GambierBae

Uploader
  • Content Count

    834
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by GambierBae

  1. GambierBae

    Enemy Zero (Disc 1)

    1997. Lors de la conférence de presse Warp, Kenji Eno présente son nouveau jeu, Enemy Zero. Et c'est à la fin de la présentation que, sous les yeux médusés des pontes de Sony se targuant d'avoir l'exclusivité du jeu, le logo Playstation, triomphal, se mue narquoisement en celui de la Saturn. Un démarrage qui aura fait beaucoup de bruit pour déboucher au final sur un jeu complètement barré mais doté d'un atout majeur : un concept béton. Enemy Zero c'est tout d'abord la suite spirituelle de D, ou presque. En effet, à l'instar de D sorti quelques temps plus tôt, Enemy Zero nous propose de retrouver la même héroïne, prénommée Laura (Palmer ? Non, pas loin) Lewis. Le scénario n'est pas à proprement parler "basique" mais on peut parler sans problème de décalque d'Alien... En gros, vous êtes sur un vaisseau spatial et tous les membres de l'équipage se sont fait bouffer par un monstre sanguinaire (sauf vous bien sur, sinon pas d'intérêt). C'est limite plagiat mais bon, ça passe, et puis ce n'est pas désagréable (niveau script, disons que c'est préférable de plagier Alien plutôt qu'un film de Jean-Claude). Alors maintenant pour le fameux concept. Le jeu reprend les bases de D au niveau exploration (à savoir que c'eeeeeesssst leeeeeeennnnt mais si on aime on ne compte pas) et rajoute une partie pseudo-FPS qui donne tout son piment au soft : l'ennemi est ici invisible, le son sera le seul moyen pour vous de le repérer. Et là vous pouvez commencer à flipper grave. Parce que ce jeu est un modèle de difficulté, et pas dans le sens gentillet, non, dans le sens qui fait mal. Pas glop, quoi. Si vous comptez le finir, ne serait-ce qu'avec un score moyen, il va falloir vous accrocher. Surtout que les sauvegardes sont gérées au score, et chaque sauvegarde enlève des points : le compteur est à zéro ? Vous ne pouvez plus sauvegarder. Ce qui fait que vous avez intérêt à gérer et vu la difficulté du soft je peux vous garantir que ça ne va pas se réaliser d'un claquement de doigts, ooh non ! Parce que au début vous allez bouffer du Game Over au petit-dèj, au midi, au dîner et avec beaucoup de rab'. Surtout qu'il y a 4 cd et donc pas mal de fun en perspective. Mais si vous accrochez au concept, vous allez adorer et en redemander parce qu'il faut bien avouer que l'idée de base est génialissime : le must est d'y jouer tard, la nuit, avec une bonne stéreo voire idéalement avec un 5.1 et là l'immersion est totale. Le moindre bruit suspect peut vous faire sursauter et le 'ding' du détecteur de présence est craint à chaque instant (tiens un détecteur de présence, un petit coup d'Alien en plus). Détecteur de présence qui est d'ailleurs absent du dernier niveau, le chemin de croix du gamer acharné...
  2. GambierBae

    Fist of the North Star

    L'homme aux sept cicatrices se voit enfin doté d'un jeu de combat à la hauteur de son charisme. Avec son système dynamique judicieusement emprunté à Guilty Gear, le titre frappe juste et se paie le luxe d'être très agréable à regarder (toujours inspiré de Guilty Gear). Accessible mais néanmoins technique, il ravira les amateurs de baston 2D, encore plus les fans des rois du Hokuto de cuisine. Seule ombre au tableau, son casting de dix personnages qui peut sembler faiblard pour un jeu de combat de cette époque.
  3. GambierBae

    Fist of the North Star

    Salut ! c'eest un bug prrésent dans la version 1.82.4 de RomStation, si tu veux avoir accés au jeux Naomi, Atomiswave, NeoGeo, Model 2 et Model 3 sans subir de Crash, utilise la version 2.0 de RS.
  4. GambierBae

    Doom 64

    Doom 64, ce n'est pas un simple portage de la version PC de Doom, comme le sont par exemple les versions Playstation et Saturn. Non, ici, c'est un nouvel épisode à part entière. Alors du coup, ça donne bien envie d'y jouer non ? Au niveau de l'histoire, sachez juste qu'après les péripéties de Doom, Doom II et Final Doom, il reste encore un bon gros démon qui en a profité pour, une fois de plus, foutre sa merde et larguer des êtres démoniaques un peu partout dans l'espace. Et forcément, c'est encore vous, le marine dont personne ne connait le nom, qui allez devoir - tout seul - vous coltiner tout ce sérail. Doom 64 bénéficie d'un nouveau moteur qui permet des graphismes un peu plus fins, de même que pour les effets sonores (qui sont issus des versions Playstation, qui ont également bénéficié d'un petit lifting technique). La où Doom 64 se démarque, c'est au niveau de son ambiance. Finies les couleurs criardes de Doom II, ici, on préfigure ce que sera Doom 3 bien des années plus tard : un jeu sombre et oppressant, qui lorgne du côté de l'horreur plutôt que dans l'action frénétique. Toutefois, le gameplay restant exactement le même, on a un jeu... à la Doom, dans la plus pure tradition qui soit. On retrouve les monstres et les armes que l'on aime. On explore des niveaux au level design inspiré à la recherche des clés qui nous permettront de continuer l'aventure. Bref, c'est un régal. Doom 64 est généralement vertement critiqué par les joueurs. De mon côté, je le trouve vraiment très agréable, et bien au dessus de tout ce que l'on pouvait voir à l'époque en matière de Doom-like (oui, à l'époque on ne disait pas encore FPS). Sorti uniquement sur Nintendo 64, ce Doom 64 vaut le détour, ne serait-ce que pour se faire un avis sur l'ambiance réussie d'un titre par trop mésestimé
  5. GambierBae

    Street Fighter Collection (Disc 2)

    56142
  6. GambierBae

    Street Fighter Collection (Disc 1)

    Street Fighter Collection est une compilation de jeu de combat sur Saturn qui regroupe l'épisode original, Super Street Fighter II, et ses suites Super Street Fighter II Turbo, ainsi que la version spéciale de Street Fighter Alpha 2. Chaque version inclut les modes standards Arcade et Versus.
  7. GambierBae

    Street Fighter Collection

    Il n'y a pas de son car l'iso est tronqué.
  8. GambierBae

    Star Wars : Rogue Squadron

    Un mois après la sortie de Rogue Squadron sur PC, voici que les fans de la Nintendo 64 vont pouvoir à leur tour jouer les Luke Skywalker !! Les missions sont variées : défendre une ville, escorter un convoi, secourir un vaisseau en détresse, attaquer les droïdes et chasseurs impériaux... Techniquement, le jeu est très réussi. Tout d'abord, ce sont les musiques qui ont retenu notre attention : une bande son à couper le souffle. Les musiques orchestrales d'introduction aussi bien que les bruitages (ceux des films!) et la bande sonore au cours des combats sont superbes. Ensuite, l'animation et les graphismes sont de toute beauté... Lorsque votre vaisseau vole près du sol, vous voyez son ombre, également les impacts de vos tirs sont visibles sur le sol... Des effets d'explosion sont très réussis. Bref, de quoi se prendre au jeu immédiatement. Par ailleurs, Rogue Squadron est l'un des premiers jeux (avec Turok 2) à supporter l'Expansion Pack, la fameuse carte d'extension mémoire (4Mo) qui, une fois connectée à la Nintendo 64, permet d'avoir des graphismes en haute résolution. Bien sûr, on a testé cette possibilité. Et là, bonne nouvelle, c'est du grand art, les PC et leurs cartes 3D n'ont qu'à bien se tenir. Les graphismes sont somptueux, les textures détaillées, on approche quasiment de la qualité des graphismes de la version PC. Espérons que tous les éditeurs prendront en compte cette extension par la suite. Côté jouabilité, le jeu bénéficie d'une très bonne maniabilité. Tout juste regrette-t-on que le vaisseau ne puisse pas virer plus rapidement (moins rapide que sur PC). Enfin, bref, ROGUE SQUADRON sur N64 est du même tonneau que la version PC. Un jeu quasiment identique, aussi bien sur le principe et le scénario du jeu que dans la réalisation. Fans de Star Wars, commencez à préparer votre porte-monnaie !!
  9. GambierBae

    Daimakaimura

    Après quatre années d'absence, notre valeureux Arthur reprend du service dans la suite tant attendue de Ghosts'n Goblins. Pour son retour, la licence se pare d'un nouveau nom, Ghouls'n Ghosts (Daimakaimura au JAP), qui servira désormais d'étendard pour la série. Mais cette petite révolution est loin d'être isolée car les nouveautés en termes de gameplay risquent bien de hisser ce nouvel opus à des sommets d'excellence. Comme il en a l'habitude, Capcom a au préalable fait passer le baptême du feu à son bébé sur borne d'arcade, un test qui fut couronné de succès. C'est donc sans surprise que le portage sur console 16-bits est effectué et cette fois-ci, il revient à Sega d'avoir la primeur du soft. En bonne suite qui se respecte, Ghouls'n Ghosts reprend les bases de son aîné en offrant un jeu de plates-formes/action survolté et doté d'une difficulté extrême. Le joueur est de nouveau confronté à une horde de morts-vivants toujours aussi motivés pour attenter à votre frêle existence ne tenant qu'à votre armure et votre caleçon dont deux attaques viendront à bout sans mal. Les similitudes avec le premier volet s'arrêtent là, hormis le premier niveau qui débute une nouvelle fois dans un cimetière. L'aventure est à peu de chose près aussi longue que le premier volet, soit 5 niveaux tous différents les uns des autres, qu'il faudra recommencer une seconde fois afin d'affronter le boss final retenant à nouveau votre dulcinée en otage. Contrairement à Ghosts'n Goblins qui proposait des boss assez minimalistes, ce second volet offre des gardiens vraiment impressionnants de par leurs tailles gigantesques et leur monstruosité. Chacun d'eux dispose d'une identité propre servie par un studio Capcom visiblement très inspiré. Les phases de plates-formes ne sont pas en reste, car votre faculté à vous frayer un chemin dans cet univers tortueux et particulièrement mortifère fait de guillotines, de pièges en tout genre et de parcelles mouvantes, sera fortement mise à contribution. Une nouvelle fois, les niveaux s'articulent tantôt sur un défilement horizontal tantôt sur un axe vertical, et même parfois en combinant les deux. Ces derniers sont en outre à nouveau représentés par la map défilante qui apparaît à chaque début de partie. Après un galop d'essai prometteur avec Ghosts'n Goblins, la licence nous revient plus galvanisée que jamais sous un nouveau nom qui sera désormais le fer de lance de la série. A ne pas en douter, Capcom signe-là une véritable perle qui laissera son emprunte dans l'histoire vidéoludique. Ces quatre années d'attente n'auront pas été vaines puisque ce nouvel opus offre à la licence la consécration ultime. Reprenant les mécaniques éprouvées de son aîné, Ghouls'n Ghosts y ajoute des nouveautés qui se veulent particulièrement enrichissantes pour le gameplay. L'évolution graphique permet enfin de profiter d'un spectacle morbide du plus bel effet et dont l'atmosphère se veut toujours plus glauque
  10. GambierBae

    Redream

    Redream est juste excellent ! Il rivalise Demul en terme de compatibilité de jeux Dreamcast (apprt les jeux DC qui fonctionne via Windows CE) et son interface est très bien fait ! Dommage que les option de graphismes en HD sont disponibles uniquement sur une version payante 😕
  11. GambierBae

    Zsnes

    Extrêmement obsolète, Il n'y a aucune raison d'utiliser ZSNES en 2019 maintenant qu'on a des émulateurs SNES avec des meilleurs compatibilités et précision (comme Snes9x et bsnes), la seul avantage de cet émulateur c'est que la jouabilité des hacks Super Mario World est mieux que d'autres émulateurs SNES.
  12. Super Street Fighter II Turbo (Super Street Fighter II X : Grand Master Challenge au Japon) contient les nouveautés qui étaient prévues pour figurer dans Super Street Fighter II : The Tournament Battle, mais qui n'avaient pu être ajoutées par manque de temps. On découvre donc Akuma en tant que boss secret du jeu et les furies sont également introduites pour la première fois dans la série.
  13. GambierBae

    Barkley no Power Dunk

    Le titre du jeu fait référence à Charles Barkley, célèbre basketteur de la NBA. Il s'agit de basket-ball de rue en 2 contre 2, donc il n'y a ni arbitres, ni fautes, ni chronomètre. Les équipes sont désignées par le nom des villes auxquelles elles sont associées, comme Phoenix ou Chicago. Vous pouvez choisir votre joueur parmi les 16 disponibles dont Barkley lui-même.
  14. GambierBae

    Barkley : Shut Up and Jam!

    Le titre du jeu fait référence à Charles Barkley, célèbre basketteur de la NBA. Il s'agit de basket-ball de rue en 2 contre 2, donc il n'y a ni arbitres, ni fautes, ni chronomètre. Les équipes sont désignées par le nom des villes auxquelles elles sont associées, comme Phoenix ou Chicago. Vous pouvez choisir votre joueur parmi les 16 disponibles dont Barkley lui-même.
  15. Bonne nouvelle ! La nouvelle version de l'émulateur peut maintenant lire les isos bin/cue, plus besoin d'utiliser des lecteurs CD virtuels comme Daemon Tools !
  16. GambierBae

    Gens

    Ou Genesis Plus GX.
  17. GambierBae

    Gens

    Personellement, Je ne recommande pas cet émulateur, la compatibilité n'est pas bonne et l'émulateur ne marche pas bien sur des ordinateurs modernes. La seul bénéfice de GENS est la compatibilité avec les serveurs Kaillera pour le mode multi en ligne.
  18. Salut ! c'est un bug qui arrive uniquement sur la version 1.82.4 de RomStation, si tu veux acceder au jeux Naomi, Atomiswave, Neo Geo, Model 2 et Model 3, utilise la version 2.0.
  19. GambierBae

    RomStation 2.0 : Beta 4

    ZDoom et eDuke32 ne sont pas des émulateurs, ce sont des portages basés sur les sources codes des jeux dont ils corrésponds.
  20. GambierBae

    RomStation 2.0 : Beta 4

    zDoom (ainsi que d'autres source ports de Doom) est le seul moyen de jouer à Doom sur Windows, DOSBox est le seul moyen de jouer à WarCraft sur Windows et eDuke32 est le seul moyen de jouer à Duke Nukem 3D (version original) sur Windows, leur "vrai executables" marchent uniquement sur DOS...
  21. GambierBae

    The House of the Dead 2

    C'est un problème avec l'émulateur... La chemin vers les Roms à été actualisé, pour regler ça, il faut supprimer Demul et le retelecharger sur RS, peux être que les Admins peuvent regler ce problème, si tu veux jouer au jeux, mets le dans le dossier "Roms" du repertoir de Demul, , va dans les options de Demul et clique sur "Plugin and Paths" dans la section Roms, choisis le dossier Roms du repertoir de Demul.
  22. GambierBae

    The House of the Dead 2

    Quand as tu téléchargé Demul, sur RomStation? car plus recemment, les BIOS de HOTD2 on été ajouté sur Demul.
  23. Lis le tout premier poste du sujet.
  24. On dirais que RetroArch sortira bientôt sur Steam : https://store.steampowered.com/app/1118310/RetroArch/
  25. GambierBae

    Supermodel

    Cet emulateur est basé sur les lignes de commandes, si tu veux le configurer sans utiliser de commandes, utilise Sega Model 3 UI : https://www.supermodel3.com/Forum/viewtopic.php?f=3&t=1636