• entries
    16
  • comments
    92
  • views
    1278

Comment mal combattre l'oppression

Sign in to follow this  
MaiffaInes

1051 views

C’est la rentrée ! Et même votre chatounette préférée a tenté des petites choses cet été, comme notamment s’inscrire sur Twitter pour être plus proche de la plèbe humaine, et surtout, pour être plus proche de l’actualité. Bon au final, de chat geek, je suis maintenant devenue un chat facho. Ben oui, vous savez comment fonctionne la plupart des paladins de vertus : si vous n’êtes pas avec eux, vous êtes le MAL ! Vous êtes démoniaque et il faut vous brûler ! Et comme je me rend compte que de plus en plus de monde veut rejoindre ces superbes légions de chevaliers en armure qui sont pour tout, tant que cela semble être le progrès, voilà donc plein de petits conseils pour mal combattre l’oppression qui règne de partout.

 

Alors, un petit avertissement, je suis bien au courant que de l’oppression raciale, sexiste et tous plein d’autres mots en -iste et en -phobe existent. Au cas où vous ne l’auriez pas compris non plus, je n’aime pas les gens en général, quel que soit son genre, sa naissance, son statut sociale et etc…

Maintenant que tout cela est bien compris, commençons.

 

Comment donc, pouvons nous combattre l’oppression qui existe de partout, mais de la pire des manières, histoire d’être dans l’air du temps ?

 

Règle 1

Oublier l’Histoire et reproduire ses erreurs

 

Alors ça, c’est indispensable, si vous ne pouvez pas l’appliquer, vous ne pouvez pas être l’un de ces chevaliers en armure blanche parti pourfendre les fachos ! Il est absolument obligatoire que vous oubliiez toutes vos leçons d’histoires dès maintenant tout de suite. Parce que oui, dans l’Histoire, nous avons de multiples anecdotes contant comment des oppressés sont devenus par la suite des oppresseurs quand la situation s’est renversée en leur faveurs. Et à chaque fois, ça ne loupe jamais, les anciens oppresseurs en profite pour effectuer une purge de tout ce qui déteste, à savoir les anciens oppresseurs, les gens qui ne se sont pas tenus à leurs côtés, les familles des deux catégories citées précédemment, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’ils ne restent plus que le camp du bien et leurs sympathisants. Les collaborateurs ne seront pas compris, car ce sont des traîtres après tout et on ne peut pas leur faire totalement confiance, ils seront dans un premier temps récompensé, et au mieux, mis au placard. Le reste de la population sera soit docile, soit morte, soit en exil. Regardez, en 1789, la population crevait de la misère, au point de se révolter. La révolte a été sanglante, bien entendu, la révolution n’est pas un dîner de gala. Mais ce qui a suivi a été bien pire, avec la Terreur. Tous ceux qui étaient soupçonnés d’être monarchistes ou contre-révolutionnaire étaient tués, légalement ou non. Tous ceux qui avaient un lien avec la monarchie ont été tué, emprisonné ou exilé. Tout ceux qui se sont opposé, de vive voix ou non, à ce torrent de violence, ont été tué.

 

Alors, comment bien faire tout cela ? Parce que, si si, c’est de l’organisation. Ne vous inquiétez pas, c’est ce que l’on va voir avec les autres règles.

 

Règle 2

Polariser le débat

 

‘’Polariser’’ signifie que l’on trace une ligne absolue et immuable entre ce qui est bon, et ce qui ne l’est pas. C’est très important pour les SJW, et si vous souhaitez le rejoindre, vous devez donc abandonner toute notion de nuance, de contextualisation et j’en passe. Il y a le bien, et le reste, qui est mauvais.

A partir du moment où quelque chose ne rentre pas dans votre section de moralité, vous devez le dénoncer et le considérer comme un ennemi, que ce soit une personne, une opinion, une œuvre culturelle et etc. Tout ce qui entre dans la sphère de votre ennemi doit devenir votre ennemi aussi.

L’occasion donc, de plus, de pouvoir vous poser en victime si un ou une de vos anciens ami-e-s fait parti à présent de vos ennemis. N’hésitez pas à passer en mode passif-agressif, en rejetant toute faute possible sur votre ancien relatif, et le tout, en ramenant constamment chaque sujet possible à votre combat et à votre idéologie. S’il y a un contexte qui vous est favorable, tâchez de l’utiliser dès le départ, et tout contexte qui ne vous arrange pas doit être oublié ou diabolisé.

 

Règle 3

Invoquer les sciences et l’Histoire

 

« Ah bah non, tu as dit qu’il fallait oublier l’Histoire et ne pas en tirer de leçon ! Comment vais devenir un bon SJW maintenant ? »

 

Pas d’inquiétude honnête citoyen. J’ai dit qu’il fallait les invoquer, pas les comprendre ou les retenir. Regardez par exemple, pour combattre le racisme et pour empêcher les européens de se défendre, on va utiliser la carte piège ‘’Vision étriqué de l’Histoire’’. Et hop, on va mentionner l’esclavage, mais attention, uniquement celui des européens lors des conquêtes coloniales ! Et paf, on oublie 50 000 ans d’Histoire et de sciences humaines pour ne mentionner que les 400 à 500 dernières années, et essentialiser tout le sujet du racisme là-dessus ! Ben oui, même si les égyptiens et les grecs faisaient également de l’esclavage, n’oubliez pas que le but n’est pas de réfléchir, mais d’avoir raison. A tout prix.

 

N’ayez craintes cependant, grâce à certains collaborateurs situés dans différentes sphères intellectuels américaines, vous pouvez aussi changer le sens des mots, c’est juste merveilleux ! Alors qu’avant, le racisme était tout acte discriminatoire qui se basait sur la hiérarchisation des races (Si monsieur n’est pas félin, il est moins bien que moi par exemple, c’est le cas pour vous lecteurs d’ailleurs, n’oubliez pas vos offrandes de pizzas pour calmer ma colère), maintenant, le racisme ne serait effectif que s’il est dans un système étatique. Autrement dit, si un noir écrase un blanc avec son bus, ce n’est pas du racisme, mais de la haine et de la discrimination. Rien à voir donc avec le racisme, car ce n’est pas systémique.

 

Remercions donc ces sociologues talentueux venant d’Amérique, car bien entendu, tout est mieux là-bas, et c’est pour cela que l’on se fourni en idéologie principalement chez eux !

 

Règle 4

Ne pas appliquer systématiquement les règles que l’on dicte, notamment pour soi même

 

Bah oui, ça ne sert à rien d’être intègre, il faut avoir raison, n’oubliez pas ça, règle 2.

Donc, quand vous réclamez un comportement décent à votre auditoire au nom du progrès et de la tolérance pour tous, n’oubliez pas que ça ne s’applique qu’aux autres.

 

Règle 5

Systématiquement descendre et humilier l’ennemi

 

Dés que vous repérer un ennemi, il vous faut le descendre pour le discréditer, automatiquement. Donc pour ça, il y a tout d’abord un excellent guide : L’art d’avoir toujours raison de Arthur Schopenhauer qui regorge de merveille comme :

- Pousser à bout son adversaire pour le pousser à la faute.

- Déformer ses propos pour mieux les détruire

- Changer de sujet pour aller sur un terrain plus propice.

 

Et plein d’autres. Allez donc le quérir, il se trouve gratuitement en PDF de manière bien légal, donc en plus tout va bien. Mais ce n’est pas suffisant, n’oubliez pas d’humilier aussi vos adversaires. Un homme vous critique pour votre féminisme ? Allez hop ! Mettez un petit meme de ‘’Male Tears’’ pour bien infantiliser et donc, ridiculiser votre adversaire, en mode taliban, sans lui répondre par la suite, voir, en le bloquant s’il semble un peu trop vivace ou intelligent. N’oubliez pas de vous victimisez et de dire que ce salaud qui n’est pas d’accord avec vous vous attaque, vous insulte et de plus, c’est un gros facho d’extrême droite.

 

Règle 6

Refuser à votre adversaire d’avoir la même dignité que vous

 

Manœuvre risqué s’il en est, car là, ça peut se voir, mais avec un discours travaillé, c’est tout à fait possible. Il consiste à affirmer que comme telle tranche de population est super privilégiée, il n’est pas nécessaire de lui accorder le moindre respect, de façon frontale ou subtile. Ainsi, quelques femmes super courageuse n’hésite pas à aller expliquer en outre-mer, que les blancs se sont mis hors humanité…

 

https://www.youtube.com/watch?v=nAy7moe8I1A

 

On affirme que les blancs, en tant que classe sur-privilégié, devraient limiter leurs blagues…

 

https://www.youtube.com/watch?v=YWY9mflUhFY

 

Et bien entendu, on leur retire toute possibilité d’être victime de racisme, car, n’oubliez pas, on change le sens du mot.

 

De même pour le féminisme, n’hésitez pas à donner un nom dégradant et provocateurs, volontairement flou, pour bien triggered ces salopards histoires de pouvoir vous poser en victimes. Comme ‘’mascu’’ par exemple, voilà, là quand on veut se faire misandre en toute impunité, il n’y a rien de mieux : c’est flou car on n’est pas sûres que l’on dit ‘’masculinistes’’ ou juste ‘’masculins’’. De plus, dit le plus souvent avec un certain mépris, cette rétraction ressemble bien aux insultes du style ‘’pédé’’ ‘’pédo’’ ou encore ‘’gonz’’.

 

Et n’oubliez pas les généralités bien grasses. Les règles 4 et 5 sont là pour vous permettre de le faire impunément.

 

Règle 7

Restez entre vous

 

Parce que combattre l’oppression, oui, mais seulement entre vous. Nous n’avons aucun intérêt à faire grossir vos rangs pour être plus efficace. Soyez donc aussi détestable que possible, rejetez toutes personnes qui pourraient ne pas être concernés, ne vous exprimez qu’envers des personnes déjà d’accord avec vous.

 

Et surtout, ne négligez pas les safe spaces. Mieux, réclamez-les pour que les autres vous les accorde et vous laisse donc cracher en paix contre tous ceux que vous estimer être ennemis. N’hésitez pas à vous lâcher, car cela vous détendra, et de plus, quand c’est vous qui le faite, c’est le progrès, si ce sont de vieux blancs hétéros cis qui en font de même, la police irait aussitôt frapper à leur porte.

 

De plus, n’hésitez pas à appelez la majorité de vos sympathisants ‘’alliés’’ avant de dire que vous n’avez pas besoin d’eux pour votre combat. Parce que ne le cachons pas, vous êtes des super héros ou de super héroïnes. Tel les Jésus, Mahomet et Moïse modernes, vous pouvez accomplir seul-e-s les miracles nécessaires. Pourquoi augmenter ses chances de succès après tout ? La difficulté, voilà ce qu’il vous faut.

 

Règle 8

Dramatisez tout au maximum

 

On vient de vous critiquer ?

Quelqu’un a émit un avis contraire à votre combat ?

Il n’y a pas assez de gens de couleurs dans le nouveau blockbuster américain ?

 

Alors dramatisez tout au maximum. Vous n’aurez pas forcément raison, mais vous montrerez à quel point vous êtes engagés dans ce que vous faites. N’oubliez pas, le trop est le pire ennemi du bien. Hurlez, pleurnichez, posez vous en victime et montrez autant que possible à quel point vous êtes blessé et peiné par l’attitude honteuse du mécréant. Ainsi, vous pourrez tenter de faire passer le plus innocents des hommes comme le pire des trous du cul. Cela se verra sans doute, mais bon, ça fait partie du charme.

 

Règle 9

Tout faire graviter autour de l’oppression

 

Alors, attention, là on va devenir très technique, pour combattre une oppression, faites tout tourner autour du sujet de l’oppression concerné. Alors, dit comme ça, forcément, vous devez froncer des sourcils, mais ne vous inquiétez pas, je vais vous montrer :

 

- Si vous combattez le sexisme, tout doit tourner autour du contenu des sous-vêtements de chacun.

- Si vous combattez le racisme, tout doit se baser sur la couleur de peau des autres.

- Si vous militez pour l’acceptation des sexualités alternatives, tout doit tourner autour de qui insère dans quoi.

 

Surtout si ça devient contre-productif et systématique, alors là, aucune modération.

 

Règle Ultime

Tomber dans le piège

 

Vous avez tout pris au sérieux ? Vous êtes en train de préparer les torches et les fourches ? Vous m’avez insulté à de nombreuses reprises pendant votre lecture ? Vous êtes en train de préparer mon harcèlement et ma dénonciation à sur Universal Blocklist ? Alors tout va bien, vous êtes paré à devenir de bons SJW.

Sign in to follow this  


3 Comments


Recommended Comments

Ça manque quand même de vrai technique tel que la pente glissante, le biais de confirmation, l’appelle a la nature et autres techniques de ninja pour bien enfoncer un débats.

Share this comment


Link to comment

Ce type d'article me fait penser au Youtubeur Defakator, d'ailleurs, il a cité la règle 5 avec Arthur Schopenhauer dans sa vidéo sur le débat.

Si tu ne connais pas, je te conseille ses vidéos….ça devrai te plaire 😉

Share this comment


Link to comment