaquons nous au jeu. L'existence d'un autre mondeDans ce jeu, vous êtes Lester Chaykin, un jeune chercheur en physique des particules, qui se rend dans son laboratoire souterrain lors d'une nuit d'orage. Pendant qu'il lance une expérience sur un accélérateur de particules, la foudre s'abat sur le laboratoire et détraque la machine de Lester qui projette le chercheur dans un autre monde. A peine arrivée, il doit survivre face aux dangers: l'hostilité de la faune, des habitants pas très accueillants et de nombreux pièges mortels. Heureusement, Lester va pouvoir compter sur un autochotone local qui va devenir son ami et qui va le sauver la vie plusieurs fois et l'aider. Bien sur, le scénario est classique au début mais au fil du jeu, vous aurez des rebondissements. L'histoire se centre sur le duo que forme Lester et son compagnon extraterrestre qui vont s'entraider et morfler ensemble. Une histoire que vous savourez tout au long du jeu, qui vous met en haleine jusqu'au final qui permet au joueur de réfléchir sur le futur de Lester. L'idée d'Eric Chahi est excellente: permettre au joueur d'être Lester, de s'identifier à lui: un humain normal perdu au beau milieu d'un lieu inconnu, si ce n'est pas beau cela. Un véritable vent de fraicheurBien sur ce qui marque les esprits des joueurs de l'époque lorsqu'ils jouent à Another World, il y a l'introduction qui est mémorable, c'est l'absence total d'interface, on ne vous indique pas la marche à suivre, vous être livrée à vous même dans ce monde hostile et vous devez vous débrouillée pour survivre. Tout cela renverse les codes du jeu vidéo établies il y a des dizaines d'années, ce qui fait un véritable vent de fraîcheur dans le monde ludique de l'époque. Eric Chahi a voulu vonlontairement l'absence d'interface pour permettre au joueur d'être Lester comme s'il est le héro de l'histoire d'Another World, une véritable révolution. Il a parfaitement compris que le gameplay et l'histoire sont très liées et il a voulu le mettre en avant pour qu'on ressente l'immersion et ainsi le renforser, nous faire croire que nous somme transportée dans ce monde étrange. Bien sur, Eric s'est inspirée du gameplay de Prince of Persia mais il l'a améliorée en scénarisant les intéractions du personnage avec son environnement, un point vraiment unique pour l'époque. Une difficultée qui met le joueur à l'épreuveBien sur, qui dit autre monde inconnu dit aussi danger. Ce jeu utilise le principe du "Die and retry" qui a pour but de mourir tellement de fois le personnage pour que le joueur anticipe les dangers. Donc attendez vous à mourir beaucoups de fois pour permettre d'éviter la mort la prochaine fois. Heureusement, vous avez des continues illimitées, les joueurs non patients risquent d'être rebutée, seul les plus tenaces ayant des nerfs d'aciers peuvent avancer et finir le jeu. Donc, ne vous attendez pas que le jeu est facile, en effet, c'est tout le contraire. Une difficultée qui malheureusement disparait au fil des années. Heureusement, Lester trouvera une arme qui a trois fonctions: 1. Tirer sur les ennemis (évidemment), 2. Créer des boucliers protecteurs en maintenant pendant 2 secondes le bouton de tir (ce qui permet de vous protéger des feux ennemies), 3. Tirer un laser surpuissant si vous maintenez appuyer plus longtemps sur le bouton de tir (pratique pour détruire des portes et des boucliers). Mais l'arme n'est pas illimitée mais Lester peut trouver des lieux qui lui permettent de recharger son arme. Les autochotones aliens seront que le cadet de vos soucies en effet, la faune local est hostile et de très nombreux pièges se cachent dans ce monde parrallèle au notre. Comme par exemple: les rochers qui tombent sur nous ou l'eau qui envahit une pièce et que si vous êtes pries, ben vous vous noyez tous simplement. Mais vous devez être malin pour avancer car certains lieux sont cachés et qu'il faut plus qu'un simple lance laser pour continuer. Ce petit bijou a pour but de faire réfléchir, qu'il utilise sa matière grise pour trouver le meilleur moyen de tracer sa route sans y passer. Aujourd'hui, le joueur moderne n'utilise pas son cerveau et se contente d'avancer bêtement (suffit de voir les Kevins dans World of Warcraft ou les Call of Duty, regardez des vidéos où des rageux s'entretuent, vous allez comprendre). La musique et les bruitagesBien sur, Eric Chahi a créer le jeu tout seul avec passion et talent (les graphismes, les intéractions, le gameplay, l'histoire...). Mais pour les bruitages et la musique est fait par Jean-François Freitas. Il y a très peu de musique que le support original, il y a le thème principal Out of the Word mais quelle musique. En tant que retro gamer, cette composition m'a fait rêver. Lorsque je l'écoutes, il me rend très nostalgique, je vous laisserais une vidéo de cette OST. Quant aux bruitages, ils sont simplement excellents, les bruits des monstres sont effrayant la première fois qu'on y joue, les bruits de tirs sont incroyables et nous mets carrement dans l'ambiance. Tout cela a pour but de renforcer encore plus l'immersion, eh ben, c'est réussie. On a carrément d'être dedans, tout concordent parfaitement, et c'est le principal. L'absence d'autres musiques est voulue: d'une part à cause de la limitation de l'Amiga, d'autre part, c'est pour poser une ambiance unique dans le jeu. C'est comme, dans un survival horror, l'absence de musique au profit des bruitages est voulue pour qu'une sensation d'angoisse et de peur s'empare du joueur. Peut être que Frederil Raynal (Alone in the Dark) et Shinji Mikami (Resident Evil) s'est inspirée du savoir faire d'Eric Chahi et de Jean-François Freitas pour créer leurs chef d'oeuvres. L'objectif que le gameplay, l'histoire et les bruitages soient en parfaite osmose est atteint au delà des espérances. Une véritable poésieQue dire d'Another World, c'est plus qu'un jeu vidéo lambda de l'époque, c'est une poésie d'une beauté exceptionnelle, un recueil de philosophie d'une imense profondeur, une oeuvre d'art faîtes avec passion et talent par un seul et unique artise, ce grand gaillard Eric Chahi qui a fait de ce jeu, une oeuvre intemporelle qui a traversé les époques et les générations. Another World ne laisse personne indifférent et il a marqué le coeur de beaucoup de joueurs qui ont vu dans ce soft magnifique, un tableau de Leonard de Vinci, un jeu crée pour le jeu, pour la culture et pour la passion. Rien à voir avec les grosses productions d'aujourd'hui. Et oui, le jeu, c'était mieux avant, les amis. Another World a aujourd'hui 21 ans et a bénéficié de beaucoups de portages (Megadrive, Snes, Atari ST...), en 2006, Eric Chahi a porter le jeu sur PC avec un gameplay plus fluide et des graphismes améliorées. En 2011, à l'occasion de ses 20 ans, le jeu est portée sur les machines d'Apple et d'Android. Comme quoi la marque qu'à laisser le jeu est indélébile et eternel, Another World est un des meilleurs jeux de tous les temps à coté de Final Fantasy VI bien qu'ils ne boxent pas dans la même catégorie. Mais, est ce que les développeurs des grands succès de l'âge d'or du jeu vidéo se sont-ils inspirées de cette oeuvre d'art ? C'est une question à méditer, comme quoi le jeu a apporter une touche philosophique de notre esprit. Eric Chahi a été le Français est devenu une source d'inspiration pour de grands développeurs. Plus qu'un jeu, une oeuvre, une hymne, une symphonie, une poésie, un recueil de philosophie, un tableau. Voici de quoi définir Another World, un des plus grands jeux vidéos de tous les temps. Une relique qui a prouvé qu'à l'époque, jeu vidéo et art sont compatibles. Eric Chahi est devenue une légende avec son oeuvre Another World, un des piliers fondamentals du jeu vidéo. Que dire de plus ? Beaucoups de joueurs sont émues par ce jeu, moi inclus. J'ai écris cette article avec beaucoups de passion et d'émotions comme Eric avec Another World. Merci Monsieur Chahi pour avoir bien fait avancer le jeu vidéo et faire prouver au monde que ce domaine est un art. On ne peut pas en dire autant des grosses productions d'aujourd'hui.
  2. EdwardCarnby96

    God of War III

    3 ans après le mythique God of War II et 2 ans après le bon mais moyen Chains of Olympus sortit sur PSP, Santa Monica a enfin sortie le jeu le plus attendu de l'année 2010 et de tous les temps, le jeu qui va rentrer dans les annales du jeu vidéo, le mythique God of War III. Est ce que ce jeu mérite sa réputation de meilleur suite de l'année 2010 ? C'est parti, accrochez vos ceintures. On va rentrer dans le monde sombre de la mythologie grecque. Des têtes vont tomber.L'histoire de God of War III se situe directement à la fin du deuxième épisode. Kratos, dieu déchu, revient sur l'Olympe et il n'est pas content. Il n'a qu'une idée en tête: tuer son père Zeus, roi des dieux et mettre fin au règne des Olympiens. Avec l'aide de Gaia et des Titans, Kratos part à l'assaut du Mont Olympe utiliser la tête de son père comme trophée de chasse. Déjà, dès l'intro du jeu, on sent que l'histoire va être accrocheur et très passionnant. Cette dernière va encore prendre plus de densité pendant le jeu. En effet, l'histoire de Kratos va être cette fois plus profond et plus accrocheur. On va le connaître en tant qu'humain. Kratos revient pour botter les fesses de ses anciens camarades divins et il ne va pas aller de main morte. Attention, ça va craindre un max Dispute et bagarre dans la mythologie grecqueDans ce jeu, Kratos n'a rien perdu de sa superbe. Le jeu mélange aventure et beath em all. Ce bon vieux spartiate a toujours ses lames du Chaos sur lui et il va en découdre avec des créatures mythologisues, des dieux et même des héros grecs. Kratos explore divers environnements qui vont des Enfers jusqu'au sommet du Mt Olympe. Et pendant ce temps, il va en profiter pour faire une petite ballade de santé (cad massacrer tout le monde). Kratos, avec ses vieilles lames, aura un tout nouvel arsenal (ex: Gants en pierre incassable) qui va lui permettre de refaire le portreait de certains. (Un futur Picasseo ?). Avec ses nouvelles armes, le Spartiate sanguinaire va aussi acquérir de nouveaux pouvoirs dévastatrices qui va lui permettre de se débarasser des gêneurs qui lui bloquent la route (En clair, il ne faut pas le chercher). La violence, présente dans les anciens opus, est toujours aussi présente dans cette épisode et cela se remarque bien (plus d'explications dans le prochain paragraphe). Kratos aura aussi certaines phases d'escalades et de vols avec les ailes d'Icare. Les programmeurs ont diversifiés le soft pour que le joueur ne s'ennuit pas. Les crétures de la mythologie tels que les cyclopes, Cerbère ou les satyres sont toujours présents pour servir de punching ball à Kratos. Sang, craquement d'os et rodéo.La violence de la série God of War prend une nouvelle forme. Ce coup ci, le sang restera sur Kratos qui pendant ces 3 ans d'absences, a du apprendre de nouveaux trucs. Les bons vieux finish sont de retour et les développeurs ont mis la barre haute. En effet, lorsque le spartiate a affaibli un ennemi, près l'éxécutions d'un QTE, ce dernier en profite pour arracher la tête d'un zombie ou trancher le système digestive d'un centaure. Les finish de Kratos se font toujours en plan rapproché pour avoir une vue optimale sur la morte lente et douloureuse d'un pauvre gars qui n'aurait pas du déranger Kratos. La grande nouveauté dans ce soft, c'est que le spartiate peut grimper sur certains ennemis comme les cyclopes ou les cerbères pour pouvoir les utiliser pour faire de jolis dégats dans les ranges ennemies. A certains moment du jeu, Kratos affrontera des Boss gigantesques qui ont, parfois, la taille d'une montagne. Certains combats se dérouleront sur plusieurs environnements tellements ils sont dantesques. On achève les boss en exécutant les QTE. Pour finir Kratos a un nouveau Mode Rage: si la barre de rage se remplit; après une manipulation, Kratos sort la lame de l'Olympe et taille tous le monde. Enigmes et réflexions.God of War n'est pas que du combat bourrin, le jeu contient des énigmes pour que le joueur utilisa réflexions pour qu'il fasse avancer l'histoire. Ces énigmes ne sont pas durs à réussir. Kratos peut aussi intérargir avec son environnement et analyser certaines choses. Le jeu demande bien une bonne connaissance de la manette et aussi une rélexion pour résoudre certaines énigmes. Kratos peut ouvrir des coffres. Il existe 4 types de coffres: - Vert: santé - Bleu: magie, - Rouge: Orbes de sang - Gros coffre: objet nécessaire pour l'amélioration des statistiques de Kratos. En effet, si Kratos, trouve dans ces coffres: - 3 yeux de Gorgones: augmentation de la santé - 3 plumes de phénix: augmentation de la magie - 3 cornes de minotaures: augmentation de la barre d'action. Lorsque Kratos récupère certains items, il puise dans la barre d'action (jauge situé sous la jauge de magie), si cette barre est à 0, Kratos ne peut plus utiliser d'items. Heureusement, la barre se remplit au fil du temps. Gestion des armes et améliorations.Kratos, avec les orbes rouges qu'il a ramassé, peut améliorer ses armes et ses itemps pour les rendre plus performants et beaucoup plus puissants. Lorsqu'une arme ou un item obtient un level up, une liste des nouveaux mouvements disponibles s'affiche. On peut retrouver la liste de tous les combos dans le menu d'amélioration des armes. Les armes peuvent être upgrader de niveau 5 maximum et les items: niveau 3 maximum. Les autres points qui font briller le soft.Graphismes: les environnements sont biens dessinés et respectent la mythologie grecque. Musique: Composé par 5 artistess différents, l'OST est grandiose, l'une des meilleures qui exitent dans le monde vidéoludique. Durée de vie: on regrette l'absence de New Game + mais le jeu contient de nombreux bonus à débloquer. Le jeu en son ensemble a une très bonne durée de vie. Jeu ultime, note ultime. God of War III ne faillit pas à sa réputation, il est considéré comme l'un des meilleurs beat'em'all ayant existé avec ses graphismes magnifiques, son gameplay exemplaire et une OST de dingue. A avoir d'urgence.
  3. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    De toute façon, les parties politiques aujourd'hui sont de plus en plus rejetées par les Français. Suffit de voir le taux d'absention qui grimpe en flèche en ce moment. Mon avis sur les politiciens, si je dis vraiment ce que je pense d'eux, je risque de devenir très grossier.
  4. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    Bonsoir, Cela fait un moment que je ne suis pas venu sur ce forum
  5. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    Plus que quelques jours avant la sortie du nouveau jeu Batman. Je vais trouver le temps long.
  6. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    Que pensez vous du nouveau Tomb Raider présenté à la conférence Microsoft ?
  7. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    On verra cela, jeu en main. Je me demande si ce jeu sera le dernier Uncharted (car Thief End, c'est assez évoquant)
  8. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    En tout cas, Uncharted IV m'a bien emballé, notamment le passage avec la jeep. J'ai hâte de voir ce que cela va donner.
  9. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    En quelque sorte Mais bon, le fait que la PS4 installe directement le jeu sur le disque dur à partir du disque du jeu, je ne m'attendait pas à cela.
  10. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    Va falloir que je change de disque dur pour la PS4. Il me reste plus que 150 GB (6 jeux en boîte, d'autre dématérialisé, en comptant les mise à jour et DLC).
  11. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    Tu m'étonnes. La collaboration de Kojima et de Guillermo Del Toro aurait pu nous donner un très bon jeu. Mais bon, on ne peut avoir tout ce qu'on veux.
  12. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    Par contre, j'ai l'annulation du nouveau Silent Hill en travers de la gorge.
  13. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    La conférence de Sony m'a surpris au premier sens du terme. Uncharted IV sera un de mes coups de coeur, c'est sur. La surprise a été Shenmue 3 et Final Fantasy VII HD. Par ailleurs, Dishonored 2 sera en tête de liste dans mes attentes (vu que j'ai beaucoup aimé le premier)
  14. EdwardCarnby96

    L'Auberge du BlaBla Fringant

    Ok là je commence vraiment à avoir peur.
  15. EdwardCarnby96

    Castlevania The Lecarde Chronicles

    Je te le conseille, il est vraiment bon comme jeu, si tu aime les Castlevania à l'ancienne. En plus, je crois Lecarde Chronicles a été même approuvé par Konami.