Escafleiko

Active member
  • Content Count

    86
  • Joined

  • Last visited

  1. Escafleiko

    Project Zero

    Je me suis trompée en faisant rapidement ma recherche. Il y a un projet d'adaptation de Project Zero et un nouveau Silent Hill par Christophe Gans. Effectivement, Silent Hill a divisé. Je renvoie à la critique de Karim Debache sur Youtube : Crossed pour plus d'informations. Comme je l'ai écris, il respecte le matériau d'origine. Son objectif est de respecter le travail des auteurs d'origine. Il est prêt à refuser un contrat si la politique du studio qui veut l'engager va à l'encontre de ses principes (voir Silent Hill 2). J'apprécie Silent Hill. Même si Silent Hill est sa seule adaptation vidéoludique, il a montré son respect de ce support dans Le Pacte des loups avec un combat à l'arme blanche qui fait référence à SoulCalibur. Silent Hill n'est pas sa seule adaptation. Comme je l'ai écris, il a adapté le manga Crying Freeman, film live portant le même titre. Ce film a une bonne réputation. Adapter une oeuvre sur un autre support, c'est toujours délicat car les supports répondent à des codes différents. C'est sans compter lorsque les producteurs s'en mêlent. Je considère Silent Hill et Le Pacte des loups comme de bons films. Comme l'as écris "A voir s'il parviendra à faire de Project Zero un bon film" .
  2. Escafleiko

    Project Zero

    Project Zro fait partie des trois grosses licences de survival-horror au côté de Resident Evil et Silent Hill. Pour moi, il s'agit de la meilleure licence. La série est centrée sur des personnages féminins , dans ce jeu, une lycéenne à la recherche de son frère disparu. . Tecmo utilise avec brio les ficelles des films d'horreur psychologique. On y retrouve tout le folklore autour des fantômes japonais (cf : le film Ring).Le fait de n'avoir comme seul arme de défense un appareil photo mystique pour se défendre contre les fantômes est une très bonne idée. Pour photographier les fantômes, la caméra se met en mode FPS. Par cet acte, le stresse augmente. Le jeu utilise les codes du genre démocratisé par Resident Evil : plan fixe 2d avec un personnage en 3d et de nombreux puzzles. Je conseille vivement la trilogie sur PS2. Le licence va être adapté par Christophe Gans (Silent Hill, Crying Freeman). Le réalisateur est très apprécié pour son travail respectueux du matériau d'origine. EDIT : Pour une critique plus poussé, je dois y rejouer. On peut augmenter la puissance de l'appareil photo en prenant les fantômes en photo. Chaque cliché est noté. Même si notre appareil photo a une pellicule infini, il y a des pellicules plus puissantes mais limitées dans la maison. A vous de bien gérer ces précieuses pellicules.
  3. Escafleiko

    Is That a Demo in your Pocket?

    Belle prouesse technique. Aujourd'hui, je me demande à quoi peut bien servir cet outil de développement.
  4. Escafleiko

    Final Fantasy VIII

    Je suis d'accord. Le système de jeu est très bon. Il demande un investissement pour le maîtriser. Je ne suis plus prête à m'y investir. Dès que l'on maîtrise le système de jeu, on accède à une grande profondeur tactique. Il y a la possibilité d e remanier nos personnages en fonction de notre bon vouloir. Ils ne sont pas figé dans une classe. Hormis Final Fantasy XIII-2, tous les FF proposent un système de jeu qui lui est propre. FF XIII-2 est une "fausse évolution" du système de jeu du premier. Pour moi, c'est le même système. Ils ont juste repris le système de jeu de Tales of Phantasia 2 : la capture de monstres pour les intégrer en tant que combattant. J'ai terminé le jeu une fois su rPlaystation et une fois sur PC. J'en suis au CD3. Seul l'histoire me pouse à continuer à jouer. J'apprécie le scénario.
  5. Escafleiko

    MAME

    Bonjour, MAME est devenu un émulateur multi-support, quelle est la compatibilité avec les autres plateformes ? Comment configurer la HD sur MAME ? Je n'ai pas OpenGL.
  6. Escafleiko

    Final Fantasy VIII

    A l'époque de sa sortie , la presse spécialisée décriait l'aspect réaliste du soft. Aspect qui dvient la lettre d'or à partir de FFX. Cet aspect ne m'a pas dérangée. Pour moi, FF VIII propose le meilleur scénario de tous les FF et une mécanique de jeu que je n'apprécie pas. FF VIII est le remake de FF I. le 8ème opus reprend la ligne directrice du scénario et la mécanique de jeu du 1er opus en les approfondissant. L'univers de fantasy laisse place à un univers de SF-fantasy. Le scénario est bien écrit, les personnages ont de la profondeur, même si on retrouve des stéréotypes : la fille énergique, le garçon blasé, la fille autoritaire... Il y a de nombreuses scènes touchantes et de nombreux rebondissements. Le choix d'avoir des personnages réalistes permet de transmettre plus aisément les sentiments des personnages. Cet aspect donne de la profondeur aux scènes. A l'instar du premier opus, la magie est unique. Il n'y a pas de MP. On utilise la magie comme un objet. On peut soit la voler aux ennemis. Ils en ont une quantité illimité. Soit en transformant une carte de jeu (monstre, G-Force, Personnage, Boss), soit un objet. Ces transformations sont faisables grâce aux G-Force. Les G-Force ont leur propre capacité, dont certaines en commun, que le jouer augmente au fil des combats. Une fois associé à un personnage, la G-Force lui occroit ses capacités. On peut augmenter les statistiques de nos personnages en y associant de la magie. L'utilisation du scan permet de connaitre les forces et faiblesses des ennemis pour y associer les bonnes magies afin d'augmenter la défense et l'attaque de nos protagonistes. Les G-Forces peuvent être invoqués à tout moment. Elles ont une barre de vie. Si leur vie atteint zéro, vous ne pouvez plus l'utiliser sauf si vous utilisez un objet de soin. Vous pouvez augmenter les caractéristiques de vos G-Force et même booster leur force durant un combat grâce au mode trurbo. Pour cela il faut appuyer sur selct et tapoter rond. Si vous appuyez au moment ou la main est barré, le niveau de la G-Force revient tau début. Si vous appréciez passer du temps dans des menus de statistique pour optimiser vos personnages, le système de jeu est fait pour vous. Je n'ai toujours pas compris où se trouve la statistique de vol. Squall vole des magies en grande quantités tandis que mes deux compagnons en volent peu et souvent ratent. Je trouve pénible de faire défiler ma liste d'objets et de cartes pour savoir lesquels je peux transformer en magie, notamment lorsque j'en veux une en particulier. Utiliser les G-Force enclanchent des cinématiqus longues et lasantes. Le mode turbo en devient lourd. Lors de ma première partie, j'ai mis trois heures pour battre le boss de fin en lui balançant uniquement des G-Force et le mode turbo. Le jeu de carte est amusant. Vous pouvez y jouer avec une grande majorité des PNJ. En voyageant, vous allez apprendre et transmettre de nouvelles règles qui complexifieront le jeu. Vous pouvez tout de même réinitialiser les règles en retournant sur le port de balamb. Bonne chance pour avoir la carte de Laguna. Le PNJ utilise toutes les règles. Ce mini jeu est plus intéressant que celui de FF IX. Il a même eu droit à un fan game qui étend les cartes à une grande majorité des licences de Sqaure Soft. La version japonaise propose un mini jeu que nous n'avons pas eu sur playsation car disponible sur la pocket station : Chocobo Dugneon. Jeu disponible sur la version PC de l'époque. Il permet d'acquérir des objets supplémentaires. Je ne sais pas si ce jeu est disponible sur la version HD. Même si j'apprécie le scénario, la mécanique du jeu ne me plaît toujours pas. Je trouve les différents systèmes de jobs de al série plus intéressant que ce système. Sa grande liberté permet à ceux qui s'y investissent de pouvoir avoir accès à un système de jeu très poussé. J'aime suivre une bonne histoire. La mécanique de jeu ralentit le rythme de l'histoire. Sous Windows, est sortit seulement FF7 et 8. Les autres titres ont été des exclusivités Playstation jusqu'à la sortie du treizième opus.
  7. Bonjour, Une vidéo de Lusty pourrait intéresser les fans de Bioware. Suite aux nombreux départs des têtes pensantes du studio, Wizards of the coast a décidé de créer leur propre studio de développement de jeux vidéos. Pour ce faire, ils ont embauché des grands noms de Bioware. Le studio. La spécialité de Archetype Entertainment est le RPG. Les développeurs ont carte blanche. Wizards of the Coasts apporte uniquement les fonds. Le studio développe un RPG de SF. Je préférerai un jeu dans l'esprit des KOTOR et Mass Effect, avec un personnage principale qui s'exprime, au lieu d'un RPG à la Baldur's Gate, avec de nombreuses lignes d edialogues à lire et un personnage principale muet, auquel.
  8. Escafleiko

    Pokémon Émeraude FULL

    Bonsoir, Y-a-t-il une date pour l'édition définitive de ce hack ? J'ai lu un commentaire du hackeur informant les joueurs qu'il attendait d'avoir le retour de la communauté du jeu pour faire la MAJ. Comme j'attends la définitive édition, j'ai un peu de mal à comprendre la manière dont le hackeur a pensé sa version pour allier le principe de open world a un scénario scripté tel que celui de Pokémon Emeraude. Pouvez-vous m'expliquer comment ces deux concepts cohabitent ?
  9. Escafleiko

    Crash Bandicoot

    Le jeu vidéo est un média qui se différencie des autres par son interactivité. Le gameplay participe à la narration. Naughty Dog a cette volonté de raconter des histoires. Certes Crash Bandiccot, comme de nombreux jeux de plateforme, a un scénario sommaire, mais il existe. Comme je l'ai dis, je n'adhère pas aux jeux produits par Naughty Dog, sauf Jak I pour lequel je peux encore y jouer. Même si les jeux et le studio sont appréciés par de nombreux joueurs, j'ai le droit de dire que je ne les apprécie pas. Je vois les qualités de leurs jeux. Je constate, après avoir joué à toutes leurs licences, que je n'apprécie pas le gameplay choisit pour leurs jeux, leur level design et leur narration. Je m'ennuie en jouant à ces jeux. Je ne parviens pas à pénétrer dans les univers pénétrés par Naughty Dog. Malgré leurs qualités, ils ne sont pas fait pour moi. Crash : Je n'arrive pas à évaluer les distances dans les auts et je troue les séquences de runner en sens invese injouables. Jak II : les séquences chronométrées. Jaqk III, je ne parviens pas à voir les kangourous rats de la première mission. Uncharte : un jeu très action que puzzle, ultra scripté pour créer de nmbreuses scènes d'action. J'en ai eu ras-le-bol. Pour cela dessert l'histoire. Même constat pour Tomb Riader inspiré de Uncharted. The Last of Us : Je n'ai pas accroché à la relation Joël-Elie, un level design couloir suivi d'espaces ouverts pour des séquences de tir à la cover system ou d'infiltration où il faut se couvrir. Enigmes basiques de jeu vidéo pour avancer : trouver échelle ou planche dans la salle. Des séquences répétitives : paix, affronter humains, affronter zombis, paix, affronter humains, affroner zombis. Tout ce qui fonctionne à l'époque de du développement du jeu est mis dans The Last of Us. Je trouve la narration par le gamepaly, level design ultra lourde. Je ne suis pas la seule à ne pas apprécier leur production. Edit : Pour moi, Elie est un boulet. Elle est inutile et est une cible mouvante. Le level Design suit le même schéma. Même si le scénario est potable, voire prévisible, la narration par le gamepaly est répétitive, ennuyeuse. Un jeu à monde fermé est tout aussi amusant qu'un open world à condition de bien maitriser la narration. Pour moi, The Last of Us n'y parvient pas.
  10. Escafleiko

    Jak and Daxter : The Lost Frontier

    Il s'agit d'une critique écrite sur mon blog en janvier 2010. Si j'y rejoue, mon avais peut changer. Ayant vendu ma quadrilogie sur PS2, je ne peux plus y rejouer actuellement. Le duo des débuts de la playstation 2 est de retour ! Seulement Naughty Dog n’est pas à l’origine de ce quatrième opus, c’est le studio de HIGH IMPACT GAMES qui s’en est chargé. Cette renaissance ne s’est pas faite sans mal. Ce nouvel opus n’arrive pas à la cheville de la trilogie originelle. Les raisons de cet échec sont nombreuses. Les bases de Jak and Daxter sont respectées. Les protagonistes principaux sont presque identiques à ceux des débuts. Seul Daxter a été perverti en monstre pour le grand dam du joueur. Le style graphique propre à la série est à la hauteur de la première trilogie mais le moteur 3D commence à dater. Malgré tout, les fondations ne permettent pas de maintenir la structure. Dès les premières minutes de jeu, ce qui retient notre attention est la gestion calamiteuse de la caméra. Les angles de caméra choisis pour suivre l’action sont mal positionnés, il est quasiment impossible de rediriger la caméra pour améliorer la visibilité et quand cela l’est, il n’y a aucune amélioration. Ce problème de caméra est un véritable handicap dans un jeu de plateforme-action. N’ayant pas de visibilité, vous raterez régulièrement vos sauts pour tomber dans de l’eau, un trou, du vide… Résultat. Vous devez retenter le saut. De même pour les phases d’action. Vous aurez du mal à viser vos adversaires. Le plus souvent vous vous retrouverez à tirer au hasard en vous fiant à la visée semi automatique en espérant toucher vos adversaires. Aucun système de look n’a été créé pour sélectionner votre adversaire et le garder en vue afin de pouvoir l’attaquer et esquiver ses attaques. L’humour est un des atouts de la franchise. Les boutades lancées par Daxte et le caractère, sur de lui, de Jak font bon ménage. Mais dans cet opus, l’humour est tombé bien bas, vous décrochant de rares sourires. Comme indiqué plus haut, l’éco noir a transformé la petite beloutre en un monstre sarcastique, puissant, lançant des sphères obscures et moche. Durant cette période de transformation le jeu devient un beat’m all répétitif où il suffit de marteler un bouton sans aucune subtilité en résolvant quelques énigmes pour avancer dans des décors qui se ressemblent. Cette piètre tentative de renouveler le gameplay détériore l’esprit de la saga. Depuis que Shenmue a démocratisé le QTE, de nombreux éditeurs s’en sont servis pour que le joueur ne reste pas passif durant les cinématiques. HIGH IMPACT GAMES utilise le système mollement pour déclencher des mécanismes ou piller un vaisseau avec Daxter afin de récupérer des pièces. Il n’y a pas que de mauvaises idées dans ce jeu. Le monde est déséquilibré car il ne reste plus que de l’éco noir. Nos héros partent à la recherche d’une nouvelle source d’éco pour le rééquilibrer. Durant votre périple, vous récolterez de l’éco noir en abattant vos adversaires. Grâce à Keira, l’éco noir sera transformé en éco de couleur vous permettant d’améliorer les caractéristiques de Jak. On peut aussi améliorer les caractéristiques des vaisseaux que vous gagnerez tout au long de l’aventure. Ces vaisseaux vous permettront de vous défendre lors de phase de shoot’m up bien réalisées. Durant ces docks fights, la caméra suit l’action sans aucun souci. Une simple pression sur la croix directionnelle vous permettra de faire un looping ou de virer à 90° afin de surprendre vos adversaires. Les missions sont divisées en plusieurs objectifs qui permettent de ne pas lasser le joueur. Comme Jak est incapable de se transformer, de nouveaux pouvoirs feront leur apparition. Petit à petit vous apprendrez à vous en servir. Tel le phœnix, la franchise de Jak and Daxter renait de ses cendres. Malheureusement il aurait été plus sage de la laisser là où elle se trouvait en attendant que Naughty Dog veuille ou peut la relancer.
  11. Escafleiko

    Wild Arms 5

    Il s'agit d'une critique de Wild Arms 5 écrite en mars 2008. Je n'y ai pas rejoué depuis. Le new game + ne sert à rien sauf si vous voulez rouler sur le jeu afin de revivre l'histoire uniquement. Cela fait déjà plus de dix ans que la licence Wild Arms est naît. Pour son dixième anniversaire, les japonais ont eu droit à un cinquième opus et deux ans plus tard en Europe. Il y a 12000 ans ,les habitants de Figlaia avaient atteint un niveau technologique très élevé. Aujourd’hui cette connaissance a disparu. Seuls certains bâtiments et surtout les golems -robots servant à aider la population de Filgaia pour diverses tâches- sont des vestiges encore actifs de cette antique civilisation. N’ayant plus la capacité technologique de créer des golems, des chasseurs de golems parcourent la planète pour les retrouver et permettre aux ingénieurs de les remettre en activité. Dean souhaite devenir lui aussi un chasseur de golem comme son idole Nihgtburn. L’adolescent, désirant réaliser son rêve, invite Rebecca, sa meilleure amie, a faire une promenade au Mont Céleste afin de lui annoncer son départ. Durant cette promenade un bras de golem géant tomba du ciel. A l intérieur de la paume, il y avait une adolescente avec de longs cheveux blancs. Elle s’avéra être amnésique. Ces seuls souvenirs étant son prénom : Avril et le nom Johnny Appleseed. Dean étant d’un naturel gentil, tendant plus vers la naïveté, et très optimiste, il promet à Avril de l’aider à retrouver sa mémoire en mettant la main sur ce Johnny Appleseed. Seulement avec si peu d’informations la tâche s’avère bien plus ardue ! Rébecca, ne souhaitant pas être mise à l’écart se joindra au groupe. Sans le savoir nos héros vont faire partie d’un engrenage qui les mènera bien plus loin qu’ils auraient pu l’imaginer. Filgaia est une planète typée Western, avec de grandes étendus désertiques, des canyons, des coins de verdure près d’étendus d’eau et ses villes et habitants typiques des films de Western. Cet univers dont seul le quatrième volet a fait abstraction est un véritable dépaysement à côté de la masse des univers mélangeant technologies, science-fiction et magie. Alors que de nos jours, la volonté des développeurs tend vers un graphisme de plus en plus réaliste, ceux de Wild Arms ont préféré un design typé manga. Les personnages possèdent un background approfondi. Que ce soit les héros, les ennemis ou les alliés, chacun possède sa propre histoire –souvent tragique-, une personnalité propre –même si cela suit les codes du manga— les rendant attachant. L’humour n’est pas en reste : L’aspect tragique est souvent délaissé au profit de quelques boutades lancées par-ci par-là, des gags jusqu’à des clins d’œil sur le fait que l’on joue à un RPG. Comme dans tous les RPG de la vieille époque, les héros parcourent le monde en voyageant de ville en ville, tout en traversant des donjons. Habituellement quand vous voyagez à l’extérieur des donjons vous recherchez des coffres disséminés, mais ici ces coffres doivent être détectés. Le joueur doit tapoter frénétiquement sur le bouton carré afin de faire apparaître un hypothétique coffre, ce qui lasse au bout d’un certain temps. Vous pourrez même découvrir une des rares quêtes secondaires consistant à résoudre des puzzles. Pour avancer dans les donjons vous devrez actionner des leviers, des interrupteurs, résoudre des énigmes. A ce moment-là aucun ennemi ne viendra vous combattre. Vous aurez tout le temps d’observer l’énigme afin de la résoudre. Le système de combat est tiré de l’opus précédant, la surface de combat est constituée de plusieurs hexagones nommés HEX disposés aléatoirement à chaque nouveau combat. Les HEX colorés sont nommés LEY. Seulement trois de vos combattants peuvent participer aux combats. Ils peuvent se déplacer uniquement d’une case par tour et aussi se rendre sur une case où se trouve déjà un allié. L’avantage d’avoir deux à trois personnages sur la même case est de pouvoir soigner le groupe en un tour voire même utiliser une attaque spéciale en coopération. Il y a tout de même un revers à la médaille puisque vos adversaires pourront plus facilement vous attaquer. Ce qui est valable pour vous l’est aussi pour vos adversaires. Encercler un groupe d’ennemis pour les pousser sur le même HEX vous permettra d’en finir plus rapidement. La magie n’est pas en reste puisque grâce aux cases LEY vous pourrez utiliser la magie élémentaire : feu, terre, eau, vent. Si certains ennemis sont sensibles à un ou plusieurs éléments leur causant des dégâts plus importants, vous pouvez attaquer un groupe se trouvant sur une case LEY ayant un élément opposé au vôtre, ce qui occasionnera plus de dommages. Là encore, cette technique a un revers puisque votre adversaire peut répliquer de la même manière. En plus d’un champ de bataille donnant un aspect tactique, il faut aussi compter avec les mediums. Au fur et à mesure de votre aventure, les médiums acquerront des techniques et magies que les personnages pourront utiliser une fois équipés. Ainsi vous pourrez changer la classe du personnage en fonction des divers évènements scénaristiques sans craindre de devoir tout réapprendre. Avant de laisser la main à sa petite sœur, la Playstation 2 propose un excellent RPG. Wild Arms V est un jeu qui ne vous posera aucune grande difficulté dès que vous aurez maîtrisé le système de combat, ayant peu de quêtes annexes, des décors sur la carte du monde et des champs de bataille assez vides. Cela n’empêche qu’il propose un univers peu représenté, l’intrigue est bien ficelée, les protagonistes sont attachants et sans en avoir la complexité, le système de jeu est un bon entrainement aux jeux de rôle tactique.
  12. Escafleiko

    Crash Bandicoot

    je n'ai pas fais de recherches. L'explication est plausible. Je pense que la décision doit venir de Sony. Dommage n'y ait pas eu d'explications. De même pour l'aparition soudaine de Coco. Je viens de faire une critique de Jak II.
  13. Escafleiko

    Jak II : Hors la Loi

    Jak II est le changement de cap de Naughty Dogs concernant sa série Jak & Daxter. Le scénario reprend là où le studio l'a laissé. C'est-à-dire, qu'est-ce que cet amas d'énergie ? Si on se base sur le scénario du premier opus, on peut imaginer que Jak libère l'écho blanche. Une sorte d'écho qui permet de lutter contre l'écho noire. Ainsi l'équilibre revient dans le monde. On peut imaginer un sénario binaire entre le bien et le mal à la Kingdom Hearts ou à la Star Wars avec des légères nuances. Le monde n'st pas blanc et noir. Ce n'est pas du tout la direction que choisit Naughty Dogs pour cette suite. En fait, cet amas d'énergie est un portail vers un autre monde. Un portail probablement insiré de Stargate. Le joueur découvre un monde distoique où le gouvernement opirme le peuple. On retrouve Jak, quelques anées plus tard, subissant des expériences sur l'écho noire. Daxter vient le sortir de prison. Naughty Dogs consate que GTA III explose tous les records de vente et Tony Hawks Pro Skater a un immense succès. Le studio décide de revoir entièrement sa copie en supprimant la quasi totalité du 1er opus. On ne sait pas ce que sont devenus les échos jaune, vert, bleu et rouge ni les protagoniste du premier opus. Le sage vert et sa fille traversent le portail et disparaissent pendant l'introduction. Le monde coloré laisse place à une ville sordide. Cette refonte complète va perdurer durant trois épisodes : 2 de Naughty Dogs et un de SOny. Le respect de l'univers, on s'en fout chez Naughty Dogs. Qui dit GTA, dit Bad Boy. Jak devient un salte type irritant. Maintenant que Naughty Dogs a refondu son univers, qu'en-est-il du gamepaly ? La ville fait l'objet de Hub central, divisée en trois zones. Chacune des zone donnent accès à des niveaux à la Jak & Daxter. Pour cicrculer dans la ville, soit vous utlisez un véhicule, soit vous vous déplacez à pied. Nous sommes dans un GTA like, le vol de véhicule est le moyen de locomotion le plus rapiode. Enfin, dans Jak II c'est celui le plus accidenté. Les routes sont étroites et tortueuses. ce sont des couloirs avec quelques routes un peu plus larges. Vous pouvez cirulcer en hauteur ou à ras le sol en pressant une gachette. En hauteur, vous percutez régulièrement un véhicle ; au sol vous pecutez soit des véhicules, soit écraseez des passants. Tant que vous ne percutez pas un membre de l'autorié, vous ne craignez rien. Une fois prit en chasse, il vous sera difficile de fuir car la conduite des véhicules est lourde, voire une savonette fragile si vous prenez une moto. Naughty Dogs n'a même pas amélioré la conduite des véhicules du premier au second opus. Pire, je considère cette phase comme une vraie torture alors que c'est une part importante du gamepaly. S'il n'y avait que ce problème, cela passerait. Il suffirait de changer de véhicules. Suaaf qu'ils ont eu la bonne idée de mettre des missions chronométrées dans la quête rincipale. Lorsque j'ai rejoué à la version PS4 du jeu, j'ai dû me reprendre à plusieurs fois pour réussir la première mission chronomérée. Vous devez apprendre par coeur le meilleur itinéraire et éviter de vous prendre une voiture. Dans ces missions, l'erreur n'est pas permise. Plus tard, vous avez droit à un hoverboard. Vous pouvez l'utiliser dans un skate park. Il y a même une mission dédiée à cela dans l'histoire principale. Une fois obtenu, l'hoverboard a son rôle à jouer dans l'aventure princiaple. Notamment dans une mission chronométrée où vous devez détruire des silos d'écho noire. J'ai abadonné à cette phase. Je n'ai plus eu la patience de mon adolescence pour réussir cette phase chronométrée. Ces phases chronmétrées, jen ai un très mauvais souvenir. Je ne les apprécie toujours pas aujourd'hui. Les meilleurs phases sont les niveaux à la Jak & Daxter. Les tirs des armes sont approximatifs. Jak est bien plus efficace au corps à corps. Surtout on retrouve l'essence du premier opus dans le level design et le gameplay. Les niveaux sont bien élaborés. En conclusion : A l'époque, j'avais apprécié l'histoire. Aujourd'hui, je sui sun peu plus regardante dans la narration. C'est un scénario convenu. Il s'agit d'un sous GTA complètement raté. Même si je n'aime pas à la série GTA, j'y ai trouvé un certain amusement qui n'existe pas dans ce titre. Les routes sont des couloirs; On se prend tous les véhicules etg piétons sur la route. Le duo Jak & Daxgter ne fonctionne plus. Jak est une vraie tête à claque. La crise de l'adolescence, cela ne lui a pas réussi. L'aspect Docteru Jekill & Mister Hide est sous exploité, voire va à l'encontre du premie ropus. Jak aurait dû être le sage blanc, celui qui maitise l'écho blanc. Il est fondamentalement bon. La fin est censé explqiuer la grosse différence entre le premier et le second opus. L'eplqication est celle que l'on tire d'un chapeau pour trouer une justifcation passable. Si on fait une étude de texte, on y voit toutes les ficelles narratives créées par Naughty Dogs pour colmater les brèches. Jak 1est une épine que cherche, tant bien que mal, à dissimuler, faute de ne pas puovoir le supprimer complètement. Partir sur une nouvelle licence aurait été la meilleure solution. Jak & Daxter se suffit à lui-même. Le gaamepaly est approximatif. Je considère que c'est le cas dans tout leurs jeux. Edit : Exemple de gamepaly moyen : Uncharted : Dirigiste et couloir, TPS-cover system classique. Trop de phase d'action. The Last of US : Infiltration raté et TPS-cover ssytem moyen. De ce que j'ai joué : séquence tranquille, séquence contre des humains, séquence contre des zombis. Et on recommence. La relation Joêl-Ellie, je n'ai aucune affinité pour ce duo. Celui d'Ico et Yorda et bien mieux écrit. Pourtant, il n'y a ps d'échanges verbaux poussés. Tout passe par le gamepaly.
  14. Escafleiko

    Crash Bandicoot

    Crash Bandicoot est une trilogie de jeux de plateformes 3D créée par Naughty Dogs en 1996. Elle est très appréciée par de nombreux joueurs à tel pont qu'ils plébicitaient un remake. Ce remake a vu le jour grâce à Activision qui a écouté sa communauté (un exploit). Ayant eu le jeu a sa sortie, je ne l'ai pas apprécié et je n'ai pas demndé à mes parents de m'achter les opus suivants pour noël. Le scénario est basique dans un jeu vidéo : Crash doit sauver sa bien amée, une bandicoot dont le design ravira les adolescents appréciant les animaux anthropomorphes. En créant Crash, Naughty Dogs surfe sur la mode des mascottes : Rayman, Mario, Sonic pour citer les plus connus. Le jeu n'a rien d'original. Il s'agit d'un jeu de palteforme classique. Le joueur arpente 32 niveaux. La musique du jeu est agréable à écouter. Ls niveaux mêlent plateforme en 2.5D et 3D. Les phases en 3D sont originales pour l'époque, ou du moins je n'ai pas de souvenirs d'en avoir vu auparavant. Naughty Dogs a repnsé les univers 2D en un couloir en 3D. Dû à ce gameplay, le joueur va devoir s'habiteure à ces phases de plateformes approximatives. Il va devoir jauger ses sauts et les distances. Mention spéciale aux ennemis qui vous foncent dessus pour vous tuer. Pas vraiment facile à esquiver ou à tuer avec cette 3D. Naughy Dogs a eu la bonne idée de créer des phases où on doit descendre pour atteindre la fin du niveau. Et cela poursuivit par une pierre,n rappelant Indiana Jones. (Il y avait déjà une volonté de rendre hommage à Indiana Jones. En 2007, le studi a réalisé son rêve avec Uncharted.) Ces phases sont des runners. Le jouer doit apprendre par coeur le parcours. La visibilité est nulle et l'ereur quasi inexistante. Il n'y a pas beaucoup de temps entre l'apparition de l'obstalce et la possibilité de lévite. Pour moi, ces phases sont un vrai calv aire. C'est srtout les pahses en 3D dans lequel vous perdrez le plus de vies. La difficulté va en crescendo, comme dans tous les jeux. S'inspirant de l'Ile du Docteur Moreau, en version comique. Crash doit affroner tout un tas d'animaux anthropomorphes à la soldes de Neo Cortex. Hormis ces boss, le rste du bestiaire est lon d'être original : tortue, singe, putois non anthropomorphisé. Apparemment seul les boss et Crash sont des antropomorphes. Tu parles d'une armée ! Le jeu est coloré. Ce qui est tout à fait norml pour ce genre de jeu. Les musiques entrainantes. En récupérant 100 pommes/frtuis Wampa on a une vie, ce qui n'est pas de refus vu la difficulté d'évaluation des sauts. Classique. Le jeu nous invite à tous les récupée, tant qu'à prendre des risques. En effet à al fin du niveau, on est évalué. Plus on rate de aisses, plus elle tombe sur la tête de Crash. Des images à l'éphigie de la copine de Crash, Cortex et son associé sont cahcés dans les niveaux. Une fois colectée, elles donnent acès à un niveau bonus. Niveau qui vous permet de gagner des vies. Mêlme si on a vu des clones de Crash bandicoot apparaît après la sortie du jeu, je constate que son gamepaly n'a pas été reris par les développeurs indépendants (ou du moins, je n'en ai pas la conaissance). Je trouve que ces phases en 3D sont une vraie catastrrophe à jouer. Elles nécessitent vraiment une adaptation du joueur pour évaluer les distances et les sauts. La plus grosse difficulté vient de ses phases face caméra qui sont injoaubleS. Elles necessient de bien connaître le parcours. Le jeu est très jouable en 2.5D. J'aurai certainement apprécié le titre à l'époque si le jeu était constitué d'uniquement de phase en 2.5D. Heureusement, Miyamoto a montré la voix du jeu de palteforme 3D avec Super Mario 64. Naughty Dogs va sauter sur l'occasion pour créer Jak & Daxter, un bon jeu de palteforme 3D, bien mieux maîtrisé que Crash, même si l'approximation des distances pour certaines phases est délicate. Je crois que c'est inhérent au Mario 64 like. Edit : La copine de Crash va disparâitre de la circulation dès le 2. Les opus suivants font comme si elle n'a jamais existé. A LA PALCE? NOUS AVONS DROIT 0 LA PETITE SOEUR D Ecrash qui a été créée pour remplacer Taona. Est-ce une volonté de Sony ou de Naughty Dogs de supprimer une bimbo ? Naughty Dogs récidive avec Jak 2 en supprimant des éléments du background instauré par leur premier opus.
  15. Escafleiko

    Jak and Daxter : The Precursor Legacy

    Je n'apprécie pas la production de Naughty Dogs. Leur production est classique. leur production s'inspire des jeux qui marchent au moment de la mise en place du projet. Cette mentalité que je n'apprécie en aucune façon se voit très bien avec la quadrilogie Jak. J'ai joué aux quatre opus et terminé Jak 1, 2 et 4. J'ai rejoué à la trilogie de Naughty DOGS sur PS4. Jak & Daxter n'échappe pas à cette règle. Super Mario 64 a eu un grand succès et à renouveler le jeu de plateforme en 3d, Naughty Dogs reprend la recette en n'oubliant pas de récupérer les améliorations d'autres titres du genre qui ont marché. - Un univers coloré - Des univers thématiques classiques comme l'eau et le feu. - La recherche de piles : les piles remplacent les étoiles. On peut toutes les collecter dès que l'on entre dans la zone comme Banjo & Kazooie. Aucun indice pour trouver les piles comme B&K. - Meilleur appréciation des distances par rapport à Crash bandicoot. Le coup de pie tournoyant permet de se récupérer si on rate le saut. - Des phases en 2.5d rappelant Crash Bandicoot. - Les échos fournissent un pouvoir à Jak. - L'humour : même si Jak ne parle pas, la relation avec Daxter a une bonne synergie. Le sage vert et sa fille ont de répliques qui font mouche. Il a des défauts : -Caméra capricieuse - Des mini jeux que je trouve difficile et mal pensé : pêche, tourelle... - Les insectes mécaniques difficiles à collecter. - Ne surtout pas rater d'orbes précurseurs car lorssqu'il ne rste plus qu'une poignée, il est difficile de mettre la main dessus. - La conduite de véhicule, une torture. Réussir à obtenir les piles liées à la conduite automobile est un calvaire. - Même si Naughty Dogs a amélioré les sauts par rapport à Crash, ils restent tout de même approximatifs. J'ai eu de nombreuses morts à cause d'une mauvaise évaluation de mes sauts. J'attends toujours une suite à Jak & Daxter. Contrairement à son titre, Jak II est un reboot qui surfe sur le succès de GTA III. Un second qui aimerait bien que ce premier opus n'est jamais existé. On peut faire de bons jeux vidéo classiques mais Naughty Dogs produit uniquement des jeux en fonctioon des succès du marché. Le scénario d leurs jeux est loin d'être original, très conventionnel n'est-ce pas Uncarted et Th Last of US ?