LRobin89

Active member
  • Content Count

    26
  • Joined

  • Last visited

  1. LRobin89

    Super Metroid

    Ce jeu est un chef d'oeuvre, graphismes, ambiance, musiques (elles sont vraiment au top), gameplay, rien à redire. Super efficace, la durée de vie est par contre faible il se finit à 100% en moins de 10h, et sans forcer. 100% qui a l'avantage d'être "faisable" sans soluce contrairement à de nombreux jeux, puisque l'on trouve à un moment donné un rayon X très utile pour découvrir les passages secrets. Le jeu reste simple, je ne suis mort qu'une fois en le refaisant, et tout ça parce que l'on peut court-circuiter le jeu si l'on sait bien faire les sauts muraux... Du coup j'étais un peu short en terme d'équipement et de vie pour affronter le premier boss que je n'étais pas censé affronter si tôt. Je regrette juste qu'il y ait des mouvements secrets (comme un super soin, ou des rayons boucliers), qui de toute manière ne sont jamais utiles pour finir le jeu, qui est bien assez facile comme ça. Et attention, n'utilisez pas le dernier point de sauvegarde du jeu! Vous ne pourrez plus jamais revenir en arrière... Dommage surtout si vous n'aviez pas encore fait le 100%. PS : Je me demande un truc sur la fin, si jamais quelqu'un connaît la réponse :
  2. LRobin89

    Secret of Mana : Hard Mode

    La lance en début de partie... Ça n'est pas un cadeau mais une malédiction ! 🤪
  3. LRobin89

    Super Mario World - The Second Reality Project 2

    La description avait tout dit en fait! Effectivement, le jeu est riche et long! Les niveaux doivent être bien explorés. Je dois avouer que j'ai failli lâcher au milieu du 2ème monde... la faute a un level-design trop classique? De plus je trouvais les dialogues longs et ennuyeux... Mais je vous conseille de passer ce cap! Après, les environnements s'enrichissent beaucoup, de l'arbre mojo au sous-marin conduit par un chat, ou encore la rencontre avec les pirates, et on commence à être de plus en plus pris par l'histoire. On prend de plus en plus de plaisir à chercher toutes les salles secrètes. On aura droit à des dédales dont vous ne pourrez sortir qu'en associant réflexion et exploration (le piège à souris ou l'hôtel me resteront en mémoire). Le dernier chapitre est très original! Je croyais avoir tout complété mais ai obtenu la mauvaise fin... Et au lieu d'avoir un énième monde bonus sans intérêt pour le scénario, il vous faudra le trouver pour pouvoir accéder à la bonne fin! Vous ne pourrez pas battre Zycloboo seul, il vous faudra l'aide de nombreux amis... Pour moi c'est un 5/5, je vous le conseille vivement si vous appréciez la plateforme. De nouveaux graphismes et musiques. Il vous faudra comprendre ou traduire l'anglais car des indices importants sont souvent glissés dans les dialogues. Ne vous attendez pas à de nouvelles transformations ou de nouveaux mouvements comme cela peut être le cas dans d'autres hacks par contre. On pourra juste apprécier l'utilité des boules de feu pour briser certains blocs (même si c'est parfois très punitif dans certains cas de perdre la transformation du coup...). J'ai tout trouvé par moi-même sauf une seule chose qui me manquait pour trouver le monde secret (plein de chats!). Si vous voulez la soluce, je vous la mets ici car je passais vraiment à côté.
  4. LRobin89

    Seiken Densetsu 3

    Incroyable jeu... Bluffant, la qualité des jeux de la SNES quand même ! On est proche du sans-faute. Un plaisir de jeu immédiat, un monde qui semble immense, une quête aux multiples péripéties. Graphismes, musiques, histoire, durée de vie... Tout est au sommet de son art ! Ça va être un peu long mais je vais m'amuser à faire des comparaisons avec son aîné, Secret of Mana qui est l'un de mes jeux favoris toute console confondue. Et autant dire que ce sera difficile de les départager... Car pour moi Seiken Densetsu 3 fait moins bien sur de nombreux points mais aussi beaucoup mieux sur d'autres. Je vais commencer par les points un petit peu "négatifs" (ça n'est pas du tout rédhibitoire, je fais ma fine bouche) : Les graphismes et les musiques sont du même acabit. Mais même si les animations ou les boss sont clairement un cran au-dessus, j'ai beaucoup plus apprécié les musiques de Secret of Mana (la perfection en même temps, rien n'était à jeter à part le hameau Nani?...), souvent mieux adaptées aux situations, émotionnellement parlant. C'est plus variable dans ce volet avec certaines inoubliables et d'autres plutôt... agaçantes (je n'ai pas aimé le pays des taupes, ou la route d'Or). Idem pour les décors et le level-design, qui semblent plus répétitifs dans Seiken Densetsu 3. Ils sont par moment aussi peu lisibles étonnamment, avec des sorties de grotte par exemple peu visibles, ou encore de nombreux environnements labyrinthiques, de véritables dédales dans lesquels nos alliés se bloquent parfois (je pense notamment à l'antre du dragon, mais il y en a d'autres). Le menu inventaire est fort pratique mais il y a presque trop d'objets ^^. Alors que dans le même temps, nous avons beaucoup moins de possibilités d'armements, étant donné qu'un personnage ne peut manipuler qu'un type d'arme. Mais ça, c'est pas plus mal, on n'en utilisait pas la moitié dans Secret of Mana. Seiken Densetsu 3 propose aussi des environnements beaucoup plus restreints, moins ouverts que son prédécesseur. Nous sommes forcément embarqués dans les combats contre les ennemis, par "écran". J'ai donc perdu un sentiment de liberté dans mes mouvements, et le sentiment d'open-world est un peu amoindri. En terme de gameplay, on a souvent un sentiment de confusion dans les combats, il faut bien l'avouer, avec nos personnages qui ont tendance à cibler l'adversaire que nous ne voulions pas frapper par exemple, ou des scènes d'enchaînement d'attaques ultimes, ou de pouvoirs magiques, qui font qu'on n'y comprend presque plus rien. 😄 De plus, ces attaques spéciales cassent le rythme du combat, stoppent le temps comme décrit dans un commentaire plus haut. Et elles peuvent être mortelles lorsque les boss ou les simples mobs se mettent à les enchaîner sans que l'on ne puisse rien y faire. J'étais content d'avoir un soigneur dans l'équipe, mais il n'avait parfois même pas le temps d'agir ! Enfin, l'histoire souffre aussi de sa variété de scénarios. Difficile de s'attacher aux personnages que nous n'avons pas choisi. Ils apparaissent durant notre quête mais parfois comme un cheveu sur la soupe. Malheureusement c'est aussi le cas pour les membres de notre équipe. A titre d'exemple j'ai choisi Duran, Carlie et Angela. Le scénario de Carlie est en lien avec un de ses proches Heath... Je ne l'ai tout simplement jamais croisé si ce n'est à la toute fin! Difficile d'être impliqué émotionnellement. De plus, je n'ai pas adoré le moteur du début de l'histoire qui est de changer de classe... J'aurais préféré qu'on nous explique que notre héros veut changer de voie, que ça soit moins explicite quoi... Ici le prêtre de lumière est spécialiste des "classes", bizarre. Pour terminer, on est parfois perdu dans les multiples aller-retour sur la map-monde, en bateau, puis en canon, puis en tortue, flammy... Pas toujours évident ! Et j'ai parfois eu du mal à saisir les différents enjeux géo-politiques de ce monde. Mais quasiment tous ces points négatifs ont aussi un GROS côté positif : En premier lieu, le dynamisme des combats! Oui ils sont souvent confus, mais ils sont toujours effrénés! De plus, la débauche d'attaques spéciales et de magie, notamment à la fin du jeu rendent les combats HYPER spectaculaires. Le fun est à son paroxysme, beaucoup plus que dans Secret of Mana (c'est mon ressenti). La rejouabilité et la durée de vie associée : 6 personnages pour une équipe de 3, un début de partie différent à chaque fois, et 3 bandes d'antagonistes possibles avec, un must, 3 déroulements différents pour la fin du jeu! Ils vont d'ailleurs s'affronter à un moment de l'histoire (quel passage, lors de l'ouverture du portail vers l'île sacrée de Mana !). J'ai vu l'antre du dragon, ce qui n'est possible que pour 2 personnages par exemple, mais n'ai pas pu voir la jungle de l'illusion ou la grotte de l'ombre. Je dois mentionner que les affrontements finaux pour le scénario de Duran m'ont fait frissonner ! Et je vais aborder en plus les différentes classes qui augmentent encore la singularité de votre partie. Il y a pas moins de 4 classes finales possibles par perso ! Du coup, votre partie vous semblera unique. Ce système de classe pousse à s'entraîner notamment en fin de partie. Il faudra farmer comme un porc (la preuve de maître et surtout la Ragnarok, j'y croyais plus) pour débloquer les sceaux pour les dernières classes et tous leurs équipements spécifiques (arme, casque, armure, anneau) ! Personnellement j'ai terminé par exemple avec un maître épéiste, une enchanteresse et une archimage. La difficulté est aussi bien plus grande, et cela faisait défaut à son prédécesseur souvent jugé trop facile. Il y a beaucoup plus souvent un côté stratégique. Je pense notamment à l'importance du jour de la semaine pour les magies. Il y a même un cycle jour/nuit! Impressionnant pour cette époque des jeux vidéos. Dans ce jeu, j'ai eu le sentiment d'affronter plusieurs Tigrors... De plus, même en fin de partie, niv73, mon équipe pouvait encore se faire surprendre par les attaques ultimes de simples mobs niv46-50 (les chevaliers noirs et leur éruption solaire, les ninjas et leurs clones, ou encore les grands démons et leur force obscure). Il faut donc toujours garder assez de points de vie. Sans m'entraîner j'ai bloqué 3-4 fois dans l'aventure (dans le désert, face à certains dieux destructeurs, le punitif Lugar, ou encore à l'antre du dragon où j'étais vraiment faible avec mon niv36). Mais le challenge est là jusqu'au boss final que j'ai battu au niveau 50, sans avoir débloqué les dernières classes. Mention spéciale au liévro noir caché niv99 qui propose du challenge, que j'ai vaincu en étant niv73 avec classes et équipements au complet. Les boss sont tous plus spectaculaires les uns que les autres, notamment les 8 dieux destructeurs, que l'on pourra faire dans l'ordre que l'on veut! Les situations sont souvent mémorables (sur un bateau hanté, au sommet de la tour de Lune, ou encore à dos de Flammy...). Alors que Secret of Mana nous proposait parfois les mêmes boss dans l'histoire mais avec une simple variante de couleur, ou d'éléments. Enfin : j'ai adoré le royaume loup et sa forêt, avec le village du clair-de-lune, certains passages épiques comme l'ouverture du portail sacré ou le combat final où tout semble perdu, et puis... Booskaboo! Au début je le trouvais moche, mais il est si mignon ! Au final, Seiken Densetsu 3 me semble supérieur sur de nombreux points par rapport à son prédécesseur, notamment par sa rejouabilité, sa difficulté accrue et son gameplay parfois confus mais spectaculaire, tout comme le sont certains rebondissements de l'histoire ou les boss en général. Le gros plus est ce sentiment que sa partie est unique (je crois que la rare fois où j'ai ressenti ça, c'est avec The Witcher 3!). Mais il est parfois inconstant. Notamment là où Secret of Mana excelle, avec son OST exceptionnelle, son histoire moins décousue, et donc tout l'attachement émotionnel aux personnages qui en découle... À moins que ce ne soit ma nostalgie qui parle. 😄 Mais comment oublier Kakara, Mandala et le combat philosophique avec soit-même, Bébé Flammy, la merveilleuse forêt de glace, l'atmosphère de Puritas, ou encore cette fin qui pourrait me tirer les larmes rien que d'y penser. Je n'ai pas eu l'impression de vivre autant de moments inoubliables avec Seiken Densetsu 3, même s'il n'en est pas dépourvu. Seiken Densetsu 3, bref, un chef d'oeuvre d'Action-RPG, spectaculaire et à l'expérience unique. L'idée du remake sur PS4/Switch laisse forcément rêveur...
  5. LRobin89

    Mario Kart 64

    Super jeu ! Même si ce serait mieux entre potes ou en Online. Par contre les mécaniques... Bizarres ?! Comment fonctionne ce satané dérapage ? Des fois il est coloré mais ne fait pas accélérer. Des fois c'est pire, il nous fait partir en tête à queue... J'ai finalement gagné tous les 150cc sans dérapage, puisque le jeu est hyper facile. Heureusement qu'ils ont amélioré ça dans les opus suivants. 😄 Et que dire de l'IA qui triche. On le savait mais là c'est hyper gros quoi. 😆
  6. LRobin89

    Yu-Gi-Oh! : Forbidden Memories

    Il me frustrait petit. J'ai voulu réessayer aujourd'hui. Ben il me frustre encore plus! Le système donne vraiment envie de faire un effort pour maîtriser le jeu, mais... Beaucoup trop de fusions possibles sans utilité, il n'ya aucune indication nous montrant ce que ça va donner, ils auraient pu l'implémenter. On aimerait faire autre chose que des dragons éclair à 2 têtes pour avancer, mais à un stade de l'histoire que voulez-vous faire d'autre? On ne peut jouer qu'avec une soluce la vérité. Il faut farmer des heures en plus... Ah oui, c'est sûr la durée de vie grimpe très vite comme ça. Du potentiel, mais ils ont oublié la partie jeu là dedans. On n'a plus le sentiment de gâcher du temps libre en y jouant. NB : je ressens la même chose avec Digimon World. Super excitant à la base, mais manette en main, c'est juste une purge à jouer. Purge et jouer, ça colle pas ensemble.
  7. LRobin89

    Super Mario 64

    Incroyable jeu à l'époque. Je me rappelle, c'était le premier jeu en 3D que j'avais touché petit. Dans une boutique pour essayer... C'était de la magie ! Une révolution. Dans ma mémoire, ce jeu était sans défaut. Je dois dire qu'il reste excellent encore aujourd'hui, ce qui est une prouesse après tant d'années, mais il n'est pas parfait... Je lui ai trouvé un défaut vraiment embêtant pour un jeu de plateforme 3D : la caméra aux fraises ! C'est votre pire ennemi (comme dans l'horloge, où elle est braquée vers les murs 😕) ! Malgré la jouabilité et les nombreux sauts possibles de Mario qui sont superbes dans l'ensemble (saut, double saut, triple saut, saut périlleux arrière, attaque rodéo, saut superman, la roue, saut contre le mur, le génial saut en longueur qui permet d'aller plus vite !), Mario semble toujours glisser même dans les niveaux sans glace... Et si vous voulez faire demi-tour, prévoyez de la place, Mario est lourdingue pour ce mouvement, il lui faut un bon cercle. Enfin, vous mourrez souvent pour des "glissades" contre les murs en pente (dans le monde grand-petit ou le niveau des champignons géants 🤪) où certains passages sont vraiment punitifs, comme le bonhomme de neige qui vous souffle littéralement, vous obligeant à tout recommencer, ou cette merdouille de singe... 🙊 J'ai également eu un problème dû à mes changements graphiques de l'émulateur Project64. Certaines textures disparaissaient sous le décor. Pas problématique. Sauf quand c'est au combat final contre Bowser, où je ne peux pas voir ses ondes de choc. 😵 Le jeu est hyper jouable avec une manette PS4, en mettant le Z sur le L2, et les boutons C sur le joystick droit. Donc je le conseille évidemment. Mais qu'on n'aille pas me dire qu'il y a débat pour savoir s'il est encore le meilleur jeu de plateforme 3D. Il a été surpassé de loin par de nombreux jeux aujourd'hui. Déjà je pense que Banjo-Kazooie est mieux sur la même console. Et pour ma part Super Mario Galaxy 2 est le meilleur de l'histoire pour l'instant.
  8. LRobin89

    Super Mario World : The Lost Adventure - Episode II

    Meilleur que le premier volet sans aucun doute. Grosse variété de sprites. Adorable d'avoir vu des Koopa Zombie, motos, avec Anorak etc. La construction des niveaux est vraiment imaginative cette fois-ci. Il y a notamment des niveaux dans lesquels on est obligé de suivre la marche de Mario. On affronte même un pique-sou coiffé d'une casquette jaune. On combattra de manière récurrente Bowser. Jr après avoir définitivement tué son père en début de jeu. Un bon hack. Bémol : j'espère l'avoir fait à 100% mais j'ai débloqué une 2ème sortie dans un niveau qui n'était pas rouge pourtant... 😕
  9. LRobin89

    The Legend of Zelda : A Link to the Past

    Excellentissime. Les donjons ne sont pas à s'arracher les cheveux, à l'inverse de certains épisodes de la série ! Coloré, jouabilité simple et parfaite, l'apparition pour la première fois des bouteilles pour enfin avoir des solutions de secours avant le Game-Over. Beaucoup d'objets, la plupart des pouvoirs sont trop cheatés mais au moins on s'amuse ! Il y a même une cape d'invisibilité ! Beaucoup de trucs cachés par-ci, par-là. Et pas comme dans Zelda 1, où il fallait couper des arbres au hasard, ou dans Ocarina of Time où il faut deviner qu'il faut faire un trou dans le sol... Tout coule de sources dans celui-ci. Les murs explosent s'ils sont fissurés, et des tas de bandits vous donneront de toute manière des indices tout au long du jeu. Un must parmi le style Action/Aventure, même aujourd'hui. Ne cherchez pas la centaine d'heures de jeu par contre, plutôt la vingtaine.
  10. LRobin89

    Super Mario World : The Lost Adventure - Episode I

    Bien mais on perd beaucoup de gameplay. Seulement le Mario Bullet Bill au lieu du feu, qui m'a crashé dans un niveau. Yoshi et la cape n'apparaissent que dans un niveau chacun. Et sinon on peut avoir une masse mais pas top. Pas de niveaux avec énigmes, les levels sont plutôt linéaires. La difficulté est du coup abordable. Les musiques sont très variées mais peuvent buguer avec l'émulateur SNES. Je me rappellerai quand même du monde perdu et ses différents hommages aux Mario 2D. De Runman, de Bowser Jr. Et surtout de l'invasion de Luigi. ^^
  11. LRobin89

    Super Mario World : The After Years

    Au début, je m'ennuyais... Puis l'histoire a commencé et je me suis laissé embarqué. Les niveaux, décors et monstres sont devenus de plus en plus distincts du jeu Super Mario World. Et c'est là que j'ai commencé à accrocher. Autant de niveaux que dans l'originel, je les ai dévorés. Ça fait très Kingdom Hearts au niveau du scénario et de l'approche. Points forts, l'utilisation des musiques, qui sont géniales : Mega Man, Final Fantasy, Secret of Mana, Zelda, Donkey Kong... Un jeu qui monte vraiment crescendo pour finir en apothéose. Défauts. Souvent les niveaux ne sont pas finis tout en haut, on peut passer à travers les décors. Le gameplay de la cape perdu en partie (mais qu'est-ce que Mute est classe avec !). Yoshi aussi, mais c'est bien expliqué par l'histoire... J'ai eu quelques bugs de morts bloquant le jeu dans des niveaux spécifiques. Dommage qu'on ne sache pas à quoi ressemble Ceil et Lumine. À noter que le jeu se suffit en lui-même, malgré plusieurs suites.
  12. LRobin89

    Call of Cthulhu

    Aucun problème pour ma part avec l'émulateur SNES. Ce jeu est court mais intense! Les graphismes sont super jolis, les musiques angoissantes à souhait (la plupart venant de Zelda ^^). Cette ambiance, ça m'a vraiment fait froid dans le dos! Les niveaux sont vraiment construits de manière très astucieuce, ça fait travailler nos méninges! J'ai passé un super moment, donc pour l'esthétique générale et la mécanique des niveaux! Note : Mario a une sacrée houpette.
  13. LRobin89

    Super Mario World : Secret Of The 7 Golden Statues

    Injouable sur SNES émulateur (contrairement à tous les autres hacks de Super Mario World que j'ai essayé pour l'instant). Il faut ZSNES. Le jeu est... génial. Déjà on peut sauvegarder quand on veut. Et TOUTE la progression est sauvegardée. De plus les transformations valent enfin un peu plus que le champignon (ex. Mario feu se fait toucher, il reste grand). On se brûle les fesses dans la lave comme dans les Marios 3D (sauf vers la fin...). Pour pas spoiler tout ce que j'ai adoré. Points négatifs : on perd la cape et Yoshi (même si on le retrouve pour un niveau) dans le gameplay 😕. Frustrant quand on pense que c'est ce qui définissait ce jeu à l'origine. Heureusement qu'on a les sauvegardes rapides, car en fin de partie les boss sont de plus en plus coriaces, et le château de Bowser, une torture!!! La boîte à objets : pas évident à manipuler, même si utile... Le saut en longueur, impratiquable. Même sur un playthrough trouvé sur internet, je vois que les mecs utilisent plutôt tanuki pour passer les longs précipices. BUG reporté : Attention, sur le premier tuyau du début, ne pas faire start puis select+start et finir le niveau, sous peine d'être bloqué au monde 3 et de ne pas pouvoir utiliser les objets stockés. En bonus vous avez les koopas masqués, les piggy bills, etc comme dans Super Mario World 100%... A noter que lorsque je refais la même manip à la fin du jeu 100% fini, un niveau vide se charge cette fois-ci... curieux! Résumé : une dinguerie! 10/5
  14. LRobin89

    Super Mario World : Death Land

    Mon avis. Marrant et "énigmes" accessibles (j'ai réussi à le faire alors que je suis incapable de faire un speed run ou un glitch). 10 niveaux bien fichus mais qui font appel à la réflexion, à la patience, à la concentration. Faut aimer quoi. Le dernier niveau est vraiment très difficile. Je n'ai pu le finir qu'avec quelques astuces maison. Point fort : la jaquette (mais on s'en fout en fait) Point négatif : aucun effort sur la map-monde (lol on s'en fout aussi). SPOILER soluce:
  15. LRobin89

    Super Mario World : The Pit of 100 Trials

    Sympa. Avec les jolis graphismes du hack Bowser's Return que j'avais déjà joué.