Club ouvert  ·  173 membres

Nehpro

L'hypersexualisation dans les Mangas et Jeux Vidéos

Messages recommandés

Bonjour.

 

Au même titre que Disney a conditionné la vision de l'amour de millions d'enfants à travers le monde, le phénomène d’hyper sexualisation dans les jeux vidéo et dans les mangas crée aujourd'hui une fracture de plus dans la population, entre la partie pour qui elle est légitime et l'autre pour qui elle ne l'est pas.

 

L’hyper sexualisation est-elle ou non dangereuse ?

S'agit-il d'un phénomène de mode qui finira par passer, est ce qu'elle répond à un véritable besoin des consommateurs, traduit-elle un malaise dans la société moderne ?

 

Le sujet a bénéficié d'un regain d'attention lorsque les féministes ont salué la disparition de l'énorme poitrine de Lara Croft.

 

L'hypersexualisation dans la culture japonaise fait beaucoup parler d'elle, alors que les autorités japonaises deviennent de plus en plus répressives, comme dans une volonté d'arrêter un fléau qu'ils avaient sous-estimé à l'origine.  Les mangas ont-il ce pouvoir de conditionner notre façon de voir l'amour, l'autre sexe, et le sexe en lui même, peut-on leur trouver une part de responsabilité  dans les incidents d'ordre sexuels au Japon rapportés de plus en plus souvent par les journaux ? Où les mangas sont-ils "victimes" d'un malaise qui prend sa source ailleurs ?

 

Edit : Pour plus de clarté je laisse ce premier post tel quel, de sorte à ce que les premières réactions restent crédibles vis à vis de son contenu, en revanche je me permet à partir d'ici de rajouter certaines précisions, en accord avec les remarques qui ont été transmises dès le début du topic, et pour les probables remarques qui suivront : personne n'est parfait :o .

 

 

L'hypersexualisation ( source wikipedia )

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypersexualisation

 

"L’hypersexualisation, ou la sexualisation précoce, désigne le fait que les enfants des années 2000 sont appelés à prendre des raccourcis vers l’âge adulte sur le plan de la sexualité. Jocelyne Robert, sexologue, résume l’idée en la qualifiant de « représentation de l’enfant comme une sorte d’adulte sexuel miniature »".

 

Cependant il est rajouté :

 

"Certains chercheurs s’entendent pour dire que l'hypersexualisation se définit par deux principaux volets : celui de la mode vestimentaire et celui des comportements sexuels des jeunes".

 

 

ainsi on trouvera plus bas dans l'article :

 

"Ce début de XXIe siècle est teinté de nouvelles pratiques sexuelles chez les jeunes,[...], qui caractérisent bien ce phénomène de sexualisation précoce chez les jeunes"

 

C'est ce dernier aspect, celui du comportement sexuel des jeunes, qui me préoccupe ici, cependant je souhaite que le topic puisse rester assez général. J'espère que l'on tolèrera que l'extrapolation puisse nous amener à entammer parfois du hors-sujet : Le sexe est un sujet vaste, on ne peut pas parler de l'hypersexualisation sans mentionner tous les thèmes qui peuvent y être liés de prêt ou de loin."

 

 

On trouvera aussi :

 

"En ce qui concerne l'hypersexualisation comme mœurs sexuelles, on ne peut passer sous silence le fait que les mœurs des adultes ont énormément changé. « Pourquoi les adolescents garçons et filles se limiteraient-ils aux pratiques qui avaient cours il y a 30 ans ?"

 

Cette phrase illustre bien pour moi la fracture dont je parle . Les conservateurs voudraient n'y voir que le mal, les réactionnaires mettent le doigt sur la nécessité d'établir de nouveaux codes. Les deux parties sont totalement sourdes l'une face à l'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bigre ! C'est un sujet sensible que tu ouvres là. Si tu souhaites ouvrir le débat dans ce domaine, je pense qu'il y aurait besoin d'un brin de cadrage, car tu ne poses pas moins de quatre questions, deux ayant trait au phénomène d'une point de vue général, l'autre s'attardant sur un ancrage culture précis.

Comme les représentations ont tendance à être moins en phase qu'on ne le pense, peut-être serait-il judicieux de d'abord définir précisément ce que tu entends par "phénomène d'hypersexualisation"  (ainsi que d'illustrer plus précisément cette fracture) ? Ceci afin d'éviter les mécompréhensions... Et de centrer ensuite le débat dans un premier temps.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lu!

 

alors, il faut faire la différence entre les différents genre de mangas car un gamin ne va pas lire de hentai ou ecchi à gros nichon!, il lira plutôt un naruto, one piece ou fairy tales et dragon ball ET donc (pour les 2 derniers surtout!) effectivement, un surplus de gros boobs bien chiant (les ecchis sont mieux pour sa!)


en plus de sa, tu dit indirectement que les mangas avec de gros boobs que les enfants lisent produisent des actes interdit par la loi comme des attouchements et viols OR rien n'est prouvé que c'est le cas (au contraire, ces actes existaient déjà avant le premier manga!)


finalement, c'est exactement le même débat que celui qui dit que les jeux videos rendent violent! et produisent des attentats et meurtres...

(pareil, les jeux videos n'existait pas avant Hitler...)

Modifié par Gaga46

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Phénomène de mode ? Le sexe dans les mangas existe depuis fin 70 au Japon, c'est comme pour le porno en Occident.. donc phénomène de mode, je ne pense pas. Pour ce qui est des jeux vidéos, ce n'est pas d'aujourd'hui non plus, bien qu'avant, les graphismes n'étaient pas assez développer pour faire "plaisir" aux joueurs, il y'avait quand même des jeux qui était un peu sexy, Suffit de voir Tomb Raider ou le jeu de combat Dead Or Alive, mais revenons au Tomb Raider 1er du nom sortis en 96, seuls les cinématiques étaient un plaisir pour les yeux, le jeu en lui même était bien meilleur dans un autre domaine, l'aventure, car si on s'arrête sur l'aspect de Lara Croft hors cinématique, ça donne des seins pixelisés en forme de pyramide, la fesse gauche qui dit merde à la droite, une tête en losange, non merci. x)

 

 

Personnellement, j'ai jamais été attiré par Lara à cause de ses formes, pour moi elle me plait toujours autant, que ce soit avant, avec ses airbags ou maintenant avec ses seins plus "humain". ^^

Modifié par Titutiena

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce qui est des jeux vidéos, ce n'est pas d'aujourd'hui non plus. Bien qu'avant, les graphismes n'étaient pas assez développer pour faire "plaisir" aux joueurs. Suffit de voir Tomb Raider 1er du nom sortis en 96, seuls les cinématiques étaient un plaisir pour les yeux, le jeu en lui même, les seins pixelisés en forme de pyramide, la fesse gauche qui dit merde à la droite, non merci. x)

 

 

Personnellement, j'ai jamais été attiré par Lara à cause de ses formes, pour moi elle me plait toujours autant, que ce soit avant, avec ses airbags ou maintenant avec ses seins plus "humain". ^^

sisi, même avec pleins de pixels, c'était justement pour vendre le jeu que lara avait autant de boobs et qu'ils était si bien fait (et oui, lara et surtout ses boobs contiennent plus de polygones que le reste du jeu...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le japon a surtout un culture différent sur ce point par rapport à nous (pour ce qui est des manga ) le sexe est beaucoup moins tabou que dans notre culture occidental ou le sexe et souvent considéré comment une honte des fois. Je pense que c'est sa ... et le fan service...CEPENDANT le fan service ne tue pas forcement un manga ! Certain d'entre eux arrive à gérer une histoire sans le gâcher avec le fan service d'autre non .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le japon a surtout un culture différent sur ce point par rapport à nous (pour ce qui est des manga ) le sexe est beaucoup moins tabou que dans notre culture occidental ou le sexe et souvent considéré comment une honte des fois. Je pense que c'est sa ... et le fan service...CEPENDANT le fan service ne tue pas forcement un manga ! Certain d'entre eux arrive à gérer une histoire sans le gâcher avec le fan service d'autre non .

Exemple avec High School DxD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Z'avez raison, faisons comme dans les mangas : j'irais dans la rue avec un poulpe pour voir ce que ça fait :o)

Je savais pas que tu étais un adepte du genki... ça fait peur..

ah! et y a eu beaucoup de jeux porno avant lara croft...

(spoiler interdit au moins de 18ans!

pornopoly

softporn adventure

girls just want to have fun (commodore 64)

Parce que Tomb Raider est un jeu porno ? Je ne savais pas. :o

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je dirai même mieux! certains manga (les mangas ecchi entre autre), ne pourrai pas exister sans fan service CAR l'histoire elle même est du fan service et cela ne veut pas dire que ce n'est pas intéressant!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bigre ! C'est un sujet sensible que tu ouvres là. Si tu souhaites ouvrir le débat dans ce domaine, je pense qu'il y aurait besoin d'un brin de cadrage, car tu ne poses pas moins de quatre questions, deux ayant trait au phénomène d'une point de vue général, l'autre s'attardant sur un ancrage culture précis.

Comme les représentations ont tendance à être moins en phase qu'on ne le pense, peut-être serait-il judicieux de d'abord définir précisément ce que tu entends par "phénomène d'hypersexualisation"  (ainsi que d'illustrer plus précisément cette fracture) ? Ceci afin d'éviter les mécompréhensions... Et de centrer ensuite le débat dans un premier temps.  

 

Merci, je vais éditer mon premier post pour mieux refléter ces aspects . Oui le sujet est sensible c'est pourquoi il est nécessaire de l'aborder avec une certaine méthodologie... que je n'ai pas, les conseils seront donc les bienvenus.

 

lu!

 

alors, il faut faire la différence entre les différents genre de mangas car un gamin ne va pas lire de hentai ou ecchi à gros nichon!, il lira plutôt un naruto, one piece ou fairy tales et dragon ball ET donc (pour les 2 derniers surtout!) effectivement, un surplus de gros boobs bien chiant (les ecchis sont mieux pour sa!)

en plus de sa, tu dit indirectement que les mangas avec de gros boobs que les enfants lisent produisent des actes interdit par la loi comme des attouchements et viols OR rien n'est prouvé que c'est le cas (au contraire, ces actes existaient déjà avant le premier manga!)

finalement, c'est exactement le même débat que celui qui dit que les jeux videos rendent violent! et produisent des attentats et meurtres...

(pareil, les jeux videos n'existait pas avant Hitler...)

 

Merci,

indirectement je ne dis rien, j'énonce un problème qui fait débat sans réellement chercher à dénigrer aucun des deux parties. En fait j'espère même qu'on puisse comprendre chacune des parties pour établir un compromis.

 

Si tu veux connaître mon point de vue, il n'est pas très différent du tiens. J'ai beau aimer les jeux vidéo violent, je suis incapable de faire preuve de la moindre violence envers un être vivant, repoussé dans les limites de ma colère, je vais au mieux me faire du mal à moi même, mais jamais à une autre entité.

 

Le sujet du sexe est par contre très différent, mais je voudrais qu'on évite les raccourcis. être influencé sexuellement ça ne veut pas dire que demain on va commettre des crimes parce qu'on a vu des jeux vidéos. ça peut vouloir dire par contre qu'on ne va regarder qu'un certain type de femme, qu'on va fantasmer le comportement qu'elle doit avoir pour nous convenir parce que c'est l'image de la féminité telle qu'on nous l'a transmis depuis notre enfance.

 

C'était mon cas, Disney a fortement influencé la façon dont je fantasmais l'amour arrivé à l'adolescence, je suis devenu adulte quand j'ai compris que l'amour c'est autre chose que ces histoires de demoiselles en détresse et de princes charmants.

 

Je ne sais pas si tu vois l'idée que je veux développer, si c'est encore obscur pour toi je serais ravi qu'on continue à en débattre.

 

Phénomène de mode ? Le sexe dans les mangas existe depuis fin 70 au Japon, c'est comme pour le porno en Occident.. donc phénomène de mode, je ne pense pas. Pour ce qui est des jeux vidéos, ce n'est pas d'aujourd'hui non plus, bien qu'avant, les graphismes n'étaient pas assez développer pour faire "plaisir" aux joueurs, il y'avait quand même des jeux qui était un peu sexy, Suffit de voir Tomb Raider ou le jeu de combat Dead Or Alive, mais revenons au Tomb Raider 1er du nom sortis en 96, seuls les cinématiques étaient un plaisir pour les yeux, le jeu en lui même était bien meilleur dans un autre domaine, l'aventure, car si on s'arrête sur l'aspect de Lara Croft hors cinématique, ça donne des seins pixelisés en forme de pyramide, la fesse gauche qui dit merde à la droite, une tête en losange, non merci. x)

 

 

Personnellement, j'ai jamais été attiré par Lara à cause de ses formes, pour moi elle me plait toujours autant, que ce soit avant, avec ses airbags ou maintenant avec ses seins plus "humain". ^^

 

Personnellement j'ai jamais été attiré par Lara, ça aurait pu être un homme, ça m'aurait fait ni chaud ni froid, comme beaucoup j'ai été vers Tomb Raider car le jeu offrait une expérience inédite et fascinante tant en terme d'immersion que de plaisir procuré par l'action et l'investigation, j'étais de toute façon trop petit je crois pour être influencé sexuellement parlant par si peu de signaux. Les écrans de veille hentaï de mes frères par contre restent un souvenir beaucoup plus marquant dans mon approche de la chose sexuelle ( j'y pense car c'était la même époque ).

 

Il faut comprendre ce que les féministes ont reproché à Tomb Raider : nos ardeurs sexuels elles s'en moquent, ce qui les dérange, c'est qu'on présente une image de la femme fantasmée et le danger vient du fait qu'on va donner envie aux femmes de correspondre à nos fantasmes, créant un phénomène de culpabilisation pour celles qui sont trop grosses, ne se maquillent pas, ne mettent pas de jolie vêtements, etc, etc... La façon dont les femmes abordent leur féminité est très lié à l'image que les hommes se font d'elles. Il est à peu prêt certain qu'une aventurière n'a pas pour préoccupation son apparence physique : elle est aventurière avant d'être femme, voilà ce qu'elles ont à dire sur Lara Croft.

 

Si le sexe dans les mangas était une mode, crois moi ça ne serait pas la seule mode à avoir existé depuis les années 70. 40 ans de vie ne suffisent pas pour établir que ça soit plus que ça, l'humanité a survécu des siècles sans. pour établir s'il s'agit ou non d'une mode, je crois qu'il est essentiel d'en faire un véritable débat qui s'appuie sur tous les arguments et contre arguments existants avant de se prononcer et de prendre position. D'autre part, une mode passée n'est pas tombée dans l'oubli. La musique classique n'est plus à mode, mais presque tout le monde a entendu un morceau de classique au moins une fois dans sa vie. S'il devait exister un mode des mangas, le fait qu'elle passe ne signifiera pas que les mangas ne sont pas rentrés dans les coutumes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum hum.
Je pense qu'il y'a de gros problèmes de formulation dans le sujet de départ.

(voir le post d'aronaar par ailleurs ^^)

"le phénomène d’hyper sexualisation dans les jeux vidéo et dans les mangas crée aujourd'hui une fracture de plus dans la population, entre la partie pour qui elle est légitime et l'autre pour qui elle ne l'est pas.'
Ahhhhhhhhhhh. J'ai dû rater un truc. Parce qu'en ce moment, je ne vois aucun débat houleux et autres...d’où viennent les deux camps etc...
Après, tu expliques le coup de lara croft, mais bon, ont en est pas à un vrai débat de fond et ect...

Surtout qu'en faite... Tu ne définis par le terme essentiel de ta question : "L’hyper sexualisation est-elle ou non dangereuse ?"
Ca veut dire quoi hyper sexualisation ?
On peut y voir diverses définitions.

Et de ce que j'en est lu...Ça concerne la représentation de l'ado/enfant  comme une sorte d'adulte. Notamment sur le plan physique, etc... On peut parler des concours de mini-miss par exemple.
Donc parler de la poitrine de laracroft, pas vraiment de rapport.
La question serait sur la sexualité de manière générale dans les jeux vidéos plutôt.

"L'hypersexualisation dans la culture japonaise fait beaucoup parler d'elle, alors que les autorités japonaises deviennent de plus en plus répressives, comme dans une volonté d'arrêter un fléau qu'ils avaient sous-estimé à l'origine.  Les mangas ont-il ce pouvoir de conditionner notre façon de voir l'amour, l'autre sexe, et le sexe en lui même, peut-on leur trouver une part de responsabilité  dans les incidents d'ordre sexuels au Japon rapportés de plus en plus souvent par les journaux ? Où les mangas sont-ils "victimes" d'un malaise qui prend sa source ailleurs ?"

Après la encore, faut plus d'exemple. Parce que je ne suis au courant de rien, et j'ai du mal à voir de quoi tu parles.


Voila voila. (y'avait pas un topic déjà sur un sujet similaire dans le forum ? )
 

Modifié par ziggourat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le japon a surtout un culture différent sur ce point par rapport à nous (pour ce qui est des manga ) le sexe est beaucoup moins tabou que dans notre culture occidental ou le sexe et souvent considéré comment une honte des fois. Je pense que c'est sa ... et le fan service...CEPENDANT le fan service ne tue pas forcement un manga ! Certain d'entre eux arrive à gérer une histoire sans le gâcher avec le fan service d'autre non .

 

C'est faux, preuve en est que si on entend parler de ces scandales c'est parce que la police est amené à intervenir, comme dans ce cas des hommes qui ont payé pour voir sous les jupes de lycéennes en train de faire des origamis. Le point de vue du japon sur le sexe est aussi conservateur qu'en occident, les débordements sont simplement plus fréquents et plus disproportionnés, à un point ou on croirait à tort que la différence du culture justifie tout.

 

high school of the dead je trouve montre bien l'exemple d'un manga qui arrive à garder son sérieux  malgrés l'omnipresence des boobies (il est pas tout le temps serieux certe)

Et bien pas moi.

 

J'ai une petite amie, et pour elle il est hors de question que je regarde ce mangas. Et je comprends ses raisons, si j'étais célibataire je le regarderais. C'est dommage, cette prise de position de l'auteur empêchera beaucoup d'hommes comme moi de faire connaissance avec une fiction sans aucun doute passionnante, on passe à coté de quelque chose, juste parce qu'il veut nous imposer ses seins. C'est dommage, qu'il se donne le pouvoir de nous imposer quoi que ce soit, ça ne rend pas service à son œuvre.

Hum hum.

Je pense qu'il y'a de gros problèmes de formulation dans le sujet de départ.

(voir le post d'aronaar par ailleurs ^^)

"le phénomène d’hyper sexualisation dans les jeux vidéo et dans les mangas crée aujourd'hui une fracture de plus dans la population, entre la partie pour qui elle est légitime et l'autre pour qui elle ne l'est pas.'

Ahhhhhhhhhhh. J'ai dû rater un truc. Parce qu'en ce moment, je ne vois aucun débat houleux et autres...d’où viennent les deux camps etc...

Après, tu expliques le coup de lara croft, mais bon, ont en est pas à un vrai débat de fond et ect...

Surtout qu'en faite... Tu ne définis par le terme essentiel de ta question : "L’hyper sexualisation est-elle ou non dangereuse ?"

Ca veut dire quoi hyper sexualisation ?

On peut y voir diverses définitions.

Et de ce que j'en est lu...Ça concerne la représentation de l'ado/enfant  comme une sorte d'adulte. Notamment sur le plan physique, etc... On peut parler des concours de mini-miss par exemple.

Donc parler de la poitrine de laracroft, pas vraiment de rapport.

La question serait sur la sexualité de manière générale dans les jeux vidéos plutôt.

Après la encore, faut plus d'exemple. Parce que je ne suis au courant de rien, et j'ai du mal à voir de quoi tu parles.

 

 

Merci ! J'en prends bien note et je vais prendre le temps d'éditer mon premier post pour balayer ces défauts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est faux, preuve en est que si on entend parler de ces scandales c'est parce que la police est amené à intervenir, comme dans ce cas des hommes qui ont payé pour voir sous les jupes de lycéennes en train de faire des origamis. Le point de vue du japon sur le sexe est aussi conservateur qu'en occident, les débordements sont simplement plus fréquents et plus disproportionnés, à un point ou on croirait à tort que la différence du culture justifie tout.

 

Donc, si j'ai bien compris, le mec a regardé des mangas avec des p'tites culottes et ça l'aurait ammené à faire ça.

 

Savez-vous que 100% des personnes qui ont commit des viols et des meurtres ont mangé une pomme dans leur vie? Peut-être que la pomme détruite ne leur suffisait pas :sarcastic:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, si j'ai bien compris, le mec a regardé des mangas avec des p'tites culottes et ça l'aurait ammené à faire ça.

 

Savez-vous que 100% des personnes qui ont commit des viols et des meurtres ont mangé une pomme dans leur vie? Peut-être que la pomme détruite ne leur suffisait pas :sarcastic:

 

Je peux te donner mon avis sur la question. Je ne pense pas que le fait d'avoir regardé des mangas les ai mené à cela. Simplement, le fantasme évoqué, ( celui des culottes des lycéennes ), est largement répandu dans le monde du mangas. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je pense que le mangas est victime et non moteur. En réalité les phénomènes artistiques ou non qui communiquent et transmettent autour de ce fantasme de la jeunesse idéalisée à travers la vie lycénne sont très nombreux, aucun d'eux ne pourrait porter la croix à lui seul, et certainement pas le mangas.

 

Si ça n'avait été pour regarder sous les jupes des lycéennes, ces hommes auraient sans doute fini par fauter pour autre chose ... OU peut-être pas ? La sollicitation quotidienne peut elle pousser quelqu'un qui a déjà des prédispositions à passer à l'acte ? Le fait qu'autant d'hommes passent à l'acte doit-il nous faire penser qu'il s'agit d'un caractère présent dans l'espèce humaine ( donc qu'on doit prendre en compte ) ? Ou a-t-on simplement imposé à des types déjà malsains de bases des images de lycéennes hypersexualisées à longueur de journée afin que leur raison finisse par laisser place à l'instinct ? Ce sont des questions, pas rhétoriques.

 

Je le précise car tu es loin d'être le seul à considérer la question sur un point de vue hyper manichéen : pour toi soit le mangas est responsable, soit il ne l'est pas. la situation ne peut pas être aussi simple quand les facteurs sont légions. Mon point de vue c'est que le mangas est soit un des innombrables facteurs, soit il n'a aucun rapport avec le phénomène.

 

Figure-toi que 100% des personnes ayant commis des viols et des meurtres n'ont pas mangé de pomme. Et c'est pour ça que je crée ce topic, parce que tu fais les même raccourcis que ceux qui sont dans le camp opposé et estiment que les mangas sont responsables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis d'accords sur le point que on peut pas dire "le mangas est responsable ou il ne l'es pas" cependant  je revient sur le lycéennes on peut avoir une culture qui est plus soft avec la sexualisation mais c'est pas pour autant que ce genre de cas doivent être admis de plus je ne pense pas que la sexualisation et le plus gros moteur de ce genre d'acte ... mais plutôt la triste réalité de ce qui ce passe au niveaux démographique chez eux qui est que la bas les relation homme femmes sont dans une situation critique (je plaisante pas faite les recherches ) et je le redit je ne pense pas que une oeuvre quelconque si elle veut y inclure un contenus sexuel devrait s'arreter à cause de personne en manque faisant des chose atroce . ce genre de problème sont lié à d'autres facteurs. ha et pour ce qui est que l'auteur te force à regarder les nichons et bine sa depends surtout des gens moi personnellement (avec ma compagne ) on considère que la nudité par exemple n'est pas un si gros problème et que sa ne fait pas d'une oeuvre un gachis (si bien gerer parce que fairy tail -_-"...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je peux te donner mon avis sur la question. Je ne pense pas que le fait d'avoir regardé des mangas les ai mené à cela. Simplement, le fantasme évoqué, ( celui des culottes des lycéennes ), est largement répandu dans le monde du mangas. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je pense que le mangas est victime et non moteur. En réalité les phénomènes artistiques ou non qui communiquent et transmettent autour de ce fantasme de la jeunesse idéalisée à travers la vie lycénne sont très nombreux, aucun d'eux ne pourrait porter la croix à lui seul, et certainement pas le mangas.

es types déjà malsains de bases des images de lycéennes hypersexualisées à longueur de journée afin que leur raison finisse par laisser place à l'instinct ? Ce sont des questions, pas rhétoriques.

 

Je vais te la faire autrement : 

 

100% des gens qui ont tué quelqu'un ont tranché une pomme dans leur vie, qui te dit que ce n'est pas ça qui leur a donné envie de trancher des gens derrière?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GasaiYunoKitsune, on 28 Feb 2016 - 17:00, said:
Je vais te la faire autrement :

100% des gens qui ont tué quelqu'un ont tranché une pomme dans leur vie, qui te dit que ce n'est pas ça qui leur a donné envie de trancher des gens derrière?

 

en plus de sa, tu dit indirectement que les mangas avec de gros boobs que les enfants lisent produisent des actes interdit par la loi comme des attouchements et viols OR rien n'est prouvé que c'est le cas (au contraire, ces actes existaient déjà avant le premier manga!)


finalement, c'est exactement le même débat que celui qui dit que les jeux videos rendent violent! et produisent des attentats et meurtres...

(pareil, les jeux videos n'existait pas avant Hitler...)

C'est exactement ce que je disais ici

Modifié par Gaga46

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que vous vous êtes un peu écartés du sujet...

Moi, ce qui me gêne, c'est surtout ton post original, Nehpro: est-ce que tu attends de nous des réponses, doit-on en fournir?

Tu as bien poser des questions, "Est-ce que l'hypersexualisation dans les jeux vidéo est dangereuse?", etc... mais étant donner qu'on ne peut que donner des opinions sur ce type de sujet, il n'y a pas moyen de trancher. Surtout si ce n'est pas ce que tu recherches, car je n'ai pas l'impression (ce qui n'est qu'une impression) que tu attendes une réponse précise, plutôt que tu veux juste lancer un débat?

Débat qui d'ailleurs ne me semble pas trop d'actualité, mais néanmoins intéressant...

 

Pour ma part, par hypersexualisation (dans les JV), j'entends "Surexploitation des attraits féminins dans la moindre apparition des personnages dudit sexe" (même si il y en a aussi - beaucoup moins, car le public visé est plutôt masculin - du sexe opposé). Autrement dit, même dans des jeux qui ne tournent pas sur les relations de tout genre, il faut absolument que les personnages féminins soient représentés de manière à provoquer un minimum de désir chez le joueur.

Je ne sais pas si j'ai raison d'affirmer cela, mais selon moi, il faut vraiment différencier les jeux pornos (et les mangas du même style) du reste dans ce débat, car l'hypersexualisation apparaît aussi dans des jeux qui n'ont pas pour but d'attirer le joueur. En fait, je me répète... u_u

 

Tiens, le parfait exemple: pour reprendre je-ne-sais-plus-qui qui parlait des pubs, il faut se rendre à l'évidence que pour nous vendre le moindre produit (parfum, voiture, nourriture même!), il est de bon ton, de nos jours, de faire apparaître un "modèle féminin". Ce qui peut effectivement amener à certains complexes dans le cadre des pubs à public féminin, et ce qui n'a surtout plus aucun rapport avec le Schmilblick. Wouah. Ce mot est compris dans le dictionnaire de RS.

 

Bref, maintenant que j'ai exposé ce que j'entendais par "hypersexualisation", je vais tâcher de donner mon avis sur la réponse aux deux questions posées (et plus). D'une pierre deux coup, d'ailleurs.

En effet, l'hyptruc n'est pas un phénomène excessivement récent, même si c'est vrai qu'il est particulièrement présent de nos jours. Pourquoi? Parce qu'elle est, de un, un procédé commercial efficace, et de deux, euh... source de contentement pour une partie de la population masculine? En tout cas, quelque chose de "naturel". Dans le sens, qui est apparu "tout seul", qui répond à un désir plus qu'à un besoin (et d'une), presque quelque chose dont on aurait pu prévoir l'apparition.

 

En tout cas, si ce n'est pas naturel, ça l'est devenu à partir du moment où c'est apparu. Tout ça pour dire que c'est devenue une habitude - comme d'inclure de la violence dans les jeux, par exemple -, et donc:

-Bah, une habitude, c'est quelque chose qui a du passif, donc si c'est dangereux, ça ne nous a pas spécialement affecté pour l'instant.Enfin/Ou alors l'hypersexualisation nous affecte sans que l'on s'en rende compte, au choix (on ne peut pas vraiment lier l'augmentation des actes à caractères sexuels IRL à l'hypersexualisation dans les JV, si?). Ou alors, pas dangereux. (et de deux)

-Et une habitude, ça a la vie dure. Donc probablement pas un phénomène de mode. Je me demande bien ce qui pourrait pousser tous les designers à réduire les courbes de leur personnages, tiens. (et de trois)

 

Maintenant, question à laquelle je n'ai pas vraiment répondu: est-ce que ça traduit un malaise dans la société?

Bah, ou bien on répond oui dans le sens "si la société trouve normal de mettre des boobs partout, c'est qu'il y a un problème quelque part", ou répondre oui dans le sens "certains trouvent ça normal, d'autres non, il y a un malaise entre les deux groupes". ça dépend de quel sorte de malaise on parle. Mais je pense que la réponse/qu'une réponse est oui.

 

Est-ce que j'ai l'ai amoral en disant que l'hypersexualisation est devenue une habitude? D:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites