DrunkenPenPen

Active member
  • Content Count

    108
  • Joined

  • Last visited

  1. DrunkenPenPen

    Shovel Knight (Treasure Trove)

    Coucou J'avais essayé Shovel Knight il y a un petit moment et c'était un jeu super sympa, il faudra qu'un jour je me le procure. Ce passage m'avais marqué à l'époque. Par contre, quand on le voit dormir, ça m'a fait penser à Golden Axe...ouais j'ai mes références ^^
  2. DrunkenPenPen

    BlazBlue Alter Memory

    Bonjour @Elsword20025 Ne le prend pas mal mais tu n'est pas au bonne endroit pour ta demande. Ici, c'est les blogs des membres de Romstation. Il y a un forum sur le site consacré pour tout questions techniques (Emulateur/Jeux/Demande etc....), il y a des gens qui t'aiderons sans problème Sache juste qu'avant que tu ne formule ton problème sur les forums, recherche bien sur le sujet car il y a de forte chance que quelqu'un d'autre a déjà eu ce problème, c'est pour éviter des doublons dans le forum. Ah oui, évite par la suite de faire des demandes sur les blogs, cela à tendance à énerver les gens (les doublons aussi). Après, si tu veux donner un commentaire sur le sujet que je traite ou si tu aime les animés, n'hésite pas, tu sera le bienvenue ^^ Voilà, c'est tout ce que je peux faire, en espérant que tu trouvera ton bonheur.
  3. DrunkenPenPen

    BlazBlue Alter Memory

    Salut @ChatNoirRetro ^^ Bravo, tu as trouvé ! C'était assez subtile comme indice et pas si évident......Non je déconne, tu t'es royalement planté C'était un bon troll, j'ai bien rigolé ^^ En faite, c'est une déception que j'ai gardé depuis bien longtemps en moi, c'était pas évident de bien décrire ce qu'il n'allait pas sans être méprisant. Comme je l'avais dit (il me semble), ce billet aurait dû être le troisième mais j'avais fait Ghost In The Shell à la place. J'étais beaucoup trop virulent et j'ai dû ré-écrire encore et encore jusqu'à trouver le bon ton. Mais bon, maintenant que j'ai vidé mon sac, je vais pouvoir passer à autre chose ^^ Je compte de temps en temps traités des animés que j'ai pas trop appréciés parce que parler d'animé qu'on aime, c'est une chose mais dire ce qui ne va pas, permet aussi de bien comprendre ce qui fait un "bon" animé (même si au fond, tout est une question de goût). Je crois que c'est la première fois que je vois associé les mots Cowboy Bebop et Déception ! Je comprendre ce que tu veux dire et c'est vrai que l'animé accélère ses dénouements même si je m'en suis pas rendu compte. De toute façon, je compte le traiter un jour (j'espère cette année) et je dois le regarder à nouveau pour le plaisir ! J'avais aussi hésitez d'en parler car il y a eu 2 vidéos excellentes de Nexus VI et du Fossoyeur De Films qui explique tellement bien l'oeuvre ! Si tu ne les as pas vu, je te les conseilles ! Je ne fait pas spécialement ça pour les vus même si, j'avoue, j'aime voir le compteur monter En général, quand je parle d'animé plutôt connus, il y a toujours plus de vus mais traiter des animés un peu obscure, ça n'attire pas nécessairement (à moins de faire un sujet un peu coquin comme Sleeping With Hinako, à condition que je ne dit pas n'importe quoi ). Il n'empêche que c'est gentil de vouloir me mettre en avant Et encore merci pour les compliments !
  4. DrunkenPenPen

    BlazBlue Alter Memory

    Nous avons tous connus ces longs moments d’attentes avant de pouvoir mettre la main sur un objet tant désiré : Un jeu, un livre, un film, une série, un spectacle et j’en passe largement. Et enfin, ce jour arrive ! Vous êtes de bonne humeur, vous souriez à tout le monde, si ce n’est même à la vie ! À l’instant où vous mettez tout en place, que vos doigts trembles, que votre œil se dilate, vous découvrez ou redécouvrez ce que l’on appelle, le plaisir ! Hélas, ça ne se passe pas toujours comme ça et votre plaisir deviens plutôt un calvaire, ce goût amer que vous ressentez en vous à ce moment s’appelle la déception….quelle chute, quel affront, quelle indignité ! (j’en fait un peu trop, non ?) Pour ma part, c’était le jeu Blazblue Chronophantasma pour son mode histoire totalement bancale mais heureusement sauvé par son gameplay, d'ailleurs, je me rappelle que cette déception n’était pas nouvelle, j’ai connu l’adversité avec non pas un jeu mais une adaptation animé de cette même franchise : Blazblue Alter Memory. Je sens que j’ai capté votre attention, permettez-moi de vous présenter encore à ce jour comme ma plus grande déception en matière d’animé…. L' affiche de la série animé The Weel Of Fate Is Turning, Rebel 1 Action ! Peut-être que parmi vous, la franchise nommée Blazblue ne vous dit rien. Sachez qu’il s’agit d’une série de jeu de baston, crées par le même studio que la série des Guilty Gear nommée Arc System Works qui avait fait la joie des joueurs de versus dans le passé. Son créateur Toshimichi Mori avait prévu qu’il n’aurait que deux jeu à la base mais finalement, la série connaîtra 4 jeu dont deux version améliorés du deuxième et troisième jeu. Il y a eu aussi un Spin-Off, Blazblue Cross Tag Battle mais qui fit un bide monumental à cause d’un projet trop ambitieux, d’un abus de DLC et surtout de beaucoup de promesses non tenues (mon crossover avec d’autres licences animés, je l’attend encore !). Sachez aussi que je suis ou plutôt j’étais un très grand fan de la série à l’époque mais j’ai été dégoûté de la série suite à de nombreuses déceptions (Central Fiction je te regarde !) mais ce dégoût de la série avait commencé bien avant la second moitié de la saga et du manque d’inspiration/Motivation des développeurs. Oui, c’est bien l’animé du jour que je parle, sorti en 2013 par le studio Hoods Entertainement inexpérimenté à l’époque.... et même encore de nos jours d’ailleurs. Le studio n’est pas très connu ou si c’est le cas, c’est pas pour de bonne raison, en faite, le studio est spécialisé dans le Harem mais surtout dans le Ecchie, un genre réservé à un type de public précis : Les jeunes mâles en chaleur...je suis méchant, c'est vrai, mais je ne suis pas friand de ce genre d'animé. On leur doit The Qwaser of Stigmata et Manyū Hiken-chō qui sont d’après plusieurs avis, très mauvais. Pourtant, on retrouve des gens expérimentés comme Seiji Mizushima (Réalisateur de Fullmetal Alchemist !) ou Tomoyuki Shitaya (Food War et Bakuman !) mais malgré ce fait, on retrouve pas leurs pattes et leurs savoir-faire ! C’est surtout le réalisateur Hideki Tachibana qui est inexpérimenté et comme c’est censé être le chef de cette production, on a beau être entourés de gens de talents mais s'ils ne sont pas bien guidés, ça deviens du gâchis. En faite, le vrai problème est qu’on n’a pas donné le bon animé aux bonnes personnes, Ils font du Ecchie et on ne regarde pas un Ecchie pour son scénario ! Mais heureusement que Blazblue n’a pas un scénario compliqué, hein ? Hein ?…..On est dans la merde. Ah oui ! Il y a aussi le studio Team KG qui a participé et pour la première fois, je n’ai rien trouvé sur eux, Des fantômes ! C’est pas bon signe. Il n’y a qu’à voir aussi le temps qu’ils ont mis pour faire cette animé, ils ont annoncés l’animé en Mai 2013 et il est sorti en Octobre de la même année, soit 5 mois. Si on ajoute qu’il se finit le 24 décembre toujours de la même année, ça fait un total de 7 mois….je ne sais pas pour vous mais je trouve que c’est court pour la production d’un animé. Il est évident pour moi que si j’avais eu ces infos à l’époque, je n’aurais pas été aussi enthousiaste qu’à l’époque de voir cette adaptation. Mais la grande question est pourquoi le créateur de Blazblue qui est pourtant un fan d’animé à la base a pris un studio aussi peu expérimenté au lieu d’un autre ? La réponse est très simple, c’était les moins cher. Le désir de Toshimichi Mori de voir Blazblue en animé date du tout 1er jeu ainsi que de la surprise des joueurs de voir des scènes animés vers la fin du mode Histoire. Ce projet lui tenez à cœur puisqu'il en parla beaucoup lors des interviews, mais faire un jeu et faire un animé c’est 2 choses différentes. J’imagine bien Toshimichi Mori rendre visite à son patron pour lui proposer de faire un animé sur son jeu. Son patron a dû faire un peu la grimace car il avait en tête Final Fantasy les créatures de l’esprit. « Qu’est ce que Final Fantasy a à voir dans tout ça ? » me direz-vous ? Et bien Final Fantasy Les créatures de l’esprit fut une adaptation qui coûta 137 Millions de Dollars et fut l’un des plus gros flop de l’histoire du cinéma, coulant ainsi la firme Squaresoft pour se faire racheter par la concurrence devenant ainsi Square-Enix. Depuis, cette histoire est devenu un cas d’école et les firmes ne donna plus autant d’argent qu’avant sachant que tout de façon, ça ne sera pas rentable (en plus d’être nul). Vous comprenez alors que ce patron n’ayant pas envie que sa boite s’appelle un jour ‘Arc System Capcom’ donna très peu d’argent à ce bon vieux Toshimichi Mori. Ce dernier étant satisfait, alla voir des studio d’animations et ce fut, à mon avis, la douche froide, les studios demandaient trop d’argent ! C’est à ce moment qu’il a dû comprendre que faire un animé, ça coûte cher ! Tout ça reste de la supposition je vous l’accorde mais il est fort probable que ça c’est passé comme ça, parce que si Mori était conscient de son choix de studio, ce n’est plus de la naïveté mais de l’idiotie. Le monde est comme toi, le monde est bleu Comme toi La réussite globale d’un animé dépend de 4 facteurs majeurs selon moi : - L’Argent, parce que sans argent c’est dur d’animé des images, la Gainax ne dira pas le contraire ! - Une bonne gestion du temps, parce qu’il faut du temps pour faire un animé sinon on est en retard et par conséquent, on fait des conneries. - L’expérience, parce qu’un animé fait par des gens qui travaillent depuis plusieurs années dans le milieu ça se voit. - La chance, quand on sait le nombre d’animé qui sort par trimestre, se faire remarquer demande beaucoup de chance. Malheureusement pour Blazblue Alter Memory, il ne réunit aucun de ces 4 critères. Commençons par l’histoire du jeu : « Bien avant les événements de Blazblue, l’humanité fut amenée au bord de la destruction par une créature venue des ténèbres, la «Black Beast». Le monde fut alors sauvé par six héros, détenteurs de magie. Ils aidèrent l’humanité à créer des «Ars Magus», une combinaison entre technologie et magie, pour vaincre la «Black Beast». Après la guerre, une organisation nommée le «Novus Orbis Librarium» (appelée aussi le NOL) fut créée pour gouverner le monde En décembre A.D. 2199, plusieurs années après la destruction d’Ikaruga, plusieurs branches du NOL ont été complètement anéanties par un rebelle de classe SS appelé «Ragna the Bloodedge», aussi connu sous le nom du «Faucheur» dont le but est d’anéantir le NOL tout entier. Le NOL, espérant l’arrêter, mit alors la plus grande prime jamais proposée pour sa capture. D’autre part, Ragna a en sa possession un très puissant «Ars Magus» appelé le «Grimoire Azure» aussi connu sous le nom de «Blazblue». Du coup, le monde entier, que ce soit le NOL, l’union d’Ikaruga ou encore d’autres combattants poursuivent Ragna soit pour la prime sur sa tête, soit pour le grimoire qu’il détient. » (Source Wikipédia) J’ai volontairement choisi de citer le résumé du jeu sur Wikipédia parce que résumé Blazblue est très complexe, j’ai dû sauté un paragraphe pour raccourcir le résumé et le pire c’est que j’ai sauté des éléments importants de l’intrigue ! Cependant, je tiens à rassuré ceux qui n’ont jamais touché le jeu, je vais expliquer au mieux chaque détail. « Pourquoi ne pas avoir pris le résumé de l’animé directement, ça aurait été plus simple, non ? », Certes, oui mais vous n’aurez rien compris vu qu’elle ne fait que 4 lignes maximum ! Vous voyez, même en étant feignant j’ai fait un meilleur boulot que les mecs qui font des résumés. Bref, laissons de côté le scénario pour l’instant et intéressons-nous plutôt sur le visuel. Je ne vais pas vous mentir c’est moyen, très moyen pour…. 2013 !!! Je sais que c’est un peu stupide de le comparer à d’autres animé ici (par rapport aux budgets) mais sachez que c’est sorti au même moment que Kill La Kill, L’attaque des Titans et Jojo's Bizarre Adventure (Sorti l'année d'avant pour ce dernier). Alors oui, visuellement il ne fait pas le poids et j’hésite même à dire qu’il est moche mais ça serai exagéré. Les problèmes sont dus à l’éclairage qui fait littéralement n’importe quoi, tantôt c’est trop sombre, tantôt c’est trop clair, tantôt on voit rien à cause du noir, tantôt on est éblouie pour rien. J’en avait presque mal aux yeux quand je passais d’une scène trop sombre à une scène trop claire lors des Screenshots. Trop Clair, Trop sombre mais dans les deux cas, c'est surtout vide ! On retrouvais ce défaut dans Higurashi mais l’ambiance était bien présent ! Quand est-il de Blazblue ? Sans surprise, l’ambiance n’y est pas ! L’autre problème viens des choix de couleurs, je trouve que ça manque de vie, que c’est trop terne. Il y a clairement un abus des couleurs froides et même quand ils veulent faire des moments chaleureux avec des couleurs chaudes….c’est terne, c’est trop froid , ça manque de vie ! Combinés aux problèmes d’éclairages, vous comprendrez que je trouve l’animé visuellement très moyen mais ce n’est pas le pire. Il y a parfois un filtre flou qui reviens systématiquement lors des combats et c’est un comble selon moi. Pourquoi ? Dans les années 90, on aimait tout flouté pour donner la sensation que c’était plus beau, c’est surtout le cas des films comme The End Of Evangelion ou Escaflown qui utilise beaucoup ce filtre. Lorsque ces films ont bénéficié d’une remastérisation, ils ont gagnés énormément en netteté et sont beaucoup plus regardable de nos jours. On a arrêter de mettre du flou à tout va dans les années 2000 car ça sert plus de cache misère qu’autre chose, malheureusement, certains animés récent utilise encore ce procédé dont Blazblue Alter Memory. Parlons de Chara-design, je ne vais pas vous le cacher mais j’ai un problème avec le chara-design de cette animé. Il faut savoir que j’aime beaucoup le chara-design du jeu mais celui de l’animé me pose problème. Vous aller dire que je chipote mais je trouve que les personnages de blazblue ressemble à celui du jeu, qui ont l’aires d’être pareils mais ce ne sont pas eux ! On les reconnaît mais jamais je me suis dit que c’est vraiment les personnages du jeu….c’est étrange, je sais. En faite, ils ont des petits détails qui font en sorte qu’on se dissent que ce ne sont pas eux, par exemple, Noël, l’héroïne du jeu à une mèche de cheveux en trop dans sa version animé. « Tu Exagère ! » allez vous me dire, je sais mais pour Street Fighter II je n’ pas eu cette sensation. Et l’animation ? Je dirais que c’est le minimum syndicale sauf pour les combats qui se limite à des étincelles parfois , sans voir les combattant et là, par contre, je n’exagère pas ! Noel est vraiment niais dans cette animé du début jusqu'à la fin, c'est frustrant de voir que c'est la seule chose qu'on retiens d'elle ! Elle est bien coiffée, elle part travailler, C'est vraiment pas Noël ! Revenons donc à l’histoire, est-ce fidèle ? Je ne peux pas nié que les grandes lignes du mode histoire y sont mais par contre il y a beaucoup de problèmes…. Tout d’abord, si vous n’avez jamais fait les 2 premiers jeux, laissez tombez cette animé parce qu’à aucun moment on va vous expliquer quoi que ce soit, même les points fondamentaux de l’intrigue ! Si je vous dit Seithr ou Tsukuyomi, normalement vous ne savez pas ce que c’est, vous pensez alors que l’animé va vous l’expliquer parce que ce sont des termes fondamentaux du jeu….et bien non, fallait faire le jeu ! C’est comme voir la trilogie des Seigneurs Des Anneaux mais qu’on ne vous explique rien et qu’on vous répond : Fallait lire les romans ! Dans ce cas-là, à quoi sert une adaptation alors ? Parlons ensuite du rythme global de l’animé : la série fait 12 épisodes et reprend les 2 premiers jeux pour ce qui est du scénario. On pourrait s’attendre qu’ils partagent la série en 2 temps, 6 épisodes par jeux. Le deuxième jeu avait déjà fait un résumé du 1er jeu dans sa version « Extend » et il avait mis environs 2 heures en ligne droite. C’est parfait me direz-vous mais le studio à fait un choix incompréhensible. En effet, ils ont décidé de faire le 1er jeu en 2 épisode seulement puis tout le reste de l’animé pour le second jeu, est-ce que vous voyer la connerie qu’ils ont fait ? Le problème, c’est que pour comprendre le 2ième jeu, il faut bien expliquer le 1er qui en plus, n’est pas si évident, ce que le studio n’a pas fait et ne fera jamais ! Et encore, sur les 2 épisodes du 1er jeu, il n’y a qu’un seul épisode qui explique tout le 1er jeu (l’autre épisode n’est que du combat). En gros, ils ont résumé le jeu en 20 minutes alors que le jeu met initialement 2 heures ! Comment pouvez t-ils se dirent que ça aller passer ? Je pensait à l’époque que le développement viendrait dans les épisodes suivantes mais non ! Rien ! Nada ! Que Dalle ! Si cela avait été le cas, ça aurait été maladroit mais au moins, on aurait eu des explications ! Conséquence ? On a un début qui va beaucoup trop vite, qui rush, qui saute plein d’éléments pour arriver le plus rapidement au second jeu et au moment où on arrive au second jeu….il ne se passe quasiment rien ! Le rythme ralentie tellement qu’on est comme au point mort alors qu’on n’a rien dit de l’univers ! Parce que le jeu de base est très riche mais l’animé ne dit jamais rien ! Le pire, c’est que l’animé passe son temps à meubler alors qu’ils se sont dépêchez au point de massacrer le 1er jeu, Incompréhensible. Ce que vous voyez est une scène de combat beaucoup trop rapide pour animé les personnages.....la bonne excuse. J’aurais pu vous parler aussi du cas de la bête noir qui tue la moitié de la population au début du jeu mais dont l’animé n’en parle pas alors que c’est la base de l’intrigue ! Je pourrais continuer avec d’autres séquence comme la guerre civile d’Igaruka qui explique la mise en place des méchants au pouvoirs mais apparemment, c’était pas si important pour le studio. Je suis mauvaise langue, il montre une image dans l’Opening à propos de la bête noir, je suis désolé mais j’ai bien peur que ce ne soit pas suffisant ! D'ailleurs, l’Opening parlons-en ! Ils ont eu la bonne idée de mettre des extraits du 1er épisode pour faire l'opening alors qu'on n'a pas vu l'épisode en question…. Le vrai Opening ne viendra qu’à l’épisode 4, c’est encore un signe qui montre un manque de budget et de temps. Par conséquent, l’animé est ennuyeux car les combats ne sont pas si nombreux, paradoxale pour une adaptation d’un jeu de combat ! On se retrouve un moment dans l’intrigue avec 5 épisodes sans combat et sans enjeu, c’est long 5 épisodes sans combat ! Que font-ils alors ? Les gentils se reposent et les méchants complotent….whoa, tout ça pour ça ! Ce qui m’amène à un terrible constat, si vous n’avez pas fait les jeux, vous ne comprenez rien ! Je comprend qu’on peut faire des adaptations pour les fans mais le but d’une adaptation n’est pas de réunir les fans et les potentiels nouveaux venus ? Surtout quand on sait qu’à la base, c’était censé être destiné à ceux qui n’ont pas fait les jeux, on peut le dire, c’est raté ! Mais alors si comme moi, vous avez fait les jeux, est-ce que ça passe ? Pas vraiment…. Le problème c’est que l’animé à une fâcheuse tendance à constamment contredire les événements du jeux. Par exemple, Ragna (le héro) affronte Hakumen, un personnage important et fort. Dans le jeu, Hakumen se fait piéger par un autre personnage (Kokonoe) et Ragna peut avancer, sauf que dans l’animé, Hakumen se fait piéger, mais surprise, en faite non, pour finalement se faire piéger quand même. Ce genre de chose arrive tout le temps dans cette animé et je veux bien comprendre que l’on veut créer du suspense mais pas comme ça, pas en contredisant les événements importants d’un récit pour rien, ça ne créer pas du suspense mais de l’incohérence. Il y a même un moment, ils ont réussis à bloqués l'intrigue en plein milieu de l'animé à cause de ce genre de choix ,au point de bousiller les moments fort du jeu…. L’animé regorge d’incohérence par rapport au jeu comme par exemple les Bolverk (pistolets de Noël) qui motive Noël à se battre contre n’importe qui, même ses amis, alors pourquoi dans l’animé c’est le cas qu'une seule fois ? Bonne question. Ou encore certains personnages qui ne sont même pas fidèle au jeu comme Bang qui est un comique relief (comme Dan dans Street Fighter). C’est un ninja qui passe son temps à gueuler et à suer au détriment des autres mais il a aussi une histoire sérieux car il est victime de la guerre civile d’Ikaruga et tente de reconstruire sa ville. L’animé reprend cette histoire mais pourquoi il ne reprend pas le côté comique du personnage ? Bonne question. On peut continuer comme ça avec un personnage important comme Noël qui est une fille très introvertie mais qui au combat est très brutal grâce à ses flingues (ils ont des pouvoirs), ce n’est plus la même personne et ça rend le personnage cool. Mais pourquoi l’animé n’a gardé que son côté gourgandine ? Bonne question. Comprenez bien que je chipote aussi mais les erreurs de l’animé sur des petits détails qui sont quand même important dans l’intrigue contribue à la déception et l’incompréhension de tel ou tel choix, surtout quand ça va à l’encontre du jeu. Par exemple, Noël était un personnage très appréciez des fans à l’époque mais l’animé fait d’elle un personnage casse-couille alors qu’elle est l’héroïne du jeu. Au moment de passage dramatique, là où ont avait de la pitié dans le jeu, on aura de l’indifférence dans l’animé et pour moi, c’est clairement la pire chose pour une adaptation ! Globalement, les moments clés du jeu sont respectés, à défaut que l'animé est très bancal (C'est quoi ces têtes aux passages !?) Mais ça va plus loin ! Parce que je n’ai fait que de parler d’incohérence vis à vis du jeu mais il y a aussi des incohérences par rapport à la logique Humaine ! On va jouer à un jeu, je vais vous raconter une situation et vous allez deviner quel choix serait le plus logique ! Nous somme dans l’épisode 1, pour être précis à 12 minutes de l’épisode. Vous êtes Noël Vermillion, un soldat du NOL (un fonctionnaire pour faire simple) et vous avez reçu 2 ordres de vos supérieurs : L’un est de chercher Jin, un de vos supérieur qui s’est enfui sans savoir pourquoi. L’autre ordre concerne Ragna, le criminelle recherché et dangereux, si vous le croisez, vous devait « éviter tout contact et vous contentez de le regarder » (c’est Hazama qui le dit pour les connaisseurs) Vous déambuler dans la ville et à peine 2 minutes plus tard, vous croisez le fameux Ragna qui fait Dodo par terre….en pleine rue….en plein jour….près d’un port militaire qui le recherche…..bref, il est devant vous. La question du jour est que feriez-vous à la place de Noël ? Sachant que vous êtes quelqu’un qui manque de confiance en vous, voici les réponses possibles : a) Vous avez trop peur de vous tromper, et si ce n’était pas Ragna ? Vous ne prenez aucun risque et vous passez votre chemin. b) Vous vous êtes rappelée que vous êtes militaire et que vous allez profitez de l’instant pour l’attaquer….c’est un jeu de baston je vous rappelle ! c) Vous êtes timide mais maligne ! Vous appelez des renforts et tous ensemble, vous prendrai un plaisir de ridiculiser le plus grand rebelle du monde. d) Vous allez réveillez Ragna et lui rappeler que dormir dans la rue est considéré comme trouble à l’ordre public, nom de nom ! e) Vous vous approchez de Ragna et sans vraiment de raison, vous mettez sa tête sur vos genoux, dormir sur une surface dur c’est pas la joie. Bien, maintenant que vous avez fait votre choix, je peux deviner que votre choix était logique, sauf si vous voulez me contredire mais j’ai confiance en vous, vous avez fait le bon choix. Maintenant voyons ce que l’animé à choisit…. Sur tout les choix possibles, qui franchement aurait pris le même choix que l’animé ? C’est pas logique ! Dans le jeu, Ragna et Noël ont une relation assez ambiguë mais c’est beaucoup trop tôt ! Dans la réalité, personne n’aurait agis comme ça ! Est-ce que vous comprenez maintenant quand je parle d’illogique Humaine ? Ce genre d’erreur arrive très souvent dans des animés avec un faible budget et ce Blazblue ne fait pas exception, hélas, ce n’était qu’un exemple parmi d’autres. Le pire, c’est qu’à la fin de l’épisode (le 1er avec l’exemple que je viens de vous citer), il y a un interlude où Ragna dit que l’animé va écrasé tout les adaptation pourri de jeu de combat…..on nage dans la connerie ! Tu me réanimeras mais tu n'y Arriveras pas !Tu essayeras encore mais tu Abandonneras ! Continuons, après avoir raté le visuel, l’ambiance, la logique du jeu et humaine, il reste les combats. « Ils ont au moins réussit les combats ? » me direz-vous, même ça ils l’ont ratés ! Je l’ai déjà dit auparavant mais raté les combats dans une adaptations de jeu de combat est un comble, c’est probablement le point qu’il ne faut pas raté ! Comment on t-ils fait ? C’est simple, tout les combats se ressemble, il y a peine 2 combats différents ! Je m’explique, dans une scène de combat, il y a une certaine chorégraphie comme dans Street Fighter II qui s’en est sorti comme un prince. Les combats ne se ressemblaient jamais, que ce soit pour Street Fighter et Fatal Fury. Le problème,c’est que dans Blazblue, tout les combats ont le même schéma : - Le méchant donne constamment les coups et le gentil encaisse - Le gentil en un marre au bout d’un moment et donne littéralement 1 ou 2 coups et le méchant est vaincu. Ce n’est pas une blague, le héro gagne à chaque fois en donnant littéralement un coup ou deux et tout les combats sont comme ça ! On ne ressent à aucun moment la nervosité, la rapidité, la tension des combats du jeu dans cette adaptation, techniquement, l’animé Kill La Kill est plus proche des combats du jeu et ce n’est pas une adaptation ! Tu n'as pris qu'un seul gros coup ! Dans un jeu de combat tu aurai juste perdu un peu de vie ! Je pourrait continuer avec le doublage Japonnais qui fût étonnamment beaucoup critiqué alors que ce sont les mêmes doubleurs que le jeu ! En faite, les doubleurs manque de motivation, cela s’explique par le fait qu’ils étaient en train de doubler le troisième jeu, qu’ils en avaient probablement marre de redoubler encore une fois le début du jeu et qu’ils ont vu que l’animé n’était pas top. Quand à la VF, ça sera rapide puisque il n’en n’a pas ! L’animé n’est jamais sorti « en boite » chez nous, seulement au Japon et au USA. Je pourrait encore continuer à dire du mal de cette adaptation mais il y a quand même quelques points positifs : l’OST est un remixe du jeu, voire directement repris de cette dernière, ça fait plaisir ! On retrouve quand même quelques bonne idées de mise en scène.... Certaines scènes sont repris d’illustration du jeu (l’université de Noël en tête) et un combat fait quand même plaisir (Noël et Makoto ensemble !) mais c’est rare. Il y a bien le personnage de Tsubaki qui est probablement la seule personnage comprise par le studio, les autres sont beaucoup trop bancales, pas développée et certains servent même de porte-manteau (il apparaissent que pour apparaître). C’est dommage parce que certains font une brève apparition alors qu’ils sont super important (Nu-13, Platinum The Trinity par exemple). Je comprend qu’on peut pas tout mettre mais quand on sait que l’animé n’explique rien et fait du meublage….voilà quoi. Quel moment de calme....Attend, on n'est pas dans une adaptation de jeu de combat, vous-savez, s'entre-tuer, tout ça, tout ça ! Conclusion Je ne vais pas vous mentir, cette critique m’a épuisé ! Elle fut longue, compliquée et j’ai toujours la sensation de ne pas avoir vraiment tout expliqué. Cependant, l’essentiel y est et avant que je dit l’inévitable conclusion, il faut comprendre quelque chose. Faire un animé est difficile, faire une adaptation est encore pire ! On pourrait s’attendre à ce que je défonce le studio en question et pour ne pas vous mentir, ils ne l’auraient pas volés, mais c’est plus compliqué que ça ! Il y a plusieurs fautifs, d’abord, le studio qui n’ont pas su faire un bon animé tout court et encore moins une bonne adaptation. On pourrait l’expliqué par le manque d’argent et d’expérience mais je pense surtout qu’ils ont été mal informés. Les membres d’un studio d’animation japonnais n’ont pas le temps de jouer à un jeu et très souvent, ce sont des membres, voire même le créateur qui donne les informations essentiel à l’univers du jeu. Ici, ce fut le créateur de Blazblue (il est crédité) qui devait s’occuper de bien informé l’équipe mais il a fait n’importe quoi, il n’y a qu’à voir que pas mal de scène de l’animé sont plus issue d’illustration que des vrais scènes du jeu (j'ai l'impression qu'il a donner des images et démerdez-vous !), ce qui explique la maladresse constant de l’animé. Toshimichi Mori est un créateur auquel je lui accorde de moins en moins de respect parce qu’il a bousillé sa propre licence avec le temps. Je lui reproche plein de choses : l’animé tout d’abord puis le massacre scénaristique de la deuxième moitié de Blazblue (Chronophantasma et Central Fiction) ou encore les multiples retournement de veste et de promesse non tenu par rapport à la série. Cependant, ce que je lui reproche le plus est sa mentalité d’Otaku dans le mauvais sens du terme. Je reconnais avoir été assez virulent envers les Otakus quand j’ai commencé à faire des articles mais avec le temps, j’ai compris que ce genre d’Otaku était minoritaire et j’ai envie de dire heureusement. Malheureusement, ce sont les Otaku un peu trop extrême qui ternissent l’image de la Japanimation malgré qu’ils sont peu nombreux mais trop médiatisé. Toshimichi Mori fait parti de ce genre d’Otaku, hélas, qui se contente de ne jamais critiqué ce qu’il aime et de toujours caressé les gens dans le sens du poil. Je pense qu’être créateur ce n’est pas uniquement faire des choses qu’on aime, c’est aussi avoir le regard du média, transmettre un message et être conscient des difficultés et du regard critique d’autrui. Le problème, c’est que certains Otaku n’ont pas ce regard et d’une certaine manière, c’est aussi la faute des fans comme moi à l’époque, qui voulait absolument une adaptation de son jeu préféré. Pour conclure, que vous soyez fan ou pas de la licence, Blazblue Alter Memory est une catastrophe ! Sans pour autant être le pire animé du monde. Je vais même aller plus loin, je vais reprendre un terme qu’un critique américain avait utilisé à l’époque : Blazblue Alter Memory est un Gâchis monumental ! Tout était sur un plateau d’argent, il n’y avait juste qu’à faire de la mise en scène mais même ça c’était trop. L’animé est Coincé entre deux chaises : être fidèle au jeu et créer quelques chose de nouveau qui a du sens. Il n’a pas réussi à faire l’un ou l’autre et ce regard méprisant qu’il possède envers d’autres adaptations ne l’a pas aidé à réussir là ou justement ce qu’il critique ont réussit (Street Fighter II et même Fatal Fury) Tu est Teeeeeeeellement loin de pouvoir la ramener Je ne vous le conseille pas mais le pire reste que cette adaptation à contribué à ce que la franchise à un pied dans la tombe à cause que beaucoup de mauvaises idées scénaristiques des jeux sont issue de cette animé. C’est l’opposé de Street Fighter II qui à su voir le potentiel de son adaptation ! Voilà ce qui conclut ce très long article et cette trilogie des jeux de combat que je voulait traité. Je critiquerais probablement d’autres adaptations de jeux mais pas tout de suite, j’ai besoin de repos Je vous laisse cependant sur une petite blague de l'animé, qui apparemment, serait un indice sur le prochain sujet ^^
  5. DrunkenPenPen

    Secret of Mana

    Voilà un jeu très connu que je n'ai jamais touché ! C'est pas que j'aime pas les RPG mais tout ceux d'avant la PS1 m'attire difficilement. Par contre, je dois bien avouer que j'ai bien envie de m'y mettre et ça tombe bien parce que j'ai la mini Snes (je mettrais la rom fr dessus, si ce n'est pas déja fait). D'après ce que j'ai lu, il est classique mais il sort du lot par son gameplay....c'est surtout ça qui me motive. Je me rappelle que FF IX pouvait aussi se jouer à plusieurs, après je ne sais plus jusqu'à combien (Au moins 2 joueurs c'est certain). On m'avais prêter Koudelka à l'époque mais j'y avais pas beaucoup jouer, mon goût pour les RPG est venu tard et reste assez limité. C'était un test très agréable à lire et je pense jouer à ce jeu très très prochainement ^^
  6. DrunkenPenPen

    River City Girls

    Salut @Paxdu92 et bonne année aussi ^^ Merci bien, je m'en sort pas mal pour une première fois , je ne pensais pas parler de ce jeu (normalement je voulais parler de Zombie Ate My Neighbors sur Snes/Megadrive) mais je l'ai tellement aimé que je me suis dit que ça serait bien que des gens le découvre. J'avais découvert par hasard ce jeu en voyant l'affiche sur une vidéo d'AyorSaeba (il a fait plusieurs live) mais rien qu'en voyant le chara-design, j'avais envie d'y jouer sans regarder le live. Je ne savait pas que Benzaie avait fait un live. Oui c'est vrai qu'il est cher pour ce qu'il propose, surtout sur console (d'ailleurs, je devine que tu es un joueur switch...c'est pas la première fois que tu parle du service online ^^). Il sera bien un jour en promotion Steam lors des gros soldes, par contre sur console, je ne sais pas trop. Personnellement, j'ai une préférence pour le style graphique du jeu mais il y a d'autres jeux sorti sur cette licence récemment qui reprennent le style graphique originale sur Nes (Rivers City Ransom Rampage en tête). ça m'a fait pensé aussi à Scott Pilgrim, d'ailleurs j'ai toujours eu envie de jouer à ce jeu mais il n'est que sorti en dématérialisé sur PS3 et Xbox360 (ainsi que Contra Hard Corps Uprising), j'ai dû me contenté que du film (très bon au passage...) Je m'y connais très mal en musique, mais cette description me semble un peu confuse. x) Je vois ce que tu veux dire par synthwave (j'aime bien aussi), mais le "steam punk" pas trop... c'est plus un style graphique/ esthétique (futur avec de la technologie du XIXème siècle), que musical, non ? En faite, je me rend surtout compte que ma phrase ne veut rien dire Ce que je voulais dire, c'est que la musique du jeu repose beaucoup sur de l'electro avec beaucoup de synthé qui fait pensé aux années 80. C'est le genre de musique qui fait pensé à Blade Runner (en plus rythmé et loufoque que la musique de Vangelis) mais "modernisé". C'est assez paradoxale de mettre mélanger les pinceaux sur ce point alors qu'avant d'être un fan d'animé ou de jeu, je suis un fana de musique. J'aime beaucoup Dark Soul je te rassure mais une fois de plus je me suis mal exprimé. C'est vrai que Dark Soul repose sur le fait de bien connaitre le jeu et qu'il y a des passages "aléatoire" mais il est surtout plus long que River City Girls. Comme il est plus long, il est plus 'dur' à tout bien se remémoré et en général, la première partie on ne le fait pas en 8/9 heures. Mais dans le cas de River City Girls, on le finit quand même rapidement, même en tombant dans les pièges du jeu (ce fut le cas de ma 1er partie), il n'est pas aussi exigent qu'on le croit. Je pense que j'aurais pas dû le comparé à Dark Soul mais quand on parle d'exigence, je pense toujours à cette série ^^ Merci pour ton commentaire et j'espère que tu as passé de bonne fête aussi ^^
  7. DrunkenPenPen

    Donkey Kong Country

    Probablement un de mes jeux de plates-formes préféré ! Je l'ai fini 2 fois à 101% cette année mais comme cela a été déjà dit, sans soluce, il est très dur de tout trouver (petite pensée du secret dans le secret). Bref, un classique même si j'ai surtout de la nostalgie pour le second opus !
  8. DrunkenPenPen

    River City Girls

    Bienvenue tout le monde ! On se retrouve aujourd’hui pour non pas un animé mais pour un jeu-vidéo ! Je ne souhaite pas faire de l’ombre à tout les autres chroniqueurs qui sont bien plus talentueux que moi dans ce domaine mais j’avais envie de changer un petit peu. Parfois, je voudrai parler de chose que je ne peux pas forcément traiter dans un animé mais qui mériterai votre attention, considéré donc ceci comme un hors série. Le jeu que je vais vous présenté n’est pas un test car tout dépend de notre parcours vidéoludique et de nos goûts personnels….comme avec mes animés en faite. Je préfère plutôt parler d’avis de la part d’un joueur moyen, qui joue de temps en temps. Ce genre de blog se fera rarement car je préfère me concentrer sur les animés. Voilà, maintenant que tout est dit, Connaissez-vous River City Girls ? L’amour est plus fort que tout ! Je suis étonné de voir que peu de personne parle de ce jeu, il faut dire qu’il n’est sorti qu’en dématérialisé (la version boite est en édition limité) River City Girls est un Beat 'em up sorti en 2019 sur Switch, PS4, Xbox One et PC. Il est développé par WayForward, une firme plutôt spécialisé dans les jeux type retro et connu pour la série des Shantae. Il est édité par Arc System Works, connu pour la série Guilty Gear et Blazblue. River City Girls est un jeu dérivé d’une autre licence de jeu : Kunio-kun ! Ça ne vous dit rien ? Si je vous dit Renegade ? Super Dodge Ball ? Nintendo World Cup ? Toujours pas ! Et si je dit River City Ransom ? Ah, enfin un jeu que vous connaissez ! Tout les jeux que je viens de citer sont issu de la franchise Kunio-Kun, du moins dans leurs versions occidentalisés. Le personnage de Kunio était même la mascotte de Technōs, la firme qui détenais la licence mais qui a fait faillit en 1996 pour finalement être récupéré par Arc System Works. Le créateur de la franchise est Yoshihisa Kishimoto qui est aussi le créateur de Double Dragon, je ne vous parlerai pas de l’anecdote très connu de son passé de loubard qui a permis à la création de ces 2 licences. River City Girls se passe dans un monde alternatif à River City Ransom mais avant de parler concrètement du jeu, il faut que je vous présente nos 2 héroïnes, Misako et Kyoko. Peut-être que vous ne le saviez pas mais ce ne sont pas leurs premières apparitions dans un jeu, en effet, elles sont présente dans deux autres jeux de Kunio-Kun : Nintendo World Cup (Misako uniquement et elle est juste là pour vous encourager) et Shin Nekketsu Kōha: Kunio-tachi no Banka. Le deuxième attire votre attention, n’est-ce pas ? Il s’agit du préquel de River City Ransom et il est sorti sur la Super Nintendo ! Kunio et Riki sont accusé de crime qu’ils n’ont pas commis et pendant leurs absences, les gang rivaux leurs ont piqués leurs écoles, leurs amis et leurs petites copines ! En pleine quête de vengeance et de vérité, leurs petites copines Misako et Kyoko vont leurs donner un petit coup de mains quand elles vous rejoindrons. Le jeu est beaucoup plus sombre que les autres mais je vous rassure, le jeu du jour en est l’exacte opposé ! vous pouvez voir l'évolution du design de Kyoko et de Misako ! Roule, Roule, Roule pas sur les Rivers ! Commençons par le commencement, nos 2 héroïnes, Misako et Kyoko sont en heures de colle quand l’une d’entre elles reçois un message où elles apprennent que leurs petits copains respectives, Kunio et Riki, se sont fait kidnappés….les temps sont comme les œufs, ils sont durs ! Leurs petites copines ne compte pas restées les bras croisées et décident de raccourcir leurs heures de colles pour aller les sauvés, s’il y a bien un truc que j’ai appris auprès des filles c’est qu’on ne rigole pas avec l’amour, surtout quand elles ont une batte de baseball dans la main. Manque de bol pour nos héroïnes, tout le lycée veulent leurs peaux et même toute la ville, elles devraient se calmer pour éviter que la Terre entière veulent leurs casser la gueule ! Vous aurez le choix entre Misako ou Kyoko sauf si vous faites de la coop bien sûr. Le gameplay n’est pas différent mais leurs coups le sont ! Misako se rapproche plus du catcheur, voire même de ce bon vieux Haggard dans Final Fight, les choppes sont sa spécialitée. Kyoko, quand à elle, utilise des techniques de Handball dont elle doit être la capitaine de son lycée….si elle n’avait pas péter la tronche de sa propre équipe. Cependant, c’est bien plus que des techniques de combat qui les différencies, Misako à le sang qui monte très vite au cerveau et Kyoko est une fille coquette et accro au shopping ….une fille quoi ! (je m’excuse auprès de la communauté féminin, ce genre de blague ne se fera plus, promis ) Par contre, elles ont un point commun, elles ne sont pas très futées, en faite, tout le monde se fout de leurs tronches. Elles sont limite vu comme des clochardes, non pas que je veux leurs manquées de respect mais le jeu se veut être dans l’auto-dérision ! C’est le premier bon point du jeu : L’ambiance ! L’humour y est constant que ce soit par les répliques de Misako et de Kyoko ou celui des ennemis. Je ne dit pas que vous serai mort de rire mais le titre vous fera sourire par ces situations, on ne va pas se mentir, Débiles. J’aime bien ce genre d’humour avec des personnages qui ne sont pas intelligents, ça change des intrigues complexes et des révélations de ouf guedin ! Malheureusement, j’aurai aimé que cette ambiance va beaucoup plus loin, j’ai l’impression que les développeurs ce sont retenus ! C’est dommage car il y a un peu de fantasy dans cette univers et certains personnages ont des pouvoirs un petit peu surnaturel, quitte à en faire, autant exagéré à mort ça aurait renforcé ce côté ‘débile’ du jeu. L’autre aspect du jeu dans son ambiance est son Pixel Art : le jeu reprend le charme des anciens jeux 2D mais le modernise pour en faire un jeu pixelisé mais sans pour autant n’être que ça ! L’OST du jeu se veux Synthwave 80 (Electro 80 futuriste à la Steam Punk), ça pourrait être vu comme hors sujet mais j’aime beaucoup cette OST….j’aime déjà la Synthwave à la base, ça s’explique ! Certaines chanson sont même chantée par une chanteuse, qui en plus serait un personnage du jeu, j’ai trouvé ça perturbant au début mais on s’y habitue. Petit bémol, il y a plusieurs chansons dans une zone et très souvent, ça coupe les paroles de la chanson, il aurait fallu soit mettre moins de titre, soit mettre aucune chanson chantée mais je ne vais pas me plaindre des efforts des développeurs/Compositeurs. On notera tout de même que la chanson de l’intro est la seule qui soit Rock ! Pour finir dans l’ambiance, le jeu fait énormément de référence à d’autres jeux de la licence Kunio-Kun mais aussi de l’univers Double Dragon, on y retrouve pas mal de personnage célèbre de la franchise que je vous laisserez le soin de découvrir ! J’ai noté des références à d’autres jeux comme Mortal Kombat, Street Fighter II, Castlevania, Blazblue (le costume de TaoKaka dans un magasin) et j’en passe beaucoup ! Il y a aussi des référence à des animés comme Théo ou la Batte de la victoire. Les références sont vraiment subtils et il faut vraiment connaître l’univers de Kunio-Kun pour tout connaître, il y a une vidéo sur internet qui montre pas mal de référence et il y en a constamment ! Certaines séquences seront présenté sous la forme d'un manga, dommage qu'ils n'ont pas traduit ces séquences ! Don't mess with us, we're the River City Girls ! Parlons du Gameplay maintenant, il est très basique: un coup faible, un coup fort, un bouton de spécial, un bouton de saut et un bouton de blocage de coup. Au commencement du jeu, votre personnage est lourd, faible et fait peu de dégât mais c’est temporaire car votre personnage va évolué, être plus rapide, connaître des nouveaux coups et maîtrisé des combos. Il y a hélas peu de combos et il faudra acheter des nouvelles techniques si vous voulez garantir le succès de votre mission. Cependant, c’est suffisant pour casser des gueules et même si ça se limite à un enchaînement de coup faible pour finir par un coup fort, on prend plaisir à castagner ! Certains coups seront vraiment pratique comme l’écrasement sur le sol, assez indispensable pour affronter les ennemis coriaces. Il y a aussi le spécial de votre personnage qui sera différent selon qui vous jouer, il y en a 4 différents à débloqués mais possède 2 contraintes : d’abord, elle fait peu de dégât mais reste pratique pour faire le ménage, puis, elle consomme de la barre de spéciale mais heureusement que ce n’est pas de la vie comme les vieux Beat’Em Up. Mention spécial à Kyoko qui maîtrise le Lightning Kick ! Quand au blocage, si vous appuyé sur le bouton au bon moment, vous pouvez lancer une contre attaque directement à votre ennemie mais attention, c’est du Frame Perfect ! J’ai oublier qu’on peut aussi faire une attaque inversé à la Street Of Rage II en appuyant sur le bouton de blocage et point fort, Mention à Misako qui fait le coup de poing à la Bruce Lee. Voilà pour les coups mais comment obtient de nouveau coups ? C’est simple, il faut aller dans un Dojo pour apprendre de nouvelle technique contre une certaines somme. Oui, il y a des magasins et pas qu’un peu comme le jeu original sur Nes mais ils sont particuliers. J’entends beaucoup que le jeu est difficile et exigent mais ce n’est pas vraiment le cas. Le jeu est au début difficile parce qu’on est lent et faible mais plus vous y joué, plus le Gameplay va gagner en nervosité. Par conséquent, au début vous allez êtres beaucoup mis à terre, encore et encore sans pour autant être dans un Dark Soul. River City Girls fait partie de ces jeux où vous allez devoir apprendre de vos erreurs comme le fait de savoir quand esquiver tel combat et quand il faudra aller se bagarrer. Le problème viens du fait que vos mort vous donne une pénalité d’argent, allant jusqu’à la moitié de votre argent de poche. Au début, sa va puisqu’ on en a peu mais quand on a 500 dollars, là ça fait mal ! Pourtant, ce n’est pas le pire car je trouve non pas le jeu dur ou exigent mais plutôt vache ! Ce qui m’amène au magasin. Dans les différents enseignes du jeu, vous remarquerai quelque chose d’étrange : on ne sais jamais ce que l’on achète ! Vous voyez le produit et son prix mais pas les effets qu’ils font sur vous et il n’y a qu’un moyen de le savoir : l’acheter ! Oseriez-vous dépensez vos sous sous pour découvrir ce que renferme les items du Jeu ? Vous allez vous faire avoir quasiment à chaque fois ! Quand c’est de la nourriture, sa va puisse qu’on peut facilement imaginer qu’on ne sais pas quel goût cela va avoir….mais quand c’est les items ! Oui ! C’est pareil pour les Items, on ne sais pas quels caractéristiques ils possèdent, juste son prix. J’ajouterai qu’on peut porter 2 Items sur soi et qu’on peut garder la nourriture acheté pour l’utiliser face au boss par exemple. C’est comme jouer à un Final Fantasy, d’aller dans une armurerie pour vouloir acheter une épée ou une armure mais que vous ne voyez pas les caractéristiques…. Le jeu possède ce côté un peu troll que je vous laisserez le soin de découvrir ! Heureusement, notre personnage évolue grâce à un système de Level-Up en castagnant du monde. Il y a 6 caractéristiques qui seront améliorables : - ST pour le Stamina (la barre de vie) - AT pour l’attaque - WP pour Weapon (les Armes) - SP pour l’attaque spéciale - AG pour L’agilité - LK pour la chance De temps en temps, un personnage nommé Goddai viendra vous demandez un service mais ces quêtes secondaires sont trop simple et consiste toujours à aller du point A au point B mais sans revenir au point A, c’est déjà ça ! Il y a bien une quête secondaire caché mais vous devinerez son emplacement très facilement….est c’est toujours pareil : Point A-Point B ! Le seul avantage de ces quêtes permet de gagner de l’argent et de l’XP, au moins c’est du bonus donné ! Regardez-moi, je fais le dab ! Maitrisez le contre est très pratique mais il demande un sacré timing ! Encore un petit point sur le gameplay, on peut jouer à 2 en simultané mais j’ai fait le jeu tout seul, cependant, j’ai cru comprendre que si l’un des deux joueurs meurt pendant le jeu, son âme sort de son corps et il faut le frapper pour faire revenir votre partenaire….j’adore la subtilité de ce jeu ! Ah oui ! On peut utiliser différent armes mais je pense que vous l’avez devinés. Quand on n'a que l'amour à s'offrir on partage….les coups ! Le jeu se divise en 6 zones différents que vous allez visiter pour retrouver les pauvres Kunio et Riki. Chaque zone à sa propre ambiance et son lot d’ennemie plus barjot les uns que les autres : Lycéen, Catcheur, Garde de sécurité, petit fille déguisé en chat ou encore loubard typique japonais pour ne citer qu’eux. De temps en temps, le dernier des malfrats vous suppliera de l'épargner, à vous de décider si vous allez le recruter ou l'achever. Chaque zone se conclut par un boss qu’il faudra vaincre pour aller dans une autre zone ! Le jeu se veut faussement Libre, bien que ce n’est pas que ‘Tout Droit’, on est limité à des petits secteurs très petits et qui ne privilégie pas l’exploration, du moins pas trop. En faite, le jeu original sur Nes est à mon sens plus libre que celui-ci, je trouve ça dingue ! La difficulté du jeu est….bizarre. Le début du jeu est plutôt difficile comme je l’ai déjà dit jusqu’à la bonne moitié du jeu, puis tout d’un coup, il deviens facile, voire trop facile ! Je n’ai jamais vraiment été bloqué, sauf au 4ième boss dont j’en est chié comme pas possible, mais une fois battu, le jeu deviens simple, même face au boss final ! La difficulté viens du fait que l’on se fait tout le temps agressé par les autres et que si on meurt, on est puni par la pénalité de l’argent. Les boss en eux-mêmes sont sympa et malgré leurs mise en scène, la façon de les battre est toujours la même : connaître son paterne et attaquer au bon moment, puis savoir fuir avant de vous prendre un revers de coups et on recommence ! Certains s’en sortent mieux que d’autres mais une fois que vous les connaissez, ils seront de la tarte pour vous ! C’est à ce moment que je me rend compte que plus on joue à ce jeu, plus il est simple, les paternes ne sont pas dur et finalement tout repose sur l’effet de surprise. Contrairement à Dark Soul qui est long et repose beaucoup sur de la chance, River City Girls est court (5 à 6 heures de jeu, en prenant son temps !) et il deviens facile quand on connaît les vacheries du jeu ! J’ai fini le jeu 2 fois, l’un en normal et l’autre en difficile et je me suis rendu compte que le mode Difficile….est tout sauf Difficile, en faite, je n’ai même pas senti la différence parce qu’il suffit d’avoir fini le jeu une fois pour tout connaître, sans volonté de jouer comme un dieu ! Alors quand j’entends les critiques dire qu’il est dur, laissez-moi rire, et je n’ai jamais fini un seul Dark Soul ! Un dernier gros point noir reste la Fin du jeu, je lui reproche 2 choses : Trop simple et surtout qu’il nous laisse sur notre fin, je ne dirai rien mais je n’ai jamais été aussi frustré depuis la fin de la série Evangelion ! Il fallait s’y attendre vu la débilité du scénario, d’ailleurs, il y a quand même un développement sur le background du jeu, je ne m’y attendais pas et même si c’est anecdotique, j’apprécie l’effort car on n’est pas non plus dans un RPG. J’ai quand même appréciez qu’il existe un boss caché qu’il faudra découvrir en cassant les statuettes partout dans la ville , sachant que certains sont plus dur à trouver que d’autres. Et même si ce boss caché m’a fait plaisir (surtout quand on sait c’est qui), il n’empêche pas que la ‘Vrai Fin’ est quasiment identique, il aurait pus faire un effort de ce côté là ! Il existe une récompense quand on fini le jeu et fera plaisir aux fans ! Certains relancerons le jeu pour ça mais globalement, il n’y a aucune raison de revenir sur le titre….tout dépend du joueur que vous êtes ! Il existe aussi un New Game + qui rendrais le jeu plus dur mais je ne l’ai pas encore fait, je vous en dirais des nouvelles prochainement ^^ Certains combats seront obligatoire pour avancer mais beaucoup d'autres seront pour le fun ! ! Mise à Jour ! - Avant toute chose, j'ai oublié de parler d'un défaut assez embêtant ! Il arrive que trèèès souvent lorsque vous êtes au bord de l'écran, vous voulez frapper un malfrat mais à la place, vous changer de zone. cela s'explique par le fait que le bouton pour changer de zone est le même que pour frapper....c'est pas malin. Du coup, éviter de vous placer au bord des zones. - J'ai fait un New Game + et je constate une légère montée de la difficulté : Les ennemis font plus mal, sont beaucoup plus nombreux et sont plus résistant ! Par contre, je ne galère quasiment pas pour la simple raison que nos personnages ont déjà un bon niveau. Sachez que même si vous prenez un autre personnage pour plus de difficulté, ils progressent quand même quand vous ne les jouez pas, comme dans Final Fantasy. - Il existe une quête cachée uniquement jouable en New Game + , il s'agit de récupérer les 25 chats dissimulés dans le jeu. C'est un poil (c'était plus fort que moi) plus dur car ils sont petits et se fondent bien dans le décor ! ça au moins le mérite de prolongé l’expérience du jeu, surtout que la récompense est plutôt....cheaté. - Il existe un magasin caché dans le jeu, saurez-vous le trouvez ? Il propose 2 articles très cher....faut-ils le coup ? A vous de le découvrir ! Conclusion….Parce que l'amour aura toujours le dernier mot ! Avant de conclure parlons, rapport qualité - prix ! On peut trouver ce jeu sur Steam à 25 euros, c’est un petit peu cher pour ce qu’il propose mais actuellement, il est à 17, 49 Euros jusqu’au 2 Janvier, ça reste cher selon moi et je vous dirais d’attendre encore un peu ! Par contre, sur Switch, le prix est de 20 Euros (promo) et sur PS4/Xbox, ils sont à 30 euros, ouch ! Cependant, il est évident que j’ai adoré ce jeu, ça fait très longtemps que je n’ai plus autant aimé un jeu, ce fut un véritable coup de cœur ! Je le conseille à tout les fans de Beat’Em Up et de l’univers Kunio-Kun, si vous n’avez jamais aimé ce genre de jeu, peut-être que celui-ci vous fera changer d’avis ! Oui, il y a des défauts et ça reste un petit jeu mais le parcourir fut un grand plaisir alors que je connais très mal l’univers de Kunio-Kun ! Si vous chercher encore un jeu pour faire plaisir à un joueur retro, Rivers City Girls est Le jeu qu’il faut ! Si on me l’avais offert, j’aurais été très content ! Dans l’espoir qu’un jour on retrouvera nos 2 héroïnes dans d’autres jeux ou même un River City Girls 2, qui sait ? Voilà, l’année 2019 s’achève pour moi et on se retrouve pour des animés cette fois-ci en 2020 ! Bon Noël et Bonne Années à tous !
  9. DrunkenPenPen

    The Legend of Zelda : The Wind Waker

    It's Dangerous to go alone. Take This…. ^^
  10. DrunkenPenPen

    Higurashi, Le Village Maudit

    Tout d'abord, merci @SayoYasuda et @connardman pour vos conseils et critiques ^^ Après coup, je me rend compte que j'en est un peu trop dit, c'est pas la première fois que je fait cette erreur. J'enlèverai les points trop explicatif. J'avais vu en effet que le jeu comprenait 8 Histoire et non 6. Je vois que vous êtes tout les deux très attaché à ces 2 Visual Novel, on peut le dire, vous êtes des fans, des vrais Il ne faut pas oublié que je ne suis pas très Visual Novel et que j'ai plus vu des adaptations que des jeux originaux. J'avoue être convaincu de faire les jeux, ça pourrait me changer un petit peu. Pour ce qui est de mon article, j'ai avant tout le regard de quelqu'un qui ne connaissait pas trop l'animé (sauf les scènes marquants parce qu'elles font de l'effet), je reste un non initié dans cette univers. On m'avais dit la même chose avec Akira, quelqu'un m'avais dit que le film n'était pas aussi bien que le manga parce qu'il manquait plein de point scénaristique. Je pense que les adaptations sert à motivés les gens à faire les jeux ou de lire les mangas plutôt que de faire plaisir aux fans….ce qui à l'air d'être le cas d'Higurashi. Par exemple, si je n'avais pas vu l'OAV Gunnm, j'aurais jamais lu le manga ! (d'ailleurs, un grand merci à celui qui me l'a conseillé). Je n'ai pas trop peur de faire les jeux parce que je suis le genre de personne à aller voir tel film en sachant tout les spoilers (même si j'évite bien sûr) Faire les VN et voir les adaptations sont deux expériences différents (image, son, mise en scène, texte etc...) et je pense qu'il ne faut bien séparé les deux supports, même si ça n'empêche pas les déceptions. Je savais bien que le terme Ryukishi me disait quelque chose ^^ Ah oui ! j'ai lu ton diapo et il est vraiment bien fait ! Je trouve ça cool de parler de sa passion devant des gens, si je le pouvait, je ferait la même chose avec mes animés ! En tout cas, c'est vraiment sympa de parler avec des gens comme vous, j'ai l'impression que je ne fait pas ça pour rien ^^
  11. DrunkenPenPen

    Higurashi, Le Village Maudit

    Salut Et bien tu as beaucoup de chance, je devais traiter un autre animé alors si on compte le temps du visionnage et de l'écriture….ouais un vrai coup de bol ^^ Je reconnais que ce que j'écris est plutôt long mais je n'ai jamais eu de plainte. Après, ce n'est pas l'article le plus complet que j'ai fait. à la base, je ne suis pas un grand joueur de Visuel Novel, le seul que j'ai vraiment fait est le mode Histoire du jeu de baston Blazblue (les 4 jeux), et encore, si on le considère comme un Visual Novel. Je ne pensais pas faire le jeu jusqu'à que je découvre qu'il y a un patch fr pour la 1er version du jeu (il y a plusieurs version d'après ce que j'ai vu), ça pourrait être intéressant d'y donner un avis si je traite la deuxième saison….mais je ne garantie rien (j'ai peur qu'il n'y ai rien à ajouter) quand j'ai lu le titre de Umineko no Naku Koro Ni, ça ne me disait rien mais j'ai fait une recherche vite fait et j'ai déjà vu les personnages dans divers vidéo, je ne savait pas que c'était fait par les mêmes personnes (que ce soit le studio, le réalisateur et les développeurs amateurs). Je pense regarder l'adaptation animé mais je ne garantie rien pour un article, j'ai encore plein d'autres animés à parler. Après, c'est pas impossible si c'est du même calibre qu'Higurashi car j'ai vraiment adoré ce dernier !
  12. DrunkenPenPen

    Higurashi, Le Village Maudit

    Ho! Ho! Ho! Les fêtes de fin d’années sont là ! En cette période de fête où l’on se réunis tous pour rêver, partager et offrir des cadeaux, j’avais envie de partager avec vous un animé….qui n’a aucun rapport avec Noël ! Je suis désolé mais j’en connais trop peu et je n’aime pas trop les films de noël que l’on se coltine chaque années, alors j’ai décidé de prendre à contre-pied cette fête mais tout en gardant ses valeurs estivales. Mon cadeau est un animé très connu, surtout si vous aimez les animés horrifiques puisqu’il s’agit du célèbre Higurashi ou Hinamizawa: Le village maudit, appelé aussi When They Cry ou encore Le Sanglot Des Cigales, ça en fait des titres Pour ce Noel, vous allez un peu frissonner de plaisir, je vous souhaite donc plutôt un joyeux Halloween avec beaucoup de retard mais comme le dit si bien Ken Le Survivant, vaut mieux tard que jamais ! à gauche, la couverture de l'intégrale Américaine et à droite, la couverture du jeu original restauré sur PS4 ! Attention ! Ouuiii, un avertissement ! ça fessait longtemps ! Hum, Hum ! Je voulais précisez que l’animé du jour n’est pas à mettre entre toutes les mains. Il y a des scènes de tortures et les morts sont plutôt trash. C’est un animé violent et très cruel, âmes sensibles s’abstenir ! Vous êtes prévenus ! je t'emmènerai dans l'impénétrable forêt où pleurent les cigales et d'où nul ne peut revenir ! Avant toute chose, Higarushi est un jeu de type visual novel qui a connu un immense succès au Japon entre 2002 et 2006. Il sera exporté sur PS2 en 2007, sois en même temps que son adaptation en animé. On doit ce jeu au cercle amateur 07th Expansion formé uniquement de 4 personnes ! Parmi-eux, Ryūkishi07 est le leader du groupe et le créateur d' Higurashi, il sera rejoins par son frère en tant que coscénariste. J’avais entendu dire que Ryūkishi07 était un ancien Hikikomori (personne qui s’enferme dans sa chambre et coupé du monde pendant un certain laps de temps), il aurait sorti de sa dépression en écrivant Higarushi….encore un auteur dépressif dans cette chronique ! Il faut savoir que ce jeu a tellement connu un succès qu’il s’est vendu autant que le jeu Fate/Stay Night avec 100 000 copies, chapeau ! Il a également eu droit à de nombreuse adaptation dont 2 en Live en 2008 et 2009. L’animé contiens 2 saisons : la première sorti en 2006 (26 épisodes) nommé « Higurashi no Naku Koro ni » (Quand Les Cigales Pleurent) et la deuxième saison sorti en 2007 (24 épisodes) nommé « Higurashi no Naku Koro ni Kai » (Quand Les Cigales Pleurent: Réponses/Solution). J’ai appris sur le moment qu’il existe une troisième saisons nommé « Gratitude » et également plusieurs OAV...un beau bordel. Le réalisateur ou plutôt la réalisatrice est Chiaki Kon, oui c’est réalisé par une femme ! D’ailleurs, ce n’est que la deuxième fois que je mentionne une femme dans mes articles (la 1er était la créatrice de Sailor Moon). Elle est connu pour faire des Yaoi et des histoires d’amours principalement mais Higurashi semble être l’exception de sa carrière. Vous la connaissez probablement aussi pour Sailor Moon Crystal, le remake de la série de 1992. Ooooh ! Ils sont trop Mimi ! Je tiens à précisez que je traiterai uniquement la 1er saisons car je n’ai pas encore vu la deuxième, cependant, elle est assez importante car comme le souligne le titre, c’est une saison qui donne des réponses à la série. Les 2 saisons sont disponible sur Netflix si vous êtes intéressés. Le studio en charge de cette adaptation est le studio Deen que je vous avez déjà présenté puisque c’est le studio qui s’est occupé de l’adaptation de Fate/Stay Night. Cependant, avant d’entrer dans le vif du sujet, j’avais envie de parler du genre Horrifique dans les animés. Contrairement à ce que l’on entend, les animés d’horreurs….ne court pas les rues ! Il y a beaucoup d’animés qui se prétend être de l’horreur mais qui n’en sont pas vraiment et malgré les quelques youtubeurs qui font du pute à clics dans le genre « Cette animé fait trop peur », je n’ai jamais vu un animé d’horreur qui fasse vraiment peur ! Je tiens à vous rassurer, je suis le genre de personne à flipper pour un rien devant un film d’horreur (et les jeux aussi) mais hélas, je n’ai jamais eu peur devant un animé d’horreur pour la simple raison que très souvent, ils n’en n’ont pas le but. L’horreur japonais appelé J-Horror est très différent de notre conception : ils n’ont pas de mythologie de monstres iconiques (Jason, Freddy, Alien etc.) et ils jouent très peu sur le jump-scrare. Par contre, tout ce joue sur la tension et l’horreur psychologique (la peur qu’une chose va arriver) mais aussi, il traite les ‘blessures psychologiques’ des personnages (regret, angoisse, culpabilité, rejet etc.…). Le film qui a vraiment mis en avant le J-Horror est Ring (1998) de Hideo Nakata qui reste l’exemple le plus parfait de l’horreur japonais. Je vous conseille aussi le film Ju-On (2000) de Takashi Shimizu ainsi qu’Audition (1999) de Takashi Miike. Vous remarquerai aussi que la grande majorité de ces films sont basés sur des Yōkai, des mythes folkloriques japonais avec des fantômes (Sadako, Sakayo et Sawako….oups, non pas elle ^^ ) Dans les animés, il faut vraiment chercher dans les moins populaires pour trouver son bonheur, étonnamment, les plus populaire ne sont pas les meilleurs. Le 1er en tête est Another (2012) qui est très souvent cité comme une référence alors qu’il n’est pas terrible (désolé pour les fans), quand à d’autre comme Elfen Lied (2004) ou Mirai Nikki (2011), l’horreur n’est qu’une partie de l’animé, bien qu’elle soit fortement présent ! Dernière chose, ce sont très souvent des figures de psychopathes qu’on trouve dans les animés, généralement des Yanderes ou des Yangires. à gauche, Sadako que je ne vous présente plus et à droite, Sakayo sa concurrente ! Les amis sont juste des gens avec qui on passe du bon temps mais quand ça ne vas pas, ils ne nous aident pas…. L’intrigue paraît très simple mais se complique rapidement : Nous somme en Juin 1983, Keiichi Maebara, un jeune garçon viens d’emménager dans un petit village tranquille nommé Hinamizawa. Il va rapidement se sociabiliser avec un groupe de fille constitué de Mion, Rena, Rika et Satoko. Si jusque-là tout se passe bien, cela ne va pas durer à cause d’une fête qui à lieu chaque année dans le village. Cette fête célèbre la divinité Oyashiro, véritable culte dans le village et à chaque fois, une personne disparaît et un autre est retrouvé morte au même moment, on parle alors de la « malédiction d’Oyashiro ». Étonnamment, ces morts sont liés à un projet de barrage dont les habitants du village s’oppose fermement, Keiichi se retrouve au milieu de tout ça pour son plus grand malheur ! Il faut savoir que cette animé à une construction assez original, nous ne suivons pas une histoire mais plutôt 6 histoires ! Chaque Histoires seront liés à la malédiction d’Oyashiro mais seront liés aussi entre-elles, que ce soit par rapport à un point de vue ou un élément de l’intrigue. Les histoires ne se passe pas forcément au même moments, voire dans des mondes alternatifs, il est très dur de tout cerner au début mais petit à petit, des éléments de réponse vont être donnés. Ce choix de faire plusieurs histoires à la fois indépendant et reliés entre-elles constitue une énorme force pour l’animé. On se retrouve à chaque fois avec les mêmes personnages mais avec des rôles différents, un personnage pourrait être « gentil » dans une histoire mais pas forcément dans la suivante. Vous comprenez alors que l’intérêt pour l’animé est constamment relancé et c’est très fort ! Tout en ayant des points communs, les histoires sont tous différents mais se répondent mutuellement pour répondre aux questionnements de l’intrigue. Cependant, ce n’est pas le premier animé que j’ai vu avec ce principe, pour moi, c’était Yosuga no Sora (2010)….une adaptation d’Eroge très connu pour son histoire d’inceste entre Frère et Sœur ainsi que ses scènes très érotiques….vous n’imaginez pas combien de bain à l’eau de javel il m’a fallut pour me purifié (j’en garde un bon souvenir mais ne le mettez pas entre toutes les mains !) Si Yosuga no Sora est plus basé sur le sexe, Higurashi joue sur un tout autre registre. Il y a de forte chance que même si vous n’avez jamais vu un seul épisode de cette série, vous connaissez la réputation de cette dernière car c’est une série plutôt connu pour ses morts et ces scènes de tortures. Pourtant, tous laisse à croire que ça va être un animé mignon avec son style très Kawai, voire enfantin mais l’ambiance change très rapidement, surtout quand on comprend que la malédiction rend fou de rage les personnes possédés. Oui quand on voit les filles, on se dit : « Oooh ! Elles sont mimi ! » jusqu’au moment où l’une d’entre-elle pète littéralement les plombs et se met à tuer tout le monde….Ah ! Ça l’est moins d’un coup ! Ooooh ! Elles sont.....Flippantes ! Là où l’animé gère, c’est dans le changement de design des personnages, il n’y a qu’à voir les têtes que font les personnages pour vous rendre compte de leurs instabilités, mention spéciale au psychopathe de la 5ième histoire qui tire une de ses tronches, j’en était presque mort de rire. Bien sûr, au début on ne rigole pas et on est plutôt mal à l’aise et c’est toute la force de cette animé. Cette instabilité que possède cette animé (intrigue, personnage) pourrait être un défaut mais ici, c’est une qualité car elle reflète l’ambiance, oui, il y a une ambiance ! Si j’insiste autant c’est parce que plusieurs animés horrifiques n’arrivent pas à créer une ambiance malsaine mais Higurashi est celui qui s’en tire le mieux. L’intrigue en elle-même est très intéressante et on est scotché devant chaque histoire mais la psychologie des personnages fait vraiment tout le charme de la série. C’est très simple, on ne connais jamais vraiment les personnages et quand on découvre leurs passés, leurs problèmes et leurs envies, on se rend compte que le terme psychopathe est à remettre en question, notamment en fonction de l’histoire où on ne sais jamais vraiment si c’est la malédiction qui s’abat ou au contraire, l’œuvre d’un personnage. La grande différence avec par exemple Gassai Yuno dans Mirai Nikki est qu’elle est très rapidement vu comme une psychopathe et on l’apprécie pour cela mais dans Higurashi, c’est différent ! On se rend compte que les personnages ne sont pas forcément des psychopathes à la base, surtout en fonction de l’histoire, en faite, ils sont humains, malheureusement, un évènement lié au personnage ou non, va faire en sorte qu’il va littéralement péter un câble. Ce qui amène le spectateur à avoir de la pitié pour le « psychopathe » car le vécu du personnage peut être lié au notre, contrairement à Gassai Yuno qui souffre aussi mais l’animé part tellement dans le fantastique, qu’il est dur de se sentir proche d’elle….du moins, c’est comme ça que je le ressens. L’importance de la psychologie est une chose (surtout dans l’horreur) mais l’ambiance y joue beaucoup aussi ! Comme je l’ai dit plus tôt, l’animé oscille entre l’ambiance Kawai et enfantin des personnages (écriture et visuel) et l’ambiance macabre et lourd de l’intrigue. Ce choix esthétique est très fréquent de nos jours, surtout dans le genre Magical Girl. L’intrigue en lui-même reste floue et je trouve que c’est pas plus mal, alors oui, je sais que je critique beaucoup ce côté flou dans les animés mais dans le cadre de l’horreur, c’est différent car cela s’ajoute à l’ambiance, des films comme The Thing n’aurait plus le même charmes sans ce mystère autour de la chose. Le mieux est de voir en image ce changement de design pour vraiment vous faire une idée, je vous rassure, il n'y a pas de spoile et c'est sous-titré en anglais : Mais lâche cette échelle voyons ! Vous qui lisez ces mots, veuillez découvrir la vérité. C’est tout ce que je demande…. Jusqu’à maintenant je n’ai fait que de dire du bien de cette animé mais il a des défauts. D’abord, d’un point de vue technique l’animé n’est pas très beau, pour être plus précis, je dirais qu’on est au minimum syndicale. Cette faiblesse technique est dus au fait que l’animé n’a pas bénéficié d’un gros budget et malheureusement ça se voit. Même si l’animé réussi à créer une ambiance avec peu, c’est dans l’éclairage en plein jour que c’est pas top, on a l’impression d’avoir une lampe qui nous agresse la vue. Il manque une certaine affinité dans le dessin et parfois, on a l’impression que c’est grossier, signe révélateur d’un manque de budget. L’animation est correcte mais là où je serai moins indulgent, c’est dans la physique. Pour expliquer ce que j’entends par le mot « physique », je vais l’illustrer par un exemple. Dans un épisode, Satoko qui est une petite fille de 11 ans (je trouve qu’elle en fait 5 mais bon…) repousse physiquement Keiichi, un garçon qui a 15 ans. Quand je dis ‘repousser’ c’est plutôt projeté à l’autre bout de la pièce alors qu’il est juste poussé, au point d’en être sonné ! À moins que Satoko sois Super-Girl, c’est techniquement impossible. Et je ne parlerai pas de la fois où Keiichi (décidément) est projeté comme un sac à patate. Un dernier point sur le visuel, le character design ne plaira pas à tout le monde, j’en suis pas fan mais c’est qu’une question de goût et ça n’empêche en rien le plaisir que procure l’intrigue. Un autre défaut réside dans l’écriture, oui je sais, j’ai dit du bien de l’intrigue pendant toute une partie de l’article mais il y a des failles. En faite, malgré que c’est bien écrit et qu’il y a volontairement des blancs scénaristiques, il n’en n’est pas moins que beaucoup de chose ne seront pas éclaircis dans l’intrigue. Autant vous dire que je me pose beaucoup de question et ayant conscient qu’une deuxième saison existe pour résoudre ces mystères, ça n’empêche pas de se sentir frustré devant autant d’interrogations. Certaines questions mériterais de rester sans réponse mais je ne dit pas non pour en avoir ! Voila deux personnages qui cachent bien des mystères ! Tiens, comme on est encore dans l’écriture, je voulais précisez que les histoires sont plutôt inégaux en terme d’intensité. Pour ma part, la 1er histoire est chiant à mourir, je le trouve très mou, au point d’avoir décroché à l’époque. Il a fallut que je regarde directement la 2ième histoire pour être convaincu de l’animé et c’est pourquoi si vous décidez de regarder cette animé, d’au moins aller jusqu’à la 2ième histoire pour vous faire une idée, vous verrez qu’elle est bien meilleur que la première. Et puis, il y a la dernière histoire que j’ai trouvé….décevant, disons que c’est dur d’expliquer sans spoiler. Pour faire vite, les pétages de plomb sont très minimes (surtout comparé à l’histoire précédente). Je dirais même que la série se conclut sur une note étrange puis c’est peut-être mon côté sanguinaire qui ressort mais je trouve l’histoire trop soft. Cependant, si cette histoire m’a déçu, elle en reste la plus intéressant à analyser. Par contre, j’ai pas trop aimé la grosse révélation de l’animé. Je dirais un petit mot sur la VF qui n’est pas mémorable et plutôt inégale. je dirais même qu’elle en fait trop parfois pendant les scènes violentes, mention spécial à Geneviève Doang qui se donne à 200 % et qui à la fin, ne devait probablement plus avoir de voix, mais en même temps, ça renforce aussi le malaise de l’animé. D’autres voix sont plutôt horrible comme celui des petites filles dont on entend clairement que ce sont des doubleuses adultes qui tentent d’avoir des voix enfantines mais qui y n’arrivent pas, au point que s’en est presque parodique….bref, une VF en demi- teint, on a du bon et du mauvais en même temps. Je vous conseille la VO rien que pour les fou rires des personnages (la VF s’en sort aussi de ce côté là !) Une dernière chose qui concerne le Fan-Service, je vous rassure ça ne sort pas de nulle part comme dans Another, elle est très rare mais il y a un petit point qui m’a perturbé. L’humour de ce fan service repose…..euh…..c’est une sensation, j’ai des doutes mais j’ai l’impression qu’on n’a pas vraiment choisi les bon personnages pour le fan-service, si vous voyez ce que je veux dire. C’est pas trop choquant visuellement non plus et ça arrive qu’une seule fois (faut dire que l’animation japonaise m’a perverti ) mais par contre quand tu as un personnage, vers la trentaine qui te balance qu’il apprécie Satoko et qu’il voudrais se marié avec elle…..en plus, il est médecin, bon j’ai peut-être mal compris…..j’espère. D’ailleurs, il y a aussi un plan où Keiichi est en transe quand il voit Rika en serveuse….sans commentaire. Comme dirais Zambla, J'suis pas rassuré ! (Non, franchement je vais appeler la police Monsieur !) On y reviendra à Hinamizawa l'année prochaine ? (Conclusion) Qu’est-ce que j’ai pensé de cette animé ? Je vous dirais simplement que je l’ai adoré et que je regrette de ne pas l’avoir vu plus tôt ! C’est le genre d’animé qu’on ressort différent, il ne joue pas sur la peur mais plutôt sur le malsain et le morbide. L’intrigue est très prenant et le système des mondes parallèles redonne constamment un intérêt aux spectateurs, on ne se lasse pas malgré ces défauts. Pour ma part, c’est le meilleur animé d’horreur que j’ai vu, oui je sais, vous aurez aimés que je traite le 3ième animé sur les jeux de baston mais je n’avais pas envie de finir cette année sur une mauvaise note et puis ça fera un beau cadeau aux fan du genre. Sur ce, remplissez vous bien la panse et passez surtout de bonne fête ! Je laisse un des personnages d' Higurashi conclure cette article. Euh.... On se retrouve en 2020 !
  13. DrunkenPenPen

    Contra III: The Alien Wars

    Véritable jeu mythique de la Super Nintendo, le genre de jeu que j'adore même si je préfère la version avec les robots (le 2ième opus était un jeu de mon enfance, ça explique beaucoup de choses ^^).
  14. DrunkenPenPen

    Pokémon Epée

    Salut ^^ Très bon article sur une licence que je ne joue jamais (oui, ces gens là existe ^^) J'ai lu et vu pas mal d'avis sur ce jeu et globalement il met tout le monde d'accord : il est moyen ou plutôt basique pour un jeu de la licence. Je m'y suis intéressé parce que je pense un jour prendre une switch et par la même occasion faire un jeu Pokémon. C'est quand même dommage que ce jeu ne va pas plus loin en terme d'open world, ça a l'air d'être vraiment limité. Je ne m'attend pas à une superficie d'un jeu Rockstar mais je pense que ça aurait fait plaisir d'avoir vraiment une plus grande liberté dans la chasse des Pokémons, surtout de nos jours. La vision de Big N sur la licence y joue beaucoup mais s'ils avaient pris plus de risque, au lieu de se contenter de faire un épisode moyen basé sur des acquis, ça aurait été un tournant pour la franchise mais c'est Pokémon, ça fait vendre rien que par le titre. Après, je ne m'y connais pas assez dans la licence et ça reste un avis d'un non initié, il faut dire que je préfère jouer à des RPG plus 'classique' comme Final Fantasy ou Fire Emblem (meilleur Tatical-RPG au passage)
  15. Je n'ai pas joué à tout les FF mais voici mon Classement: - FF 7 qui est mon RPG préféré tout court. - FF 10, il ne met pas tout le monde d'accord mais je l'aime beaucoup - FF 9, premier FF que j'ai joué et à l'époque de sa sortie - FF 6, je n'ai pas énormément jouer à ce FF mais rien que pour l'ambiance j'y rejouerai….quand j'aurais le temps 😅 - FF 12, j'ai pas accroché à cause du scénario et des personnages mais j'aime beaucoup le gameplay. - FF 13, J'en garde pas un mauvais souvenir mais 3 quart du jeu à aller tout droit ne m'a pas vraiment motivé mais j'y rejouerai…..quand j'aurais le temps 😅 - FF 8, ce n'est pas mon préféré, surtout à cause de son système pour améliorer les personnages, dommage parce qu'il y a des moments forts. - FF 15, j'ai joué à peine 2H, je ne peux pas en dire grand chose si ce n'est qu'il ne m'a pas vraiment accroché, à voir….quand j'aurais...bon oui, vous avez compris 😁