Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Aujourd’hui
  2. madamecaramilk

    Harry Potter à l'Ecole des Sorciers

    Merci 😀
  3. Gaga46

    Manette pour x-files ps1

    yep, essaye avec cette astuce:
  4. Manu7387

    Super Mario 64

    J"ai essayé mais je sais modifier que un bouton de controle..
  5. RomStation

    Rom² Karaoke - Volume 5 - pce-cd

  6. RomStation

    Rom² Karaoke - Volume 4 - pce-cd

  7. RomStation

    Rom² Karaoke - Volume 3 - pce-cd

  8. RomStation

    Rom² Karaoke - Volume 2 - pce-cd

  9. RomStation

    Rom² Karaoke - Volume 1 - pce-cd

  10. Hier
  11. RomStation

    Takeda Shingen - pce

  12. Gaga46

    probleme de manette

    Le logiciel Romstation n'est pas compatible avec des manettes... Cependant, les émulateurs peuvent être configuré uns par un dans les paramètres de romstation
  13. Gaga46

    PCSX2 ne fonctionne plus ?

    Yep, c'est un plugin video 3d, adapté à l'émulateur... Possible que ton antivirus l'ai supprimé... Je recommande de télécharger l'émulateur seul (et le mettre à jour en même temps...) Ou simplement choisir un autre pluhin vidéo dans les paramètres de l'émulateur
  14. Apharel

    Takeda Shingen

    Takeda Shingen est un beat 'em up 2D dans le Japon féodal. L'action se déroule dans la période Sengoku. Le joueur prend le rôle du daimyō Takeda Shingen, qui doit vaincre son adversaire Uesugi Kenshin. Le gameplay est typique du genre, semblable à King of Dragons ou Knights of the Round. Takeda brandit une épée japonaise (katana) et enfile une armure rouge. Il doit procéder de gauche à droite et éliminer tous les ennemis et les patrons. Parfois, les daimyō peuvent se rendre dans certains magasins pour acheter divers articles.
  15. Apharel

    Takahashi Meijin No Shin Bouken-Jima

    Master Higgins, le plus célèbre plagieur à l’ouest de Tahiti, s’est encore fait pourrir son mariage par les forces du mal. Une nouvelle entité diabolique nommée Baron Bronsky est venue foutre le souk sur le parvis de l’église et a kidnappé, non seulement la mariée, mais aussi tous les invités. Remarquez, il progresse, Higgins. La prochaine fois, il réussira peut-être à aller jusqu’à sa voiture avant qu’une tuile ne lui tombe dessus. New Adventure Island est tout simplement la copie presque parfaite du tout premier WonderBoy paru en arcade et sur les consoles 8-bits de Sega. Mais attention : il s’agit d’un WonderBoy relooké qui s’apparente un peu à ce qu’aurait pu être le jeu s’il avait été adapté sur Megadrive. Le principe éternel de cet épisode de la série, c’est qu’un petit sauvageon cavale vers la droite en évitant divers obstacles (pierres, feux de camp,…), cabriole de plates-formes mobiles en plates-formes mobiles et assomme ses ennemis en lançant de petites haches. Tout contact entre le petit héros et un adversaire ou toute chute dans un trou se solde par la perte immédiate d’une vie mais la principale difficulté ne provient cependant pas de cet élément. Ayant été doté par la nature d’un métabolisme de musaraigne, Higgins perd perpétuellement de la vitalité lorsqu’il se déplace. Pour ne pas mourir d’inanition sur le chemin vers la fin du niveau, il est impératif que Higgins bouffe en permanence et donc, ramasser le plus de fruits possible sur sa route. Ces fruits apparaissent souvent alors que vous vous en approchez et disparaissent au bout de quelques secondes. Il faut donc une bonne dose de réflexes pour les attraper tout en évitant obstacles et ennemis. Non que le scrolling soit continu mais Adventure Island / WonderBoy fait partie de ces softs qui en appellent à cet instinct primitif de l’homme qui le fait courir sans raisons et sans pouvoir s’arrêter. Histoire que New Adventure Island ne soit un plagiat qu’à 99 %, quelques minuscules éléments ont été rajoutés au jeu de base. Ainsi, Higgins peut non seulement lancer des hachettes mais également des flèches, des boomerangs et des boules de feu. Cette version lui permet également de sprinter pour sauter plus loin et franchir ainsi certains précipices, mais sa vitalité diminue beaucoup plus rapidement lorsqu’il se déplace à cette vitesse. New Adventure Island provoque une étrange impression : d’un côté, il est fidèle à l’esprit du WonderBoy original avec ses avant-plans exotiques tout en simplicité et son absence quasi-totale de décors d’arrière-plan dans de nombreux stages. D’un autre côte, il dégage un tel capital sympathie et une telle nostalgie qu’on lui pardonne instinctivement cette menue faiblesse. De plus, dans nombre de niveaux, New Adventure Island utilise un peu la même ficelle que Super Mario World, avec des structures de paysage grossières mais gigantesques (souvenez-vous du niveau « Chocolate Forest » dans ce dernier…). Le rendu est réussi et c’est tout ce qui compte
  16. RomStation

    Susanoou Densetsu - pce

  17. Apharel

    Susanoou Densetsu

    Le jeu est basé sur le manga éponyme (parfois traduit par Susa no Oh) de Go Nagai. Le protagoniste est un adolescent apparemment ordinaire nommé Susa, qui découvre qu’il renferme en lui-même un autre personnage, le dieu japonais destructeur Susanoo. L'histoire du jeu commence là où le manga s'est terminé (avec un cliffhanger): Susa fait face à son rival Uryu, qui le fait libérer le pouvoir de Susanoo, dévastant le monde et libérant les mauvais esprits qui le prennent en main. De retour à son état normal, Susa doit retrouver son amoureux Yukishiro et d’autres amis et trouver un moyen de réparer les torts qu’il a causés au monde. Susanoō Densetsu se distingue par la mise en œuvre d’un cadre et de thèmes de jeu inhabituels pour les jeux de rôle japonais de son époque. Parmi ceux-ci se trouve un cycle jour / nuit, qui influe sur l’apparition des monstres sur la carte du monde ainsi que sur les horaires des personnages dans les villes (par exemple, les magasins sont fermés la nuit). C’est également l’un des premiers jeux de rôle japonais dans lequel les ennemis errent visiblement sur la carte du monde, entourant parfois le joueur, à la manière d’Ultima, et peuvent ainsi être évités. Le système de combat fait également penser à Ultima, avec un mouvement libre sur l’écran de combat de haut en bas. Les combats se déroulent dans un style au tour par tour rapide; Pour suspendre le combat, le joueur doit afficher le menu et sélectionner une commande. De la même manière que le dragon émeraude, des points d'action sont utilisés lors du déplacement et / ou de la sélection de commandes. Plus tard dans le jeu, Susa fait équipe avec deux autres personnages; il peut également recruter des mercenaires pour l'aider dans les combats. Les personnages apprennent les "pouvoirs ESP" lors de la mise à niveau, ce qui équivaut à des sorts magiques.
  18. RomStation

    Super Volleyball - pce

  19. Apharel

    Super Volleyball

    Super Volley Ball est un jeu de volleyball intérieur pour un ou deux joueurs. Le mode solo offre deux options de jeu: le jeu normal et la World League. Le choix d'une partie normale oppose le joueur à l'ordinateur en une seule partie. Le choix de la Ligue mondiale oppose le joueur à toutes les autres équipes disponibles. Une sauvegarde du mot de passe est disponible dans ce mode. Le jeu comprend huit équipes nationales (États-Unis, URSS, Brésil, Hollande, France, Italie, Japon et Chine), avec des joueurs portant des noms fictifs. Les joueurs peuvent être changés en cours de jeu en appuyant sur C. Il existe également une option pour créer de nouvelles équipes, en choisissant le nom, la couleur, la position et les noms des joueurs. Le jeu est vu dans une perspective à défilement latéral, avec la caméra fixée sur le ballon. Un petit radar en haut de l'écran indique les positions des joueurs des deux équipes. Les joueurs peuvent, bosse, définir, spike, dump, bloquer et creuser. Une collection de services est également disponible: dessous, dessus et service rapide. Il existe également des options pour trois vitesses de balle, des points de départ (de 0 à 10 sur 15) et un handicap.
  20. RomStation

    Super Momotarou Dentetsu II - pce

  21. Apharel

    Super Momotarou Dentetsu II

    La suite de Momotarō Densetsu continue son histoire basée sur un vieux conte folklorique japonais. Momotarō est un garçon qui a été retrouvé par un vieux couple à l'intérieur d'une pêche géante. Quand il a grandi, il a trouvé trois compagnons fidèles - un chien, un singe et un faisan, et avec leur aide, a vaincu les démons diaboliques de l'île Demon. Trois ans ont passé depuis. Momotarō et ses amis ne soupçonnent pas qu’au fond de l’île Demon se trouve un palais dans lequel réside Emma, le roi de l’enfer. Incapable d'accepter la victoire des humains sur les démons, Emma envoie ses trois serviteurs démoniaques les plus terrifiants pour défier à nouveau les humains. Il semblerait que l’aventure de Momotarō n’était pas terminée, après tout ... Comme le premier jeu, il s’agit d’un RPG japonais "à l’école" avec une mécanique de jeu simple. En déplaçant Momotarō sur la carte du monde, vous visitez des villes, vous parlez à des gens, vous achetez des armes et vous affrontez des ennemis et des chefs au hasard dans un combat à tour de rôle, depuis la perspective à la première personne.
  22. Keritos

    Suikoden

    Hm, je fais face à un drôle de bug. Après avoir vaincu Kwanda Rosman, l'écran devient presque entièrement noir, et je ne peux voir que les dialogues. Et le jeu plante après avoir terminé le dialogue suivant le recrutement de Kwanda.
  23. RomStation

    Super Momotarou Dentetsu - pce

  24. Apharel

    Super Momotarou Dentetsu

    Entraînez-vous à un jeu de société mettant en vedette le personnage de Momotarou du folklore japonais. Les joueurs voyagent en train, en bateau et en avion; tenter d'acquérir de la richesse par le biais de transactions commerciales achetant des propriétés; et traiter avec des entrepreneurs rivaux et des némésis comme le dieu de la pauvreté (Binbōgami). Les mécanismes de jeu sont souvent comparés aux jeux de plateau sugoroku et Monopoly.
  25. RomStation

    Super Metal Crusher - pce

  26. Apharel

    Super Metal Crusher

    Avec un nom comme Super Metal Crusher, vous savez que ce jeu ne peut pas manquer. Après tout, même si le gameplay est épouvantable et que vous voulez le réduire au second niveau, il a au moins un titre incroyable. Malheureusement, comme Snakes on a Plane et Surf Nazis Must Die, Super Metal Crusher vaut mieux que tout autre nom. Ce moteur PC a peut-être une profondeur surprenante, mais pour y arriver, vous devez prendre beaucoup de décisions de jeu gênantes. Malgré l'apparence des images, Super Metal Crusher n'est pas un jeu de combat à deux. Eh bien, je suppose que c'est en un sens, mais vous allez être extrêmement déçu si vous vous attendez à ce que ce soit une sorte de jeu de combat. Vous voyez, vous ne contrôlez pas réellement le combat. C'est vrai, toutes les batailles ne sont rien de plus qu'un cinéma que vous êtes au courant. Votre travail ne consiste pas à lutter pour votre robot fou, mais à personnaliser le petit gars, changer ses attributs et le préparer en général pour les batailles. Mais revenons un peu en arrière. Super Metal Crusher est un jeu de robots de combat, un peu comme une version extrême de Battle Bots. Vous choisissez ce qui ressemble à un énorme mech, vous le personnalisez, puis vous le lancez dans un match en cage contre un autre robot. Votre objectif est de détruire tous les autres robots du circuit et d’être le dernier mécanicien debout. Pour ce faire, vous devrez peaufiner, améliorer et personnaliser votre personnage à chaque combat, chaque combat devenant de plus en plus difficile. Si vous êtes le genre de personne qui aime jouer aux jeux vidéo de Football Manager, alors Super Metal Crusher sera un bon changement de rythme. Cependant, tous ceux qui s'attendent à une action rapide seront certainement déçus par cette HuCard. Même les mechs massifs ressemblent à des cuves épaisses et courtes lorsque vous êtes réellement témoin de la bataille. Toute cette épreuve est vraiment déprimante, surtout quand vous pensez à tous ces autres jeux qui vous permettent de contrôler les batailles. Il y a cependant de bonnes nouvelles. Si vous avez un ami qui aime ce genre de choses, vous pouvez le faire venir à bord et lui demander de personnaliser ses propres mechs. Le jeu propose même une option pour des combats à deux contre deux et deux contre deux, dont beaucoup sont bien plus intéressants (et involontairement hilarants) que les combats classiques. Malheureusement, à l'instar du mode solo, le mode multijoueur est de courte durée. Vous feriez mieux de passer votre temps à jouer à l'un des autres jeux qui vous donneront le contrôle de l'action. Super Metal Crusher a commencé avec un nom aussi prometteur, mais c'est encore un autre jeu décevant pour PC Engine. Les inconditionnels de Super Metal Crusher seront comblés par les passionnés, alors que tous les autres se gratteront la tête pour essayer de comprendre en quoi cela est censé être amusant. Personnellement, je n'ai pas trouvé ce jeu passionnant, mais je ne fais pa
  1. Charger plus d’activité