RomStation

Official
  • Content Count

    17036
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by RomStation

  1. RomStation

    Banjo-Tooie

    Gruntilda est de retour ! Encore plus affreuse que jamais et accompagnée cette fois de deux frangines qui n'ont visiblement pas volé leur statut de sorcière. Dirigeant simultanément le stupide Banjo et son pénible piaf Kazooie, vous voilà parti pour une nouvelle aventure. On retrouve bien sûr les notes de musique, les plumes qui permettent de voler et le lancer d'œufs, avec dans ce nouvel opus des dizaines de variétés d'œufs différents. Apparaissent même des phases de FPS où l'on retrouve tout le savoir-faire de Rare en la matière. L'éditeur ne se prive d'ailleurs pas de multiplier les clins d'œil à ses précédentes productions, offrant à l'œil des plus observateurs des posters de Jet Force Gemini et des peluches de Donkey Kong. Les transformations sont toujours de la partie et, à l'occasion, il est même possible d'invoquer des créatures contrôlables avec le sorcier Mumbo. Banjo et Kazooie pourront aussi se séparer par moment pour être dirigés individuellement. Un mode multijoueur est de plus accessible dès le départ pour un total de 14 mini-jeux jouables jusqu'à 4 sur le même écran. Il est également possible d'affronter à nouveau les différents boss vaincus.
  2. RomStation

    Final Fantasy VIII

    Le huitième épisode de la saga abandonne les terres de l'heroic-fantasy au profit d'un certain futurisme. Là où Final Fantasy VII se voulait épique, sa suite montre une nouvelle facette du travail de Squaresoft. Celle qui s'évertue à peaufiner les relations entre les personnages au sein d'une histoire plus proche de la réalité (du moins au début). Au centre du récit, un groupe d'aventuriers en devenir dont le principal membre est Squall Leonhart. Ce dernier étudie dans une université militaire appelée Garden, laquelle forme les jeunes à devenir les membres actifs d'une force d'intervention pour la paix dans le monde, les SeeD. Avec ses compagnons de promotion, Zell et Selphie, son instructeur, Quistis, et son rival de toujours, Seifer, Squall partira en mission pour assister à la capture du président de l'empire Galbadia, lancé dans une course au pouvoir aux côtés de la sorcière Edea. Ce prologue, aussi classique soit-il, nous place au cœur des relations, tantôt tendues, parfois intimes mais souvent comiques entre des personnages au charisme incontestable. Tout le savoir-faire de Squaresoft est bien sûr utilisé pour donner une certaine consistance à l'aventure et aux héros.
  3. RomStation

    Dark Chronicle

    Premier grand RPG annoncé en même temps que la Playstation 2, Dark Cloud s'avéra des plus décevants lors de sa sortie. Malgré sa grande ambition de proposer plusieurs jeux en un, il fut sacrifié sur l'autel des plannings alors qu'il nécessitait encore de longs mois de développement, créant le pétard mouillé que l'on connaît. Deux ans et demi plus tard, Sony a redonné sa chance au jeune studio Level-5, qui lui présente un Dark Chronicle sublime et dénué de tous les défauts de son grand frère. Irréprochable sur la forme, Dark Chronicle l'est aussi sur le fond. Riche, varié et incroyablement long, il sera le compagnon des tueurs de RPG, éventreurs de Final Fantasy, qui aiment leur café très serré ! L'un des meilleurs RPG de la Playstation 2 à n'en pas douter.
  4. RomStation

    The Legend of Dragoon

    Au coeur d'un univers heroic-fantasy improbable, la lutte contre l'Empire totalitaire de Sandora a atteint son paroxysme. C'est dans ce contexte de guerre sans pitié que le jeune Dart assiste impuissant au saccage de son village, au massacre de ses parents et à l'enlèvement de sa meilleure amie Shana. Le coeur plein de rage, Dart décide d'attaquer la prison où est détenue Shana. La lutte promet d'être belle, d'autant que les motivations de l'Empire vont bien au-delà de la simple invasion barbare. Mais pour parvenir à ses fins, notre héros devra trouver les six Esprits du Dragon ainsi que les six personnes qui pourront les utiliser. Tout ceci dans l'espoir de pouvoir faire revivre ce que les gens du royaume appellent la Légende du Dragon. Épées, sorcellerie et mythes ponctueront une longue quête pleine de rebondissements dans ce RPG qui satisfera sans doute votre désir de retour aux sources du genre.
  5. RomStation

    Crash Team Racing

    Après s'être distingué sur la Playstation de Sony, le personnage de Crash s'est construit une certaine popularité auprès des joueurs, au même titre que des références telles que Mario ou Donkey Kong. Mais avant de pouvoir s'afficher fièrement aux côtés des autres grands du jeu de plates-formes, une des étapes obligatoires est certainement d'avoir son propre jeu de kart. C'est désormais chose faite grâce à la sortie de Crash Team Racing. Toute l'équipe s'est réunie pour l’événement. On retrouve avec grand plaisir notre héros Crash, mais également tous ses amis et ennemis : Polar, Pura, Dr Neo Cortex, etc. Tous se sont alliés pour vaincre Nitros Oxide, un extra-terrestre belliqueux qui veut transformer la Terre en parking si personne n'est capable de le battre à la course. C'est donc à cette rude tâche que vous devrez vous atteler au travers des cinq mondes proposés par le jeu. Crash Team Racing n'innove pas particulièrement dans son domaine, mais le soft a le mérite d'offrir une réalisation exemplaire pour le support et un gameplay éprouvé qui n'a rien à envier aux meilleurs titres du genre.
  6. RomStation

    Resident Evil 2

    Resident Evil 2 conserve les mêmes règles que son illustre aîné tout en y intégrant quelques apports. Le terrain de jeu se veut beaucoup plus vaste, puisque des pérégrinations dans un simple manoir, vous aurez cette fois la possibilité de traîner vos guêtres dans la ville de Raccoon City, ainsi que dans le laboratoire secret d'Umbrella. Le jeu tient maintenant sur deux CD, chacun étant dédié à l'aventure d'un des deux personnages jouables. Cette fois, le joueur pourra donc incarner soit Claire Redfield, la jeune soeur de Chris qui le recherche activement, soit Leon S. Kennedy, une nouvelle recrue dans la police de Raccoon. Si l'histoire des deux protagonistes reste à 80% identique, vous aurez de nouveau droit à quelques passages spécifiques à l'un ou l'autre des héros qui se retrouveront souvent à plusieurs moments du récit. Le scénario suit son petit bonhomme de chemin avec la propagation du virus T dans la ville de Raccoon, infectant par là-même tous ses habitants. On note également l'apparition du virus G qui va complexifier l'intrigue ou encore une mythologie plus approfondie, notamment grâce à quelques flash-back nous narrant les origines d'Umbrella. Le graphisme gagne en détails, malgré des couleurs beaucoup plus froides et une ambiance un peu plus diluée que celle du premier épisode, mais on reste enchanté par la visite de ces lieux tous plus sordides les uns que les autres.
  7. RomStation

    AssaultCube

    AssaultCube est un FPS qui vous met dans la peau de soldats armés (Forces Spéciales ou groupe terroriste) ayant pour but de réduire au silence l'autre équipe. Disposant du moteur graphique de Cube, il a la particularité d'être très léger en poids, fluide et de proposer des décors simples mais donnant tout de suite le ton. 12 modes de jeu sont proposés (Deathmatch, Survivor, Capture the Flag, Hunt the Flag, Keep the Flag, Pistol Frenzy, Last Swiss Standing, One-Shot One-Kill). Plusieurs armes seront disponibles, spécifiques au groupe auquel vous appartenez.
  8. RomStation

    In The Hunt

    In the Hunt is a sideways-scrolling shoot-em-up for one or two-players. Each player takes control of a submarine and must shoot their way through the game's six levels as they are attacked from both beneath the water in which the submarine moves (by enemy subs, gun emplacements, mines etc.), as well from above the water-line, by boats, jet fighters and helicopters. Numerous power-ups can be collected to boost the sub's meagre fire-power. The game was created by the same team behind the legendary "R-Type" series, with In The Hunt's superbly-rendered graphics being very similar in style to Irem's "R-Type Leo", released a year earlier. In The Hunt would prove to be Irem's last 'traditional' arcade shoot'em up, although two further R-Type sequels were released for home consoles (see R-Type "Series" section for further info).
  9. RomStation

    Perfect Dark

    Joanna Dark, alias Perfect Dark, est une jeune espionne de 23 ans, membre des forces d'élite de l'Institut Carrington. Tout débute alors avec l'appel au secours d'une scientifique de la DataDyne Corporation. Se rendant sur place lors d'une mission de routine, notre jeune héroïne va se rendre compte que la multinationale possède des activités bien louches. Au fur et à mesure de l'aventure, Perfect Dark va s'enfoncer dans les méandres de la corporation, découvrant des projets à l'échelle de la planète et mettant en danger le Président des Etats-Unis lors d'une sombre conspiration extra-terrestre. Trois ans après le sublimissime GoldenEye, les petits anglais de Rare Software tuent leur propre mythe en nous offrant un nouveau bijou. A partir de leur moteur 3D en vue subjective, Rare a une nouvelle fois réussi l'exploit d'améliorer la totalité des aspects du jeu, notamment le multijoueur, et à sublimer encore les capacités d'une Nintendo 64 vieillissante.
  10. RomStation

    GoldenEye 007

    Dans les années 80, le MI6 découvre un laboratoire secret rempli d'armes chimiques au Barrage de Byelomorye près d'Arkhangelsk en Union soviétique. Le laboratoire a produit du gaz nerveux qui est passé par les mains de nombreuses factions terroristes et groupes hostiles à travers le monde. James Bond est alors envoyé dans le laboratoire rejoindre son collègue et ami, l'agent 006 Alec Trevelyan, pour détruire les armes chimiques. En 1997, Rareware révolutionne le jeu de tir subjectif en adaptant le film GoldenEye sur Nintendo 64. Ses éléments d'infiltration, alors inédits pour le genre, et ses objectifs variés contrastaient agréablement avec la concurrence de l'époque (Doom et Quake). Les immenses qualités de son mode multijoueur très convivial ont démocratisé le FPS sur console de salon, jusque là assez mal représenté. Pour beaucoup, GoldenEye a grandement contribué à l'évolution du genre et demeure une référence.
  11. RomStation

    Spinmaster

    Johnny & Tom, two treasure seekers must save their friend Mary from the evil Mad Doctor and his army of goofy-dressed henchmen, as well as gather the map pieces in order to find the biggest treasure in the world at the same time! Features hilarious cartoon-like character designs and sound effects, awesome looking giant bosses (check out the Chinese dragon!) & fast-paced platforming action!
  12. RomStation

    The Legend of Zelda : Majora's Mask

    Tout commence par une chevauchée dans les bois où Link se fait déposséder de son cheval et de son ocarina par un mystérieux personnage masqué du nom de Skull Kid. Notre héros apprend par la suite de la bouche du vendeur de masques que cet être malicieux à commis un acte sacrilège en s'emparant du masque de Majora, une relique ancestrale qui apporte la malédiction et qui avait été scellée par les anciens. Le seul moyen d'empêcher l'apocalypse : reprendre possession du masque en l'espace de trois jours, avant que la comète au visage satanique n'entre en collision avec le monde de Termina. Grâce à l'ocarina, Link va pouvoir à son gré remonter le temps pour pouvoir revivre perpétuellement ces trois jours de fin du monde. La quête se révèle donc beaucoup plus longue que les 72 heures initialement prévues, les petites quêtes annexes étant encore plus nombreuses que d'habitude. Le concept, bien que très déstabilisant au début, consiste à planifier ses activités de façon à remplir tous les objectifs en moins de trois jours, les éléments clés étant sauvegardés à chaque voyage dans le temps. L'alternance du jour et de la nuit sera donc bien entendu présente, et s'applique encore mieux à cet épisode où chaque personnage a un emploi du temps bien particulier qui varie selon la date et l'heure. L'autre grande nouveauté de ce nouvel opus, c'est bien sûr l'importance accordée aux masques. Ainsi, on pourra admirer notre petit elfe transformé en peste Mojo, en Goron ou encore en Zora.
  13. RomStation

    Pokémon Version Rouge Feu

    Nintendo nous propose d'enfiler à nouveau notre costume de dresseur pour partir à la chasse aux Pokémon. Un voyage qui a tout de même un goût de déjà vu puisqu'il s'agit avant tout d'un remake des toutes premières versions de Pokémon sorties sur Gameboy monochrome en 1999. Autrement dit, l'essentiel de ce que l'on trouve dans cette version Rouge Feu correspond grosso modo au contenu de l'épisode Rouge, agrémenté toutefois d'un supplément non négligeable. Celui-ci se traduit d'une part par la remise à niveau de la réalisation, et d'autre part par l'ajout d'environnements inédits. Concrètement, ceux qui connaissent la version d'origine reconnaîtront sans peine l'aventure qui se déroule sur le continent de Kanto et qui nous fait vivre le parcours d'un apprenti dresseur Pokémon depuis Bourg Palette jusqu'au conseil des quatre, en passant par la collecte des badges de champions. On commence par choisir son Pokémon de départ parmi les désormais célèbres Bulbizarre, Salamèche et Carapuce, avant d'entamer une longue route vers le titre de meilleur dresseur.
  14. RomStation

    God of War

    Abandonné des dieux, hanté par ses démons intérieurs, Kratos a choisi de mettre fin à ses jours en se jetant de la plus haute montagne d'Athènes. Mais le spectacle de cet improbable suicide ne sera pas pour tout de suite. Flash-back. Kratos le Sparte, tueur sanguinaire, chasse l'Hydre sur un convoi de navires, piégés dans la Mer Égée en furie. Ses deux lames du chaos, incrustées à même la chair, virevoltent dans les airs. Sur son passage, les corps explosent. Ce n'est pourtant rien en comparaison des exactions d'Arès, le Dieu de la Guerre, qui a décidé de mettre Athènes à feu et à sang. Ne pouvant tolérer une telle insolence, Athéna a décidé de faire appel aux talents de Kratos, seul guerrier apte à approcher la boîte de Pandore, dont le pouvoir incommensurable fait même trembler les dieux. S'il y parvient, Kratos sera lavé de tous ses péchés. Remarqué au départ pour sa réalisation hors du commun, God of War confirme qu'il est aussi un incroyable jeu d'action. Là où d'autres titres donnent la désagréable impression de taper dans du caramel mou, God of War passe la violence en mode ON, multipliant les effets classieux pour enivrer le joueur dans un déchaînement de sévices. Animations amples et détaillées, bruitages lourds et fracassants, ralentissement avant l'impact... Dans un macabre ballet ininterrompu, Kratos arrache la tête des gorgones, pulvérise la gueule des minotaures et écartèle les harpies par les ailes avant de les laisser choir à l'agonie. Pour une fois, le mot "jouissif" n'est pas galvaudé !
  15. RomStation

    OutRun

    Issu d'une borne d'arcade à succès de Sega, OutRun est un classique du genre. Au volant de votre magnifique voiture de sport (une Ferrari Testarossa avec une belle blonde à vos côtés), vous devez sillonner les routes afin d'atteindre l'arrivée. Mais pour y parvenir, il vous faudra parcourir une par une les étapes qui constituent la course. A la fin d'une étape, il vous est parfois possible de choisir votre route. Avec ce même dilemme à résoudre plusieurs fois au cours d'une partie, on a donc droit à plusieurs arrivées possibles. Chez Sega, tous les chemins ne mènent pas forcément à Rome. Le temps est bien sûr compté, et il faudra également prendre soin d'éviter d'entrer en colision avec une autre voiture ou un des obstacles disposés sur le bord de la route (panneaux, palmiers ou rochers), au risque de crasher votre prestigieux bolide et perdre de précieuses secondes.
  16. RomStation

    Mario Kart : Double Dash !!

    Mario Kart : Double Dash !! se contente peut-être du minimum syndical, mais il le fait très bien. Au-delà de l'innovation qui consiste à être deux sur un chariot, pas déplaisante mais pas déterminante non plus, Nintendo a surtout retenu certaines leçons de Mario Kart 64. Moins contraints par l'aspect technique, les développeurs ont imaginé des pistes plutôt bien construites et surtout moins larges, tout en laissant une grande place à la gestion d'options. Ce Double Dash ne révolutionne donc pas la formule, mais l'ambiance est là et la magie continue d'opérer.
  17. RomStation

    Shenmue

    Shenmue. Un seul mot pour un si grand jeu. Le plus grand projet de Yû Suzuki (Space Harrier, Hang On, Virtua Fighter...), initialement prévu pour Saturn sous le nom de Project Berkeley, nous a enfin ouvert ses portes en 2000. Il en ressort un jeu absolument unique. Sous les traits du jeune Ryô Hazuki, préparez vous à vivre une des plus grandes aventures que le jeu vidéo ait vu naître. 1986. Vous incarnez donc Ryô Hazuki, jeune homme vivant dans la petite ville japonaise de Yokosuka, qui va assister au tragique assassinat de son père, Iwao, tué par un mystérieux chinois nommé Lan Di. Il semblerait qu'il était à la recherche d'une sorte de miroir (je ne dirai rien de plus pour ne pas spoiler ceux qui n'ont pas encore touché à Shenmue). Ryô est évidemment pas content et réclame vengeance. C'est là que votre aventure étendue sur 3 GD roms, commence. Premier choc, les graphismes. En 2000, ils faisaient figure de révolution, jamais un jeu n'avait été aussi réaliste notamment au niveau des visages, minutieusement travaillés. Encore aujourd'hui, à l'ère de la pléstéchone3foulachedé, ils restent encore très jolis et agréables. Deuxième choc, cette sensation de liberté jamais atteinte à l'époque. On peut tout visiter, tout saisir, tout voir, tout toucher. Le moindre distributeur de boissons peut être utilisé. Evidemment, aujourd'hui GTA est passé par là, mais il faut se remettre dans le contexte de l'époque. Yû Suzuki avait d'ailleurs décrit le jeu comme un FREE (Full Reactive Eyes Entertainment). Autre innovation, l'apparition des QTE ou QuickTime Event. A certains moments clé du jeu, il faudra appuyer très vite sur les touches indiquées à l'écran. Cette innovation a depuis été maintes fois reprise dans le jeu vidéo. On a récemment pu le voir dans Resident Evil 4 par exemple. Enfin, Shenmue c'est aussi cette ambiance. Cette petite ville japonaise des années 80 pleine de charme, la musique, les discussions avec les différents personnages, les loubards du HeartBeats Club, les jolis minois de Nozomi et Shenhua. Je pourrais parler de ce jeu pendant des heures. D'ailleurs, je ne saurai que trop conseiller aux personnes parlant le japonais d'opter pour la version originale, encore plus immersive. Cerise sur le gâteau, la salle d'arcade, lieu où les rétrogamers que nous sommes adoreront rejouer à Space Harrier et Hang On. Evidemment, le jeu n'est pas exempt de défauts. Il n'est pas traduit en français (cependant que les anglophobes se rassurent, un niveau lycée est largement acceptable pour comprendre les nombreux dialogues). On pourra aussi reprocher quelques phases répétitives (les scènes où Ryô va au taf et soulève des caisses sont encore dans les mémoires des détracteurs du jeu) et la maniabilité un poil rigide de Ryô. Enfin, l'histoire se déroule en 16 chapitres, dont Shenmue n'est que le premier. Shenmue II en contient 5, mais le succès commercial du jeu et de la dreamcast aidant, l'histoire reste sans suite et on ignore si un Shenmue III verra le jour (Monsieur Sega, s'il vous plaît ressortez Yû du placard !). Ceci n'enlève en rien que Shenmue reste une aventure hors du temps et passionnante, que tout gamer en quête de dépaysement se doit d'avoir goûté.
  18. RomStation

    F-Zero X

    L'action se déroule au XXIIème siècle. Vous êtes au volant d'un bolide mi-voiture, mi-fusée et vous participez à des courses extrêmes où vous pourrez atteindre des vitesses vertigineuses. Sur des circuits dangereux et colorés, 30 pilotes s'affrontent dans une lutte sans merci. Après avoir choisi votre véhicule, vous vous retrouvez sur une piste confronté à 29 autres as de la vitesse. Afin de parvenir à votre objectif (remporter la course), tous les moyens sont bons : gagner en vitesse pure, mais aussi éliminer vos adversaires en les envoyant dans le décor. Peu à peu, vous apprendrez à maîtriser les différentes possibilités qu'offre chaque circuit : turbos qui vous amèneront à des vitesses incroyables (parfois plus de 1000 km/h !), zones de régénération sur lesquelles vous pourrez refaire votre plein d'énergie, zones gelées où vous partirez en glissade, divers obstacles et même des carcasses de vaisseaux détruits aux tours précédents.