RomStation

Bot
  • Content Count

    44,278
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by RomStation

  1. RomStation

    Resident Evil 3 : Nemesis

    Situé chronologiquement juste avant et juste après les événements de Resident Evil 2, ce troisième épisode marque le retour de Jill Valentine au générique, plus sexy que jamais. Notre héroïne a la ferme intention de fuir un Raccoon City infesté de zombies avant sa destruction programmée. Sur sa route heurtée, Jill croisera notamment deux beaux gosses : Carlos Oliveira, un mercenaire latino aux desseins mystérieux, et Nemesis, un boucher au charme scandinave. Le Nemesis est la vraie nouveauté du jeu, celle qui apporte tout son piment au titre. Ses apparitions sont toujours stressantes et apportent un peu de variété à l'action. C'est au joueur qu'il appartient alors de choisir entre l'affrontement ou la fuite, lors d'embranchements qui malheureusement n'ont aucune incidence sur le scénario. Evidemment, effet de surprise oblige, les apparitions du Nemesis ne sont pas toujours précédées par un message invitant le joueur à choisir la voie à suivre. Ce personnage apporte beaucoup à l'ambiance du jeu et lui confère une dimension toute particulière, bien à part dans la saga. Pour le reste, Resident Evil 3 est un épisode qui ne s'éloigne pas des grandes lignes tracées par les précédents opus.
  2. RomStation

    The Lost World : Jurassic Park

    If you have a good arm at shooting games you're fine. But if you don't have a good arm at shooting games better start practicing, because half of the whole game you'll be shooting a lot of raptors coming at you 30 miles per hour!!!
  3. RomStation

    Pokémon XD : Le Souffle des Ténèbres

    Pokémon XD : Le Souffle des Ténèbres sur GameCube vous lance à la chasse aux Pokémon sombres afin de les purifier. Votre but demeure de réussir à en capturer un maximum afin de les exploiter ensuite dans des arènes contre d'autres dresseurs.
  4. RomStation

    Super Smash Bros. Melee

    Première véritable killer app de la GameCube, Super Smash Bros. Melee est un formidable tribut aux univers 8/16 bits qui ont bercé nos enfances et nos adolescences. Recélant un contenu étonnamment riche pour ce qui s'apparente au premier abord à un "simple" jeu de baston, le soft révèle très vite son potentiel aux plus téméraires. Si cette suite ne révolutionne pas la formule, elle reprend avec brio les points forts d'un titre déjà remarquable sur Nintendo 64, en améliorant grandement l'ensemble. Aussi convivial qu'un Bomberman entre amis et doté d'une profondeur de jeu insoupçonnée, ce SSMB se hisse sur la plus haute marche du podium de la jeune ludothèque GameCube, qui accueille pour l'occasion une petite perle de fun.
  5. RomStation

    Dracula's Shadow

    Dracula's Shadow is a fan-made game, plot-related to the Castlevania series and taking the foundations from Castlevania II: Simon's Quest . Also noteworthy is the ability to run under DOS (!). The plot is almost unchanged compared to the aforementioned game - Belmont and his partner, while killing the vermin, collect the remains of Count Dracula so that he does not return to Earth. In terms of preserving elements of the original game, Dracula's Shadow looks just perfect - all the features of Simon's Quest have remained in place. Day and night still follow each other, you can talk with pedestrians and buy something from them, etc. The number of "soup sets" increased to seven. Graphically, the game is stylized as a NES video system, but with more saturated colors. Nevertheless, some images, such as portraits of characters, are clearly taken from another game and casually stretched. Melodies - average midi-shki. Despite the player's two lives, the sequels are endless, which makes the game easy enough for passing. The result is a good arcade game recommended by the past original game.
  6. RomStation

    Ratchet & Clank 3

    Rejoignez Ratchet et Clank dans leur troisième aventure pour défaire les plans machiavéliques du Dr Nefarious. En plus des nombreux gadgets, plus de 15 armes différentes sont à votre disposition pour défourailler autour de vous. Un mode spécial permet de jouer à plusieurs en invitant trois autres amis.
  7. RomStation

    ePSXe

    ePSXe (enhanced PSX emulator) est un émulateur PlayStation développé par trois auteurs : calb, _Demo_ et Galtor.
  8. Si un soft a bouleversé nos habitudes d'amateurs de jeux de caisse, il s'agit bien sûr de Gran Turismo. Alliant une plastique de rêve à la précision du pilotage, le titre de Polyphony Digital nous avait tous mis d'accord. Deux ans après la sortie de celui qui redéfinit les canons de la simulation automobile, la console de Sony accueille le second épisode de cette série désormais culte pour toute une génération de joueurs. Une pléthore de voitures issues du monde entier, un pilotage différent pour chaque série de véhicules, des tracés techniques et une réalisation au top de l'époque, tels sont les ingrédients de choix de la recette Gran Turismo. Cependant, le quasi-monopole des voitures japonaises, le peu de circuit et le manque de challenge du mode GT avaient fait passer le premier essai un poil à côté du sans faute. Polyphony s'était donc fixé pour objectif de corriger le tir et d'enfoncer le clou en proposant toujours plus de contenu : 34 concessionnaires, 600 voitures, 60 épreuve de permis, le nouveau mode Rallye et ses pistes sur terre... Au passage, le moteur graphique a profité d'un léger lifting pour mieux tenir en respect la concurrence de l'époque (Ridge Racer Type 4 et V-Rally 2). Avec tout ça, Gran Turismo 2 fait oublier son aîné pour devenir à son tour la nouvelle référence du genre, The Real Driving Simulator.
  9. RomStation

    Mario Kart : Double Dash !!

    Mario Kart : Double Dash !! se contente peut-être du minimum syndical, mais il le fait très bien. Au-delà de l'innovation qui consiste à être deux sur un chariot, pas déplaisante mais pas déterminante non plus, Nintendo a surtout retenu certaines leçons de Mario Kart 64. Moins contraints par l'aspect technique, les développeurs ont imaginé des pistes plutôt bien construites et surtout moins larges, tout en laissant une grande place à la gestion d'options. Ce Double Dash ne révolutionne donc pas la formule, mais l'ambiance est là et la magie continue d'opérer.
  10. RomStation

    MAME

    MAME, acronyme signifiant « Multiple Arcade Machine Emulator », est un logiciel d'émulation pour PC dont le but est de reproduire fidèlement le fonctionnement des jeux et des systèmes d'arcade afin de préserver l'histoire du jeu vidéo et ainsi éviter que certains titres ne sombrent dans l'oubli.
  11. RomStation

    Pokémon Thunder Yellow

    ✔ Mise à jour des fichiers de jeu par Undi : Pokémon Thunder Yellow r12
  12. RomStation

    mGBA

    mGBA est une nouvelle génération d'émulateur Game Boy Advance. Le projet a démarré en avril 2013 dans le but d'être assez rapide pour fonctionner sur du matériel modeste, sans sacrifier la précision ou la portabilité. Même dans la version initiale, les jeux se jouaient généralement sans problème. Depuis lors, mGBA s'est amélioré et se vante désormais d'être l'émulateur GBA le plus précis qui soit.
  13. RomStation

    FIFA International Soccer

    L'un des jeux les plus importants de toute l'histoire d'Electronic Arts est aussi l'un des meilleurs représentants du football sur 16-bits. On ne parlait pas encore de clubs sous licence ou de motion capture, mais le label FIFA et la qualité visuelle du jeu dans le contexte de l'époque (vue de trois quarts, animations détaillées) en ont fait un Hit incontournable.
  14. RomStation

    The Legend of Zelda : Twilight Princess

    C’est donc plus de trois ans après The Windwaker que Link reprend enfin du service, pour le plus grand plaisir des fans de la saga. Vivant dans le village de Toal, un havre de paix situé au sud du royaume d’Hyrule, le jeune homme va un beau jour se retrouver aux prises avec des monstres chevauchant d’horribles sangliers. Tentant de poursuivre ces sagouins, Link ne tarde pas à se retrouver devant un mur opaque des plus inquiétants. Avant qu’il ne puisse esquisser le moindre mouvement, une main géante surgit et le propulse dans ce monde de ténèbres, point de départ d’une fantastique aventure. Fantastique tout d’abord par ce scénario diablement bien ficelé et riche en rebondissements, que je ne vous dévoilerai pas par respect pour les créateurs du jeu. Fantastique également pour cet univers d’une richesse incomparable, savant mélange de toutes les œuvres culturelles majeures. Comment ne pas penser au Seigneur des Anneaux lorsque l’on arpente les plaines d’Hyrule sur le dos d’Epona, en combattant des monstres montés sur des sangliers géants ? Comment ne pas penser à Okami lorsque notre héros se transforme en loup ? Au début limitée à certains passages clés de l’histoire, cette transformation deviendra ensuite la pierre angulaire de votre aventure, puisque visiter le royaume de l’ombre pour trouver certains objets ou personnages cachés ne sera faisable que sous cette forme. Plus qu’un gadget, ces phases spéciales permettent de changer radicalement la manière de jouer en octroyant au joueur des contrôles totalement différents de ceux présents habituellement. En temps normal, la maniabilité reste très proche de celle utilisée dans Ocarina of Time et Windwaker. Vous serez ainsi libre d’assigner différents objets de votre inventaire aux touches X et Y, tandis que la touche B sera dévolue aux attaques classiques. Pour les actions contextuelles, vous devrez avoir recours à la touche A. Enfin, le stick C (réservé à l’utilisation d’items sur N64) vous permettra de modifier l’angle de vue. Cette jouabilité déjà éprouvée s’avèrera parfaitement adaptée durant les combats, avec une touche de lock facilitant grandement vos déplacements. Au fil des heures de jeu, vous aurez l’occasion de rencontrer un étrange maitre d’armes qui vous enseignera de nombreuses techniques d’une grande puissance, utilisables en combinant diverses touches. Vous deviendrez ainsi de plus en plus puissant à mesure que le gameplay gagnera en richesse… Depuis Ocarina of Time, le son a toujours eu une importance capitale dans la progression. Ici, Link troque son ocarina contre des herbes qu’il pourra utiliser pour siffler différents airs, et ainsi déclencher des événements comme appeler Epona ou un faucon. Sous sa forme canine, l’utilisation de ces herbes laissera la place à un hurlement poignant d’émotion qui sera nécessaire pour faire apparaitre le maitre d’armes susnommé… L’émotion, un mot auquel ce nouveau Zelda donne un tout nouveau sens. Comment ne pas tomber béat d’admiration devant l’immensité des plaines d’Hyrule, la finesse des décors, les somptueux effets visuels qui vous en mettront constamment plein la vue… On serait presque tenté de dire que les développeurs en ont trop fait si le résultat n’était pas aussi magnifique, féérique. L’univers de ce Twilight Princess reprend les grandes thématiques présentes dans Ocarina of Time, tout en les sublimant grâce à la technologie 128 bits. Les donjons n’en seront que plus grandioses, et le charisme des différents protagonistes s’en trouvera exacerbé. Dans ces conditions, difficile de se résoudre à quitter ce monde merveilleux une l’aventure terminée. Que les plus pessimistes se rassurent : à la quête principale déjà gigantesque, se grefferont une pléthore de quêtes annexes venant porter la durée de vie du soft vers des sommets rarement atteints auparavant. Le déroulement de l’histoire ainsi que l’alternance des différentes phases de jeu vous feront entrer dans une autre dimension, où les heures se transformeront en minutes et les minutes en secondes.
  15. RomStation

    Paper Mario : La Porte Millénaire

    Paper Mario : La Porte Millénaire : les fans de la Nintendo 64 ont déjà dû entendre parler du premier épisode, qui, sans prétentions, était un très bon RPG. Le second volet n'est pas une bombe dans le domaine du RPG mais il possède tout de même de sérieux atouts pour vous convaincre. Les grands amateurs de RPG ne seront malheureusement pas totalement comblés étant donné leur grande attente au niveau des jeux. Les graphismes sont comme le nom du RPG l'indique simulent un effet "papier". Le scénario est sans prétention: on ne s'attend pas à quelque chose d'extrêmement travaillé pour les aventures du super plombier moustachu. Le jeu commence très simplement. Princesse Peach a trouvé une carte au trésor et envoie une lettre à Mario pour qu'il vienne la rejoindre. Jusque là, rien de bien difficile à comprendre. Mario prend donc le bateau pour rejoindre sa promise et pour l'aider dans sa quête hasardeuse. Mais arrivé là-bas, Peach a disparu. En effet, la demoiselle en détresse s'est fait capturer! Et Mario va encore devoir la délivrer. Scénario prévisible, n'est-ce pas ? Je vous l'accorde, mais c'est ce simple détail qui fait tâche sur l'histoire. Muni de son courage et de la carte qui regroupe l'emplacement des 7 gemmes, Mario va devoir les trouver avant que Bowser et les autres ne mettent la main dessus. Les 7 gemmes réunis, la porte millénaire s'ouvrira et il pourra sauver Peach. Les personnages sont nouveaux, nombreux, variés et attachants. Qui ne tomberait pas sous le charme des pouvoirs de certains d'entre eux ? Qui ne craquerait pas pour Yoshi Rebel, le petit Yoshi version punk ? La force de ce Paper Mario réside aussi là-dedans. Grâce à ses personnages, nous avançons dans le jeu, confiant, et leurs importants pouvoirs divers et variés sont très amusants. Mario quant à lui sera maudit, vous pourrez vous transformer en avion en papier, etc. Une aubaine car il ne fera pas sa mission seul pour une fois ! En fonction des personnages que vous aurez, choisissez vos préférés et faites-vous une petite équipe sympathique et conviviale. Outre les capacités avantageuses des personnages, chacun possède sa personnalité et son rôle (plus ou moins) important dans le jeu. Si vous oubliez un personnage, vous ne pourrez pas avancer, car à chaque personnage acquis, son pouvoir spécifique devra être utilisé pour avancer dans la trame de l'histoire. Le système de combat est assez commun par rapport aux autres Classical-RPG mais il rajoute une petite touche d'originalité avec la présence d'un public. Ce dernier rajoutera des dégâts à l'ennemi ou même à vous lorsque l'un ou l'autre fera des coups critiques. A noter que les ennemis sont visibles, vous pourrez donc les éviter en toute liberté. Les décors sont très beaux et le jeu vous paraîtra enfantin en apparence. Les dessins sont variés, riches en couleurs, en luminosité: on voudrait y vivre et refaire le jeu de nombreuses fois pour profiter de ces paysages si réussis. Le boss de fin, si je puis dire, est assez dur et c'est là que vous verrez que Paper Mario n'est pas un jeu simple et enfantin. Plusieurs bosses et rebondissements sont aux rendez-vous. L'humour est également omniprésent par l'intermédiaire de Bowser, le maître en la matière. Des quêtes spéciales, amusantes et drôles vous seront proposées. Des situations cocasses aussi, tant qu'on y est. Paper Mario: la Porte Millénaire est donc un excellent RPG, et innove par rapport à tous les autres Mario. Malgré quelques lacunes, le jeu est vraiment excellent, je vous le conseille vivement. De quoi passer un bon moment en compagnie de Mario, en amélioré si le terme y est approprié.
  16. RomStation

    The Legend of Zelda : Majora's Mask

    Tout commence par une chevauchée dans les bois où Link se fait déposséder de son cheval et de son ocarina par un mystérieux personnage masqué du nom de Skull Kid. Notre héros apprend par la suite de la bouche du vendeur de masques que cet être malicieux à commis un acte sacrilège en s'emparant du masque de Majora, une relique ancestrale qui apporte la malédiction et qui avait été scellée par les anciens. Le seul moyen d'empêcher l'apocalypse : reprendre possession du masque en l'espace de trois jours, avant que la comète au visage satanique n'entre en collision avec le monde de Termina. Grâce à l'ocarina, Link va pouvoir à son gré remonter le temps pour pouvoir revivre perpétuellement ces trois jours de fin du monde. La quête se révèle donc beaucoup plus longue que les 72 heures initialement prévues, les petites quêtes annexes étant encore plus nombreuses que d'habitude. Le concept, bien que très déstabilisant au début, consiste à planifier ses activités de façon à remplir tous les objectifs en moins de trois jours, les éléments clés étant sauvegardés à chaque voyage dans le temps. L'alternance du jour et de la nuit sera donc bien entendu présente, et s'applique encore mieux à cet épisode où chaque personnage a un emploi du temps bien particulier qui varie selon la date et l'heure. L'autre grande nouveauté de ce nouvel opus, c'est bien sûr l'importance accordée aux masques. Ainsi, on pourra admirer notre petit elfe transformé en peste Mojo, en Goron ou encore en Zora.
  17. RomStation

    Mise à jour 2.3 : Serveurs persistants

    Romstation passe en version 2.3 ! Cette mise à jour développe un peu plus les possibilités du Multijoueur en y intégrant un nouveau mode de création consacré aux jeux PC à serveur dédié. En sélectionnant l'option "Serveur persistant" depuis la page "Mes serveurs", vous pouvez désormais créer votre propre serveur dédié. Hébergé sur nos machines, votre serveur reste toujours accessible aux joueurs du lobby autorisés. Un accès FTP dédié vous permet d'administrer librement votre serveur et d'effectuer vos backups. Ce service est totalement gratuit mais les serveurs laissés inactifs au delà de 15 jours sont automatiquement supprimés. En dehors des configurations spécifiques au jeu supporté, les serveurs persistants ont quelques particularités communes qu'il faut bien observer lorsque vous souhaitez en administrer un. Notez d'abord que vous ne pouvez pas créer plus de trois serveurs persistants. Le serveur est uniquement accessible des joueurs connectés au lobby. Aucun backup automatique n'est effectué, mais un accès FTP permet une gestion libre des fichiers du serveur. Pensez donc à effectuer manuellement vos backups. Ce service est totalement gratuit mais les serveurs laissés inactifs au delà de 15 jours sont automatiquement supprimés. L'arrêt du serveur (Options du lobby) est recommandé avant tout transfert ou modification des fichiers pour prévenir la corruption des données. Aussi, n'oubliez pas de redémarrer le serveur arrêté après avoir terminé vos opérations. Vous pouvez bien sûr éditer les fichiers de configuration du serveur selon vos préférences, mais certaines valeurs ne doivent pas être modifiées : les ports, les adresses IP et le protocole IP. Dans un souci de sécurité, les serveurs ne communiquent pas vers l’extérieur (sites tiers). Certains paramètres, tels que "online-mode" sur Minecraft, seront donc inopérants. Lorsque vous enregistrez un fichier avec votre éditeur de texte dans FileZilla (le client FTP intégré), une fenêtre s'ouvre pour vous demander de valider le téléchargement du fichier édité sur le serveur. Il est facile de l'oublier car la fenêtre ne se met pas au premier plan et cette erreur est à l'origine de quelques confusions. Les chemins renseignés dans les fichiers de configuration du serveur ne doivent pas être modifiés en amont du répertoire à la racine de votre serveur. Dans l'exemple suivant "world=/home/romstation/sftp/terraria/Worlds/Terraria.wld", seule la partie "Worlds/Terraria.wld" peut être modifiée. Enfin, ne modifiez pas les permissions d'accès d'un fichier ou d'un répertoire (chmod). Ce mode est actuellement compatible avec une poignée de jeux, mais la liste s'étoffera progressivement pour satisfaire toutes les demandes. Aussi, la plupart des jeux PC qui intègrent la liste sont également compatibles avec le VPN automatique. Si vous possédez une version antérieure à l’actuelle 2.3, elle sera automatiquement mise à jour lors de votre prochain démarrage de l'application.
  18. RomStation

    Sonic the Hedgehog: Genesis

    A l'occasion des quinze ans du hérisson bleu, le voici de retour sur GBA avec une version améliorée de ses premières aventures. Très sobrement intitulée "Sonic the Hedgehog: Genesis", cette réédition apporte quelques améliorations bienvenues comme l'intégration du spin dash et d'un système de sauvegarde, ce qui facilite grandement l'aventure.
  19. RomStation

    Final Fight 3 (Super Nintendo)

  20. RomStation

    Bust A Groove

    Après Parappa The Rapper qui avait lancé un nouveau genre de jeu basé sur la musique et le rythme, Bust A Groove vous propose cette fois non plus de rapper, mais de danser ! Vous êtes en effet l'un des 10 meilleurs danseurs du monde, et vous allez défier vos homologues dans des duels dansants où seul pourra gagner celui qui a vraiment le rythme dans la peau. Vous ne dirigez qu'indirectement votre personnage, puisqu'il s'agit concrètement d'exécuter des combinaisons de touches dans un tempo imposé. Si vous réalisez correctement les enchaînements, votre danseur exécutera des figures de plus en plus spectaculaires, le but étant d'être meilleur que son adversaire. L'ambiance du jeu est exceptionnellement déjantée et toujours rythmée. Les musiques sont absolument démentes (une douzaine au total) : techno, groove, funk et disco, il y en a pour tous les goûts. La réalisation graphique fait également honneur à la PSX avec des animations réalistes et dynamiques qui donnent à l'ensemble une ambiance de fiesta. On arrive au summum de ce jeu en mode 2 joueurs, où le spectacle offert est autant sur l'écran qu'à côté de soi, car regarder quelqu'un jouer à Bust A Groove est plutôt comique.
  21. RomStation

    Threads of Fate

    Rue, un jeune garçon amnésique aux origines obscures, et Mint, une princesse capricieuse et très imbue de sa personne qui a payé au prix fort sa désinvolture, sont les héros de cette aventure. Outre un caractère bien trempé, nos deux têtes d’affiche partagent une ambition commune : trouver une relique très ancienne qui leur permettra de réaliser leur rêve. C’est sur son utilisation que leurs desseins divergent. Alors que Rue souhaite ressusciter Claire, une jeune fille qui l’avait recueilli et qui trouva la mort en voulant le protéger, Mint désire plus modestement dominer le monde. Ils seront logiquement amenés à se rencontrer et devront même collaborer pour écarter une adversité qui se révèlera plus coriace que prévue. Bien sûr, les tenants et aboutissants de l’histoire ne se dévoileront qu’à la condition de finir leurs aventures respectives. Plutôt triviales, voire simplistes, ces dernières n’en demeurent pas moins bien ficelées.
  22. RomStation

    No$GBA

    NO$GBA (prononcé "no cash GBA") est un émulateur Nintendo DS et Game Boy Advance pour Windows et DOS. Il s’agit de l’un des premiers émulateurs Nintendo DS à exécuter des jeux avec succès. Il est également le seul émulateur DS connu pour DOS. NO$GBA a été développé par Martin Korth.
  23. RomStation

    Rayman

    Il fut un temps où Rayman ne partageait pas l'affiche d'un jeu avec une flopée de lapins arriérés aux gueules de Picasso. Il fut un temps où Rayman était entièrement en 2D. Il fut un temps où Rayman était une référence du jeu de plates-formes. Si Rayman paraît basique, voire banal, lors des deux ou trois premiers niveaux, c'est dans la longueur que son gameplay s'étoffe. Alors qu'au commencement du jeu vous ne pouvez que sauter et ramper, vous acquérez au fur et à mesure de nouvelles capacités octroyées à la fin de certains niveaux par le fée Betila. Rayman apprendra donc à s'agripper aux bordures, à courir, à faire l'hélicoptère avec ses cheveux, et évidemment à lancer son poing, véritable marque de fabrique du personnage. Ce poing peut également lui servir à se pendre à des zéros ailés, et à se balancer comme avec un fouet. Et ces différents pouvoirs ne seront pas de trop pour réussir à libérer les Electoons répartis dans les niveaux. Car c'est là votre objectif : localiser et détruire toutes les cages qui contiennent les petits êtres roses. Elles sont au nombre de six par stage et si on arrive facilement à les dénicher au début, on a beaucoup plus de mal dans les niveaux suivants. Il faut souvent revenir en arrière avec des pouvoirs récemment débloqués pour atteindre certaines cages hors de portée auparavant.