Brisée Par Ton Amour [Avis]

DrunkenPenPen

283 views

Vous savez ce qui est frustrant ? C'est quand on veut parler d'un animé ou d'un manga mais qu'on n'a pas le temps ou qu'il n'est pas fini, actuellement, je cumule les deux choses en même temps.

Cependant, j'ai quand même trouvé le temps pour un lire un manga que j'ai acheté par pur hasard lors d'une commande pour des DVD d'animés, ce manga n'est rien d'autres que Brisée par ton amour. Les lignes qui vont suivre n'est qu'un avis sur le vif d'un manga en pleine parution (il n'y a qu'un tome pour l'instant), quand il sera terminée je lui consacrerai un billet plus complet digne de ce nom mais pour l'instant, je me contenterai de donner un avis temporaire sur ce manga très spécial.

Considérez alors ce billet comme un hors-série/découverte donc il sera plutôt court mais j'espère que cela vous plaira, enjoy!

 

large.brisee-par-ton-amour-1-meian.jpg.62c97fa776ba503193af6ec027425edf.jpg

 

! AVERTISSEMENT !

 

Le manga qui suit n'est pas à mettre entre toute les mains. Il contient des scènes de cruauté psychologique, physique et des scènes Hentai, de plus le sujet du manga peut-être difficile si vous avez vécu le harcèlement scolaire. Je vous conseille donc de lire ce manga à l'abris des regard et de bien vous préparer si vous êtes un peu sensible. Certains extrait seront montrés (les plus soft) donc faite de même pour la lecture de ce billet.

Vous êtes prévenu....

 

 

           Brisée Par Ton Amour Raconte Quoi ?

 

Le manga raconte l'histoire d'une jeune Lycéenne nommé Kanae qui est une fille très introvertie mais surtout traumatisée par ses années collèges où elle a subit le harcèlement scolaire. De ce fait, elle porte une grande attention sur le regard des autres par rapport à sa propre personne.

Aujourd'hui Kanae recherche l'affection et la reconnaissance par la prostitution où elle couche avec des Hommes plus âgée tout aussi paumé. Par manque de chance, Hiroshi un garçon qu'elle a rencontré lors d'une soirée Karaoké va l'interpellé à la sortie d'un de ses rendez-vous "Professionnel".

Ce dernier va se montré gentil et attentionné envers Kanae malgré sa découverte fortuite, Kanae ressent alors de l'amour envers ce garçon mais cela ne va être que le début d'une longue descente aux enfers dont personne n'en ressortira idem.

 

Le manga est écrit et dessiné par Shiruka Bakaudon, une femme qui avait jusqu’à maintenant fait....des Hentai. Vous savez maintenant que je suis quelqu'un de curieux et le temps de recevoir le manga, j'ai jeté un œil sur ses anciens travaux et j'ai très vite compris que c'était une auteure qui avait un style très particulier. Pour résumé, son thème de prédilection est le harcèlement (surtout scolaire) et ses hentai sont brutaux puisque ses héroines se prennent souvent des poings dans la tronche pendant l'act.....je vous l'avait dit que c'était particulier surtout de la part d'une auteure.

 

        

                 Alors c'est bien ?

 

J'ai lu ce premier Tome d'une traite et durant ma lecture, je ne me suis pas sentie bien, il faut dire que cette oeuvre se veut très cruelle et malaisant sur différents points.

D'abord, le thème du Harcèlement scolaire est un sujet plutôt tabou et rare sont les œuvres qui en parle de manière sérieux et approfondie. Pour ne pas vous mentir, j'ai subit durant mon enfance et ce pendant plusieurs années le harcèlement scolaire et même encore aujourd'hui j'ai du mal à être à l'aise avec des gens, c'est un véritable traumatise. Alors voir un manga qui traite ce sujet ne pouvait qu'avoir toute mon attention et je ne vous cache pas que je me reconnait beaucoup chez Kanae.

 

Mais est-ce bien traitée ? Pour ma part oui c'est bien traitée mais non sans maladresse mais j'y reviendrai.

Kanae est une fille paumé dans son identitée....en faite, elle est plutôt bipolaire.....on va dire qu'elle a des crises....elle a un peu péter les boulons, oui.

Comment ça ? Déjà elle entend des voix intérieur qu'il lui disent des mots gentils comme "Tu n'est pas comme les autres", "Tu me dégoût" ou encore "Meurs", c'est pas la joie surtout que ces voix se répète sans cesse et qu'elle prend de plus en plus de place.

Comme je l'ai déjà dit, je me reconnais dans ce personnage mais il est quand même difficile de l'être à 100 % à cause de ses excès de violence aussi rapide que soudaine, on a bien affaire à un personnage tourmenté.

 

large.232769967_Numrisation_20201215(6).png.217aa75b08ed6357c32c8c46ea4fa528.pnglarge.679604163_Numrisation_20201215(3).png.b43809646889309ffaa02a51c572cb9a.png

2 exemple de crise de Kanae, l'un plutôt ''pacifique'' quand à l'autre plutôt violent.

 

De plus, L'oeuvre est comme Kanae: instable et ambivalent !

C'est plutôt bien dessiné dans l'ensemble mais je trouve qu'il est coincé entre un style réaliste (comme un seinen) et un style plus traditionnel Shojo. C'est surtout dans les visages des personnages que l'on s'en rend compte de ça, certains personnages sont "moches et réaliste" mais ils coutoient des personnages digne d'un shojo, voire d'un shonen...c'est un peu le foutoir et j'aime ça !

Oui j'adore ça parce qu'on est dans le délire de l'oeuvre mais ça n'empêche pas que les figurants (personnages inconnue caché au fond pour donner un contexte de vie) sont souvent mal dessiné, voire fait à la va-vite et ça j'ai beaucoup moins aimé.

C'est dommage parce que l'auteur fait des planches avec beaucoup de détails puis dans deux pages c'est dessiné un peu trop rapidement, cependant globalement c'est très bien dessiné et c'est l'essentiel.

 

large.2142083036_Numrisation_20201215(5).png.93b07e835f6598ed0ab76e61aa10bf78.png

C'est quoi cette chose au milieu de l'image ? 

 

L'oeuvre a beaucoup de bonne idée comme le fait d'avoir (du moins dans ce tome) deux point de vue : celui de la victime (Kanae) et celui des harceleurs. Je ne m'y attendais pas et c'est très bien fait puisque l'auteure tente d'expliqué pourquoi les gens s'en prennent à Kanae (y compris dans leur contexte de vie et de leur propre point de vue) et sans spoilé, la conception de l'amitié et même du harcèlement en lui-même sont remis en question, autant vous le dire j'étais sur le cul.

On assiste aussi à des flash-back du passé de Kanae qui montre ce qu'elle a subit dans ses années collèges mais malheureusement c'est très rapide et trop peu expliqué, on a plus l'impression que c'était plus une mauvaise journée pour elle qu'un harcèlement et ça créer un décalage entre ce qu'elle a vécu et sa folie qui ne cesse de grandir.

Un des flash-back montre Kanae se prendre des gateau dans la tronche mais le problème c'est que cela n'a jamais existé, la frontière entre le réel et l'imagination est rès mince parfois, encore une bonne idée !

 

large.391448908_Numrisation_20201215(4).png.6d155142dd1b22d81ec4379d31a8da12.png

Kanae a eu une enfance difficile et le pire est qu'on ne sait pratiquement rien.

 

Par contre, si l'auteure a de bonne idée et qu'elle développe bien ces derniers, elle a hélas tendance à mal introduire ces idées mais surtout ces personnages. On comprend pas toujours d'où ils sortent et on a parfois l'impression qu'on passe du coq à l'âne dans sa mise en scène, c'est très bizarre.

Je pense surtout au garçon du scooter qui débarque comme un ami de Kanae (alors qu'elle est censé ne pas en avoir) et parait très gentil....

 

Révélation

....jusqu'à qu'il organise un kidnapping d'une des harceleuse de Kanae et va la violé avec d'autres mec.....gentil c'est ça ?

 

Bref, ce mec sort de nulle part comme la mention du père de Kanae dans une seule case uniquement en plein milieu du Tome, la phrase exacte est "tu finira comme ton père" c'est bizarre de mentionner un mec inconnue jusqu'à maintenant sans en développé ne serait-ce un minimum.

En espérant que les Tomes suivants améliorons ces points, j'en reste pas moins confiant vu la tournure des choses.

 

Si vous avais lu l'avertissement au début du billet, vous vous doutez bien que si Kanae deviens une prostituée, on va avoir droit à des scènes assez osé.

J'ai lu des gens se plaindre de ces scènes Hentai mais la question qu'il faut se poser est :

"Est ce que cela apporte quelque chose ?" la réponse est.....OUI !

 

Ces scènes H en questions montre la quête d'affection de Kanae qui se veut être utile mais recherche surtout un homme qui lui donnerai que de l'affection. Kanae prend en otage ces clients pour avoir en retour des mots doux mais elle se veut exigeante dans leurs comportement, comme si elle attendait autre chose de leur part.

Maintenant que j'y pense, ces clients sont toujours des hommes plus vieux qu'elle, cela n'aurai t-il pas un lien avec son père absent ? Espérons que j'en saurai plus dans les prochains Tomes.

 

Sinon, ces Scènes H sont bien dessiné (le contraire m'aurait étonné vu l’expérience de l'auteur) et servent surtout au développement de l’héroïne, bref c'est bien fait.

 

large.1413010820_Numrisation_20201215.png.27d6faf00f131931a0995ac9c885a238.pnglarge.984313652_Numrisation_20201215(2).png.48f0627f0bc8e61fbe3b4cedf705310b.png

Les scènes osés sont bien intégré dans le manga (porteur de sens) et ne font pas office de Fan-Service. Et encore, j'ai pris des exemples soft.

 

         

                 Que faut-il en retenir ?

 

Brisée par ton amour est un manga qui m'a mis sans dessus de sous ! J'ai beaucoup aimé ce premier Tome et j'ai hâte de lire la suite. Toutefois, j'espère que l'auteure s'améliora dans l'introduction de ses idées qui manque parfois de clarté dans sa mise en scène (ou page plutôt) et aussi de ses personnages mais je reste confiant.

Le sujet du Harcèlement est bien traitée mais pas toujours bien amené, ce manga n'est pas destiné à tous d'autant qu'il reste spécial (Violence psychologique, scène Hentai, action et comportement extrême etc....) mais si vous n'avez pas froid aux yeux, je ne peux que vous invité à vous faire une idée.

Si jamais l'un d'entre vous à lu ce manga, qu'il n'hésite pas à donner son avis.

 

Pour conclure.....vivement le Tome 2



1 Comment


Recommended Comments

effectivement, cela donne envie. En effet le harcèlement surtout au niveau scolaire est extrêmement présent dans notre société mais malheureusement relayer en simple fait diverse et encore....

Le fait aussi de jouer sur le niveau psychique est je pense, une bonne chose, car, toutes les séquelles ne se voient pas forcément et cela peut ronger les gens de l'intérieur sans même qu'ils ne s'en rendent compte.

mais tu m'as convaincu. Je vais regarder pour me le procurer. 😉

Share this comment


Link to comment