capitainecid

Active member
  • Content Count

    6
  • Joined

  • Last visited

  1. capitainecid

    Dragon Ball Z [Saga Saiyen à Freezer]

    Ton article est plutôt réussi mais je ne suis pas entièrement d'accord avec tout le contenu. Par exemple, tu dis avoir regardé une version plus courte donc plus axée sur les combats, du coup tu as raté des passages qui étaient plutôt intéressants pour bien comprendre le monde de DBZ et les valeurs qui y sont représentées. En regardant l'intégralité des 291 épisodes et donc les passages dit "creux" entre les combats tu aurais pu constater les valeurs véhiculées par le manga, je vais les citer : 1) l'amitié : Présente tout au long de la série entre tous les personnages a partir de l'arc Saiyan c'est celle entre Piccolo et Songohan qui va se développer progressivement en un rapport mentor-élève puis Songohan va considérer Piccolo presque comme un Oncle, Songoku le dira d'ailleurs a Piccolo au cours de l'arc Boubou. De plus, il aura fallu attendre la quasi-fin de DBZ pour que Vegeta reconnaisse qu'en fait Songoku est son seul véritable ami même s'ils étaient ennemis au départ puis rivaux tout au long de la série. 2) le dépassement de soi et de ses limites : pendant toute la série, Songoku sera stimulé et aura envie de s'entraïner pour affronter les adversaires les plus forts parce qu'il trouve passionnant de se battre contre un adversaire puissant, je pense notamment au premier combat contre Vegeta, Puis dans le vaisseau quand il est en route vers la planète Namek, il s'entraine avec la gravité dans le but de devenir plus fort que Vegeta et de l'affronter, même si au final il devra en découdre avec le commando Ginyu (les forces spéciales) puis avec le tyran Freezer. Et ainsi de suite jusqu'a la fin de la saga Boubou. L'aspect entraînement est présent tout le long de la série. 3) L'amour : Je pense notamment a Vegeta et Bulma qui a partir de l'arc Cyborg se sont rapprochés et ont fini par se mettre ensemble et avoir Trunks, Celui déja présent entre Songoku et Chichi et bien sur dans l'Arc Boubou, l'amour naissant entre Songohan et Videl. 4) L'humour : présent tout au long de la série avec Tortue Géniale, Vegeta ou d'autres. le passage vraiment marrant étant celui ou Vegeta interpelle Bulma en disant "Femme, viens ici, femme ou sont mes vêtements?" puis Bulma le traite de grossier personnage, Vegeta dit "je ne mettrais pas ces vetements ridicules", Bulma lui dit "dans ce cas tu n'as qu'a rester sans vêtements car ta tenue est dans la machine a laver" et la Vegeta réagit en disant "Quoooi? tu veux que je me promène tout nu? et la c'est le fou rire garanti. Dernière petite anecdote : tous les personnages sont morts au moins une fois dans DBZ a l'exception d'Hercule (Seul personnage qui n'a jamais franchi le poste frontière de l'autre monde. Il est bien évidemment impossible de citer tous les passages de l'anime qui sont tout simplement rempli d'émotions tant la série peut en compter au travers des 291 épisodes de la série . En conclusion et pour répondre a ta question qui était Comment DBZ fait-il pour attirer un public jeune? Je dirais que ce sont les gens de notre génération qui pour la plupart sont parents le montrent a leurs enfants et c'est comme ça que les enfants ont envie de regarder, autre motif possible de l'engouement des jeunes ce serait également les jeux sortis sur consoles comme les DBZ budokai et DBZ tenkaichi sortis sur PS2, Ceux sortis sur PS3, PS4, Xbox et même en PC.
  2. capitainecid

    Final Fantasy IX

    FF9 mauvais et incompréhensible? tu fais partie de la jeune génération né dans les 2000-2010? j'espère que tu es une exception parce que sinon ça veut dire que la jeune génération est stupide et non éduquée, j'ose espérer qu'il y a encore des jeunes intelligents. y a franchement pas besoin d'un tuto pour comprendre et jouer a un Final Fantasy,. En bref, va t'acheter des neurones ils sont en promotion chez Action.