Tanuki78

Uploader
  • Content Count

    1,620
  • Joined

  • Last visited

About Tanuki78

  • Birthday January 9
  • Interests
    Cher utilisateur de RS,
    Votre incapacité de lecture nous blessent
    Tristesse, Tristesse, Tristesse,
    Nous membres Uploadeur sommes en stress.
    (Poème par Luigeek)
  1. Tanuki78

    Project M

    Non, tu n'as pas besoin de l'ISO de Brawl original, le jeu n'est pas des fichiers sur SD mais un ISO a part entière.
  2. Tanuki78

    Command & Conquer: Red Alert

    Dans une réalité alternative des années 40, le brillant Albert Einstein a développé une machine spatio-temporelle (la Chronosphère) qu'il utilise pour se rendre à Landsberg en 1924. Il y rencontre le jeune Adolf Hitler, tout juste libéré de prison après sa tentative de putsch. Cette rencontre préméditée lui donne alors l'incroyable opportunité de préserver l'avenir en liquidant le futur dictateur. De retour en 1946, la Seconde Guerre mondiale est évitée comme prévu. Néanmoins, Einstein découvre une Union soviétique plus puissante et menaçante qu'à son départ. Face à la résistance organisée des Alliés, Joseph Staline a en effet commencé une spectaculaire conquête de l'Europe. A l'époque, Alerte Rouge a été salué pour son interface, bien plus développée que chez la concurrence. Il est par exemple possible de contrôler un nombre illimité d'unités en même temps (contrairement à WarCraft II ou StarCraft), de créer des formations d'unités et d'assigner jusqu'à dix groupes d'unités. Les batailles se déroulent sur trois théâtres (terre, mer ou air) et chaque camp (Alliés ou Soviets) peut produire des unités terrestres, aériennes et navales. Chaque camp possède aussi ses propres capacités, et chaque unité ne trouve pas forcément son équivalent dans le camp adverse. Ainsi, l'armée Soviet qu'on peut ici comparer au GDI du précédent Conflit du Tibérium, dispose d'unités lourdes et puissamment armées, alors que les Alliés disposent de forces plus légères et d'unités permettant des actes d'espionnage et de sabotage (tout comme la Confrérie du Nod).
  3. Dans une réalité alternative des années 40, le brillant Albert Einstein a développé une machine spatio-temporelle (la Chronosphère) qu'il utilise pour se rendre à Landsberg en 1924. Il y rencontre le jeune Adolf Hitler, tout juste libéré de prison après sa tentative de putsch. Cette rencontre préméditée lui donne alors l'incroyable opportunité de préserver l'avenir en liquidant le futur dictateur. De retour en 1946, la Seconde Guerre mondiale est évitée comme prévu. Néanmoins, Einstein découvre une Union soviétique plus puissante et menaçante qu'à son départ. Face à la résistance organisée des Alliés, Joseph Staline a en effet commencé une spectaculaire conquête de l'Europe. A l'époque, Alerte Rouge a été salué pour son interface, bien plus développée que chez la concurrence. Il est par exemple possible de contrôler un nombre illimité d'unités en même temps (contrairement à WarCraft II ou StarCraft), de créer des formations d'unités et d'assigner jusqu'à dix groupes d'unités. Les batailles se déroulent sur trois théâtres (terre, mer ou air) et chaque camp (Alliés ou Soviets) peut produire des unités terrestres, aériennes et navales. Chaque camp possède aussi ses propres capacités, et chaque unité ne trouve pas forcément son équivalent dans le camp adverse. Ainsi, l'armée Soviet qu'on peut ici comparer au GDI du précédent Conflit du Tibérium, dispose d'unités lourdes et puissamment armées, alors que les Alliés disposent de forces plus légères et d'unités permettant des actes d'espionnage et de sabotage (tout comme la Confrérie du Nod).
  4. Tanuki78

    Lode Runner Extra

    Lode Runner Extra est similaire à The Legend Returns, mais avec l'ajout de bombes, de gluants, de téléporteurs et d'autres outils à utiliser pour déjouer les moines fous et les Lode Runners rivaux. Dans ce jeu, les moines ont enlevé Jake (juste après qu'il ait trouvé assez d'or pour s'échapper de la planète) et l'ont banni dans leurs cavernes les plus profondes et les plus mortelles. Une fois de plus, Jake doit rassembler assez de trésor pour s'échapper de la planète.
  5. Tanuki78

    BioHazard 4: Wii Edition

    Resident Evil 4 sur Wii est un survival-horror très porté sur l'action. Vous incarnez Leon S. Kennedy qui doit retrouver Ashley, la fille du président des Etats-Unis, kidnappée par un groupuscule qui se cache en Europe. Progressez à travers les différents environnements d'un village reculé, en vous préparant à affronter une horde de zombies assoiffés de chair humaine. Vous pouvez également compter sur Ada (déjà présente dans Resident Evil 2) pour vous donner un coup de main.
  6. Tanuki78

    BioHazard 0

    Resident Evil 0 est un survival-horror sorti sur Wii. Enquêtez sur les origines de la catastrophe de Raccoon City en gérant simultanément 2 personnages que vous pourrez jouer quand bon vous semble. Attention, car si l'un d'eux meurt, tout est perdu !
  7. Tanuki78

    BioHazard: Umbrella Chronicles

    Resident Evil : The Umbrella Chronicles est un jeu de tir sur Wii. Le titre s'inspire de la célèbre série de survival-horror et permet de retracer différents événements clés des opus précédents, notamment liés au passé d'Albert Wesker. Si chaque épisode est associé à un segment différent de la saga, il profite également d'un duo de personnages spécifiques. Dans ces conditions, il est possible d'incarner Rebecca Chambers et Billy Coen, Chris Redfield, Jill Valentine et Carlos Oliveira.
  8. Tanuki78

    BioHazard: The Darkside Chronicles

    Resident Evil : The Darkside Chronicles est un jeu de tir sur Wii. Frayez-vous un chemin à travers Racoon City, une ville infestée de zombies suite à un mystérieux incident dans un laboratoire d'Umbrella Corporation. Ce nouveau volet de la série vous enjoint de retrouver les héros de la série comme Leon S. Kennedy et Claire Redfield en utilisant la Wiimote pour viser vos ennemis.
  9. Tanuki78

    BioHazard

    Resident Evil est un survival-horror sur Wii. L'équipe Bravo a disparu lors d'un crash d'hélicoptère dans les montagnes d'Arklay non loin de la petite ville de Raccoon City. Vous faites partie de l'équipe Alpha chargée de retrouver des survivants. Arrivé à l'épave, une meute de chiens enragés vous oblige à vous retrancher dans un vieux manoir où vous pensez être en sécurité, mais c'est là que le cauchemar va vraiment débuter.
  10. Tanuki78

    Bermuda Triangle

    Aidez à sauver la vie marine de l'extinction du monde ! Ce jeu de puzzle coloré et addictif invite les utilisateurs de tous âges à combattre des ennemis pour la survie du corail de l'océan. Résolvez des énigmes, nourrissez et protégez les fragiles formes de vie sous-marines, et avancez d'étape en étape dans un jeu rapide et écologique pour tous !
  11. Tanuki78

    Juggernaut

    Juggernaut: Seiritsu no Tobira est une aventure pointer-cliquer sur 3 disques utilisant des clips vidéo et des images fixes pré-rendus. Le jeu se déroule dans l'âme maudite de la petite amie du personnage principal, qui doit travailler pour la libérer de la possession démoniaque. L'emplacement de sa psyché lui permet de créer des environnements et des défis surréalistes. En partant d'une île et en passant par un manoir, chaque emplacement (la forêt de la vengeance, l'île de l'illusion, etc.) représente une partie de l'esprit de la fille. Le gameplay est axé sur la résolution d'énigmes. Dans la zone du manoir par exemple, le joueur doit basculer entre les formes selon ses besoins. Sous forme d'esprit, le personnage principal est capable de voyager à travers des trous de serrure, mais pour chaque acte physique, une forme ou une coquille différente est nécessaire. Le joueur doit choisir quelle forme utiliser à quel moment - le corps d'un adulte peut effectuer certaines tâches, tandis que le corps d'un enfant peut aller à des endroits que d'autres ne peuvent pas. Il est possible de collecter un certain nombre d'objets et de les utiliser sur l'environnement, mais la quantité d'objets est toujours limitée. D'autres énigmes concernent la mémorisation de motifs sonores et visuels.
  12. Tanuki78

    Chelnov

    Data East nous propose ici une adaptation de l'un de ses nombreux hits disponibles en arcade. Le résultat est tout à fait honorable. Vous incarnez Chelnov, un jeune scientifique qui travaille d'arrache pied depuis son plus jeune âge sous la tutelle de son père. Un jour, en rentrant chez lui, il trouve son père à l'agonie. Ce dernier lui apprendra tout : les Deatharians se prétendent être les premiers êtres à avoir colonisé la terre il y a bien longtemps. Il reviennent, et entendent bien récupérer la planète à leur compte. Son père le savait, et c'est pourquoi il l'avait fait travailler si dur toutes ces années. Il lui confie également une mallette, qui contient une combinaison capable de donner des aptitudes surhumaines à qui la portera. Chelonv devient ainsi le Atmoic Runner ! Pourtant, tout se passe de travers : sa sœur a été emprisonnée par les Deatharians et ses derniers arrivent à le capturer. Mené de force sur leur planète, Chelnov parviendra tout de même à s’échapper. C'est là que vous intervenez. Le but est donc très simple : aller péter la gueule aux Deatharians. Du classique quoi. Seulement, la maniabilité elle, l'est beaucoup moins. Vous courrez tout le temps ; en allant vers l'arrière, vous vous arrêtez. Le rythme est plus que soutenu puisque, à l'instar d'un shoot'em up, le scrolling est imposé. Vous ne pouvez donc que le forcer à s'arrêter l'espace de quelques instants. De plus, vous avez la possibilité de sauter particulièrement haut. Enfin, les armes sont très variées. Vous pouvez augmenter leur puissance via différents items à débloquer, et vous pouvez également en changer via autant d'autres items qui parsèmeront votre chemin. Le level design est très classique, mais le tout se révèle d'une très bonne efficacité. Déstabilisante au départ, cette maniabilité héritées des shoots devient vite normal pour le joueur. Reste la difficulté qui monte vite en flèche : une pichnette par un adversaire, et vous voilà au tapis. On vous aura prévenu. Atmic Runner est un bon jeu d'action sur Megadrive. Pas forcément super innovant, il sait proposer un challenge corsé qui conviendra à tous les amateurs du genre.
  13. Tanuki78

    Atomic Runner

    Data East nous propose ici une adaptation de l'un de ses nombreux hits disponibles en arcade. Le résultat est tout à fait honorable. Vous incarnez Chelnov, un jeune scientifique qui travaille d'arrache pied depuis son plus jeune âge sous la tutelle de son père. Un jour, en rentrant chez lui, il trouve son père à l'agonie. Ce dernier lui apprendra tout : les Deatharians se prétendent être les premiers êtres à avoir colonisé la terre il y a bien longtemps. Il reviennent, et entendent bien récupérer la planète à leur compte. Son père le savait, et c'est pourquoi il l'avait fait travailler si dur toutes ces années. Il lui confie également une mallette, qui contient une combinaison capable de donner des aptitudes surhumaines à qui la portera. Chelonv devient ainsi le Atmoic Runner ! Pourtant, tout se passe de travers : sa sœur a été emprisonnée par les Deatharians et ses derniers arrivent à le capturer. Mené de force sur leur planète, Chelnov parviendra tout de même à s’échapper. C'est là que vous intervenez. Le but est donc très simple : aller péter la gueule aux Deatharians. Du classique quoi. Seulement, la maniabilité elle, l'est beaucoup moins. Vous courrez tout le temps ; en allant vers l'arrière, vous vous arrêtez. Le rythme est plus que soutenu puisque, à l'instar d'un shoot'em up, le scrolling est imposé. Vous ne pouvez donc que le forcer à s'arrêter l'espace de quelques instants. De plus, vous avez la possibilité de sauter particulièrement haut. Enfin, les armes sont très variées. Vous pouvez augmenter leur puissance via différents items à débloquer, et vous pouvez également en changer via autant d'autres items qui parsèmeront votre chemin. Le level design est très classique, mais le tout se révèle d'une très bonne efficacité. Déstabilisante au départ, cette maniabilité héritées des shoots devient vite normal pour le joueur. Reste la difficulté qui monte vite en flèche : une pichnette par un adversaire, et vous voilà au tapis. On vous aura prévenu. Atmic Runner est un bon jeu d'action sur Megadrive. Pas forcément super innovant, il sait proposer un challenge corsé qui conviendra à tous les amateurs du genre.
  14. Tanuki78

    Motteke Tamago

    Motteke Tamago ; ce jeu de Naxat Soft est atypique à bien des égards. Annoncé pour une sortie courant 1993, le jeu -pourtant finalisé à 100%- fut constamment repoussé. Les années passèrent et, bien que le titre restait inscrit dans les plannings de sortie, il se faisait oublier de plus en plus au point qu'en 1997, alors que tout le monde s'accordait à dire que le dernier jeu PC Engine était Madô Monogatari sortis en décembre 1996 sur Arcade Card, Motteke Tamago intégrait la rubrique des jeux unreleased de la PC Engine parmi tant d'autres projets abandonnés. Mais à la surprise générale, PC Engine Fan allait ressusciter le jeu et l'offrir comme cadeau d'adieu aux fans dans le tout dernier numéro du magazine officiel de la PC Engine. Après presque huit années de parution mensuelle, soit environ 90 numéros, PC Engine Fan offrit (par l'intermédiaire de Tokumashoten Intermedia) dans le Super PC Engine Fan Deluxe volume 2 du mois d'avril deux CDs en cadeau : le premier comprenant des démos PC-FX et le second le jeu Motteke Tamago complet avec notice. Les raisons de l'annulation de la sortie en 1993 restent encore mystérieuses. Il semblerait que Naxat ait longtemps hésité dans le choix final du support : HuCARD ou CD. Le jeu était bien finalisé à 100% et son numéro de série " NXCD3022 " lui avait été déjà attribué. Si l'on regarde les deux jeux entourant Motteke Tamago dans le listing des jeux Naxat par leur numéro de référence, on trouve Summer Carnival '93 Nerxz Special sortis le 23 juillet 1993 et Mahjong Clinic Special sortis le 24 aout 1993. On peut donc logiquement en déduire que la sortie de Motteke Tamago était prévue pour l'été 1993. Il s'agit donc d'un jeu au format Super CD-ROM² qui vous met dans la peau d'un poulet en salopette bleue ! Le jeu se déroule sous forme d'écran fixe comme pour The TV Show ou encore Bomberman. L'écran principal nous propose de choisir entre le didacticiel, le menu des options ou d'entrer directement dans le vif du sujet. Il est ensuite possible de choisir de jouer seul ou d'être accompagné de trois autres joueurs. Le jeu ne comporte pas de mode " Histoire " avec un scénario, mais uniquement un mode " Battle ". Ainsi après la confirmation du nombre de joueurs, on choisit son terrain d'affrontement parmi trois décors différents eux-mêmes composés de neuf sous-niveaux qui ne sont que des variantes n'apportant vraiment aucune différence notable dans le déroulement. Des œufs sont dispersés dans le tableau, leur nombre total est choisi dès le départ à l'écran de sélection suivant la durée de partie souhaitée. L'objectif est de les ramasser et de les protéger jusqu'à leurs éclosions pour les amener dans lepoulailler. Une fois ramassés, les œufs apparaissent derrière votre poulet formant une chaine plus ou moins longue suivant la quantité récupérée. A partir d'un moment, un gros méchant atterit sur l'écran et tente de bloquer le passage jusqu'au poulailler en déposant sur son passage des œufs au plat ! Mais heureusement une pression prolongée sur un bouton permet d'énerver notre poulet et de le faire surgir et exploser des rangés d'œufs au plat libérant ainsi le passage. Pendant ce temps là nos petits œufs que l'on traine murissent et commencent à éclore, se transformant en poussins qui iront automatiquement rejoindre leur poulailler dans le coin en haut à gauche de l'écran. La partie est gagnée lorsque les vingt poussins sont arrivés à bon port. Votre poulet est capable d'aller secouer les quelques buissons garnissant le tableau (pour vous aider ils clignotent à l'écran), permettant ainsi de récupérer quelques options, par exemple pour augmenter la vitesse de déplacement.
  15. Tanuki78

    Command & Conquer : Red Alert

    Dans une réalité alternative des années 40, le brillant Albert Einstein a développé une machine spatio-temporelle (la Chronosphère) qu'il utilise pour se rendre à Landsberg en 1924. Il y rencontre le jeune Adolf Hitler, tout juste libéré de prison après sa tentative de putsch. Cette rencontre préméditée lui donne alors l'incroyable opportunité de préserver l'avenir en liquidant le futur dictateur. De retour en 1946, la Seconde Guerre mondiale est évitée comme prévu. Néanmoins, Einstein découvre une Union soviétique plus puissante et menaçante qu'à son départ. Face à la résistance organisée des Alliés, Joseph Staline a en effet commencé une spectaculaire conquête de l'Europe. A l'époque, Alerte Rouge a été salué pour son interface, bien plus développée que chez la concurrence. Il est par exemple possible de contrôler un nombre illimité d'unités en même temps (contrairement à WarCraft II ou StarCraft), de créer des formations d'unités et d'assigner jusqu'à dix groupes d'unités. Les batailles se déroulent sur trois théâtres (terre, mer ou air) et chaque camp (Alliés ou Soviets) peut produire des unités terrestres, aériennes et navales. Chaque camp possède aussi ses propres capacités, et chaque unité ne trouve pas forcément son équivalent dans le camp adverse. Ainsi, l'armée Soviet qu'on peut ici comparer au GDI du précédent Conflit du Tibérium, dispose d'unités lourdes et puissamment armées, alors que les Alliés disposent de forces plus légères et d'unités permettant des actes d'espionnage et de sabotage (tout comme la Confrérie du Nod).