yorotiba

Active member
  • Content Count

    3,277
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by yorotiba

  1. yorotiba

    Le Paranormal

    bonjour, bonsoir, à tout ceu qui suivont ce post. je suis pas du genre à paul et mikey ( troll ? :] ) sur quelque forum que ce soit, cependant pour avoir lu et entre lu depuis le début ce topic, j'aimerais ajouter mon sujet car il est pas des moindres. mais pour continuer il faut que je reviens quelque années en arrière de ma vie. Et là j'en vois plein qui me croiront pas, ou qu'il resterons aussi septique que dieu a créer l'homme à son image il vas de soit que la croyance : qu'elle soit personnel ou spirituel est propre à chacun. si je peut voir et finir par croire que des âmes errantes existe sur terre, je peut croire qu'ont est pas seul de cette univers ou ailleurs au delà de nos espérance de vie. comme le disait Albert einstein : Quiconque prétend s’ériger en juge de la vérité et du savoir s’expose à périr sous les éclats de rire des dieux puisque nous ignorons comment sont réellement les choses et que nous n’en connaissons que la représentation que nous en faisons.
  2. yorotiba

    Virtua Quest

    Virtua Quest sur GameCube est un jeu de rôle orienté action reprenant l'univers des combattants de Virtua Fighter. Rien ne va plus au royaume de Nexus, dans la belle ville d'Acropolis. Un jeune homme au passé mystérieux va profiter du savoir des légendaires combattants pour s'approprier leurs styles et défendre sa patrie !
  3. yorotiba

    Mana Khemia 2 Portable Plus

    Mana khemia 2 portable plus n'est autre que la version Ps2 porté sur PSP. Cette version n'apporte rien de plus qu'une meilleur fluidité et compatibilité pour les émulateurs. Vous incarnez Razeluxe Meitzen ou Ulrika Mulberry, tous deux étudiants dans une école d'alchimie orientée vers les arts du combat. Chacun des deux personnages suit sa propre histoire mais vous serez amené à effectuer plusieurs tâches communes à savoir construire de puissants objets ou des armures et combattre contre d'autres étudiants.
  4. yorotiba

    Tales of Phantasia

    Annoncé par l’éditeur, Tales Of Phantasia est un énième portage sur la console portable de Sony. L’aspect graphique garde l’aspect 2D cher à l’épisode et quelques cinématiques a était rajouter à ce portage... Question nouveautés, nous avons le privilège d’entendre un doublage inédit des personnages, de découvrir de nouvelles mini-quêtes et d’autres bonus. Tout commence par un combat, les combattants ainsi que l'ennemi (un sorcier, semble-t-il) vous sont inconnus. L'équipe est très mal en point et l'issue du combat semble immuable, l'ennemi va gagner. C'est alors qu'un des alliés lance un sort d'une puissance inouïe, le combat prend fin et le sorcier est scellé dans un champ de force grâce à deux pendentifs... Fin du prologue. Dix années ont passé depuis. Le jour de ses quinze ans, Cless, notre héros part à la chasse avec son ami Chester. Durant la chasse, nos amis poursuivent un sanglier qui les mène devant un arbre carbonisé. Cless, seul à se moment, a la vision d'une femme devant ce même arbre mais en bonne santé. Celle-ci lui demande de protéger l'arbre. La vision s'estompe, Chester réapparaît (il poursuivait le sanglier) et vous battez l'animal. C'est alors que la cloche du village retentit, vous rentrez au village : il a été entièrement détruit et tout le monde a été tué y compris les familles de nos deux héros. Après plusieurs (més)aventures vous vous retrouvez devant le sorcier qui a détruit la ville et vous vous rendez compte que c'est le même sorcier que vous avez découvert dans le prologue. Alors, pour vous protéger, Morisson un allié qui a rejoint votre équipe auparavant lance un sort qui catapulte Mint et Cless dans le passé. Chester et Morisson restent seuls devant le sorcier, leur destin est donc plus qu'incertain... ales of Phantasia (appelons-le ToP) est un RPG classique avec des combats aléatoires comme dans un FF. Mais sachez que le système de combats et d'évolution n'a strictement rien à voir, avec justement un classique FF. Le système de combat, qui se nomme Linear Motion Battle (LMB, donc), vous permet de dirigez un seul personnage parmi les quatre qui compose votre équipe (les autres sont dirigés par l'ordinateur, certains paramètres de leur IA peuvent être modifiés dans le menu du jeu). Pendant les combats vous êtes sur un plan horizontal, et c'est là ce qui fait la force du LMB : vous contrôlez réellement votre personnage ! Techniquement parlant et en se remettant dans le contexte de l'époque, le jeu est SU-BLI-ME. De la 2D superbe qui avait estomaqué les petits japonais à l'époque (le jeu n'a jamais quitté le pays). Aujourd'hui encore, avec cette version Playstation, les graphismes restent très beaux. L'ambiance est magique et l'humour omniprésent (ARF, la scène du sauna, dans le village des ninjas ^^); l'espiègle petite sorcière, Arche, y est souvent pour quelque chose. Le character designer, Koshuke Fujishima est vraiment agréable. Les musiques quant à elles, sont signées Motoi Sakuraba, certains aimeront, d'autres pas. Au final, ce jeu se hisse sans efforts au rang des tous meilleurs RPG de la création avec un système de combats exceptionnelle, une histoire excellente, des personnages attachants et des musiques sublimes. Un RPG culte, le meilleur de la série, le plus beau et peut-être même le meilleur de la SNES. Rien que de vous en reparler, comme ça, j'en ai la larme à l'œil. ToP est ressortit en 1998 dans une version Playstation remanié (meilleurs graphismes, quelques détails en plus) et qu'il n'est pas du tout insurmontable de se le procurer.
  5. yorotiba

    Tales of Rebirth

    Tales of Rebirth (sixième opus de la saga) nous plonge dans le royaume de Kalegia, où la population est composée de deux races, les Humas (humains) et les Gajumas, ces êtres à l'apparence anthropomorphique et à tête d'animal (canidés, félins ou encore bétail). On le savait, les gens du studio Tales aiment raconter des histoires relativement perturbantes. Dans Eternia et plus précisément Symphonia il y avait déjà ce thème du racisme de la discrimination et ces personnages pas totalement manichéens ni entièrement méchants mais qu'on doit buter quand même. Deux races de personnes vivent dans le monde de Rebirth, les humas (des humains beaux et intelligents comme Feid) et les gajumas (qui ont un physique de monstre et une force impressionnante), mais un jour les humas tentèrent d'effacer les gajumas et de contrôler le monde. Tout cela aurait du être de courte durée car les 7 "holy beasts" devaient restaurer la paix, mais les fougueux humas parvinrent à entraîner Geolgias le roi des holy beasts dans leur camp. Les 6 autres holy beasts durent le chasser et l'enfermer dans la "Moon of Goldova" et terminèrent ainsi cette "Holy War"... Les humas et les gajumas revivent désormais en harmonie. Bien entendu.... quelqu'un refout le bordel dans ce monde et les conflits raciaux réapparaissent... Techniquement ce n'est pas vraiment l'extase attendue. Ça ne dépasse sûrement pas Tales of Destiny 2 et à peine Eternia, même si certains décors valent quand même le détour (Anikamal et Kyogen entre autres). Mais c'est en tout cas toujours agréable et c'est évidemment un plaisir de retrouver de la pure 2D à notre époque, sans animations ou effets inutiles. En plus le jeu se permet souvent quelques zooms durant lesquels les sprites des personnages variés et réussis ne pixellisent même pas. Mais durant les combats c'est tout de suite plus impressionnant. Les persos ont la classe, les boss sont souvent énormes, les décors toujours magnifiques, et les effets spéciaux lors des skills et ougis démontent littéralement les yeux, le tout saupoudré d'une animation parfaite. Autre point fort, les temps de chargement hyper-courts, voir imperceptibles. Après un Shining Tears qui peinait sur ce point-là, on est heureux et surprit de voir un Tales of Rebirth aussi rapide. Dernière chose à noter, l'habituelle world map en 3D dont tout le monde se moque toujours n'a pas changé, elle n'est donc pas très acceptable à notre époque même si moi je l'aime bien. Dommage qu'elle soit très buguée lors des déplacements en "véhicules". Rebirth fera plaisir aux nostalgiques. Le jeu reprend quelques "traditions" de la série qui avaient disparu dernièrement. Vous reverrez donc enfin les débiles mais déments Shikkoku no Tsubasa (Jet Black Wing) qui vous feront passer vos meilleures heures de jeu assurément. Mais aussi certains skills qui étaient attribuées au héros précédents pourront être utilisées par Veigue. La quête principale vous prendra facilement 50 heures, mais de nombreux secrets attendent le joueur impliqué. Il y a donc un donjon caché, des discovery à découvrir sur la world map, la collection de recettes de cuisine, et le new game + qui vous permet de recommencer le jeu surboosté et en achetant un item spécial plus ou moins intéressant suivant votre grade à la fin du jeu. Pour conclure, je dirais que voilà un très bon épisode de Tales of. Peut-être même le meilleur ou celui qui exploite au maximum les systèmes.
  6. Calendrier d'Asélia, année 4395. Une jeune fée nommée Etos, perdue et à la recherche de ses semblables, semble abandonnée par l'espoir et vidée de toute force. C'est alors qu'apparaît Norn, une belle et mystérieuse ange qui la revigore et lui confie en échange une tâche : s'occuper de deux nourrissons, Dio et Mell, dont l'origine est également inconnue. Treize années passèrent et ainsi devenus de jeunes adolescents, nos deux héros reçoivent la visite d'Alberto, une armoire dragueuse et bavarde à l'accent espagnol tout à fait délicieux. Alberto leur permet de jouir du pouvoir des Narikiri, c'est-à-dire de changer de style martial (job), et les incite à arpenter le monde afin d'y aider les personnes en danger. Malheureusement, un malheur est vite arrivé, puisque Mell est responsable d'une terrible catastrophe inexpliquée poussant le groupe à voyager à travers le temps afin de rencontrer les différents héros du premier opus et de conclure un pacte avec tous les esprits originels. Une aventure parfois grave qui dévoilera petit à petit leur véritable identité, puisqu'il semblerait qu'ils soient la réincarnation de deux âmes jugées maléfiques par Norn, responsables de la tragédie ayant eu lieu sur Derris-Kharlan dont parle Dhaos à la toute fin de Tales of Phantasia... L'aventure a pour base la carte d'Asélia, figée et grâce à laquelle on accède aux différents lieux d'un simple clic. Les différentes villes et donjons ont en revanche tous été remodélisés : vus d'une caméra fixe en plongée, les décors type 2D sont réalisés en une 3D très fine qui permet une meilleure appréhension des perspectives. Le système de combat présenté par Narikiri Dungeon X s'inspire directement de celui de la version PlayStation 2 de Tales of Destiny, reconnu quasi-unanimement comme la meilleure déclinaison 2D du désormais célèbre « LMBS ». Ici, le nom exact est XAR-LMBS pour X Arts Aerial - Linear Motion Battle System.
  7. yorotiba

    Tales of Eternia - Japan Voice

    Initialement sorti en 2000 au Japon sur PSX, Tales of Eternia a eu droit à un portage sur PSP au début de l'année 2006. Un simple portage, certes, mais le jeu de base était très bon et c'est typiquement le genre adapté à une portable. Quel pied de redécouvrir le troisième épisode de la série dans le train, le bus ou l'avion ! Tales of Eternia ( Tales of Destiny II aux US ), troisième volet de la série des "Tales of" de Namco, est arrivé au Japon au début de l'année 2001, suivi assez rapidement par une sortie US. Après un Tales of Phantasia réussit et techniquement surprenant pour de la Snes, un bon Tales of Destiny qui aurait pu être meilleur sur certains points, ce second volet sur Playstation impressionne : Namco s'est véritablement transcendé pour nous offrir un des chefs-d'œuvres du RPG 32 bits. Eternia est divisé en deux : Inferia, où prend place le début de l'histoire, est un monde limité technologiquement, de type Médiéval, alors que très haut dans le ciel se trouve Celestia, un monde totalement mystérieux pour les habitants d'Inferia qui considèrent les Celestians comme des monstres sanguinaires. Leur vraie nature est inconnue, personne n'ayant jamais pu s'élever jusqu'aux cieux. Entre ces mondes, le mystérieux "Seyfert's Ring", qui aurait été construit par le créateur du monde ... Reid et Farah sont deux jeunes amis d'enfance à forte personnalité habitant le paisible petit village de Rasheans. Alors que la journée se passait normalement, un étrange objet tombe violemment du ciel. A l'intérieur surgit une curieuse fille à la peau halée et aux vêtements inhabituels. Qui est-elle? D'où vient-elle? Son langage est en tout cas incompréhensible .. Ramenée à Rasheans et présentée au chef du village, elle suscite évidemment la méfiance. C'est alors qu'un autre étranger surgit dans la maison du chef et attaque la jeune fille. Vaincu par Reid et Farah, il disparait. Décidant d'accompagner la jeune inconnue, nos héros vont devoir quitter leur village, et vont vite s'apercevoir que Meredy, c'est son nom, est venue les prévenir : un désastre immense est a venir sur Eternia ! Réussiront il à avertir Inferia du danger qui se prépare ? Techniquement ? Et bien là aussi c'est très réussi ! Graphiquement, le jeu est en 2D avec des décors pré-calculés extrêmement soignés, rivalisant quasiment avec un Legend of Mana. Les personnages sont bien animés, tout est très coloré et durant les combats c'est encore mieux, notamment au niveau du design général, des backgrounds et des monstres ( les boss sont terribles! ). Le seul petit reproche vient de la carte, point faible récurrent de la série, ici en 3D pas vraiment très fine, bien que cela reste très acceptable dans l'ensemble. Au niveau des musiques ( signées Sakuraba ), on passe du moyen-bon à l'excellent, certaines thèmes ne sont pas vraiment mémorables, alors que d'autres sont réellement magnifiques ou vraiment entraînants comme les thèmes des combats et surtout des boss. La qualité de celles-ci va d'ailleurs en s'améliorant au cours du jeu. On peut sans hésiter dire que Tales of Eternia/ Destiny II est un vrai chef d'œuvre du genre que tout amateur qui se respecte se doit de posséder, et une vraie leçon pour tous les développeurs de RPG. Pour information, à l'heure où j'écris (novembre 2003) on peut le trouver quasi-neuf à un prix variant de 40 à 60 euros environs. Un prix que vaut amplement une aventure bourrée de charme et comme on aimerait en voir plus souvent. Un des indispensables du RPG 32 bits, qui vous apportera un plaisir de jeu immense. PS: A noter que ce jeu n'est PAS le Tales of Destiny II de la Playstation 2 qui est la vraie suite de Tales of Destiny. On se demande quand enfin certains jeux garderont leur nom et/ou packaging originel dans leur sortie US...
  8. Plonger dans le monde de Luminasia. Les royaumes les plus puissants oppressent les plus faibles dans leur soif d'Hastia, forme de mana cristallisée, énergie du monde. Vous faites partie de la guilde Ad Libitum et vous êtes un "Descender", manifestation du Grand Arbre de Mana qui apparaît toujours en temps de crise. Vous enquêtez sur une mystérieuse matière, une sorte de fumée rouge, qui a le pouvoir de contrôler l'esprit des gens à des fins maléfiques... Tales of the Worlds : Radiant Mythology 3 vous propose pas moins de 80 personnages jouables en plus de votre héros principal. Contrairement aux deux prédécesseurs, les personnages non utilisés gagnent de l'expérience durant votre expédition ! Le principe du gameplay est simple : en créant votre personnage, vous pouvez choisir sa classe, mais vous pouvez aussi la changer en cours de jeu, sachant que le niveau du personnage équivaut au niveau de la classe qu'il a équipée. Vous aurez la possibilité de la changer à volonté. Lors de vos explorations, vous verrez des monstres se promenant dans les couloirs des différents donjons, un contact et vous entrez en combat ! Faites attention à ne pas vous faire avoir en premier, sinon l'ennemi aura son avantage. Le système de combat est, à l'instar des deux précédents opus, totalement récupéré de Tales of the Abyss avec un affrontement en temps réel dans une zone délimitée, où vous contrôlez un des quatre personnages présents dans votre équipe. Le reste est pris en charge par l'IA que vous pouvez régler comme bon vous semble. Vous pourrez vous déplacer dans toutes les directions à la manière du "free run" habituel et tirer avantage du terrain pour attaquer les ennemis à revers. Faire des combos est tout aussi simple, un bouton pour l'attaque, un bouton pour les artes (attaques spéciales consumant des Points de Magie) à utiliser dans un ordre logique afin d'effectuer des enchaînements dévastateurs.
  9. yorotiba

    Tales Of The World : Radiant Mythology 3

    Non, seul le menu, les sorts, compétences, objets sont traduit. Dans l'attente d'une version histoire traduite
  10. yorotiba

    Marvel Ultimate Alliance 2

    S'il reprend les grandes lignes du principe de son prédécesseur, ce prochain Marvel Alliance s'offre le luxe de l'agrémenter de quelques nouveautés mais aussi d'un scénario, et pas n'importe lequel... L'intrigue du jeu repose en effet sur la grande aventure inter-série (ndr : on dit "cross over") qui avait impliqué tout l'univers de l'éditeur de comics américain Marvel entre 2006 et 2007 : Civil War. Comme dans le précédent opus de Marvel Alliance, on se retrouvera dans cette suite à la tête d'un groupe de personnages. En fait, on n'en dirige qu'un seul à la fois et le logiciel se charge du reste en assurant les déplacements ainsi que les combats. D'une simple pression sur l'une des quatre touches de couleur de la manette, on passe d'un personnage à l'autre afin de s'adapter à la situation et de proposer des attaques plus efficaces par rapport à l'adversaire qu'on affronte. Mais la grande nouveauté de Marvel Ultimate Alliance 2, c'est le système de fusion. Dans les grandes lignes, cette manière de combattre permet de combiner les pouvoirs de deux super-héros afin d'obtenir des attaques vraiment dévastatrices. Par exemple, dans un groupe où se trouvent Tornade et La Torche, vous pourrez utiliser la faculté de la première à créer un ouragan et le talent du second à générer des flammes pour disposer d'un tourbillon de feu qui fera bien le ménage en début de combat. En plus de leurs pouvoirs spécifiques, les personnages pourront utiliser les éléments du décor contre leurs ennemis. Autre point important du principe de Marvel Ultimate Alliance 2 : son aspect jeu de rôle qui permettra d'améliorer les capacités et les pouvoirs des héros comme des vilains mais également de leur attribuer des objets plus ou moins puissants avec, par dessus tout ça, la gestion de leur niveau d'expérience.
  11. yorotiba

    Marvel Ultimate Alliance

    Tout commence avec le docteur Fatalis et les Maîtres du Mal qui sont en passe de s'approprier un pouvoir dépassant l'entendement et capable de mettre en péril l'univers entier. Pour contrer cette menace potentielle, le colonel Nick Fury rassemble une pléthore de super-héros qui vont bien évidemment devoir contrer tous les super-vilains s'étant ralliés à l'ami Victor On peut y incarner plusieurs personnages, en changer à chaque point de sauvegarde et ainsi créer différents groupes de quatre personnages plus ou moins complémentaires en fonction de leurs pouvoirs. A ce sujet, il est toujours possible de faire évoluer nos combattants qui pourront obtenir davantage de techniques ou augmenter leurs statistiques à mesure que nous jouons avec eux. De plus, si le fait d'avoir droit à divers bonus en fonction de la composition des groupes (uniquement composés de femmes, l'équipe des 4 Fantastiques au grand complet, etc.) est encore d'actualité, une petite nouveauté permet de faire évoluer différemment son héros grâce au costume que vous aurez choisi. De plus, l'absence de potions de santé et de mana (remplacées par des orbes lâchés par les ennemis) pourra en surprendre plus d'un mais il faut bien voir que cet "oubli" accentue un peu plus le côté stratégique. A ce sujet, sachez que si un de vos personnages vient à mourir, vous ne pourrez plus le récupérer moyennant finances vu que ce dernier ressuscitera tout seul après un certain temps. Je vous l'accorde, c'est plutôt une bonne nouvelle. Enfin, on retrouve aussi un mode Coopératif ainsi qu'un mode Online pour rallonger la durée de vie.
  12. yorotiba

    Miami Vice

    Autant être franc, le célèbre adage : "jeu basé sur une licence de film = daube" semblait dès le départ bien approprié à Miami Vice : The Game, mais on peut parfois se tromper. En effet, force est de constater que Rebellion a su nous surprendre avec cette production dont la réalisation met à l'honneur les capacités de la PSP comme peu ont su le faire jusqu'ici. Que les choses soient claires, Miami Vice : The Game n'a rien d'un grand jeu, mais son moteur 3D et sa finition visuelle forcent le respect avec un niveau de détail et de fluidité qui surprennent dans le bon sens, ce qui est toujours agréable pour un jeu d'action. L'action, justement, consistera à combattre des barons de la drogue dans la peau de Sonny Crockett et Ricardo Tubbs, deux agents américains qui se manient presque exactement comme Léon dans Resident Evil 4. Les missions plutôt basiques consistent la plupart du temps à dégommer tout ce qui bouge avec peu de place pour l'exploration et une véritable nécessité de se mettre à couvert derrière n'importe quoi pour avancer par étapes, mais on trouvera aussi quelques mini-jeux destinés à améliorer ses armes, des passages en bateau. Un mode multi en coop pour varier les plaisirs. Entre les niveaux, un système de revente de drogues chez le dealer du coin permettra de se faire un peu d'argent pour encore glaner de nouvelles armes ou des tenues diverses. Un système de réputation récompensera d'ailleurs ceux qui combattront avec classe, sans gilet par balles et sans fusil automatique, mais plutôt avec une veste en cuir de caïd et un simple flingue à la main. Alors certes, Miami Vice n'est pas un jeu super original, bien complexe ou même vraiment long, mais le joueur à la recherche d'un jeu d'action bien réalisé et défoulant devrait malgré tout y trouver son compte, ce qui n'est déjà pas si mal.
  13. yorotiba

    Groovin'Blocks

    Le gameplay se rapproche de Columns puisqu'il consiste à faire tomber des blocs et les associer par couleur pour les éliminer. Sauf que Groovin'Block apporte une petite dose d'originalité puisqu'il est nécessaire de suivre la musique et de les faire tomber les cubes en rythme afin de faire faire monter le multiplicateur de score. Un principe intéressant sur le papier mais qui est fastidieux dans la pratique car à moins d'avoir le rythme dans la peau, on se retrouve a taper le tempo du pied pour tenter de faire tomber les blocs au bon moment et même comme ça on loupe souvent son coup ! Groovin'Block propose trois niveaux de difficultés, une soixantaine de niveaux et de musiques différentes, et un mode 2 joueurs que l'on peut pratiquer en un contre un ou en co-op a 2 sur le même tableau !
  14. yorotiba

    Gravity Crash Portable

    Gravity Crash associe l'action classique des jeux de tir arcade, de type gravité/inertie, avec un nouveau look contemporain et cet ensemble est jouabie dans la paume de vos mains. Que vous soyez un professionnel de la gâchette ou un nouveau venu dans le monde de la mitraille de science-fiction, Gravity Crash vous embarque dans une aventure bourrée d'action qui plaira au plus grand nombre. Voyagez d'une galaxie à l'autre et frayez-vous un chemin de manière explosive à travers une série de planètes dont la surface est truffée de batteries de tir, les tunnels tortueux infestés de chasseurs anti-gravité, avec des cavernes sous-marines et bien d'autres environnements tous plus hostiles les uns que les autres. De la destruction de dépôts d'armes au sauvetage d'une équipe, Gravity Crash débarque avec un gameplay frénétique où une main ferme est aussi importante qu'une visée précise.
  15. yorotiba

    Bounty Hounds

    L'action se déroulera plusieurs centaines d'années dans le futur, où les hommes parcourront la galaxie à la recherche de planètes habitables, la faute à une race d'extraterrestres appelée ETI, qu'un groupe de mercenaires répondant au nom de "Bounty Hounds" sera chargé d'éliminer. L'IA est promise d'un bon niveau, donnant lieu à des batailles d'une rare intensité. Il sera possible aux possesseurs de Bounty Hounds de télécharger les modes de jeu Entraînement et 2 joueurs via le Wireless Un arsenal complet d'armes : avec plus de 500 armes et armures, vous êtes prêt à faire face à plus de 40 espèces exotiques sur vos 40 missions des 4 mondes distinctifs. Frayez-vous un chemin avec des armes doubles : manier deux armes distinctes. Aller en tête à tête avec un ami : établissez une connexion avec un ami possédant un exemplaire du jeu, battez vous pour être le roi des mercenaires. La connexion avec d'autres joueurs permet également d'accéder à des objets rares à partager que vous ne pouvez pas obtenir en jouant seul ! Contenu variable permettant la lecture répétée : IA des ennemis change en fonction de la santé joueur, arme de résistance et type d'arme. Les donjons sont générés aléatoirement chaque fois que vous jouez !
  16. yorotiba

    Mercury Meltdown

    Faisant suite à Archer Maclean's Mercury, Meltdown fait son entrée sur PSP. En nous faisant toujours diriger une bille de mercure dans des environnements aux airs de puzzles. Au-delà de la simple notion de forme, Mercury Meltdown fait aussi intervenir une gestion de la couleur complètement incrustée dans le gameplay, encore une fois de façon particulièrement maligne. Reposant sur la présence de générateurs de teintes ce système se révèle à la fois frustrant et passionnant. Dans les faits, certains mécanismes (interrupteurs, portes...) sont recouverts d'une couleur particulière nécessitant que votre goutte soit du même ton pour que ceux-ci se déclenchent. Il ne reste alors qu'à dénicher sur chaque tableau un des "chargeurs de couleurs", souvent répartis en fonction de coloris primaires, à savoir le vert, le rouge et le bleu. Néanmoins, vous devrez parfois faire face à des barrières dépassant le spectre pigmenté de départ, vous obligeant à opérer des mélanges. De fait, il vous faudra impérativement vous référer au schéma présent en haut de l'écran pour effectuer les bons mixages, ce qui n'est pas partie gagnée. Au fur et à mesure de la progression, vous devrez apprendre à gérer parfois trois, quatre, cinq voire plus de billes de mercure à la fois dans une sorte de montée d'adrénaline généralisée qui vous donnera souvent des sueurs froides.
  17. Pour fêter son come-back sur grand écran, Indiana Jones nous propose de revivre ses toutes premières aventures par le biais d'un jeu vidéo qui se veut à la fois un hommage et une parodie de l'oeuvre originale. La deuxième grande saga de George Lucas après Star Wars se voit donc elle aussi convertie à la sauce Lego, pour un résultat qui s'adresse essentiellement aux fans. L'omniprésence des pièces Lego au sein du décor rend les environnements de jeu très amusants à traverser et surtout à démolir. Le design des protagonistes est assez délirant et chaque film apporte un réel renouvellement au niveau de l'ambiance. Peu de surprises côté gameplay puisqu'on retrouve non seulement les mêmes idées que dans les autres jeu de lego, mais aussi les mêmes soucis qu'avec Lego Star Wars. Jamais pénalisant, le système de jeu ne met aucunement la pression et incite à jouer avant tout pour le plaisir. Si le challenge est assez faible et qu'on fait le tour des trois films en quelques heures, la présence d'innombrables bonus à débloquer relance complètement la durée de vie. Le mode libre permet notamment de revenir dans n'importe quel niveau avec l'un des 60 personnages du jeu. Bien que retravaillés pour l'occasion, tous les thèmes musicaux sont reconnaissables immédiatement et renforcent d'autant plus l'atmosphère qui caractérise chacun des longs métrages de la trilogie.Les cut-scenes étant muettes, elles ne permettront pas aux néophytes de comprendre quoi que ce soit au scénario du jeu. En revanche, les fans ne pourront que craquer devant l'humour et la pertinence de ces séquences "narratives".
  18. yorotiba

    Hot Shot Golf : Open Tee

    Hot Shot Golf : Open Tee est un jeu de golf disponible sur PSP. Au design cartoonesque, le titre propose néanmoins une vraie simulation de golf, avec plus d'une vingtaine de personnages disponibles sur treize parcours différents.
  19. yorotiba

    Hot Shots Golf : Open Tee 2

    Hot Shots Golf : Open Tee 2 offre une autre expérience de golf, composé d'une signature graphismes correcte et d'un gameplay intuitif. les joueurs ont l'occasion de ce lancer dans les 12 parcours à couper le souffle, à travers une variété d'environnements. Les personnalisations des personnages comprend plus de 350 options HSG: OT2 propose également un large éventail de modes multijoueurs, y compris 16 tournois en ligne et la capacité Ad Hoc pour les tête-à-tête ou le mode défis. En Wi-Fi, les joueurs peuvent s'affrontent en Match Play, créer des pièces personnalisées et générer des tournois de jusqu'à 16 joueurs. En résumer Hot shots Golf nous propose : - Du golf en ligne - Ad Hoc multijoueur - Les environnements impressionnants - Les personnages tous totalement décalés - Personnalisation approfondie - Vêtements & accessoire - La variété d'équipements - Les diverses Mode de jeu
  20. yorotiba

    Death Jr. II: Root of Evil

    Tips : Il faudra pour certains PC cocher " Désactiver les effet les plus lourds " pour obtenir un petit gain de FPS, Retenez que ce jeu est mal coder pour être jouer sur émulateur, inutile de demander une solution si vous jouer à -30 FPS, il n'y en à pas d'autres ( j'ai tester toutes les possibilités ). Ps: je n'ai pas mentionner ce Tips dans mon upload, avant qu'ont me signale ce problème.
  21. yorotiba

    Moi Moche Et Méchant

    Film d'animation américain produit par Universal Pictures, Moi, Moche et Méchant narre les aventures de Gru, homme vil et méprisable, qui décide un jour de voler la lune, aidé de ses sbires au teint jaune. Au cinéma, ses plans seront bien vite entravés par l'arrivée impromptue de trois orphelines qui auront envie de faire de Gru leur nouveau papa... dans l'adaptation en jeu vidéo, rien de tout ça. Si le personnage principal veut également y prendre la lune avec la participation active de ses minions, il s'agira simplement ici de dérober de nombreuses pièces de machinerie qui, une fois assemblées, se transformeront en jolie fusée, élément, on s'en doute, indispensable à Gru pour parvenir à ses fins. Bien entendu, comme tout gros méchant, il sera confronté à un ennemi encore plus abject que lui : Vector. Dans les faits, il suffira simplement de réussir à parcourir des niveaux en scrolling dans un univers en 2D pour s'emparer automatiquement de l'objet manquant et débloquer de nouveaux stages qui vous feront progresser dans le scénario du jeu. Venons-en donc justement au gameplay proposé. Une première partie vous fait parcourir des phases de plates-formes tout en passant à travers les pièges et autres plaques mouvantes. Votre personnage est doté de quatre armes, telles que le pistolet à air ou l'arme givrante. Des énigmes parfois retorses vous sont alors proposées au sein d'environnements grandeur nature. Le personnage se retrouve coincé dans une pièce et devra ouvrir la porte de sortie en enclenchant quelques mécanismes. C'est là que vos fameux minions entrent en action. Ils peuvent être disposés dans le décor à l'aide d'un canon qui les projette à l'écran, un par un, Gru pouvant ensuite agir sur ces formations à l'aide de son pistolet. Un système de points de méchanceté complète enfin notre expérience de jeu. Grâce à cet acte de vandalisme débloqueront ensuite de nouveaux costumes pour Gru et ses minions, ainsi que quelques images et vidéos du jeu.
  22. yorotiba

    Moi Moche Et Méchant

    Tips : il sera impératif de désactiver " Transformation matérielles " disponible directement dans l'onglet paramètres, cette options caches beaucoup d'effet du jeu, exemple dans le niveau ou vous descendrez de l'eau sur une platforme, des plarformes électrique sont de chaque coter du tuyau, avec cette option, elle disparaissent et vous mourrez sans savoir pourquoi. Ps: je n'ai pas mentionner dans le tips de mon upload, parce que je ne l'ai pas tester avant qu'ont me signale ce problème.
  23. Ghost in the Shell : Stand Alone Complex sur PSP est un jeu d'action reprenant l'univers du manga. Le major Kusanagi et son équipier Bateau, membres d'élite de la Section 9, prennent part à une lutte contre une organisation de trafiquants d'armes qui les mènera bien plus loin qu'ils ne l'auraient imaginé. Combats au corps-à-corps, gunfights et autres séquences de piratage informatiques seront autant d'épreuves qu'il leur faudra surmonter.
  24. yorotiba

    King Of Clubs

    Découvrez le mini-golf de manière complètement loufoque avec King of Clubs sur PSP et incarnez Elvis le motard, un alien, ou tout autre personnage décalé pour jouer sur 10 parcours de 9 trous, disséminés dans 5 environnements (Egypte, Préhistoire, Moyen-Age, futuriste, tropical). Réalisez le fameux "trou-en-un" et devenez le meilleur mini-golfeur de tous les temps.
  25. yorotiba

    Hot Shots Tennis: Get a Grip

    Vous êtes un membre d'un Club " l'amour du tennis " Votre travail consiste à trouver et recruter les meilleurs joueurs de tennis pour rejoindre votre équipe et gagner des championnats. Ce n'est pas juste une question de traquer les gens et de les battre. Il y a plusieurs tâches qui peuvent aider l'évolution de votre personnage, grâce à un système de coeur que reconnaîtront les fans des jeux Hot Shots. Cela dit, il y a encore beaucoup de plaisir à avoir. Les contrôles de HST ont été bien faites, si bien vous pouvez faire des revers, lobs et aces comme un pro, qu'importe votre niveau de compétence. L'addiction pure du tennis est tout à fait de mise, surtout pendant les « combats contre les boss », quand vous êtes en tête-à-tête face à un adversaire. Il y a aussi certains indicateurs swing soignée qui vous permettent de savoir si vous êtes allé trop lentement (à l'image d'une tortue) ou si vous êtes trop rapide (une image d'un lapin). Il est simple à apprendre, et si vous rencontrez des problèmes, vous pouvez toujours abaisser la difficulté jusqu'à ce que vous obteniez la bonne. Comme n'importe quel jeu de tennis, HST offre un mode multijoueur. Les fonctionnalités ad hoc sont excellentes, Ainsi vous pouvez facilement jouer avec un ami en un contre un ou à quatre dans un match en double.