Aronaar

Active member
  • Content Count

    1692
  • Joined

  • Last visited

About Aronaar

  • Interests
    Divers et variés. Cela vous intéresse-t-il, de toute manière ? Non, c'est bien ce que je pensais. Et vous avez parfaitement raison, ami internaute.

About me

821051Lichavatar.png

 

Après quatre années de non-réflexion et une mise à jour importante du site, il m'est venu à l'idée qu'il serait peut-être pas ici inutile d'écrire ici quelques lignes à mon propos...

J'aurai aimé me décrire comme un écrivain- non pas professionnel, car c'est une aventure réservée à peu d'élus, mais même dans cette forme d'expression dans laquelle je suis le plus à l'aise, je suis trop irrégulier dans mon écriture pour mériter un tel statut !

L'écriture demeure cependant indissociable de ce que je suis : j'ai produit écrit plusieurs romans, quelques nouvelles, une grosse poignée de dossiers, des dizaines d'articles et critiques, une demi-douzaine de Let's Play, des centaines de tests.

Des milliers de pages en somme, même si, comme vous le savez, ami Lecteur, la quantité n'est pas forcément gage de qualité- sinon, le script de Beyond Two Souls serait un chef-d’œuvre.

Il n'est pas important pour moi d'avoir des lecteurs en pagaïe ou de chercher absolument la popularité : je suis satisfait avec le simple fait de savoir être lu, et que ma prose divertisse, provoque des réactions, fasse réfléchir.

Difficile de pas écrire aussi pour soi, mais le faire principalement pour soi me semble être une vaine entreprise.

 

Cornegidouille, tout cela fait horriblement sérieux, n'est-ce pas ? Je suis pourtant aimanté par l'humour, qui s'insinue de façon plus ou moins importante dans l'écrasante majorité de mes écrits. Si vous m'avez lu un tant soit peu, c'est quelque chose que vous savez déjà. Sinon, hé bien, essayez donc quelque chose que j'ai écrit, par exemple ici, citadelle privée où je rassemble toute ma prose.

Présent sur RS, au-delà d'avoir le jeu vidéo comme sujet d'écriture, c'est aussi que je suis un gamer. Ni hardcore, ni casual, mais tout à fait lambda (ce pour quoi je ne me frotte pas trop au multijoueur compétitif).

Le jeu vidéo, même si je ne le considère pas forcément comme un art, a la même valeur que la lecture pour moi : le voyage par l'imaginaire, l'enrichissement de ce dernier, parfois même des moments d'émotion ou de réelle réflexion. Et comme je suis de temps à autre masochiste sur les bords, je me régale des nanars vidéoludiques !