Test du jeu "Titeuf : Méga Compet'" (PC & GBA)

ChatNoirRetro

2743 views

Plongeons-nous dans le contexte : En 1992, Philippe Chappuis (alias Zep), auteur de bandes dessinées suisse, crée le personnage de Titeuf, un garçon à la mèche blonde caractéristique. L'année suivante est publié le premier album des aventures du petit blondinet aux expressions très spécifiques - tels que "Tchô" ou "C'est pô juste" - découvrant le monde dans toutes ses facettes, jusqu'à celles les plus intimes... Fin des années '90, début des années 2000, le succès du personnage devient grandissant, notamment grâce à l'adaptation télévisuelle en dessin animé diffusée sur Canal J et France 3; et c'est donc tout naturellement que plusieurs jeux adaptés de la franchise sont conçus. Parmi eux figure le jeu d'aujourd'hui : Titeuf : Méga Compet', un party-game édité en 2004 par Atari, jadis Infogrames, sur PC, PlayStation 2 et GameBoy Advance. Les versions PC et PS2 étant pratiquement identiques, je ne testerais que l'une des deux (la version PC, en l'occurrence). Ce jeu mérite-t-il le coup d'œil sur toutes les consoles ? C'est ce que nous allons voir... Tchô, c'est parti !   

 

romster2.thumb.jpg.999261febf8c10880baa3472edf781e8.jpgromster3bis.thumb.jpg.6040146801e34b121973c5a2910eb0e7.jpg2069925786_romster4(2).thumb.jpg.08ae353c7ddf9da80cd129b5bb6e0fac.jpg

Extraits issus de différents albums de la bande dessinée, histoire que vous puissiez voir le genre d'humour dont regorge la série...

 

Commençons dès maintenant par la version PC, un de mes jeux d'enfance, développée par Eden Games.

 

Après avoir lancé le jeu, ce dernier ouvre sur une démo technique donnant immédiatement le ton global que va posséder le titre. Suite à ça, le menu principal débarque, et moult modes de jeu sont disponibles. Ni une ni deux, je choisis le mode principal : le mode Aventure, sobrement nommé "L'année scolaire". Après avoir choisi mon personnage (j'y reviendrai plus tard) et la difficulté du jeu, je lance l'aventure. Celle-ci commence par une introduction expliquant l'intrigue du jeu : Titeuf, après avoir regardé à la TV une émission sur le clonage de mouton, a peur d'être cloné à son tour. Le lendemain, après avoir consulté ses amis, l'un d'eux, Hugo - une sorte de Grand Manitou de l'école, vu la manière dont tous les personnages parlent de lui - lui explique que, pour éviter de se faire cloner, il lui suffit simplement...de faire un max de bêtises !

 

Oui, ce scénario sera surtout un prétexte pour enchaîner des mini-jeux aussi cons les uns les autres. M'enfin, assez causé de ça, parlons désormais du jeu en lui-même. Titeuf : Méga Compet' se présente donc comme une suite de plusieurs niveaux où l'on devra compléter divers mini-jeux complètement déjantés, auxquelles on accède via des mini-quêtes qui peuvent être accomplies depuis un petit monde ouvert en trois dimensions; le joueur passant au niveau suivant seulement s'il a réussi à gagner suffisamment de mini-jeux lors du niveau d'avant, le nombre de mini-jeux réussis étant symbolisés par une jauge augmentant plus ou moins à chaque épreuve finie. Le joueur ne devra donc pas se reposer sur ses lauriers s'il veut aller jusqu'au bout des différents niveaux. De plus, autant les premiers niveaux seront assez simples à compléter, autant le dernier possède une hausse brutale de difficulté, au point où le finir se jouera littéralement à un poil de mèche près. Toutefois, le jeu peut globalement être fini sans grand encombre. 

 

1073004745_romster8(2).PNG.105d6551135cee26dc21c4d475a7af74.PNG

Le joueur pourra discuter avec tous les personnages qu'il rencontrera...même si cela ne sert souvent pas à grand chose.

 

Mais revenons sur les environnements à monde ouvert et étendons-nous-y davantage. Le joueur navigue donc entre chaque mini-jeu dans un hub où il peut aller à peu près où il veut, et dont les zones se débloqueront au fur et à mesure que le joueur termine des mini-jeux. D'ici là, il pourra, comme déjà dit, réaliser des mini-quêtes donnant accès aux mini-jeux, ou d'autres choses que nous verrons après. Ces mini-quêtes ne seront jamais vraiment difficiles, et reviendront le plus souvent à interagir avec des éléments du décor, ramener un objet à un personnage ou encore venir à bout de mini-épreuves très simplistes. Certaines quêtes sortent néanmoins du lot, notamment celles où le joueur doit récupérer quelque chose sans se faire repérer par des adultes aux alentours, de la même manière que dans Une Faim de Loup, un autre jeu d'Infogrames (inspiration ?).

 

Mais cela ne sera pas tout ce que le joueur pourra faire à travers les différents niveaux. Ainsi, il pourra rencontrer différents personnages issus de la bande-dessinée et de la série animée, et discuter avec eux... Bon, OK, ça ne casse pas trois bras à un manchot, mais ça reste fun de fouiller les quatre coins d'un niveau et de savoir ce que les PNJ ont à dire. Qui plus est, certains personnages précis devront obligatoirement être abordés par le joueur afin de progresser dans l'aventure; et d'autres pourront quant à eux le renseigner sur ce qu'il faut faire pour avoir accès à des mini-jeux, comme Hugo, par exemple. Enfin, avec les différents personnages et éléments qui se baladeront à travers les zones, ces dernières deviendront ainsi pleines de vie, et ce faisant très agréables à parcourir.  

 

1324052649_romster6(2).PNG.bf3584adc0286866b1a5adfdc79aab50.PNG

Dans ce mini-jeu, les joueurs devront éviter de faire exploser le ballon lors de leur tour.  

 

M'enfin, ce n'est cependant pas l'élément le plus intéressant du mode Aventure; ces louanges revenant aux conneries disponibles partout sur les différentes cartes. Expliquons un peu : 

En plus des mini-jeux obligatoires à faire si on veut terminer les niveaux, ces derniers possèdent également des bêtises additionnelles pouvant être réalisées de part en part de la map. Ces dernières seront dissimulées un peu partout, et le joueur devra donc explorer toutes les zones de chaque niveau pour toutes les trouver. Ces turlupinades seront au nombre de cinq par niveau, et consisteront par exemple à sonner à toutes les portes du secteur, ou encore à pousser quelqu'un du haut d'un toboggan. Mais bon, j'entends déjà là les personnes qui me demanderont à quoi cela peut-il bien servir ? Eh bien, si le joueur parvient à réaliser toutes les conneries d'un niveau, il débloquera un nouveau personnage jouable. Rien de transcendant, me direz-vous ? Peut-être... En tout cas, ça reste un bon moyen de rallonger la durée de vie si le joueur ne trouve pas toutes les bêtises du premier coup lors d'un niveau, ce qui le force alors à le refaire s'il veut terminer le jeu à 100%.

 

Et puisque j'ai parlé de personnages jouables, eh bien...parlons-en. Le jeu propose de jouer avec 10 personnages, dont 3 à débloquer; tous tirés des divers albums de la BD et du dessin animé. Le joueur pourra donc contrôler la plupart des copains de Titeuf, en plus évidemment ce dernier : Manu, Vomito, Jean-Claude, en passant par Morvax ou même Nadia, il y a de quoi faire. Malheureusement, comme dans de nombreux party-games, la différence entre les personnages ne sera que cosmétique, et n'influencera absolument rien dans le déroulement des mini-jeux. Dommage. Pourtant, comme pour Toy Story Racer, les fans de la franchise s'en moqueront pas mal et prendront plaisir à incarner leur personnage préféré de la série. En outre, les doubleurs originaux du dessin animé reprendront leur rôle pour ce jeu, et offriront de ce fait des répliques inédites. 

 

857080175_romster7(2).PNG.72930b4bcbdcedbb1b25f4028d85d156.PNG

Qui dit "doubleurs originaux de la série" dit en conséquent que Donald Reignoux a également repris son rôle pour doubler ses deux personnages sur l'image (Titeuf et le Grand Diego). Dire que ce fut l'un de ses débuts dans le doublage de jeu vidéo...

    

Mais bon. Assez parlé du mode Aventure. L'une des choses les plus importantes dans un party-game, c'est bien évidemment les mini-jeux, et quid de ceux de ce jeu, sachant que je les ai évoqués un nombre incalculable de fois ? Eh bien, comme je l'ai déjà dit plus haut dans le billet, ce seront très souvent des épreuves complètement connes, aux concepts délirants et aux règles du même acabit. Du coup, certains mini-jeux se résumeront à faire du hockey avec de la merde à la place des palets, à pisser sur un maximum de mouches, ou encore se retenir de vomir le plus longtemps possible sur un tourniquet en plein mouvement. On se doute donc qu'on ne va pas jouer au jeu le plus mûr du siècle... M'enfin, l'aspect plus ou moins dégueulasse et puéril des mini-jeux colle somme toute assez bien à l'univers de la BD, au point d'ailleurs que certains sont directement inspirés de gags de celle-ci, comme celui où l'on doit remonter un toboggan à l'envers, ou encore celui où il faut grimper à un arbre jusqu'au sommet afin de récupérer un magazine cochon (avec la même chute que dans la bande dessinée, en plus); les fans érudits de la bande dessinée reconnaîtront sans peine toutes les références vis-à-vis de celle-ci de ce jeu.

 

Mais, en tout cas, que valent les mini-jeux en eux-mêmes ? Eh bien, c'est...assez irrégulier dans l'ensemble. Tantôt les mini-jeux sont inintéressants et vite lassants, tantôt les mini-jeux ont du potentiel mais on en fait malheureusement vite le tour, tantôt les mini-jeux sont vraiment funs et peuvent être faits et refaits sans s'en dégoûter. Bref, des hauts et des bas. Les mini-jeux auront d'ailleurs bien entendu des commandes assez différentes les uns les autres : cela peut aller de devoir spammer un ou plusieurs boutons alternativement, utiliser les touches de direction pour tracer un dessin, etc. Mais si jamais le joueur finit par se lasser des mini-jeux de base, les développeurs auront pensé à inclure un mode de jeu supplémentaire pour certains mini-jeux, disponibles depuis le mode Jeu libre. De ce fait, les règles ainsi qu'éventuellement certains éléments et contrôles des mini-jeux s'en verront changés, de sorte à proposer au joueur une expérience de jeu plus ou moins différente de l'originale. On regrettera tout de même le fait que les modes de jeu alternatifs ne soient disponibles que pour quelques mini-jeux seulement, d'autant plus qu'on aurait facilement pu imaginer des règles différentes pour la plupart. 

 

Mais bon, si les joueurs les plus exigeants ne sont toujours pas convaincus, ils leur restera toujours la possibilité de tenter de faire le plus gros score possible à chacun des mini-jeux, ou encore de les refaire avec une difficulté supérieure...  

 

romster9bis.png.50f1be4e07e5045511eb2a0c4258ec4d.png

Des mini-jeux d'une finesse jamais égalée...

 

Mais sinon, il reste une chose primordiale dont nous n'avons pas encore parlé, et qui est pourtant une autre chose importante dans un party-game, et c'est bien évidemment le coté multijoueur, et le jeu est heureusement bien fourni sur ce point-là. Outre le mode Aventure pouvant être parcouru à deux (le joueur parcourant la map changeant tour à tour entre chaque mini-jeu) et le traditionnel mode Jeu libre dont les mini-jeux peuvent être faits à deux, le titre propose également trois autres modes de jeu pensés pour être jouables jusqu'à quatre. Toutefois, ils ne seront disponibles que quand le joueur aura terminé une première fois le mode Aventure. Il faudra donc finir celui-ci avant de pouvoir tester ces dits modes de jeu.

 

Le premier mode s'appelle Méga Duels. Il consiste grosso modo en une compétition personnalisée où les joueurs peuvent choisir eux-mêmes les mini-jeux qu'ils vont faire, ou bien laisser l'aléatoire choisir à leur place, la compétition pouvant contenir 3 à 9 mini-jeux. Le gagnant du tournoi étant le joueur ayant remporté le plus de mini-jeux durant celui-ci. Rien à dire de spécial sur ce mode de jeu, excepté que c'est sympa de laisser au joueur la possibilité de choisir ses propres mini-jeux.

Le seconde mode de jeu est nommé Duels de la Mort. Il s'agit également d'une compétition, mais comprenant cette fois-ci TOUS les mini-jeux du titre, y compris les modes de jeu alternatifs de certains, enchaînés dans un ordre aléatoire. Pas un mode de jeu très intéressant, mais il possède tout de même le mérite de pouvoir occuper une petite soirée entre amis.

Enfin, le dernier mode de jeu : Méga Balaise, qui comporte en fait 3 mini-tournois distincts préparés par les développeurs proposant plusieurs mini-jeux de différents styles de jeu, que sont le tournoi "facile", dont les mini-jeux ne se jouent qu'avec les boutons d'action de la manette (ou du clavier); le tournoi "intermédiaire", dont les mini-jeux ne se jouent qu'avec les boutons de direction du clavier (ou le D-Pad et le Joystick de la manette); et le tournoi "difficile", dont les mini-jeux devront être joués en combinant les boutons d'action et de direction de la manette/du clavier. Loin d'être un mode de jeu très intéressant, il pourrait cependant être utile aux joueurs voulant jouer avec un style de jeu en particulier.

 

Bref, de quoi faire si on veut s'amuser vite fait avec des amis. Dommage seulement qu'il n'y ait en réalité que très peu de différences entre les modes de jeu...

 

romster11.PNG.07fce481cf0677028dfce2e04c942893.PNG  

Il existe également un mode de jeu exclusif à la version PS2 utilisant l'EyeToy, une espèce de webcam qui fonctionnait avec certains jeux de la console. Cela dit, malgré mes recherches, je n'ai trouvé aucune véritable information sur ce mode de jeu. La seule trace que j'ai trouvé de cette dernière vient de la démo technique de la version PS2 (dont j'ai d'ailleurs tiré cette image), où l'on peut vaguement voir des personnes jouer à des mini-jeux spéciaux à l'aide de cet accessoire. Toujours d'après cette démo, on pouvait également prendre des photos directement depuis le jeu, qui se sauvegardaient probablement dans la mémoire de la console. Je n'ai malheureusement rien trouvé de plus. Si quelqu'un possède des informations à propos de ce mode de jeu, qu'il m'en fasse part; ça m'intéresserait d'en apprendre un peu plus sur celui-ci. ;3 

 

Bon. Voilà près d'une dizaine de paragraphe que je parle de ce jeu sans évoquer un seul défaut majeur, et pourtant, ce jeu est loin d'être parfait. Cessons donc un instant de chanter les louanges de titre, et concentrons-nous plus sur ses défauts.

 

Premier défaut notable, et pas des moindres : CE JEU EST SUPER COURT. Sérieusement, ce jeu peut se finir en un après-midi à tout péter. Et par finir, je n'entend pas par là "finir le mode Aventure" (qui ne contient d'ailleurs que 3 niveaux, en fait, comme je l'ai très vaguement laissé sous-entendre plus d'une fois), mais bien faire le tour du jeu complet. Oui, c'est très court. Et ce, malgré la quarantaine de mini-jeux disponibles - versions alternatives comprises - et les différents modes de jeu cités juste avant qui auraient pu rallonger la durée de vie s'ils avaient eu davantage de différences entre eux; de même pour le mode Aventure, qui aurait gagné à posséder beaucoup plus de niveaux. 

 

Autre défaut frappant : l'impossibilité de jouer à quatre joueurs simultanément. Oui, j'ai beau avoir dit plus haut qu'on pouvait jouer jusqu'à quatre joueurs...mais seulement à tour de rôle. Ainsi, lors d'un mini-jeu, le joueur 1 affronte le joueur 2, puis le gagnant affronte le joueur 3, et rebelote avec la quatrième joueur... En plus de rendre l'expérience de jeu peu fluide, c'est qui plus est un sacré gâchis : certains mini-jeux se seraient très bien adaptés au multijoueur concomitant, comme celui où l'on doit dévaler une piste de ski en surf, par exemple... Bref, un multijoueur finalement assez plat et mal exploité. Vraiment dommage...

 

Sinon, le jeu possède aussi d'autres défauts mineurs, en plus de ceux-là, qui l'empêchent définitivement d'être un excellent jeu, comme l'absence de bonus à débloquer, mis à part les personnages, contribuant mêmement à rendre la durée de vie très pauvre, l'absence de modes de jeu alternatifs pour certains mini-jeux comme déjà dit, ou même des graphismes assez peu poussés pour un jeu PC/PS2 de 2004... Mais malgré tout, Titeuf : Méga Compet' reste un bon jeu assez détendant, sans réelle ambition, et qui se joue sans prise de tête.

 

romster12.PNG.c8a2242e2d2a51aa423de1872e0320e5.PNG   

"Ça déchire !"

 

Et puisque j'ai évoqué les graphismes, parlons vite fait des aspects techniques du jeu avant de conclure : Les graphismes, comme déjà dit, sont bien faiblards pour l'époque, mais les décors collent quand même bien à l'esthétique de la BD et du dessin animé, et les personnages sont reconnaissables. Quant au coté sonore, c'est du tout bon. Les doubleurs originaux de la série sont toujours là, et on a même droit à de sublimes musiques inédites composées entre autres par le grand Matthieu Chédid, alias -M-. Rien que ça ! En outre, les musiques collent bien à chaque mini-jeu et niveau. Bref, une OST très bonne.

 

Titeuf : Méga Compet' sur PC n'est donc pas un grand jeu indispensable de la machine, spécialement à cause de sa durée de vie très faible et de son multijoueur assez mal foutu. Néanmoins, il n'en reste pas moins un bon divertissement honnête et fun, au mode Aventure très original, aux mini-jeux aussi loufoques les uns les autres et dont on retrouve l'ambiance du matériau d'origine. Oui, ce jeu est loin d'être un chef-d'œuvre, mais il a au moins le mérite d'avoir bercé mon enfance, ainsi que celle de beaucoup d'autres, certainement. Certes, ce jeu n'est pas parfait, mais il mérite quand même le coup d'œil. Un bon party-game, à tester entre amis.

 

Note :

13/20   

 

Hé ! Ne vous en allez pas si vite ! Ce test n'est pas encore fini ! En effet, comme je l'ai dit au début de ce billet, une autre version du jeu, développée par DREAM ON STUDIO, est sortie peu de temps après la version PC/PS2 sur GameBoy Advance. Par pure curiosité, je l'ai testé. Voyons donc voir si elle mérite autant le coup d'être jouée que la version antérieure...

 

romster14bis.png.0ca5e3cf0372aa1ec47cb831e6bb637f.png

Mon Dieu ! C'est l'attaque des clones !

 

Le jeu commence par une introduction racontant exactement la même histoire que dans la version PC : Titeuf a peur d'être cloné, donc il doit faire des conneries pour éviter cela. Pas besoin de s'étendre dessus, donc. Arrive ensuite l'écran titre. Contrairement à la version pour ordinateur, il n'y a pas masse de modes de jeu disponibles. Pour ainsi dire, il n'y en a que deux. Deux misérables modes de jeu, qui ne se résument qu'au basique mode Aventure et à l'éternel mode Jeu libre. Même pas de menu d'options. Autant dire que ça commence sur les chapeaux de roues... M'enfin, ne jugeons point un livre à sa couverture. Je lance donc le premier mode de jeu, et l'aventure débute. Que faut-il alors faire dans ce jeu ? Eh bien, la même chose que dans la version PC : faire un max de bêtises en réalisant des mini-jeux aussi extravagants les uns à la suite des autres. Quoique dans la pratique, ce n'est pas vraiment identique.

 

Cette fois-ci, le joueur doit, durant plusieurs semaines, faire monter 3 jauges distinctes (Méga Bisou, Méga Style et Méga Bêtise, chacune correspondant à une catégorie d'"épreuves") - dont les scores s'additionnent afin de former un total des points - en accomplissant divers défis accessibles via une carte sur laquelle on navigue à l'aide d'un curseur, le joueur ne passant à la semaine suivante que lorsqu'il finit celle d'avant avec un total des points suffisant. Ces défis peuvent la plupart du temps être que d'habituels mini-jeux, mais ils pourront également consister à choisir un bon sport parmi une liste par exemple, ou encore téléphoner à des amis afin de les draguer, leur faire des blagues, et cætera... Il faudra également prendre en compte le temps de la journée qui s'écoule afin de ne pas perdre de temps inutilement.

 

Bref, le mode Aventure de ce jeu est assez complexe. Néanmoins, on s'y adapte vite, et on finit même par maîtriser complètement le système au bout de quelques semaines (dans le jeu, hein, pas dans la vraie vie). 

 

1566860606_romster19(2).PNG.a194138828656a98fd3c3f862f1a7da0.PNG

Parmi les différents mini-jeux du titre, le joueur aura droit à certains des plus palpitants, tels que...se brosser les dents !

 

Mais bon, sachant que j'ai dû perdre une bonne majorité des lecteurs dans mes explications confuses, détaillons un peu plus chaque mécanique du mode Aventure...

 

Commençons par le système de carte. Comme convenu, le joueur pourra donc accéder aux différents mini-jeux depuis une mini-map, certes pas aussi grande et mémorable que dans la version PC, mais qui possède l'avantage d'être simple, ergonomique, et permettant une navigation rapide. Ceci dit, elle possède un gros inconvénient : étant donné qu'il faut pointer puis appuyer sur certains endroits de la carte afin d'accéder aux défis, mais que ces dits endroits ne sont pas indiqués clairement par le jeu, il sera ainsi assez difficile au joueur de savoir où peut-il accéder précisément, surtout quand certains points sont littéralement cachés dans le décor ! Il ne restera plus au joueur qu'à pointer partout sur la map s'il veut être sûr de ne rater aucun mini-jeu. Pas très pratique...

 

Revenons maintenant sur les différentes jauges. Comme je l'ai déjà dit, le joueur devra remplir trois jauges spécifiques tout au long de chaque semaine en réussissant divers défis, afin de passer à la semaine suivante. Ces trois jauges représentent chacune un domaine de "bêtises" à part entière : la jauge "Méga Bisou" correspond à la popularité du joueur avec les filles; la jauge "Méga Style" correspond quant à elle à la réputation générale du joueur; et enfin, la jauge "Méga Bêtise" correspond au pourcentage de conneries faites par le joueur. Chacune de ces jauges augmentant après la victoire du joueur sur certains mini-jeux précis. Par exemple, la jauge "Méga Bisou" augmentera si le joueur réussit un défi lancé par une fille... Ainsi, le joueur devra choisir les mini-jeux qu'il va faire selon la jauge qu'il veut faire monter. Le truc, c'est qu'il est plutôt dur de savoir quel mini-jeu fait monter quelle jauge, puisque rien ne l'indique durant le jeu. Le joueur ne saura donc le gain d'un mini-jeu que lorsqu'il aura gagné une première fois celui-ci. Toujours pas très pratique...

 

Pour finir, sans doute la mécanique la plus intéressante du mode Aventure : le système de message ! Dans le cas où la fin d'une journée approche, et que le joueur ne peut donc plus accéder à aucun des mini-jeux via la carte, il restera une chose que le joueur pourra faire avant de passer au lendemain : textoter ses amis par téléphone. De là, il pourra envoyer des messages à ses contacts, afin de frimer devant eux, se moquer d'eux, ou même les inviter quelque part pour gratter un dernier mini-jeu quotidien, tout cela dans le but d'obtenir des points supplémentaires. Il pourra également arriver que certains proches appellent le joueur afin de lui donner une information, un conseil, ou même simplement lui poser une question. Dans ce dernier cas, le joueur devra sélectionner un bon message à envoyer parmi un choix de réponses possibles. S'il choisit une des bonnes réponses, il gagnera des points. Même principe quand il doit se moquer de ses amis, les draguer, les inviter quelque part, etc. Seulement, voilà le problème : peu évident parfois de savoir quoi dire dans certains cas, d'autant plus quand les différentes réponses ont l'air de toutes mener au même résultat. Et, sans compter les bonnes réponses qui semble parfaitement aléatoires par moment, le joueur restera quelque peu perplexe face à l'absurdité de certaines réactions des personnages. M'enfin, on pourra toujours apprendre de ses erreurs, et savoir quoi répondre la prochaine fois. Bref, une fonctionnalité assez originale ponctuant efficacement le mode Aventure du jeu, même si cela devient très énervant quand on nous appelle 4 fois à la suite pour dire des choses peu intéressantes. Définitivement pas très pratique...

 

1233212543_romster16(2).PNG.f8c80c93c6d31a9917a5dea8a13bc1ad.PNG1612127457_romster17(2).PNG.78d0a615b72e18ffd64995b51eb3c915.PNG258738891_romster18(2).PNG.153abd280f066058f4d74344da716f7b.PNG

Souvenez-vous, les enfants : si vos parents découvrent que vous avez une mauvaise note à l'école, racontez-leur une blague, cela vous évitera de vous faire passer un savon !

 

Finalement, certains évènements pourront surgir durant le mode Aventure. Ces derniers seront parfois directement prévus par le jeu, mais ils pourront également apparaître après que le joueur ait perdu un trop grand nombre de mini-jeux à la suite. Ces évènement reviendront souvent à de classiques mini-jeux, mais ils pourront aussi consister en une suite d'épreuves que le joueur devra réussir s'il veut gagner le maximum de points. Et puisque l'on parle des mini-jeux, parlons-en davantage, des mini-jeux.

 

Le jeu contient en tout une vingtaine de mini-jeux uniques, ce qui est - disons-le - correct. La plupart des mini-jeux sont d'ailleurs des adaptations directes de ceux de la version PC, comme celui où il faut pisser sur des mouches, ou même celui où il faut fuir une racaille en sautant par-dessus des obstacles; et naturellement, ces mini-jeux seront adaptés au format GameBoy Advance, de sorte à ce que les 4 boutons principaux de la machine suffisent à les accomplir. Mais le jeu propose également des mini-jeux inédits, toujours dans l'esprit de la BD, et faisant directement référence à celle-ci : de bouffer un hamburger d'une seule bouchée à balancer des préservatifs remplis d'eau sur ses amis, en passant par un mini-quiz, la variété sera au rendez-vous ! De plus, un peu comme dans la version PC, certains mini-jeux auront droit à des versions alternatives, ne changeant cette fois non pas les règles, mais bien les décors !...Bon, cela ne change absolument rien durant la grosse majorité du temps, mais cela haussera tout de même la difficulté de quelques mini-jeux, en réduisant par exemple la taille d'un terrain d'un mini-jeu où il faut éviter des personnages fonçant sur nous...c'est déjà cela de donné. Mais bon, évidemment, tout n'est pas tout rose, dans l'ensemble des mini-jeux, et ces derniers possèdent quasiment tous des défauts plus ou moins communs...

 

D'une part, les mini-jeux sont souvent inintéressants. Mis à part les quelques mini-jeux dont le rythme parvient à rendre intéressants, les épreuves du jeu auront souvent un gameplay mou et peu palpitant les rendant ennuyeux et/ou lassants, et des règles fades leur enlevant tout le fun qu'ils auraient pu avoir...qu'ils auraient DÛ avoir. Ainsi, certains mini-jeux ne résident que dans le fait de marteler un ou plusieurs boutons afin de gagner, ou bien de ramener un objet d'un point A à un point B, quand ce n'est juste pas une histoire de chance. Bref, des mini-jeux sans intérêt. Malgré cela, certains assez amusants parviennent à un peu contre-balancer le tout, mais ce n'est pas vraiment suffisant. D'autre part, quelques-uns des mini-jeux de la cartouche sont mal fichus. Oui, diverses épreuves posséderont des éléments de gameplay foireux ou mal gérés les rendant ainsi insupportables à faire, comme le mini-jeu où l'on est censé dévaler une piste de ski en évitant les obstacles s'interposant devant nous (également un mini-jeu adapté de la version PC), mais où l'on ne voit même pas ces dits obstacles à cause de la caméra mal placé par rapport à l'action du jeu, ou encore le mini-jeu des mouches dont j'ai déjà évoqué légèrement plus haut, où le système de visée est tout bonnement atroce ! Certains mini-jeux s'en verront alors entachés, alors qu'ils auraient pu être agréables sans ces problèmes. Enfin, les épreuves rendent le mode Aventure redondant. Sans blague, bien que j'ai dit que la vingtaine de mini-jeux du titre était correct pour un jeu GBA, cela n'empêche pas l'impression de faire toujours les mêmes épreuves. Heureusement qu'il y a de nombreuses autres fonctionnalités que les mini-jeux pour composer le mode Aventure, car ce dernier aurait franchement été soporifique s'il ne se résumait qu'à une suite de mini-jeux plus ou moins sans âmes, et dont les seules vraies bonnes épreuves ne constituent qu'une petite minorité de celles-ci...   

 

228247415_romster20(2).PNG.3d0bbdefdf36fa0b05b5f914047bd627.PNG

Cours, petit ! Cours pour ta vie !

 

Mais bon, depuis tout à l'heure que je parle essentiellement du mode Aventure, alors que, comme je l'ai dit au début du test de ce jeu, il y a un second mode de jeu disponible : le mode Jeu libre. De ce fait, après avoir terminé le premier mode de jeu, je me suis engagé dans celui-ci et...il n'a en fait rien de particulier. C'est juste un menu où l'on peut rejouer à tous les mini-jeux déjà faits durant le mode Aventure. Non, ce qui est vraiment intéressant avec ce mode de jeu, c'est qu'on peut y jouer à deux. J'ai donc invité un ami à jouer pour voir à quoi ressemble le mode multijoueur du jeu...

 

On se lance donc dans la partie, et dès lors, deux constatations de notre part sont immédiatement faites : primo, le mode de jeu ne se résume strictement qu'à jouer à des mini-jeux, sans rien de supplémentaire pour donner un minimum de piquant à la partie. Pas de compétition, ni de mini-tournoi, ni même ne serait-ce qu'un système de score indiquant le nombre de mini-jeux gagnés par chaque joueur. Non, le seul intérêt du mode Jeu libre, c'est de jouer à des mini-jeux, sans véritable but apparent. À ce moment-là, nous nous doutons que nous allons vite nous faire chier avec ce mode. Secundo, seule la moitié à peine des mini-jeux sont jouables à deux. Oui, c'est très peu. Et cette fois encore, c'est vraiment dommage car certains mini-jeux auraient aisément pu être pensés pour être jouables à plusieurs. De plus, vu que le nombre de mini-jeux jouables à deux sont donc au nombre d'une quinzaine seulement, on se doute là aussi qu'on aura vite fait le tour du mode de jeu. M'enfin, on choisit un des mini-jeux parmi ceux disponibles, avant de devoir sélectionner notre personnage. Oui, comme dans la version PC, chaque joueur pourra choisir un personnage jouable, afin de jouer avec durant les mini-jeux; et cette fois encore, cela ne sert à rien à part avoir la satisfaction de jouer son personnage préféré de la série. Quoique la liste des personnages disponibles est beaucoup plus limitée que dans la version PC, car seuls cinq perso' de la BD sont jouables... Bref, on finit par lancer le mini-jeu pour voir comment le multijoueur est organisé, et...c'est assez déroutant, et ce n'est rien de le dire.

 

Pour faire simple cette fois, chaque joueur doit occuper un coté de la console, et ainsi utiliser les boutons de chaque coté pour contrôler son personnage. De ce fait, le joueur de gauche devra se servir de la croix directionnelle et du bouton L pour jouer, tandis que celui de droite devra, en ce qui le concerne, disposer des boutons A, B et L de la GameBoy Advance. Je vous laisse le temps pour visualiser non seulement la galère pour jouer aux mini-jeux, mais aussi le ridicule de la situation...

 

Donc bon, avec un faible nombre de mini-jeux jouables à deux, l'absence de modes de jeu additionnelles et le système de jeu absolument pas ergonomique, on devine que le multijoueur du jeu sera très loin d'être mémorable. Et malheureusement, tout cela n'est point rattrapé par le fun des mini-jeux à deux, car bien que certains d'entre eux puissent être rigolos à faire durant deux minutes, ils seront pratiquement tous fades et dénués d'intérêt à refaire (à l'exception peut-être du mini-jeu d'arcade, pouvant être amusant à deux joueurs). Bref, un multijoueur très médiocre et inintéressant.   

 

1497841534_romster21(3).PNG.f8682fd638ec07e53f77759fd23b3c40.PNG

Certains mini-jeux à deux joueurs s'en voient parfois avoir des règles légèrement changées, comme celui-ci où, à la place de faire exploser une canette le plus vite possible avant la fin du temps imparti, il faut être le premier à la faire exploser avant l'autre joueur...

 

M'ouais, avec tout ce que j'ai énoncé dans ce test, ça se voit que ce jeu n'est vraiment pas excellent. Néanmoins, peut-être que les aspects techniques de la cartouche peuvent un peu rattraper les nombreux soucis de celle-ci...

 

Graphiquement, le jeu est vraiment très joli. Les personnages, de même que les environnements, sont très colorés, et on reconnaît bien la pâte graphique de la bande dessinée. En pour cause, de très nombreux sprites présents dans le jeu sont directement tirés d'illustrations venant des différents albums sortis à l'époque. Les fans vraiment hardcores de Titeuf pourront alors tenter de trouver de quel album est issu tel sprite... En revanche, coté animation des personnages, c'est assez bancal. Autant certains mouvements des perso' sont relativement fluides, autant d'autres sont réellement très saccadés, au point que certaines animations ne sont composées que de seulement deux frames ! Cela peut paraître vraiment très anodin dit comme ça, mais dans le jeu, cela fait extrêmement tâche. Coté musical, c'est potable. Les musiques ne sont pas bien marquantes, mais elles rythment généralement bien l'action des différents mini-jeux, bien que la plupart cassent assez rapidement les oreilles. Toujours du coté de la bande-son, les voix originales de la série, contrairement à la version PC, ne pourront évidemment pas être au rendez-vous, format GameBoy Advance oblige. Malgré cela, on pourra souvent entendre notre bon vieux Titeuf parler à travers une voix ultra-digitalisée, bien que ses dialogues n'iront jamais plus loin que ses phrases fétiches telles que "Méga bien joué !" ou "Tchô la honte !", mais cela reste sympa de faire parler notre personnage pour donner un semblant de vie au jeu. 

 

Mais bon, de jolis graphismes, des musiques collant bien aux situations et des voix digitalisées, ça, c'est bien beau, mais ça ne va pas vraiment sauver le jeu. Qu'en est-il de la durée de vie ? Eh bien...ça passe. Comme déjà dit au tout début du test, ce jeu ne possède que deux modes de jeu seulement : le mode Aventure et le mode Jeu libre. Sachant que je me suis déjà étendu sur ce dernier, et que, comme je l'ai dit au paragraphe d'avant, on en fait très vite le tour, voyons voir plutôt si le mode Aventure est du même tonneau...et ça l'est à peu près. Bien que les différentes semaines du jeu soient au nombre de cinq, et que chaque semaine possède un thème bien précis, ne vous y trompez pas : les semaines peuvent être finies en un quart d'heure environ, et les mini-jeux restent presque toujours les mêmes entre chacune des semaines. Donc non seulement le mode Aventure est répétitif, mais en plus, il se finit en une heure ou deux. Donc, oui, pas un mode de jeu très long. Cependant, si le joueur parvient à finir à 100% toutes les semaines du jeu, c'est-à-dire à remplir au maximum chaque jauge à chaque semaine, il pourra alors recommencer l'aventure avec une difficulté supérieure. Un secret caché du jeu bien sympa qui rallonge un brin la durée de vie. Cela dit, ceci est quelque peu gâché par l'absence de sauvegarde, remplacée par un système de mot de passe très primitif qui annule à chaque partie la progression en pourcentage du jeu. Rageant...

 

192101512_romster22(2).PNG.f8e3e5e34c97880aa993a7c62dc61e8a.PNG

Autre exemple témoignant de l'absurdité complète du jeu : ce mini-jeu où il faut uriner sur différents insectes (et que j'ai évoqué pas mal de fois dans mon billet) fait partie d'une suite d'épreuves ayant pour thème "la protection de la nature..." Décidément, la logique de ce jeu m'aura pleinement échappé ! 

 

Bon, nous y voilà. Nous arrivons à la fin de ce test, et de ce billet par la même occasion. Y a-t-il des choses que je n'ai pas dit sur ce jeu ? Honnêtement, je ne pense pas. Je crois bien avoir dit tout ce qu'il y avait à dire sur cette version GBA de Titeuf : Méga Compet' : des mini-jeux majoritairement insipides, un jeu qui se finit trop rapidement, un multijoueur de piètre qualité, mais un univers fidèle à l'esprit de la BD et un mode Aventure très original. Bien que Titeuf : Méga Compet' soit un jeu s'adressant majoritairement à des joueurs de bas âge, la version GameBoy Advance possède malheureusement trop peu de challenge (mis à part les mini-jeux tellement mal fichus qu'ils en deviennent de peu impossible) pour arriver à la hauteur de la version PC du jeu, qui, elle, savait gérer sa difficulté et son gameplay pour plaire aux enfants, mais également aux adultes; ce qui fait donc de la version GBA une version au rabais de celle-ci. Malgré tout, cette version de poche du jeu sait se démarquer de sa grande-sœur en proposant un système de jeu inédit, et des nouveautés lui étant propres. Finalement, Titeuf : Méga Compet' sur GBA, en dépit de ses nombreux défauts, reste un bon moyen de tuer le temps au cas où le joueur s'ennuie quelque part, ce qui est l'avantage du format portable de la console (merci Captain Obvious).       

 

Note :

11/20

 

En bref :

Pour répondre à la question que j'avais posée à la fin de l'introduction du billet : oui, ce jeu mérite le coup d'œil...mais pas sur toutes les consoles. Autant la version PC du jeu est très marquante et vraiment agréable à parcourir, autant la version GameBoy Advance, sans pour autant être un étron abominable, reste tout de même fort inférieure à son aînée, à cause notamment du très faible nombre de modes de jeu. Mais les deux versions possèdent pourtant des défauts partagés : des mini-jeux souvent redondants, peu captivants et inégaux entre eux, un multijoueur mal optimisé, et, de façon générale, ce sont des jeux qui se finissent tous les deux trop rapidement. Mais heureusement, chaque version possède son lot de qualités plus ou moins communes, rehaussant ainsi celle des deux jeux : un univers fidèle à la BD, un mode Aventure très innovant avec des éléments de gameplay bien pensés, des mini-jeux aux concepts souvent amusants, des graphismes contribuant à rendre le jeu le plus proche possible de la bande dessinée, etc. Bref, bien que les deux versions de Titeuf : Méga Compet' soient toutes les deux loin d'être parfaites, elles restent quand même de bons passe-temps, surtout la version GBA; mais la version PC restera quand même ma préférée, car elle aura su occuper une bonne partie de mon enfance.

 

Notes :

13/20 pour la version PC

11/20 pour la version GBA    

 

 

 

 

 

Révélation

bloggif_5d18d33e2e22c.gif.2a65872598108ee77bd17ead9cd747cd.gif

 



8 Comments


Recommended Comments

Tchô !
Je suis surpris de trouver un article sur ce jeu, pendant un temps j'avais songé à rédiger un test, car pour moi aussi c'est un jeu de mon enfance. ^^ (la version PC du moins).
Tout est dis ! Le contenu est vraiment rachitique, c'est le gros défaut du jeu, le reste étant plutôt plaisant même si très moche. D'ailleurs je me rappel que mon frère avait trouvé dans les options une fonction pour remplir plus ou moins le décor. Du coup le jeu qui était plutôt vide de base pouvait être garnis de personnages et d'élément supplémentaire (ex: l'ajout de crottes de chien pendant le mini jeu des trottinettes ^^).
Mais bon, comme tu l'as dis, graphiquement c'est pas terrible pour 2004... je trouvais les cinématiques assez nul (en plus elles ramaient !). J'ai toujours trouvé ça ridicule le dialogue avec le grand Diego qui a un clapet en 2D en guise de bouche. x)
Tu parles de clones sur GBA, mais sur PC il pouvait aussi y en avoir. 🙂 Si tu prend Manu dans le mini jeu du hockey il apparaît aussi dans les gradins. x) 
 

Citation

on a même droit à de sublimes musiques inédites composées entre autres par le grand Matthieu Chédid, alias -M-. Rien que ça !

Oui et elle a d'ailleurs été réutilisé plus tard pour la dernière série de Titeuf. ça m'avait surpris quand je l'ai entendu à la télé.
Après la bande son en générale je l'ai trouvé très oubliable, je ne retient que le menu/ écran titre composé par M.

Tiens, une anecdote pour finir:
En jouant mon frère a découvert une gros bug dans le jeu qui m'a bien amusé. Dans le niveau 3, je ne me rappel plus comment mais tu peux passer à travers les barrière de travaux qui couvrent l'accès à une ruelle. Je trouvé ça amusant de passer outre les limites imposées par les développeurs. ^^ Surtout que si tu marchais dans cette ruelle, à un moment il n'y a plus de collision et tu tombes dans le vide avec tout le décor du niveau au dessus de la tête. x) Bon après faut redémarrer le jeu...

Ah, et c'est quoi cette image de fin ? 😛 

Edited by Paxdu92

Share this comment


Link to comment

Salut 🙂 

 

J'ai jamais joué à ce jeu (ni à aucun jeu Titeuf en faite) mais j'avais vu beaucoup les pub dans les magazines de l'époque.

En vérité, je n'étais pas  un grand fan de Titeuf, principalement à cause de son humour, ça ne me parlais pas. Après, comme tout les garçons de mon âge, j'avais vu la série à la TV.

D'ailleurs, Donald Reignoux avais comme tout premier rôle Shinji dans Evangelion, un doublage catastrophique: il avait 17 ans, 1er rôle pas évident, pas travaillé à cause de la société de doublage qui pensais que la série était de la merde et serait un four total.

Depuis, il a repris le rôle pour le remake (à partir du 2.22)….catastrophique aussi mais quand même sacrément mieux pour enfin avoir un très bon doublage dans la version de Netflix.

Tout ça pour dire que Titeuf et Shinji ont la même voix et que j'ai toujours du mal à me dire que ce sont les mêmes voix.

 

Pour revenir au jeu (quand même 😅) C'est pas vraiment le type de jeu que j'aime le plus mais j'ai envie de dire "pourquoi pas !"

 

PS: je ne savais pas que c'était -M- qui avait fait la musique pour le jeu, étant un fan de ce chanteur, ça pourrait être intéressant de jouer au jeu.

 

Share this comment


Link to comment

Merci pour vos retours ! ^^

 

Le 01/07/2019 à 12:49, Paxdu92 a dit :

Je suis surpris de trouver un article sur ce jeu, pendant un temps j'avais songé à rédiger un test, car pour moi aussi c'est un jeu de mon enfance. ^^ (la version PC du moins).

 

Oh damn, cela aurait été le premier doublon que j'aurais fait ><' Sérieusement, tu as écrit tellement de tests de jeux dont j'aimerai moi-même tester. Mais ça risque donc de faire doublon si je fais par exemple un test sur Yoshi's Island (jeu que tu m'as conseillé, qui plus est) alors que tu en déjà fait un...

 

Le 01/07/2019 à 12:49, Paxdu92 a dit :

D'ailleurs je me rappel que mon frère avait trouvé dans les options une fonction pour remplir plus ou moins le décor. Du coup le jeu qui était plutôt vide de base pouvait être garnis de personnages et d'élément supplémentaire (ex: l'ajout de crottes de chien pendant le mini jeu des trottinettes ^^).

 

Wow, tu m'as appris quelque chose ! Désormais, je saurai pourquoi mon jeu paraît si vide par rapport à certaines vidéos sur celui-ci, ou même par rapport aux screenshots à l'arrière de la boîte X3 Allez, je fonce redécouvrir le jeu avec cette option !

 

Le 01/07/2019 à 12:49, Paxdu92 a dit :

Tu parles de clones sur GBA, mais sur PC il pouvait aussi y en avoir. 🙂 Si tu prend Manu dans le mini jeu du hockey il apparaît aussi dans les gradins. x)

 

Oui, sauf que dans la version GBA, cela fait partie de l'introduction du jeu, tandis que dans la version PC, soit c'est un easter egg sympatoche en rapport avec l'histoire du jeu, soit c'est juste une négligence de la part des développeurs...^^

 

Le 01/07/2019 à 12:49, Paxdu92 a dit :

Oui et elle a d'ailleurs été réutilisé plus tard pour la dernière série de Titeuf. ça m'avait surpris quand je l'ai entendu à la télé.

 

En réalité, la musique du menu principal est extraite du générique de la série (enfin...saison) diffusée à l'époque de la sortie du jeu. Elle n'a donc pas été composée exclusivement pour le jeu. Dommage. Par contre, on peut entendre les musiques "Stan est Stone" et "L'Automat" de -M- dans le premier et le second niveau. C'est déjà ça de gagné. ^^

 

Le 01/07/2019 à 12:49, Paxdu92 a dit :

En jouant mon frère a découvert une gros bug dans le jeu qui m'a bien amusé. Dans le niveau 3, je ne me rappel plus comment mais tu peux passer à travers les barrière de travaux qui couvrent l'accès à une ruelle. Je trouvé ça amusant de passer outre les limites imposées par les développeurs. ^^ Surtout que si tu marchais dans cette ruelle, à un moment il n'y a plus de collision et tu tombes dans le vide avec tout le décor du niveau au dessus de la tête. x) Bon après faut redémarrer le jeu...

 

Cela me fait penser aux zones des terrains où, si le joueur y allait, son personnage revenait automatiquement vers la zone "explorable" du niveau. Je me souviens quand j'essayais inlassablement d'aller dans le tunnel dans le second niveau X3 Remarque, c'est tentant, quand tu vois un endroit ouvert sans rien qui ne semble pouvoir t'empêcher d'y aller...et frustrant, quand tu te rends compte que c'est impossible d'y aller.

 

Le 01/07/2019 à 12:49, Paxdu92 a dit :

Ah, et c'est quoi cette image de fin ? 😛 

 

Rien de plus qu'un sprite déguolasse de la version GBA. 👽 Sérieusement, j'imagine bien le traumatisme des gamins ayant joué à ce jeu à l'époque de sa sortie, lorsqu'ils ont vu cette trombine pour la première fois... ლ(´﹏`ლ)

 

Le 01/07/2019 à 13:49, SweetBloodegde a dit :

D'ailleurs, Donald Reignoux avais comme tout premier rôle Shinji dans Evangelion, un doublage catastrophique: il avait 17 ans, 1er rôle pas évident, pas travaillé à cause de la société de doublage qui pensais que la série était de la merde et serait un four total.

Depuis, il a repris le rôle pour le remake (à partir du 2.22)….catastrophique aussi mais quand même sacrément mieux pour enfin avoir un très bon doublage dans la version de Netflix.

Tout ça pour dire que Titeuf et Shinji ont la même voix et que j'ai toujours du mal à me dire que ce sont les mêmes voix.

 

Oui, et il a également doublé Sora dans Kingdom Hearts, Raz dans Psychonauts, Phoenix Wright dans Prof. Layton vs. Ace AttorneyLúcio dans Overwatch, ainsi que Peter Parker dans The Amazing Spider-Man. Rien que ça...

 

Le 01/07/2019 à 13:49, SweetBloodegde a dit :

PS: je ne savais pas que c'était -M- qui avait fait la musique pour le jeu, étant un fan de ce chanteur, ça pourrait être intéressant de jouer au jeu.

 

Si tu trouves un moyen de te le procurer pas trop cher, voire de façon complètement gratuite, vas-y ! Bien qu'il se finisse très vite, il reste quand même agréable à parcourir, encore plus si tu es fan de Matthieu Chédid (ゝω・)

Share this comment


Link to comment

j'avais vu une vidéo qui parlait dessus mais ca ne me parle pas du tout, je n'ai jamais été friand de jeux a licence mais bon si cela fais le bonheur des autres je ne dis pas non, surtout que certains jeux a licence sont très bon, mais je les trouves meillleurs dans les dernières générations de console 😁

Edited by shamralala

Share this comment


Link to comment

Très bonne review ! Je suis globalement d'accord avec tout ce que tu as énoncé, j'ai jamais été curieuse de tester la version GBA, un peu la flemme pour être honnête 🙄 J'ai l'impression que Titeuf Méga Compet retrouve un pic de popularité ces derniers temps, je saurai pas comment l'expliquer, sûrement une piqûre de nostalgie qui nous a un peu tous touché... Il me semble qu'un nouveau party-game Titeuf va voir le jour d'ailleurs ?

D'ailleurs, j'ignorais totalement le fact sur -M- ! J'adore son taf ça fait drôle du coup de savoir qu'il a bossé sur Méga Compet haha.

 

Malgré ses défauts je conseille à tous les curieux d'y jouer, ça reste un jeu fun sans prise de tête, qui ne demande qu'à être (re)découvert 😊

Share this comment


Link to comment
Le 4/7/2019 à 14:33, ChatNoirRetro a dit :

le premier doublon

J'ai vérifié et apparemment un doublon est une monnaie Espagnole... mais pas un double. 😛 Du coup maintenant je ferai gaffe de ne plus employer ce mot...
Oh je n'avais rien écris, j'avais juste hésité et réfléchis à ce que je pouvais écrire...
Pour Yoshi's Island, tout dépend de ton avis, si tu as des choses à dire ou si tu as un avis divergent du miens. Mais si c'est pour écrire la même chose, effectivement ça n'a pas grand interet... Sinon tu peux toujours laisser un commentaire sur ce test. 😉 

 

Le 4/7/2019 à 14:33, ChatNoirRetro a dit :

extraite du générique de la série (enfin...saison) diffusée à l'époque de la sortie du jeu

Là aussi j'ai vérifié, la saison 3 (celle qui contient la musique de M) date de 2008, soit 4 ans après Mega Compet. Avant c'était l'espèce de morceau à la guitare (peut être de M, je ne sais pas, mais en tout cas pas celle du jeu). ^^

 

Le 4/7/2019 à 14:33, ChatNoirRetro a dit :

un sprite déguolasse de la version GBA.

Ah bon ?! x) Et tu en a fait un gif... pourtant c'est pas trop dans le style de Zep... bizarre.

Share this comment


Link to comment
Le 05/07/2019 à 10:30, shamralala a dit :

j'avais vu une vidéo qui parlait dessu mais ca ne me parle pas du tout, je n'ai jamais été friand de jeux a licence mais bon si cela fais le bonheur des autres je ne dis pas non, surtout que certains jeux a licence sont très bon, mais je les trouves meillleurs dans les dernières générations de console 😁

 

Tu le dis toi-même, certains jeux à licence sont très bons. Mais je peux tout de même comprendre qu'on puisse ne pas aimer des jeux à licence à cause de leur aspect souvent trop "publicitaire." Heureusement, Atari s'est plutôt bien débrouillé pour ces jeux Titeuf ^^

 

Le 05/07/2019 à 12:53, Teloru a dit :

J'ai l'impression que Titeuf Méga Compet retrouve un pic de popularité ces derniers temps, je saurai pas comment l'expliquer, sûrement une piqûre de nostalgie qui nous a un peu tous touché...

 

C'est vrai, ça...

 

Cela m'avait d'ailleurs surpris de voir un Youtuber assez populaire comme AYOUB faire un let's play de ce jeu...

 

Le 05/07/2019 à 12:53, Teloru a dit :

Il me semble qu'un nouveau party-game Titeuf va voir le jour d'ailleurs ?

 

...et ça aussi, ça m'avait surpris 👽 J'avais également vu qu'un jeu Blacksad allait voir le jour en fin Septembre. Les adaptations de bandes dessinées ont l'air de revenir à la mode ^^

 

Il y a 8 heures, Paxdu92 a dit :

J'ai vérifié et apparemment un doublon est une monnaie Espagnole... mais pas un double. 😛 

 

Doublon (Sens 1) nom masculin 

 Ancienne monnaie d'or espagnole. synonyme : pistole 

 

Doublon (Sens 2) nom masculin   

  1.  Faute typographique, répétition d'un élément de manuscrit (mot, phrase…).  
  2. Chose en double exemplaire, qui doublonne.

J'utilisais le second sens du mot 👽 

 

Il y a 8 heures, Paxdu92 a dit :

Pour Yoshi's Island, tout dépend de ton avis, si tu as des choses à dire ou si tu as un avis divergent du miens. Mais si c'est pour écrire la même chose, effectivement ça n'a pas grand interet... Sinon tu peux toujours laisser un commentaire sur ce test. 😉 

 

Après, faire un test sur un jeu m'aide à faire le point sur ce dit jeu, ainsi qu'à avoir le sentiment d'avoir vraiment fini le jeu. Puis, après tout, nous avons des styles d'écriture suffisamment différents pour que nos tests se distinguent. M'enfin, il est vrai, que si nous possédons exactement le même avis sur ce jeu, je me verrais un peu contraint de manifester cela dans les commentaires de ton test... Toutefois, je pense qu'écrire un autre test sur ce jeu permettrait de remettre ce dernier au goût du jour, étant donné que ton test date aujourd'hui de plus de 6 ans. Mais bon, j'aviserai le moment venu...c'est-à-dire pas tout du suite du tout.

 

Il y a 8 heures, Paxdu92 a dit :

Là aussi j'ai vérifié, la saison 3 (celle qui contient la musique de M) date de 2008, soit 4 ans après Mega Compet. Avant c'était l'espèce de morceau à la guitare (peut être de M, je ne sais pas, mais en tout cas pas celle du jeu). ^^

 

Effectivement. En fait, il me semblait qu'il y avait d'abord eu les deux premières saisons (celles avec le générique de Terry J. Neale et Rick Mulhall) puis la troisième (celle avec le générique de -M-), dont le jeu était censé accompagner le début, avant le reboot (semblant complètement à chier, d'ailleurs) de 2015...on peut dire que je me suis complètement gouré ! ><

 

Il y a 8 heures, Paxdu92 a dit :

Ah bon ?! x) Et tu en a fait un gif... pourtant c'est pas trop dans le style de Zep... bizarre.

 

Justement ! X3 Quand j'ai joué et que j'ai vu cette tête (au passage, c'est la tête du sprite de Nadia), je l'ai trouvée tellement perturbante et décousue du style graphique du jeu (et de Zep, par la même occasion) que j'en ai immédiatement fait un screenshot, et me suis amusé à en faire un GIF malsain ! X3

 

...

 

Faudrait peut-être que je consulte un médecin, moi. 

Edited by ChatNoirRetro

Share this comment


Link to comment
Le 6/7/2019 à 19:07, ChatNoirRetro a dit :

Chose en double exemplaire, qui doublonne

ah ! Bon alors ce n'était pas une erreur de l'écrire. ^^ C'est juste que quand je faisais corriger certain mes lettres de motivation par ma mère, elle me disait de retirer le mot "doublon" du coup j'ai eut un doute et j'ai vérifié vite fait.
 

Le 6/7/2019 à 19:07, ChatNoirRetro a dit :

écrire un autre test sur ce jeu permettrait de remettre ce dernier au goût du jour

Hmm, m'oui... Je ne trouve pas qu'un texte puice "mal vieillir", mais oui tu as raison la façon d'écrire diverge. D'autant plus que tu as découvert le jeu plus récemment donc le tester d'un point de vu moderne peut être intéressant. 🙂 Et puis on est libre d'écrire ce que l'on veut (du moment que ça reste respectueux et ne soit pas choquant 😛 ).
Après tout Aronaar avait quand même écrit un test sur Fire Emblem Echoes peut de temps après le miens (qu'il avait lui même corrigé).
 

 

Le 6/7/2019 à 19:07, ChatNoirRetro a dit :

le reboot (semblant complètement à chier, d'ailleurs) de 2015

J'ai l'impression que c'était la saison 3 qui était un "reboot" puisque c'est à partir de là que le style graphique a changé. Je trouve ça bizarrement moins beau, il y avait plus d'ombre avant (et maintenant Titeuf et ses copains ont le bout de la tête foncé, ça donne un effet étrange). Quand la saison 3 est passé à la télé je commençais à ne plus trop ragarder les dessins animé du matin donc je connais très mal les deux dernières saisons. Mais du peu que j'a vu ça n'avait pas l'air top. En plus Donald Raignoux n'a plus sa voix d'ado... du coup il est obligé de se forcer et je trouve que ça ne rend pas très bien. On dirait qu'il mache ou qu'il rouspette en permanance.
Jamais été très fan de la série Titeuf d'ailleurs, juste un peu de sympathie et puis comme toute les personnes de notre génération on a grandis avec. ^^
 

Le 6/7/2019 à 19:07, ChatNoirRetro a dit :

au passage, c'est la tête du sprite de Nadia

Révélation

buye.gif

 

Edited by Paxdu92

Share this comment


Link to comment