Noir

DrunkenPenPen

618 views

"Noir, ce mot désigne depuis une époque lointaine le nom du destin. Les deux vierges règnent sur la mort. Les mains noires protègent la paix des nouveaux-nés."

Voici les premiers mots qui sert d'ouverture à l'animé Noir mais également d'un mystère qui va s'incruster chez ses héroïnes ainsi que chez le spectateur. Tout commença lorsque que j'avais regarder l'animé Berserk sur mon DVD et comme à chaque fois j'aime bien regarder les bandes-annonces des autres animés qui y figure, c'est alors que le mot Noir apparaît sur mon écran, l'existence de ce bien étrange animé m'a séduit et l'envie de regarder Noir ne se fît pas attendre. Sorti en 2001 et composé de 26 épisode, Noir a eu son petit succès à l'époque au Japon mais aussi en France, considéré comme un ovni, une certaine attente est née de la part des Otaku mais sera t-il un animé marquant et entrera t-il dans la postérité ? Il va falloir un peu de lumière si on veut voir quelque chose dans cette obscurité.

 

Opening de Noir très stylisé et probablement un des meilleur que j'ai vu !

 

 

             Noir c'est noir, Il n'y a plus d'espoir

 

Comme je l'ai dit dans l'intro, Noir est un animé diffusé le 6 avril 2001 en 26 épisode par le studio Bee Train, un studio crée en 1997.

Fondé par Kōichi Mashimo, un ancien employé du studio Tatsunoko (Speed Racer, Kagaku ninja-tai Gatchaman, Samouraï Pizza Cats) et principal réalisateur des animés pour le studio Bee Train.

Il ne faut surtout pas oublié que Bee Train est une filiale de Production I.G, le très célèbre studio de production de film et de série comme Ghost in the Shell (1995), The End of Evangelion (1997), Jin-Roh, la brigade des loups (1999) ou encore Blood: The Last Vampire (2000).

 

Comme beaucoup de jeune studio, Bee Train commença avec des adaptations de jeux vidéo comme Wild Arms (1999) Arc the Lad (1999) et Medabots (1999), j’ai d’ailleurs connu ce dernier à l’époque.

Ce qui fut un grand bond pour le studio sera la collaboration avec Bandai pour adapter (ou plutôt prolongé) la licence .Hack avec l’excellent .hack//SIGN (2002), .hack//Liminality (2004) et .hack//Roots (2006). Tout ces animés ont été réalisés par Kōichi Mashimo mais ce dernier veux aller plus loin….la création de son propre animé, le rêve de tout réalisateur d’animé !

 

Faire une adaptation animé est déjà un véritable parcours du combattant mais créer son propre animé de A à Z l’est encore plus pour plusieurs raison comme le financement qui sera plus frileux puisque les producteurs ignorent si l’animé va marché contrairement à une adaptation où il y aura au moins la fan-base de la licence en question, donc autant vous dire que créer un animé de toute pièce révèle de l’ambition !

L’écriture du scénario, la création des personnages, les thèmes ou encore le rythme sont d’autant de contrainte lorsqu’on créer une toute nouvelle franchise. Cependant chez Bee Train, on sais comment trouver des idées, pour la petite anecdote l'équipe ont pour l'habitude de se soûler pour trouver des idées ce qui sera particulièrement le cas pour les séries après Noir, si vous êtes en panne d'inspiration maintenant vous savez quoi faire 🤪

 

Tout cela n’a pas décourager Mashimo de créer son animé et en 2001 est diffusé Noir, le tout premier animé original de Bee Train qui connu un énorme succès au Japon mais aussi en France puisque ce dernier est diffusé sur Canal + à l’époque.

 

Cependant, Noir n’est pas qu’un simple animé qui a fait connaître le studio Bee Train, c’est surtout le premier opus d’une trilogie nommé « Girls With Guns ». Cette trilogie comprend Noir (2001), Madlax (2004) et El cazador de la bruja (2007) et ont pour point communs des héroïnes sexy avec des flingues d’où le nom de la trilogie. Avec le temps, le terme "Girls With Guns" est devenu un sous-genre, voire un archétype de personnage mais ce n’est pas Noir qui a créer ce mouvement.

 

Pour finir les présentations, le studio Bee Train s’est occupé aussi de l’adaptation de Tsubasa Reservoir Chronicle (2005) du célèbre manga Clamp.

 

large.4.jpg.9cf54a731e7635e730f1d8b25bd58d86.jpglarge.vlcsnap-2021-01-27-14h42m38s595.png.a65d210569a86e1e42e73daeea5fb601.png

Kirika et Mireille forme un duo explosif (en plus d'être badasses !)

 

 

               J'ai 9 vies, Des yeux de chat, Je vais m'occuper de chacun d'eux et me déchaîner car je suis de retour en noir !

 

Commençons par le commencement voulez-vous ?

L'intrigue commence avec Mireille Bouquet une tueuse à gage française et sexy (cocorico) qui reçoit un étrange e-mail de la part d'une certaine Kirika Yuumura qui l'invite à faire un pèlerinage dans le passé. L'e-mail contient en tant que pièce jointe une courte mélodie qui réveille en Mireille des souvenirs....et pas des bon.

Mireille part alors au Japon rencontré Kirika, c'est à dire la traquer pour avoir des réponses mais des hommes armée apparaissent aussitôt pour les tuer. Elles s'en sortent mais Mireille est face à un nouveau problème : Kirika est amnésique et ne se rappelle rien d'autre qu'un seul mot : Noir.

Kirika implore à Mireille de l'aider à retrouver la mémoire, ce qu'elle acceptera à la condition qu'une fois que Kirika aura retrouvée la mémoire de la tuer.....parce que.....

Cette affaire les mèneront à travers l'Europe pour découvrir ce que cache derrière le dossier Noir.

 

The Killer, Le Syndicat du crime, Le Parrain, La Mémoire dans la peau, XIII, Max Payne....si tout ce que je viens de citer vous sont familier et que vous appréciez ces œuvres alors Noir est fait pour vous !

Le premier point à souligner à propos de Noir est qu'il m'a fait la sensation d'un grand bol d'air frais dans ce que j'ai pu voir en matière d'anime et vous savez pourquoi ? Parce qu'il s'inspire très peu de l'animation Japonaise et même de sa culture.....et ça fait du bien !

Les animés ont tendance à se copier les uns des autres (ce qui est normal en soi) mais Noir va piocher ses influences dans le cinéma noir et particulièrement le cinéma hongkongaise, surtout un certain John-Woo.

Il faut savoir que votre humble serviteur est friand de ce genre de cinéma car il mélange bien l'action spectaculaire avec des morts à la seconde tout en amenant une réflexion, comment ne pas aimer ?

 

La mise en scène y est envoûtante et dynamique dans une chorégraphie impressionnant lors des gun-fight mais c'est surtout dans son ambiance mystique que Noir brille. On remarque dès le premier épisode que le dialogue n'est pas spécialement mis en avant, l'image et le son sont privilégiés comme par exemple des long moments silence entre deux personnages avec une arme à la main.

D'ailleurs en mentionnant cette exemple Noir va aussi piocher dans le Western spaghetti avec des duel en face à face toujours entre deux personnages prêt à dégainer le tout dans une tension qui tient en haleine.

 

Noir va également chercher du côté des films de mafia avec l'excellent épisode Intoccabile en deux partie mais aussi la triade avec L'Assassin au Regard Froid lui aussi en deux partie (je les mentionnes parce que j'ai adoré ces quatres épisodes).

Tout ça pour dire que Noir se veux ambivalent mais rien de mieux qu'un extrait pour vous faire une idée de ce qui vous attend (vous pouvez arrêter l'extrait à 9:20), sachez juste que ceci est représentatif de la série

 

large_11.jpg.3581dcb270c528bdfa3a283dd655436c.jpglarge_12.jpg.a4dfc5c8bd117cec28152d0b5760f8bd.jpg

La mise en scène et l'ambiance sont les gros point fort de la série !

 

Cette sensation d'air frais s'explique aussi dans le choix du studio à choisir la France comme lieu de l'intrigue, oui la France monsieur !

Bon, c'est plutôt l'Europe parce que Mireille et Kirika vont voyager en Italie , en Russie mais aussi aux Etats-Unis, en Costa-Rica, en Suisse ou encore en Chine, bref on voit du paysage.

Je tiens quand même à rassurer que la grande majorité de l'intrigue réside en France mais le plus fou c'est qu'on retrouve la 'culture' française, je veux dire dans le sens où le FN font des magouilles avec d'autres politiciens, la police corrompu ou encore les attentats en Corse entre mafieux....on se sent chez soi !

 

Oui on trouve tout ça n'importe où mais ce qui est réellement intéressant est de voir la France dans un animé Japonais, c'est à dire vu par des Japonais et autant vous le dire d'emblée que notre beau pays est très imaginé comme par exemple que l'arc de Triomphe se situe au milieu d'un pattée de maison, qu'il y a 30 cafés dans le quartier et autant de boulangerie, il manque plus que le béret et la marinière pour avoir le clichée d'un Français.

Je suis mauvaise langue mais le fait de voir nos héroïnes manger des baguettes et non des ramens ça change.

 

Depuis tout à l'heure je parle d'inspiration et d'ambiance mais vous savez ce qui créer le véritable charme de Noir ? L'élément manquant pour créer une atmosphère unique ? L'OST bien sûr ! Quand on me demande ce que j'ai pensé de l'ost de Noir, j'ai tendance à dire ceci.

 

L'ost de Noir est monstrueux et que c'est bon ! J'étais sans voix tant elle est incroyable, je n'ai jamais entendu une tel ost et avant de dire quoi que ce soit écoutons des extraits :

 

- Thème lors des Gun-Fight

Révélation

 

 

- Thème lors de moment important

Révélation

 

 

- Thème lié au passé

Révélation

 

 

-Thème lié au triade

Révélation

 

 

- Thème de "Je ne peux pas dire sans spoiler mais quand on l'écoute on fait Whoa !"

Révélation

 

 

Je vous conseille vraiment d'écouter cette ost parce qu'elle est génial mais à qui le dois t-on ?

C'est Yuki Kajiura qui en est la compositrice dont j'en avais déjà parlé puisqu'elle a fait l'ost de Madoka. En réalité, son travail sur Noir est celui qui l'a fait remarquée et son travail sur .Hack//Sign l'année suivant confirmera son talent.

Ce qui est intéressant dans son travail est qu'elle mélange avec aisance différent style comme le Rock,l'Electro, le chant grégorienne etc.... d'autant qu'elle réussie à créer une atmosphère sonore tout en étant une composition en tant que tel, la marque des bon ost.

 

Comme vous le constatez depuis un petit moment, Noir propose un univers unique et c’est aussi grâce à ses héroïnes : Mireille la fille sexy mais pragmatique qui me fait beaucoup pensé à Misato dans Evangelion, interprétée par Kotono Mitsuishi qui est connu pour être la voix de Sailor Moon et de….Misato dans Evangelion, coïncidence ? Je ne le pense pas….

Puis sa mystérieuse partenaire Kirika me fait penser à un personnage d’Evangelion, Rei ayanami sauf que ce n’est pas la même doubleuse puisqu’il s’agit de Kuwashima Hoko la voix de Sango dans Inuyasha.

D’ailleurs, vu que je mentionne Evangelion, le chara-design de Noir en est assez proche, ce qui n’est pas pour me déplaire.

 

Le duo Mireille/Kirika (qui est quand même important dans l’intrigue) joue la carte des extrêmes, c’est à dire que Mireille est une fille sexy quand à Kirika, c’est une fille réservée qui va éviter de mettre en avant son corps (sauf un certain épisode).

Si je précise ce point c’est parce qu’on pourrait s’attendre à du Fan-service à gogo sauf qu’il n’en n’est rien ! Je ne suis pas en soi contre le fan-service mais je pense qu’il faut l’utiliser à bon escient et au bon moment, surtout dans un thriller sérieux,d’autant que cela respecte la logique des personnages.

 

Toujours dans la section des personnages, on retrouve Chloé une fille mystérieux qui joue sur deux bord, elle est interprétée par Hisakawa Aya la voix de Keroberos dans Sakura Chasseuse de carte (Konyonyochiwa !) mais surtout de Sailor Mercury (doubleuse qui revient très souvent dans mes billets mine de rien).

 

Je parle de doublage mais quand est-il de la VF ?

Je la trouve correcte mais une fois de plus cela dépend des personnages. Je ne suis pas fan de la voix de Mireille, interprétée par Nathalie Bienaimé (la voix de Bart Simpson [second doublage] et d’Homoura dans Madoka), quand à Kirika interprétée par Hélène Bizot (la voix de Motoko Kusanagi dans Ghost in the Shell: Stand Alone Complex) elle s'en tire globalement bien mais possède le même problème que Mireille : Parfois leurs voix sonnent faux comme si elle sous-joue leurs rôles (surtout pour des rôles comme Kirika/Rei Ayanami dont les doubleuses galère littéralement à respecter le personnage).

Il en est de même pour Chloé interprétée par Pascale Chemin (la voix de Ritsuko dans Evangelion 1.0 You Are (Not) Alone) mais il y a aussi un autre point assez étrange, les doubleuses ont tendances à gémirent pour un rien et ça revient très souvent.

Bref, la VF n'est pas mauvaise en soi et est regardable mais je vous conseille la VO pour une authenticité des voix comme Chloé et sa voix de gamine contrairement à la VF.

 

large.7.jpg.6c209f309879954419fcd6564cba7d93.jpglarge.951119737_snapshot1.jpg.fb41f0f4322352aafdff5aef8798df4f.jpg

Certains personnages sont vraiment charismatiques malgré leur brève apparition.

 

               À quoi ça sert de chercher la lumière, Je veux rester dans le noir

 

Chaque animé que je regarde possèdent des défauts, certains sont plus embêtant que d'autres mais il y a un niveau au dessus, je parle des défauts qui fout l'animé en l'air.

Jusqu'à maintenant j'en ai vu très peu mais quand tu as un super animé qui a une ambiance de fou et un charme ensorcelant mais qui possède LE défaut qui ruine un peu tout, ça fait mal.

 

Noir à un gros défaut : L'écriture.

J'ai beaucoup réfléchis quand à savoir les termes à employé pour vraiment exprimer ce que je ressens, je pense que l'écriture de Noir est une catastrophe pour un animé de ce type et ça me fait chiez (excusez-moi du mot).

Pourquoi ? Parce qu'il a tout ce qu'il faut pour réussir mais il a échoué dans des choses aussi simple que je me demande bien ce qui a bien pus se passer dans la tête du studio.

Voyons ensemble ce qui ne va pas.

 

Commençons en douceur avec quelques chose que je n'aime pas mais vraiment pas du tout : L'abus de Flashback.

Oh Purée ! Vous allez bouffer du flash-back mais pas ceux qui révèle des choses sur l'intrigue non, ceux qui sert d'économie à l'animation, vous savez comme les scènes de transformation dans Sailor Moon. On peut excusez cette dernière parce que c'est dans le délire du Sentai mais dans le cadre d'un thriller, ça passe moins.

 

L'exemple le plus flagrant est le flash-back de Mireille concernant son traumatisme, on le bouffe à chaque épisode avec toujours les mêmes plan, la même durée, la même musique....c'est la journée sans fin. Je veux bien qu'on remontre certains passage de temps en temps mais à chaque épisode faut pas déconner !

Il me semble qu'on voit ce flash-back une bonne vingtaine de fois dont trois fois dans un même épisode sachant que cette répétition dure approximativement une bonne minute, on comprend alors que le budget est en réalité plutôt ric-rac.

Parfois, on a même des flash-back inutile comme celui où on te montre Kirika comme une tueuse experte à son réveille  alors qu'elle a tuer une armée dans le même épisode.

 

Ajouter aussi que très souvent au début de chaque épisode on revoit les dernières minutes du précédant épisode, quand il y a de la tension je veux bien qu’on utilise ce principe mais quand il n’y a pas de lien entre les épisodes, je ne vois pas trop l’intérêt si ce n’est gagner du temps et de l’argent pour le studio.

Cependant, si c’était les seules défauts de l’animé je n’aurais pas autant insisté sur ces petits défauts, il y a hélas pire.

Noir à deux niveau de lecture donc deux niveau d’écriture, le premier qui est la narration en tant que telle et la seconde qui est une écriture symbolique.

 

large.snapshot.jpg.32cb76e73375d885decf7c12912b1a70.jpglarge.9.jpg.cd1a224d233f6622d625c49aa9b6af96.jpg

La série est globalement correcte mais parfois.....

 

Voyons d’abord la narration, l’intrigue en elle-même est simple, trop simple.

Cette simplicité n’est pas nécessairement un défaut en soi mais elle dépend des ambitions de l’animé, comprenez que si un animé vous dit constamment :

 

« Regardez les nombreux mystères qui se dresse devant nous ! Vous avez envie de voir la suite, hein ? D’avoir des réponses aux nombreuses questions ? Vous les aurez….au prochains épisode »

 

Bon, c’est plutôt classique qu’un animé tease son intrigue mais cela deviens problématique quand tes réponses font l’effet d’un pétard mouillée ou pire….qu’ils n’existent pas !

Parce que oui, il y a des questions qui n’aurons pas de réponse mais attardons nous sur le premier point.

 

Les révélations sont globalement décevant, pour ne pas dire tout le temps décevant.

Quelques fois c’était prévisibles comme les objectifs de l’organisation Les Soldats de conquérir le monde et quelques fois c’était tiré par les cheveux….

 

Révélation

.….comme la révélation que Kirika a tué les parents de Mireille alors qu’elle avait 4 ans. Oui, une gamine de 4 ans qui tue deux adultes !

 

...pour expliquer sans spoiler, imaginer si Chibiusa dans Sailor Moon avait réussie à tuer le leader du Black Moon a elle toute seule avec son petit pistolet et que Sailor Moon l’aurait appris une bonne dizaine d’année plus tard….Noir a fait quelque chose dans ce style et dans le cadre d’un thriller, c’est quand même tirer par les cheveux.

Sans oublier que parfois les révélations n’ont aucun sens comme le plan d’Alténa…

 

Révélation

…..qui est de former deux tueuses pour qu’elles puissent la tuer à la fin pour répandre la haine dans le monde….ça na aucun sens !

 

Toutefois je préfère quand Noir donne réponse que le contraire mais comme je l’ai dit plus tôt, on aura pas accès à tout les réponses à nos questions. Il n’y a rien de plus frustrant qu’un animé qui joue sur les mystères de tel ou tel personnage pour finalement ne rien révéler !

Je pense fortement à Chloé qui est le personnage le plus mystérieux de la série, on ne sais jamais dans quel camp elle se trouve et agis comme elle veut.

Le problème avec Chloé est qu’on ne sait quasiment rien d’elle et que ça n’évoluera jamais !

 

Reprenons l’exemple de Chibiusa, maintenant imaginons qu’elle tue le leader du BlackMoon mais qu’au même moment (et sans raison particulière) Hotaru voit ce meurtre et se dit :

 

« Whoa ! J’ai trop envie de devenir une tueuse comme Chibiusa parce qu’elle est trop cool quand elle tue des gens »

 

Dite vous alors qu’Hotaru est Chloé dans Noir et vous comprenez en quoi le développement est à la fois décevant et tirer par les cheveux.

On se retrouve alors avec un personnage sans réel développement et suivre un personnage sans développement qui plus est important dans l’intrigue, c’est pas évident.

 

Mais là où Noir a fait fort c’est que c’est pareil avec le personnage de Kirika qui est une des héroïnes principale dont son amnésie est le fil conducteur du personnage et de l’intrigue.

Je peux vous le dire toute de suite que vous n’aurez pas beaucoup de réponse à propos de Kirika, c’est comme si l’animé avait décidé en plein milieu de l’intrigue de s’intéresser à autre chose.

Je trouve que c’est très maladroit d’ignorer ce point scénaristique à propos d’un antagoniste, vous allez pas me faire croire que Kirika a subitement décider de ne plus en avoir quelques chose à faire de son passé, c’est comme si Jason Bourne s’était dit la même chose dans La Mémoire dans la peau, ça n’aurait aucun sens !

 

C’est alors qu’on pourrait se dire que Noir a toucher le fond sauf que la série a décider de se viander royalement en voulant faire un sous-texte symbolique, le problème est comment peut-on espérer faire une lecture symbolique de la série quand bien même la base scénaristique et les personnages reste flou.

Noir a tenter le coup et je ne lui reproche pas d’avoir essayer mais c’était mal barrer à la base.

 

large.1.jpg.d373dbc494e776f556f63ae23de1abf9.jpglarge.2.jpg.fae05183cb22bbb18e173ef5e13e6668.jpg

Je vous préviens que vous allez en manger du flash-back, surtout celui sur le traumatisme de Mireille !

 

Pourquoi ça ne marche pas ?

Déjà pour les problèmes cités plus tôt qui va poser problème à la compréhension du message mais aussi à la compréhension des scènes. C’est dans son dernier quart que Noir se veut plus symbolique mais tout aussi maladroit.

 

Une scène me viens à l’esprit et pour éviter de spoiler tout en expliquant mon propos, je vais reprend mes deux cobayes préférées : Chibiusa et Hotaru.

Imaginons que plus tard dans l’intrigue, Hotaru tente d’initier Chibiusa à une forme de vérité (c’est très flou parce que la série l’est tout autant) sauf que cette initiation nécessite qu’Hotaru prend le pistolet de Chibiusa pour lui tirer dessus à bout portant.

 

Je sens que je vous ai déjà perdu alors je vais terminer rapidement, par je ne sais quel miracle Chibiusa s’en sort idem mais au détriment d’un mauvais souvenir qui resurgisse au moment où elle s’est pris la balle....à sa place je me serait dit comment je vais faire pour respirer après ça mais bon 😅

 

Je suppose qu’il y a une lecture symbolique dans cette scène mais le hic est que l’équivalent de Chibiusa dans Noir s’est déjà fait tirer dessus et même blessée par balle sans pour autant avoir eu un flash-back révélateur.

Vous comprenez alors que cette scène ne fonctionne pas symboliquement : Pourquoi maintenant et pas plus tôt ? Pourquoi c’est Hotaru alors que ça aurait eu plus de sens avec un autre personnage important ? Pourquoi ça dépend de celui qui tiens l’arme ? Etc….

Bref Noir et le symbolisme ça fait deux 😅

 

Soufflons un peu avec des défauts plus simple à comprendre mais tout aussi embêtant.

Beaucoup de gens reproche à Noir qu’il est une série ennuyeuse après l’épisode 1, je ne suis pas d’accord mais par contre on sens un sacrée coup de mou dans le rythme une fois la moitié de l’animé.

L’intrigue fait du surplace jusqu’aux derniers épisodes, certains épisode sont un peu ennuyeux (l’épisode de la Suisse centré sur le personnage de Chloé mais sans développement) et les révélations deviennent de plus en plus prévisibles.

Un autre problème viens que les épisodes s’enchaînent sans vraiment de lien entre-eux et que ça créer une forme de redondance dans la formule.

 

Il y a aussi ce choix étrange de ne pas mettre ne serait-ce une seule goutte de sang dans un animé où les morts tombent aussi facilement que je fais de faute de syntaxe, c'est à dire beaucoup. L'explication est très simple, Noir se veut "tout public" et pour gagner un maximum d’audience le studio a fait le choix d’édulcoré la violence. C'est pas si grave en soi mais ça créer un contraste entre la violence de l'oeuvre et l'aspect "tout public", c'est comme voir un film d'horreur mais qui se veut "tout public", cela reste bizarre. 

 

Pour finir, il y a la fin qui est décevant, on sens que les scénaristes ne savaient pas trop où ils allaient et ils ont concluent comme ils pouvaient .

Cela me fait beaucoup de mal de voir un animé avec un tel potentiel qui enchaîne des erreurs de débutant et qui ternir le tableau.

 

large.8.jpg.ef67071e9346515c8facc192a20dd950.jpglarge.3.jpg.748694b9dcf13332ed114565d6232f4b.jpg

La seconde moitié de l'animé sera beaucoup plus mou contrairement à sa première partie.

               

 

           En rouge et noir, j'exilerai ma peur (Conclusion)

 

Comment conclure Noir ? Faut-il lui donner sa chance ? L' animé a reçu des critiques mitigés à l'époque, certains l'ont adorés, d'autres ce sont ennuyés alors où est la vérité ? 

Ce qui est très troublant est que Noir fût oublié de tous malgré son succès, c'est un peu la terrible vérité du marché des animés mais certaines séries sont plus valorisé que d'autres ou il y a eu d'autres animé plus marquant au même moment. 

Noir aurait pu être le Cowboy Bebop des années 2000 mais l'histoire fut écrit autrement et je ne pense pas que c'est due à ses défauts puisque même s'il aurait été parfait, on l'aurait quand même oublié. 

Noir s'est peut-être trop éloigné de ses origines, coincé entre les films de John-Woo et ses racines d'animation, je ne peux que comparé Noir à un gâteau soufflé qui aurait dégonflé.

 

Noir est un très bon exemple de l'animé qui n'a pas eu de bol malgré qu'il avait toute ses chances, ce qui m'amène à la réflexion suivante "Quand sera t-il des animés de nos jours qui sont populaire ?"

Croyez-vous que dans vingt ans, les gens se souviendrons de L' attaque des Titans ou de Demon Slayer ? Noir a été autant mis en avant que les œuvres précédemment cité et combien d'animé qui ont été pourtant populaire à l'époque ne le sont plus depuis ? Tout ça pour dire que ce n'est pas la qualité d'un animé qui marque les esprits, c'est peut-être sa communauté la clé du mystère mais il est bien trop tard pour réfléchir à tout ça.

 

Mon avis ?

Je pense que Noir est un très bon animé et qu'il aurait mérité d'être plus dans la lumière mais peut-être que ce billet lui donnera une petite lueur d'être un peu plus reconnu à sa juste valeur.....finalement, il y avait une petite flamme qui brillait dans le Noir.

 

Alors les filles, comment avez-vous trouver mon exemple avec Chibiusa et Hotaru ?

 

large.db9ab01294173265e12a55ca4657825b.jpg.c1bfc3e376cb9332176a8f40fe4c15b8.jpg

Ouais j'aurais peut-être dus prendre un autre exemple 😅

 

 

PS: Noir est disponible en VF sur Youtube dans son intégralité si vous voulez le regarder, voici le lien

https://www.youtube.com/watch?v=qsu9ywYZncs&list=PLGZ1qXma3S2OGHd8ymbVDrrFwYPjETnF9&ab_channel=boris-noir

 

Sur ce à plus, j'ai un hamster nommé Spice à entraîner



8 Comments


Recommended Comments

Yop, perso, j'ai récemment regardé une grande partie de l'anime...

L'ambiance est excellent, effectivement. Cependant, je pense que l'anime ne devrait pas recevoir autant d’éloge:

 

Je vois que tu parles aussi de cowboy beebop... cet anime lui aussi très réputé et lui aussi fait progresser ses personnages lentement.
MAIS son scénario est "épisodique" (= chaque épisode peut être vu indépendamment et où l'histoire générale n'avance pas du tout... sauf au dernier épisode.).
Contrairement à Noir, qui n'a pas de scénario du tout... on voit juste un enchainement de combats, de scènes incompréhensible, de scènes "relax" et de scènes de révélations sans révélation (ou presque)... l'histoire est donné au compte goûte.

 

Je pense qu'effectivement, Noir est tout aussi culte mais que c'est bien moins intéressant à regarder car les épisodes de cowboy beebop ont leurs propre scénario.

 

Je pense que cowboy beebop, c'est bien, mais que globalement, c'est pas ouf et je vois pas vraiment pourquoi tout le monde en parles... j'ai bien plus aimé samourai champloo

(pour cowboy beebop, il ne me manque plus que de voir le film)

Share this comment


Link to comment

Salut @Gaga46 ^^

En réalité j'ai comparé Noir avec Cowboy Beboop en tant que création originale (qui n'est pas une adaptation d'un manga ou autre) et qu'il aurait pus avoir la même influence que ce dernier. Cependant, il est intéressant que Cowboy Beboop est "épisodique" comme tu l'a souligné parce que cela rend la série dynamique malgré un scénario qui sert plus de prétexte qu'autre chose. 

Le problème majeur avec Noir est que son scénario fait du surplace et lorsqu'on fait des révélations....et bien on en fait pas ! (comme tu l'a dit) Non parce que dire que Les Soldats sont les méchants comme révélation (c'est un peu plus compliqué mais pas trop non plus) je reconnais que j'avais envie de dire devant mon écran :

 

"Merci l'animé mais je l'avais compris depuis longtemps" d'où pourquoi j'emploi le terme de pétard mouillé.

 

Je pense que le studio s'est engouffré dans son scénario et qu'ils ne savaient pas où ils allaient, je suppose également que ça été écrit au jour le jour comme c'est souvent le cas pour ce genre d'animé (coucou Evangelion).

Malgré tout Noir est un animé que j'aime beaucoup, j'oserai même le mettre dans un top 10 personnelle parce qu'il en dégage quand même un aura qu'on retrouve finalement peu dans d'autre animé. Par contre, je reconnais qu'il est loin d'être parfait mais je ne le considère pas comme un animé "moyen" mais juste "bon".

Je pense aussi que Noir est un animé qu'on aime ou pas, on ne peut pas vraiment être entre les deux et cela dépend des goûts de chacun.

 

Le 22/02/2021 à 00:48, Gaga46 a dit :

Je pense que cowboy beebop, c'est bien, mais que globalement, c'est pas ouf et je vois pas vraiment pourquoi tout le monde en parles... j'ai bien plus aimé samourai champloo

(pour cowboy beebop, il ne me manque plus que de voir le film)

 

Tu n'est pas le premier à me le dire, je pense que Cowboy Beebop à aussi son propre ambiance, l'animé parle beaucoup de la mélancolie et du regret, voire même de thème sur l'existentialisme (Pourquoi je suis ici ? Pourquoi je fais ça ? etc....) et ce genre de thème parle beaucoup aux gens (dont moi). Il faudra que je re-regarde la série pour mieux réfléchir à cette question....peut-être que j'en ferait un billet cette année. 

Je n'ai jamais vu Samourai Champloo mais je le regarderai un jour, quand au film vois le comme un épisode extra qui dure le temps d'un film, je l'ai beaucoup aimé mais il n'a pas fait l’unanimité chez les fans de mémoire.

 

Je te conseille les videos de Nexus 6 et du Fossoyeur de film  qui ont consacré deux vidéo sur Cowboy Beboop (un sur le film et l'autre sur la série), ils expliquent bien le charme de la série.

 

Sinon merci pour ton commentaire, ça fait toujours plaisir de lire des commentaires ^^

Share this comment


Link to comment
Il y a 1 heure, DrunkenPenPen a dit :

Je pense aussi que Noir est un animé qu'on aime ou pas, on ne peut pas vraiment être entre les deux et cela dépend des goûts de chacun.

non, moi j'aime bien l'ambiance ect mais je lui mettrais juste 5/10... je sais même pas si je dois continuer et je pense que je ne le ferais pas...

Il y a 2 heures, DrunkenPenPen a dit :

Je n'ai jamais vu Samourai Champloo mais je le regarderai un jour

c'est plus la voyage qui est mis en avant et le côté épisodique rentre bien mieux dans ce type d'histoire!

Il y a 2 heures, DrunkenPenPen a dit :

quand au film vois le comme un épisode extra qui dure le temps d'un film, je l'ai beaucoup aimé mais il n'a pas fait l’unanimité chez les fans de mémoire.

moi, quand j'ai parlé de cowboy beebop à un fan, il m'avait dit que si je n'avais pas aimé tant que ça, c'était sûrement que je n'avais pas vu le film justement et qu'il ne fallait pas regarder la série mais le film

possible que sa mémoire soit défaillante... (selon moi)

Il y a 2 heures, DrunkenPenPen a dit :

Je te conseille les videos de Nexus 6 et du Fossoyeur de film

j'aime pas vraiment ses videos... mais faudrait que je m'y repenche mais je pense d'abord regarder le film vu que je comptais déjà regarder.

 

 

Share this comment


Link to comment
Il y a 9 heures, Gaga46 a dit :

je sais même pas si je dois continuer et je pense que je ne le ferais pas...

 

Par curiosité tu en est à où ? 

Share this comment


Link to comment

Hum, je vers l'épisode 15 il me semble...

J'ai vu l'autre fille "méchante" badass à poil..

Et les grosses révélations sur le passé de la brune...

Edited by Gaga46

Share this comment


Link to comment
Il y a 21 heures, Gaga46 a dit :

J'ai vu l'autre fille "méchante" badass à poil..

Et les grosses révélations sur le passé de la brune..


si ça se passe sur les toits de Paris (c'est le fameux exemple avec hotaru et chibiusa...les pauvres ^^' ) alors il te reste un quart de l 'animé, ce ne sont pas les épisodes  plus passionnant à cause des problèmes d'écriture (et des révélations en confettis) 

Par contre, la fille badasse à poil c'est la tueuse au sang froide (celle qui tue avec ses ongles) ou chloé ? Parce que si c'est Chloé c'est l'avant dernier épisode pourtant je n'ai pas de souvenir de l'avoir vu nue avant, bizarre je m'en serai souvenu XD

Share this comment


Link to comment
Révélation

Noir_25_8.png

cette scène là... après, possible que j'ai fini la série et que j'ai po noté...

Share this comment


Link to comment

@Gaga46 Oui oui c'est bien l'avant dernier épisode, tu l'a peut-être vu en entier finalement 😅

(J'ai toujours trouvé cette scène très bizarre et aussi incompréhensible, la seule explication que j'ai est la suivante FAN -SERVICE !)

Share this comment


Link to comment