Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance

Sign in to follow this  
DrunkenPenPen

396 views

Alors qu’Evangelion: Final commence à pointer le bout de son nez avec des trailers et sortira en 2020, je reprend ma petite rétrospective sur Rebuild Of Evangelion avec le 2ième film de la quadrilogie : Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance sortie en 2009, soit 2 ans après le 1er film.

Comme le précédant film, il a gagné pas mal de prix mais il fût un des plus gros succès au box office de l’année, rapportant 40 millions de dollars de bénéfice, soit le triple du 1er film !

Mais est-ce que le film à mis tout le monde d’accord ? Vous allez voir que ce n’est pas évident…

 

51g04gF05gL.jpg.d3ff61a677cf2fcfaa383dc21bb9c124.jpg

Affiche Française du film dans sa version 2.22

 

 

Avant de commencer cette article, j’ai une pensée pour le studio Kyoto Animation (KyoAni) qui a pris feu le 18 Juillet dernier, provoquant 35 morts dont Yasuhiro Takemoto, le réalisateur de La Mélancolie de Haruhi Suzumiya.

Cette incendie fût provoqué par un homme déséquilibré pour une histoire de plagiat d’un de ces romans.

Ce sont avant tout des vies humaines détruits et brisées, des familles endeuillées, des projets dont on aura perdu le travaille et des projets qui n’aboutirons jamais.

C’est un accident rare dans le monde de l’animation Japonaise et il était important pour moi d’en dire un petit mot.

Cela ne changera en rien mon avis sur le film et je vous souhaite une bonne lecture malgré tout !

 

          Evangelion épisode 2 : Asuka Contre-Attaque !

 

c’est toujours le studio Khara qui s’occupe de ce remake et on retrouve la même équipe que le précédant, à savoir Masayuki et Kazuya Tsutumaki en tant que réalisateurs et Hideaki Anno qui supervise le tout.

ce film est celui qui a le plus de succès et il est également le plus long des trois films.

Le synopsie du film est la suivante : Shinji continue de se battre contre les anges avec Rei Ayanami mais une nouvelle pilote arrive pour leur donner un coup de main et il s’agit d’Asuka Langley Shikinami. Pendant ce temps, le Plan de Complémentarité continue de se préparer dans l’ombre.

 

C’est un résumé flou mais il faut comprendre qu’il se passe beaucoup de chose dans ce film est que le spoiler arrive vite et que contrairement au dos du DVD, je ne balance pas les 20 dernières minutes ! Ne lisez surtout pas le dos du boîtier du DVD avant d'avoir vu le film !

 

Pour une fois, je vais vous épargner les détails techniques car ce sont les mêmes que le précédant film, c’est à dire qu’il est beau mais qu’il a un peu mal vieillit. Je vais plutôt m’attarder sur les points du film.

 

Le Saviez-Vous ? Toi jeune homme, tu deviendras une légende !

 

C'est quand même dingue que j'arrive à vous bassiné avec Evangelion sans que je n'ai jamais mentionné une seule fois l'Opening !

"A Cruel Angel's Thesis" est l'opening le plus chanté dans les karaokés au Japon….en 2019 ! Depuis 1995, les japonais l'a chantent et la connaissent par cœur, c'est un peu l'équivalent de "Nuit de folie" de Début de soirée ou "L'aventurier" d'Indochine (ou tout autre titre de ce style) à la différence que c'est un générique d'une série.

Mais la vrai anecdote, c'est qu'en réalité, si on met pause à chaque image dans l'opening lors du refrain, on se rend compte qu'on se fait spoiler sur plein de chose !

Par exemple, on voit Kaworu sur un fond rouge mais ça va tellement vite qu'on le voit pas à l'œil nu (sauf si vous faite très très attention)

 

Je ne peux pas vous laisser sans mettre l'opening !

 

 

D’abord, contrairement au 1er film, il ne s’agit pas d’un film qui prend pour base la série pour ce qui est des plans. On a donc droit à une nouvelle mise en scène mais aussi de nouvelles scènes vraiment inédit à la série. On assiste littéralement à une relecture de la série et on ressent bien une prise de risque sur la série, ce qui en fait un très bon point car le film a bien plus d’intérêt que de simplement revoir l’univers de la série en plus beau.

 

Cependant, le film n’oublie pas ses racines et même si les évènements de ce film sont très différents, il y reste encore quelques scènes pris directement de la série mais dans un contexte différent mais surtout dans un dénouement différent.

L’exemple pour illustrer mon propos est la très célèbre scène de l’ascenseur. Rei et Asuka, les protagonistes de la série se retrouve dans un ascenseur et finissent par se disputer.

Contrairement à la série où Asuka finit par gifler Rei et part en pleurant, cette fois-ci, Rei se défend en prenant la main d’Asuka qui allait la gifler.

J’ai toujours interprété cette scène comme une manière de dire au spectateurs : « Vous ne vous y attendait pas, Hein ? »

Cette esprit se retrouve durant tout le film et en fait le point fort du film.

 

vlcsnap-2019-08-27-11h23m17s024.thumb.png.ec7f26f0421665c9e99f94473ec81678.png

La vengeance est un repas qui se mange froid, Rei a attendu 14 ans pour ce moment !

 

Parmi les changements, on notera une psychologie différent des personnages : Shinji est beaucoup plus à l’aise malgré qu’il trouve difficilement sa place, Asuka est moins marquée par ses blessures psychologiques et Rei est plus sociale qu’avant mais je reviendrai sur ces points un peu plus tard.

On notera aussi que malgré la présence de nouveaux personnages dans l’intrigue (Kaji par exemple), ils restent très en arrière et font plus figure de Fan-Service qu’autre chose.

 

D’ailleurs, en parlant de Fan-Service, ceci est vraiment de retour dans l’univers d’Hideaki Anno qui était une véritable marque de fabrique de l’ère Gainax.

J’ai toujours considéré qu’Evangelion n’avait quasiment aucun fan-service ou du moins très peu, contrairement à ce que l’on entend beaucoup.

Oui, le fait par exemple que Rei soit nue dans certaines scènes montre une volonté de fan-service mais si vous vous rappeler de la scène où Shinji est dans l’appartement de Rei dans le 1er film, il est beaucoup plus question de la relation entre ces deux personnages, surtout quand on a vu la série.

S’il y a un propos, il n’y a pas de Fan-Servie selon moi !

 

Par contre, dans ce film, le Fan-Service est là, il s’est permis d’entrer sans frapper, de se servir une bonne bière bien fraîche et de vous rappeler que ça faisait longtemps que vous ne l’avez pas invité chez vous. Il est sans gêne mais c’est un bon copain, à condition qu’il n’abuse pas de votre hospitalité.

Ici, c’est pas trop abusé et puis quelques blagues un peu fripon, ça ne peut pas faire de mal.

 

L’exemple parfait est la scène où Asuka est prise au dépourvue par PenPen (le pingouin, pas moi) en allant prendre son bain et qu’on nous ressert la même blague que le 1er film, sauf qu’ici, il a Shinji qui est aussi présent !

 

Pourquoi ce retour au Fan-Service alors que la série originale en possède très peu ? Je pense qu’il faut voir ça comme un hommage de l’ère Gainax avec des animés comme Nadia ou Gunbuster qui possède ce même type d' humour….normal de la part du même auteur !

 

D’ailleurs, cette hommage ne se limite pas à de la Gainax Bounce car on retrouve l’ost de Nadia dans le film et même apparemment l’ost de Kare Kano (Entre Elle Et Lui) mais cette série reprenait déjà l’ost d’Evangelion.

Sans compter encore les fameuses annonces à la fin des films qui rappelle les annonces des fins d’épisodes des animes de la Gainax dont  la fameuse fausse promesse de Misato de se mettre à nu.

 

Un dernier point fort du film est son rythme frénétique comparé au 1er film . Il y a le double des combats du 1er film sans pour autant négliger les scènes quotidiennes et les petits soucis de la vie qui gagnerons aussi en rythme. Le film à vraiment été conçu pour que le spectateur ne s’ennuie pas une seule seconde.

 

vlcsnap-2019-08-27-11h29m43s719.thumb.png.78f8dfddf35bed49d816da0edffa0f6c.png

Le Fan-Service est beaucoup plus présent qu'avant mais ça reste bonne enfant !

 

               Le Third Impact, Le Jugement dernier

 

Malheureusement, si tout semble aller dans le meilleurs des mondes, le film possède des défauts….. et pas des petits.

 

Le premier gros problème du film est qu'il va vite, beaucoup trop vite !

Là où le 1er film était plutôt juste dans son rythme, celui- ci a tendance à dire : « On n’a pas le temps ! » (à dire avec un air de panique)

 

Pourquoi avoir fait un tel rythme ? La réponse se trouve dans la position du film par rapport à la série. Si le 1er film résume les 6 premiers épisodes tranquillement, le second doit se farcir le résumé de l’épisode 8 à 19, soit deux bon gros quart de la série à lui tout seul ! Par conséquence, on ne peut pas tout montrer et on rate beaucoup de chose, non pas dans l’intrigue car il tente de s’en éloigner mais plutôt dans les thématiques et plus particulièrement dans l’approfondissement de ces thématiques, mais il y a pire !

 

J’avais toujours tendance à contextualisé les films par rapport au relation de Shinji avec d’autres personnages : le 1er film concerne la relation Shinji/ Misato et Rei, le second film avec Asuka et le 3ième concernera Kaworu.

En faite, il ne faut pas penser comme ça, parce qu’en réalité le 1er film traite de la relation Shinji/Rei, le second film traite  dela relation Shinji/Rei (malgré Asuka), quand au dernier, on traite la relation de Shinji et de Kaoworu… non je déconne, c’est encore et toujours la petite Rei !

 

Hideaki Anno a vraiment misé sur Rei, au grand détriment d’Asuka et de tout les autres, probablement parce que dans la série original, on voit plus Asuka que Rei. Je pense que l'auteur a voulu rééquilibré les choses.

 

Vous avez bien lu, Asuka est très peu mise en avant et est même très peu développée, au point qu’elle est éjectée à la moitié du film alors qu’elle est l’une des protagoniste de la série !

Si vous n’avez pas vu la série, vous n’allez pas comprendre grand chose au personnage d’Asuka, voire la trouver énervante car trop prétentieuse. Le film se contente uniquement de quelques clins d’œils sur le personnage (la poupée présent au second plan par exemple) et d’un petit dialogue avec Misato, là où justement Rei dans le 1er film est beaucoup plus développée mais je reviendrais sur notre chouchoute.

 

vlcsnap-2019-08-27-11h49m59s295.thumb.png.dd5c0c6cde73562940b5421b35b58743.png

Désolé Asuka mais tu n'est pas la star du film !

 

Si Asuka n’a pas eu droit à son développement, ce n’est pas le plus gros problème du personnage. Le vrai problème est la volonté d’en dire un maximum mais avec très peu de temps, donnant l’étrange sensation pour un novice de passer à côté de l’essence même du personnage et par conséquent, il comprendra a moitié, comme le film a tendance à expliquer à moitié.

 

L’exemple le plus frappant est le personnage d’Asuka qui n’existe qu’à travers Shinji (relation Amour/Haine) et à travers Rei (Rivale) mais pour ce qui est du personnage, de son histoire et de sa psychologie...il n’y a pas grand-chose, pour ne pas dire rien !

 

Du coup, on se retrouve avec un personnage « forte » et qui au bout de 10 minutes, se retrouve à déprimer au point d’être dans le lit de Shinji pour ne pas dormir seule la nuit. Le pire, c’est qu’ils se partagent très peu de mot et que le tout est plié en 10 minutes….c’est un peu rapide, non ?

 

Il aurait fallut plus de temps pour exploiter cette relation et surtout le personnage d’Asuka plutôt que de dire : « Regarder la Série pour comprendre le personnage ».

Pourquoi s’être embêté d’approfondir les autres personnages comme Misato ou Rei et ne rien faire avec Asuka ? C’est un choix que je ne comprend pas.

 

Vous savez qu’est-ce qui est pire qu’un protagoniste qui est peu développé ? Une nouvelle protagoniste qui n’est absolument pas développée !

Mesdames et Messieurs, je vous présente Mari ! Si vous êtes novice à l’univers d’Evangelion, Mari est un personnage qui a été créée pour le remake et ne figure pas dans la série originale.

 

« C’est une bonne chose ! » me direz-vous mais le problème du personnage est qu’elle n’a pas d’Histoire, de passé, de développement, de relation avec un autre personnage !

Et le pire, c’est qu’on la voit assez souvent, peut-être même plus qu’Asuka.

 

On aura la sensation d’un personnage qui fait sa petite scène et qui partira sans prévenir jusqu’à sa prochaine apparition. En faite, Mari est vraiment à part dans l’intrigue vu que les autres personnages ne la croise même pas...étrange.

 

Par conséquent, on se retrouve avec un personnage qui ne sert à rien, qui n’a pas de développement, qui n’apporte rien à l’univers du manga et fait plus office de remplaçante d’Asuka.

Je n’ai rien contre ce personnage mais pourquoi créer un personnage qui va rester un certain temps à l’écran, pour ne rien en faire ? Encore un choix incompréhensible parce qu’Asuka aurait bien pût faire ce que Mari fait !

 

Révélation

Dans la version manga de Sadamoto, Mari a une histoire mais je trouve qu'elle est tirée par les cheveux !

Dans cette version, Mari était une amie de la mère de Shinji et était même amoureuse d'elle, les lunettes qu'elle porte sont  celle de Yui….je trouve que c'est un peu léger et  que ça créer plus de mystère que de réponse comme par exemple son âge.

 

Je pense que le but de ce personnage est le Fan-Service (c’est sa seule utilité) et qu’il y a un but commercial pour attirer du monde, cependant, je trouve que c'était inutile parce que c’est Evangelion ! les gens aurait été quand même voir le film ! Ils ont voulu aussi en faire un personnage Cool, ce qui n’est pas tout à fait raté mais s’il y avait eu un développement du personnage, il y aurait eu un rapprochement avec le spectateur et elle aurait pût être vraiment cool, plutôt que d'en donner l'illusion.

 

En espérant qu’Hideaki Anno en fasse quelque chose avec ce personnage, je garde l’avis que Mari sert à rien….espérant qu'un jour je me trompe. 

 

vlcsnap-2019-08-27-15h21m08s199.thumb.png.a91a7726f5b6a55034f8d0f5dd087631.png

Mari a tout ce qu'il faut….sauf une histoire !

 

Ce qui m’amène aussi au problème de l’écriture du film qui n’est pas raté mais manque de puissance dans certaines de ces scènes. Pour faire simple, certaines scènes ne touche pas autant que la série, déjà à cause d’une rapidité du développement de certains personnages (ou de l'absence de développement) mais surtout à cause d’une mise en scène...un peu trop "Too Much".

 

« Oh la la ! Ça y est Drunken PenPen se prend pour Scorsese » Je vous rassure, je n’en n'ai pas les qualités ! Ce que je veux dire, c’est que le film a tendance à trop en faire alors qu’on a compris qu’il va se passer tels ou tels choses.

 

L’exemple en tête est le test d’un Eva qui arrive au mauvais moment et aboutira au passage du Dummy System. Beaucoup on critiqué la scène du massacre mais c’est plutôt les deux petites scènes qui ont lieu plus tôt. On vois l’Eva Test transportée vers Neo Tokyo 3, pendant qu’il y a de gros nuages et des éclaires, pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’il va y avoir un drame.

Cependant, il faut croire que c’était pas assez puisse qu’après, on y voit Mari qui regarde avec un air inquiet les oiseaux qui sont en train de fuir, j’ai toujours envie de dire :« Oui Hideaki Anno, j’avais compris ! ».

 

Le Saviez-Vous ? Être dominé par moi n'est pas aussi mauvais pour l'orgueil humain que d'être dominé par un autre de votre espèces !

 

Quand le Dummy System s’active, on entend des choses étranges.

En réalité, il s’agit d’une phrase prononcé à l’envers : « To be dominated by me is not as bad for human pride as to be dominated by others of your species »

En français : « Être dominé par moi n'est pas aussi mauvais pour l'orgueil humain que d'être dominé par un autre de votre espèces », il s’agit d’une phrase prononcé dans le film Le Cerveau D’Acier (1970) Sacré Référence !

 

Enfin, le dernier défaut du film est la VF. Cette fois-ci, on a repris le casting de 1995 qui n’était pas top mais depuis le temps, ils ce sont amélioré, non ?

Certains acteurs s’en sortent mieux comme Shinji (Donald Reignoux) ou Misato (Laurence Bréheret), on sent qu'ils adorent leurs personnages mais globalement, c’est toujours les mêmes défauts dont la voix monocorde des acteurs.

 

Mais si je parle de la VF cette fois-ci, c’est parce qu’on a franchit une nouvelle étape dans la connerie puisque maintenant, les acteurs français prononce les suffixes de politesse Japonais (San, Sama, Kun et autre). Vous ne rêver pas, ils dissent tous, sans exceptions, les suffixes de politesse Japonais et avec un accent français bien dégueulasse….

qui est l’imbécile qui à dit que ça serait une bonne idée ?

 

Je ne sais pas si c’est à cause du doublage du 1er film ou bien s’ils ce sont dit que ça va faire plaisir au fans (qui n'arrête jamais de critiquer le travaille des traducteurs) mais dans tout les cas, c’était une très mauvaise idée. Pourquoi ? Pour la simple raison qu’on ne traduit jamais les suffixes de politesse Japonais ! Ils n'étaient pas au courant ? C'est pourtant leurs métiers !

 

On ne peut pas traduire les suffixes de politesse Japonais car il n’y a pas d’équivalent en Français, c’est la première fois que j’entends ça dans un animé !

Je pense que c’est prendre les fans d’animés pour des imbéciles et ça montre un cruelle manque de respect à la culture Japonaise, aux gens qui aiment cette culture et à Evangelion

(je précise que c’est bien la faute du traducteur et non des doubleurs en soi).

 

vlcsnap-2019-08-07-14h13m37s991.thumb.png.421f8b32990155fc2893711f7c71d6ce.pngvlcsnap-2019-08-07-14h14m07s810.thumb.png.c8e1628e71e661059981d7d5864dcfe1.png

Si vous trouver que c'est deux plan sont trop "Too Much", vous n'avez pas vraiment tort !

 

                     Devine qui vient dîner ce soir !

 

Il y a quelque chose que j’entends très souvent lorsqu’on parle de ce film est que beaucoup de monde n'ont pas apprécié: Rei. Beaucoup l’on trouvée trop expressive et trop sociale.

Oui, c’est vrai, elle est beaucoup plus sociale qu’avant et j’ai envie de dire, c’est quoi le problème ?

 

Il s’agit d’un remake, bien sûr qu’il va y avoir des changements et si vous dite que ça ne respecte pas l’œuvre originale, c’est que vous n’avez pas compris l’intérêt d’un remake.

 

La Rei du remake n’a aucun rapport avec la Rei de 1995 et encore moins avec celle du manga de Sadamoto. C’est en réalité le cas de tout les personnages ! Asuka par exemple, n’aime pas Kaji (du coup plus de complexe d’Œdipe) et personne n’en n’a fait un plat mais alors Rei fait de la cuisine pour Shinji, c’est un scandale !

 

Révélation

 

Je pourrait parler aussi du triangle relationnelle entre Shinji- Rei et Asuka qui en faite est plus une représentation familiale qu’un triangle amoureux.

Rei étant la mère protectrice de Shinji qui tente d’éloigné Asuka, qui serait une potentiel belle-fille…. c’est une analyse personnel qu’on retrouve un peu dans le film mais il est vrai qu’on le montre plus comme un triangle amoureux...et je n’en n’ai pas fait un plat !

 

 

C’est pas pour critiquer les fans d’Evangelion, j’en suis moi-même un fan mais il faut savoir accepter les changements car c’est l’intérêt d’un remake, sinon on regarde la série.

Tout ça pour dire, que le remake à beaucoup de changement intéressant !

 

Révélation

 

- comme le fait d’avoir mis Asuka dans l’Eva Test et non un des copain de Shinji dont on s’en fout ! Gagnant ainsi en symbolisme surtout après ce que je viens de dire.

- d’avoir réduit le nombre d’anges pour rendre les films plus regardable et dont on pouvait s’en passer.

 

 

Un seul exemple pour illustrer mon propos : Le rapport à la nourriture et la notion du repas !

Si vous avez vu le film, vous avez probablement remarqué qu’il y a beaucoup de scène de repas et que la nourriture est mise en avant.

 

vlcsnap-2019-08-27-11h19m48s409.thumb.png.f2deb4084a7400c49a3180f70b760aa9.pngvlcsnap-2019-08-26-11h30m18s420.thumb.png.1190acc94f0f489643bb4acf416d8c69.png

Ce n'est pas une blague, il doit y avoir autant de scène de repas que de scène de combat ! (J'adore l'image de droite !)

 

Il faut savoir qu’Hideaki Anno voit le repas comme un moment de convivialité entre les gens, c’est le moment où ont deviens social, voire qu’on se dévoile.

C’était déjà présent dans la série avec Misato qui dit que c’est mieux de prendre un repas à 2 ou encore l’épisode où Misato promet aux pilotes d’aller au resto si ils s’en sortent et finalement, ils vont manger des ramens.

 

L’aspect social tourne autour du repas dans le film : Shinji qui fait à manger pour Asuka et Rei, Kajin qui drague Misato lors d’une pause déjeuner, Asuka qui tente de faire mieux que Rei en fessant la cuisine, Rei qui cherche à réunir tout le monde autour d’un repas, Gendo qui mange avec Rei à la base ou encore Shinji et ses copains qui mangent une glace.

 

Ce n’est pas que le fait qu’ils mangent qui les réunis, c’est aussi les dialogues qui en découle comme le fait qu’un homme puisse faire à manger (l’évolution de la société), la place du véganisme (l'auteur étant lui-même végan) ou la tentative de réconcilié Shinji et son père, etc.…

 

Pour conclure le sujet, il y a cette scène où Rei apprend qu’il s’est passé quelque chose lors du test d’un Eva et que par conséquent son repas est annulée. C’est une scène qui m’avais marqué car tout ce fait sans dialogue mais surtout il y a ce plan où on voit le repas qui crame sur le fourneau et la table qui était préparée, symbolisant l’incapacité de se sociabilisé, je trouve ce moment très fort….dommage qu’ils n’y en n’a pas d’autres scène de cette trempe.

 

J’aurais voulu parler de plus de chose comme d’habitude mais ça ne serait plus un article mais un livre !

 

vlcsnap-2019-08-26-11h32m11s335.thumb.png.f637c4273fc02ed3e5c2b0461ee76f88.pngvlcsnap-2019-08-26-11h31m44s504.thumb.png.bf180894dae3740318536b8f3c7849cd.png

J'ai toujours trouvé cette scène forte, on montre en réalité une succession de drame.

 

         Et si tu fessait une conclusion ? Parce que j'ai mon repas qui attend dans le four

 

Alors oui, Evangelion 2,02 divise les fans ! Certains le trouve trop en décalage avec la série, d’autres dirons qu’il ne respecte rien. Le principal problème du film selon moi viens avant tout de son rythme trop frénétique et d’un problème autour des thèmes qui sont trop nombreux et pas assez développés, Il y a aussi le problème de Mari mais malgré tout, est-ce qu’on a passé un mauvais moment ? Non !

 

Le film est accrocheur malgré ces défauts, il est intéressant et on sent une volonté de revenir aux origines de la Gainax pour le plaisir des fans. Malheureusement, il y a eu de la maladresse mais on sent que le film a été fait avec le cœur.

 

Alors arrêtons de critiquer Rei parce qu’elle est trop sociale ou qu’Asuka n’aurait pas agit de tel façon parce que c’est un remake mais surtout un super film dont je m’en lasse pas de le revoir.

 

Je donne la sensation de l’avoir descendu mais il reste mon film préféré de la quadrilogie et je vous le recommande mais il est préférable de regarder la série avant (et le 1er film, ça va de soi) pour vraiment apprécier ce film.

 

Révélation

Une anecdote qui concerne plutôt le film The End Of Evangelion. Lorsque Shinji et Rei prolifèrent entre eux et que tout le monde meurt tué par des Rei, on entend la fameuse chanson Komm, Süsser Tod (ou viens douce mort en français).

Avez vous remarqué que cette chanson ressemble à une autre chanson rock bien plus populaire ? Beaucoup ont remarqué qu'elle ressemblait étrangement à Hey Jude  des Beatles, surtout dans sa 2ième partie : même composition, quasiment la même durée, même type de tonalité etc...

 

Je vous laisse les deux chansons pour juger !

 

 

 

je vous laisse avec le trailer du 3ième film dont j’ai tellement hâte de vous en parler.

 

 

 

Sign in to follow this